Yonne Lautre

L’Holacratie expérimentée à Mobil Wood à Cravant : entretien avec Ève, Leader Engagement Holacratie

Entretien réalisé par la Rédaction de Yonne Lautre le 25 octobre 2016

 Pourriez-vous, Ève, nous expliquer rapidement ce qu’est l’Holacracie ?

L’Holacratie est un mode d’organisation et de gestion d’entreprise basé sur 4 principes-clefs :

  • Une autorité distribuée au lieu d’être concentrée en une ou quelques personnes (managers)
  • Une organisation centrée sur la raison-d’être de l’entreprise
  • Une organisation du travail et non des personnes
  • Un pilotage dynamique
    Il s’agit d’un outil de management très performant dans la mise en œuvre de l’intelligence collective.

 Depuis quand l’entreprise Mobil Wood existe-t-elle et comment fonctionnait-elle avant de passer à l’Holacratie ?

L’entreprise est née dans les années 60 sous le nom Franck et Cie. Elle faisait à l’époque du matériel d’emballage (cagettes, palettes…). Dans les années 80, elle est devenue Mobil Wood et a commencé à faire de l’agencement pour magasins. C’est resté son activité principale depuis tout ce temps. Il y a 10 ans, elle a été rachetée par deux associés qui sont toujours présents aujourd’hui. Ce sont eux qui ont décidé de changer de mode d’organisation et de passer en holacratie en 2016. Avant cela, un système pyramidal traditionnel existait avec un patron, des chefs et des employés. Cependant il y avait déjà une recherche de réduire cet effet pyramide et de tendre vers quelque chose de plus « plat », de plus direct.

 Comment l’Holacratie s’est-elle mise en place ?

En 2015, après beaucoup de recherches pour trouver d’autres manières de manager une entreprise, les associés ont découvert l’holacratie par l’intermédiaire d’un des clients de Mobil Wood. Ils s’y sont penché pendant plusieurs mois, lisant, suivant des formations puis ont décidé de soumettre cela à tous les employés. Chacun a pu suivre au minimum une présentation d’une journée sur ce nouveau système. En avril 2016, les deux patrons ont adopté l’Holacratie et renoncé officiellement à leur pouvoir. A partir de là nous avons été accompagnés par le cabinet IGI Partners pour sa mise en place.

 Concrètement, quels sont les changements avec l’adoption de l’Holacratie ?

Pour l’instant nous sommes jeunes dans la pratique. Nous avons adopté l’Holacratie en avril dernier. Il s’agit d’un changement à 360°, cela ne peut pas être réglé en 6 mois. Aussi, nous sommes encore en train d’apprivoiser tous les changements et mettre au clair les nouvelles règles du jeu. Les premiers résultats concrets interviennent à l’endroit de certains problèmes chroniques présents depuis de nombreuses années que nous avons commencé à régler. Nous avons un outil qui nous permet de démêler les sacs de nœuds plutôt que de passer des heures entières de réunion qui n’aboutissent à rien de concret.
Certains comportements changent également, les personnes se positionnent sur de nouveaux « rôles » (une personne peut avoir plusieurs rôles, la notion de poste n’existent plus) et font découvrir aux autres des talents qu’on ne leur connaissait pas.
Sous quelques mois, nous pensons que nous aurons déjà gagné beaucoup en organisation et en productivité par rapport à 2015. Nous avons déjà constaté que nous n’avons jamais autant évolué que sur ces 6 derniers mois. Nous avons perdu le phénomène d’inertie inhérent à une entreprise avec un système de management pyramidal.

 La mise en place de l’Holacratie a-t-elle fait des laissés-pour-compte dans l’entreprise ?

Cela dépend de ce que signifie « laissés-pour-compte ». Des « non-convaincus-déterminés », bien sûr, des « encore-à-convaincre » également. Mais personne n’est laissé pour compte au sens laissé dans son coin avec ce qu’il pense, tout le monde a un espace maintenant à sa disposition pour s’exprimer et modifier l’organisation ou le fonctionnement de l’entreprise s’il le souhaite.
Si on considère qu’il y a déjà de nombreuses personnes laissées pour compte dans une entreprise traditionnelle (non-entendue, non-écoutées, démotivées par l’inertie de leur entreprise, désabusées…), je dirais que l’Holacratie n’aggrave pas ce phénomène, loin s’en faut. Elle offre au contraire plus de considération, de respect et de pouvoir à chacun.

 Si l’Holacratie fait mieux fonctionner l’entreprise, augmente la productivité, améliore-t-elle le bien être au travail, la bienveillance dans l’entreprise ?

En théorie, oui. Notre pratique est encore une fois trop jeune pour mesurer de ce point de vue une nette différence avec « l’avant » à l’échelle de l’entreprise entière. Néanmoins je peux parler de ma propre expérience sans prendre trop de risque. Pour ma part, l’holacratie m’a offert d’assumer de nouveaux rôles qui m’ont permis de me découvrir de nouveaux talents. Avec cela vient naturellement un regain d’énergie et de motivation. J’aime davantage ce que je fais aujourd’hui que ce que je faisais il y a 7 mois… Donc oui, je me sens mieux dans mon travail et suis donc plus encline à manifester de la bienveillance autour de moi.

 L’Holacratie est-elle accompagnée d’une politique salariale différente dans l’entreprise ?

Cela viendra sans doute. Nous commençons à y penser même si nous n’avons encore rien fait de concret à ce sujet. Nous allons sans doute travailler sur plus de transparence. Mais c’est un sujet sensible qui demande un peu de travail. Avant le passage en Holacratie, notre (ex-)patron avait néanmoins fait un gros travail de mise à jour de tous les contrats de travail. Il avait aussi retravaillé sur la question des salaires et des primes individuelles. Celles-ci n’existent plus et à la place nous avons une prime à l’intéressement pour tous les employés.

 Dorénavant, quand des personnes intègrent l’entreprise, elles doivent adhérer à ces principes ? A l’inverse, des personnes ont-elles quitté l’entreprise par désaccord avec ce mode de fonctionnement ?

Lors d’un entretien d’embauche, nous expliquons évidemment à tous les candidats quel est notre nouveau système. Pour l’instant nous n’avons pas eu de réaction négative de la part des candidats, au contraire, cela attise plutôt leur intérêt.
Mais je dirais que lorsque vous intégrez une entreprise traditionnelle, vous devez adhérer à son mode de fonctionnement, à ses codes, c’est ce qui est attendu quand vous signez votre contrat de travail. Si le système ne vous convient pas, vous ne signez pas… Ce n’est pas différent pour une entreprise en Holacratie.
Pour l’instant nous n’avons pas eu de départ lié à la mise en place de l’Holacratie mais il est possible que cela arrive. Ce serait compréhensible, on parle d’un changement vraiment radical.

 Quelles vont être les prochaines étapes dans votre entreprise ?

Nous continuons à organiser des petites formations en interne pour accompagner l’apprentissage mais l’Holacratie est avant tout une pratique. C’est en nous essayant à l’exercice et en jouant réellement avec ces nouvelles règles du jeu que nous verrons les plus gros changements s’opérer.

Les coordonnées de l’entreprise :
Mobil Wood
26 route de Lyon, 89460 Cravant,
03 86 42 25 10
contact mobilwood.com
http://www.mobilwood.com/


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 516 / 4048410

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Économie  Suivre la vie du site Économie & Emploi  Suivre la vie du site Yonne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License