Yonne Lautre

Impossibilité de rendre hommage à nos proches qui meurent, quand on est salarié

mardi 15 mars 2016 par Yonne Lautre

Avant quand quelqu’un mourait dans un village, tout le village s’arrêtait.

Le sonneur sonnait le glas au moins quatre fois.

Les hommes les plus forts allaient creuser la fosse.

D’autres allaient être les porteurs.

Tous veillaient le mort, préparaient les rituels.

Le village entier s’arrêtait.

Maintenant, on n’a plus le droit de sa peine, l’employeur explique qu’il n’est nul besoin de se réunir. Pourquoi ne pas faire par webcam ?

Votre mort est à 500 km ? On vous accorde une demi-journée... et là vous devrez de longs remerciements...

Les paléontologues définissent les débuts de l’humanité par les rituels d’accompagnement du mort, les commémorations.

Ne sommes-nous plus des humains ?


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 94 / 3953665

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site S’engager pour les alternatives partout et maintenant, (...)  Suivre la vie du site Solidarités  Suivre la vie du site France   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License