Yonne Lautre

Lettre Refus de l’extractivisme climaticide n°368

vendredi 10 août 2018 par Yonne Lautre

Épuisement des ressources & Ravages de l’extractivisme

1/ Mauvaises Mines
Argent dans la Sarthe, antimoine en Vendée, or dans la Creuse, tungstène en Ariège… le sous-sol français recèlerait bien des trésors. Depuis quelques années, de nombreux permis exclusifs de recherche (PER) sont octroyés à quelques aventuriers de l’industrie minière. Objectif affiché : fournir en métaux le monde de demain, ses grands projets d’infrastructures, son marché de l’armement, sa « croissance verte » faite d’une multitude d’objets high-tech, de voitures électriques et de parcs éoliens.
Non sans humour, les huit courts chapitres de cet ouvrage documenté dévoilent les menaces du « renouveau minier » français, les pollutions qu’il implique, ses faux-semblants écologiques et ses tentatives d’échapper au débat public.
Du Pays basque à la Bretagne en passant par la Guyane, les résistances et les propositions d’alternatives se multiplient. Ce livre est un appel à les rejoindre.
http://www.zite.fr/parutions/mauvaises-mines/

2/ Les économistes au charbon
Entre 1865 et 1931, les économistes s’interrogent déjà sur le charbon et sur l’exploitation des énergies « épuisables ». Leurs analyses permettent-elles d’éclairer la crise environnementale actuelle ?
Angleterre, 1865 : un siècle et demi après la diffusion des premières machines à vapeur, l’empire est au sommet de sa puissance politique et commerciale. Au milieu de la fête capitaliste, une voix discordante s’élève. Dans The Coal Question, An Inquiry Concerning the Progress of the Nation, and the Probable Exhaustion of our Coal-Mines, le jeune économiste et logicien W. Stanley Jevons souligne la dépendance de l’économie victorienne vis-à-vis du charbon, la limitation des réserves nationales, et le déclin d’influence qui suivra inéluctablement la hausse des prix.
http://www.laviedesidees.fr/Les-economistes-au-charbon.html

3/ Le fonds souverain d’Irlande désinvestit des énergies fossiles… un symbole avant que la Norvège ne suive cet exemple
Une première mondiale, le fonds souverain irlandais va désinvestir entièrement des énergies fossiles. Pour le pays, il s’agit de participer à « éviter un changement climatique catastrophique ». Toutefois, à lui seul ce pays non pétrolier ne changera pas la donne mondiale. En revanche, il ouvre la voie au plus grand fonds souverain mondial, celui de la Norvège, qui a bâti sa richesse sur le pétrole.
https://www.novethic.fr/actualite/finance-durable/isr-rse/decryptage-le-fonds-souverain-d-irlande-desinvestit-des-energies-fossiles-un-symbole-avant-que-la-norvege-ne-suive-cet-exemple-146074.html

4/ Amérindiens Shawi : Stoppons une nouvelle mine d’or en Amazonie péruvienne
La ruée vers l’or pourrait faire de nouveaux ravages au Pérou. Pour permettre à une entreprise canadienne d’exploiter en forêt amazonienne, des fonctionnaires ont déclaré une zone non boisée et inhabitée. Les indigènes Shawi, dont le mode de vie a permis de préserver ce territoire, sont indignés. Aidons-les à sauver leur forêt !
https://www.sauvonslaforet.org/petitions/1142/stoppons-une-nouvelle-mine-dor-en-amazonie-peruvienne

5/ Le gouvernement veut évaluer les enjeux des projets aurifères en Guyane
Le gouvernement a lancé une mission sur les enjeux socio-économiques et environnementaux des grands projets miniers en Guyane, sur fond de projet controversé « Montagne d’or », a-t-il annoncé vendredi.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/07/27/97002-20180727FILWWW00299-le-gouvernement-veut-evaluer-les-enjeux-des-projets-auriferes-en-guyane.php

