Yonne Lautre

« 10 ans d’OMC ça suffit ! » de Vía Campesina de la région du sud-est et de l’est de l’Asie

jeudi 1er décembre 2005 par Via Campesina

Déclaration de Dili

10 ans d’OMC ça suffit !

Pour la défense de la souveraineté et l’expulsion de l’OMC.

Nous, les membres de Vía Campesina de la région du sud-est et de l’est de l’Asie, nous avons tenu notre réunion régionale entre le 16 et le 19 mai 2005 à Dili, Timor Oriental. Cette réunion fait partie de notre lutte et de notre préparation de la mobilisation pour empêcher le sommet ministériel de l’OMC qui aura lieu à Hong Kong en décembre 2005.

Nous avons profité de cette rencontre pour visiter des régions agricoles du Timor Oriental pour connaître de nouvelles expériences de lutte et montrer notre solidarité. Dans le district d’Ermera, nous avons rencontré le mouvement local pour la réforme agraire et pour une juste répartition des terres. Nous avons également visité le district de Maubessi où les paysannes et les paysans luttent pour préserver leur culture alimentaire et leurs marchés locaux selon les principes de la souveraineté alimentaire.

Aujourd’hui, 20 mai 2005, le peuple du Timor commémore le jour de la restauration, commémoration à laquelle nous nous unissons par des témoignages de solidarité. L’indépendance doit défendre la souveraineté du peuple pour le contrôle de ses ressources agricoles et le refus des politiques néolibérales. Timor Oriental n’est pas membre de l’OMC et n’est engagé dans aucun Traité de Libre Echange. Nous appuyons cette position afin que soit maintenue et soit atteinte une indépendance authentique du Timor en en faisant une nation respectée dans le monde entier.

Dix ans d’OMC, ça suffit ! Cela crée plus de pauvreté, de faim, d’exploitation des ressources naturelles et de destruction de l’environnement sur la planète. Les nations autosuffisantes au niveau alimentaire doivent importer des aliments, privatiser leurs ressources en eau, les services publics et détruire tant leurs semences que leurs savoirs traditionnels. L’OMC fait que de nombreuses nations perdent leur souveraineté et sont contrôlées par une poignée de corporations transnationales.

Lorsque des difficultés ont commencé à apparaître au sein de l’OMC, les TLC se sont convertis en de nouvelles possibilités pour mettre en marche les pratiques néolibérales. Les impacts des TLC sont désastreux et provoquent une pauvreté massive, des pénuries au sein des communautés paysannes.

Nous devons faire face à plusieurs impacts négatifs tant de l’OMC que des TLC. Par exemple, en Thaïlande, connue comme étant un grand exportateur de riz, les paysans souffrent beaucoup et perdent leurs terres et leurs semences locales. Le monde paysan de la Corée du Sud et du Japon lutte pour arrêter la libéralisation du marché du riz dans ces pays. L’Indonésie, la Malaisie et les Philippines, pays agricoles, sont même en train de se convertir en de grands importateurs d’aliments.

1. Nous voulons empêcher la tenue du Sommet ministériel de l’OMC à Hong Kong en décembre 2005. 10 ans d’ OMC, ça suffit !

2. Nous refusons et dénonçons les traités de libre échange en tant que nouvelles formes d’impérialisme dans le monde.

3. Nous lançons un appel et encourageons les communautés paysannes, les travailleurs et travailleuses rurales, les peuples indigènes et les autres mouvements sociaux à se mobiliser, à lancer des campagnes et à appuyer la lutte pour en finir avec le Sommet de l’ OMC.

4. Nous voulons mettre en œuvre une véritable réforme agraire, des politiques de souveraineté alimentaire et de respect des droits paysans pour atteindre la souveraineté des peuples.

Face au Sommet ministériel à Hong Kong en décembre 2005, nous :

1. organiserons une mobilisation à Genève lors de la réunion du Conseil général.

2. organiserons une mobilisation le 10 septembre 2005 pour commémorer la journée mondiale de lutte contre l’OMC et le deuxième anniversaire du sacrifice de Lee Kyung Hae à Cancún en 2003.

3. intensifierons notre lutte et nous parlerons de manière véhémente tous les jours, les semaines, les mois précédents la réunion de l’OMC à Hong Kong.

4. mobiliserons des milliers de paysans et de paysannes pour empêcher la tenue du Sommet ministériel de l’OMC à Hong Kong.

5. organiserons des actions de solidarité dans différents pays et nous ferons pression sur nos gouvernements pour en finir avec la réunion ministérielle de l’OMC à Hong Kong.

Dili, Timor Leste, 20 mai 2005

Déclaration signée par les membres de Vía Campesina suivants :

1.Hametin Agrikultura Sustentavel Timor Lorosa’e (HASATIL, Timor Leste)

2.Federasi Serikat Petani Indonesia (FSPI, Indonésie)

3.Assembly of the Poor (AOP, Thaïlande)

4.Korean Peasants League (KPL, Corée du Sud)

5.Korean Women Peasant Association (KWPA, Corée du Sud)

6.Kilusang Magbubukid ng Philipinas (KMP, Philippines)

7.Paragos Philipinas (anciennement DKMP, Philippines)

8.Borneo Indigenous and Peasant Movement, (PANGGAU, Sarawak, Malaisie)

9.Vietnam Farmers’ Union (VNFU, Vietnam)

10.Japan Family Farmers Movement (NOUMINREN, Japon)

11. Northern Peasant Federation (Thaïlande), observateurs


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1946 / 4054435

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Économie  Suivre la vie du site Commerce mondial, OMC , AGCS  Suivre la vie du site Commerce mondial, OMC , AGCS : Agir   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License