6/ La lutte légitime des communautés riveraines du site minier de QMM-Rio Tinto pour l’indemnisation de leurs terres est de nouveau réprimée à Fort-Dauphin – Madagascar
Des représentants des communautés riveraines du site minier de Mandena sont venus à Antananarivo pour rencontrer diverses institutions au niveau national et ont mobilisé les media car 4 d’entre eux ont été arrêtés le 28 juin. Le verdict prononcé par le Tribunal à l’issue du procès du 5 juillet a été d’un an d’emprisonnement avec sursis assorti d’une amende de 1 million d’ariary par personne.
Le problème principal soulevé par les communautés depuis des années porte sur l’indemnisation de leurs terres perdues à cause de leur attribution en bail emphytéotique à la société QMM pour son exploitation minière, ce qui a entraîné la perte des moyens de subsistance et des sources de revenus des habitants affectés par le projet minier.
http://terresmalgaches.info/spip.php?article221

7/ Au Chili : Le réservoir de déchets miniers de Caimanes : chronique d’un territoire sacrifié
Le Chili a basé son développement sur l’extraction des matières premières, en particulier du cuivre dont il est le premier producteur mondial. Cela lui a valu de bénéficier de l’un des meilleurs taux de croissance d’Amérique latine. Mais quels sont les revers de ce “miracle” ? Quel visage prend cette croissance sur les territoires où des méga-mines s’implantent pour extraire les richesses ou stocker leurs déchets ? Ce parcours numérique propose l’étude du cas d’une communauté rurale de la région centrale du Chili, Caimanes, qui a vu s’installer sur son territoire le troisième plus grand réservoir de déchets miniers du monde.
https://uneseuleplanete.org/CAIMANES-CHRONIQUE-D-UN-TERRITOIRE-SACRIFIE

8/ Enquête publique de Total : les opposants dénoncent « une mascarade »
Le collectif Stop Pétrole Offshore Guyane dénonce la tenue, au milieu de l’été, d’une enquête publique sur l’autorisation d’ouverture de travaux miniers concernant 5 forages d’exploration pétrolière, en mer dit permis « Guyane Maritime » de la compagnie Total. Stop Pétrole Offshore Guyane dénonce « une mascarade » car « en pleine torpeur estivale, le public ne peut être informé dans les conditions optimales » et il réclame que la procédure d’enquête publique soit « prolongée jusqu’à la fin du mois d’octobre pour permettre la tenue de réunions publiques. »
http://www.guyaweb.com/actualites/news/sciences-et-environnement/enquete-publique-de-total-les-opposants-denoncent-une-mascarade/

9/ Mexique : En moins de 20 ans, deux fois plus d’or a été sorti qu’à l’époque coloniale
Une multitude de projets d’extraction de minéraux utiles sont développés à présent sur au moins 18% du territoire du Mexique par des compagnies à 75% canadiennes. L’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) n’a rien donné de bon au Mexique, et il est même néfaste pour le pays, a déclaré à Sputnik la militante mexicaine Ivette Lacaba.
http://bilaterals.org/?en-moins-de-20-ans-deux-fois-plus

Nos autres lettres

Nos annuaires

Pour faire paraître une info dans cette lettre, pour demander des anciennes lettres (depuis janvier 2011), nous écrire à : listes yonnelautre.fr
Merci de ne pas écrire à l’adresse Refusextractivisme yonnelautre.fr
car cette liste est réservée à cette seule lettre qui paraît une fois par quinzaine et, en cas d’urgence, serait au plus quotidienne.
Pour s’abonner nous écrire ou le faire directement sur le serveur
refusextractivisme-subscribe yonnelautre.fr
Pour se désabonner nous écrire ou le faire directement sur le serveur
refusextractivisme-unsubscribe yonnelautre.fr
Merci de faire connaître cette lettre si elle vous paraît utile.

Cette lettre a changé d’intitulé : « Refus Gaz & Huile de Schiste » est devenue « Refus de l’extractivisme climaticide »


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 880 / 4597668

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Épuisement des ressources & Ravages de l’extractivisme  Suivre la vie du site Réflexions & Actions globales   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License