Yonne Lautre

Humeurs poétiques de Méluzine

mercredi 17 janvier 2018 par Méluzine d’Auxerre

 Entre deux mondes

Elle est assise face à elle-même

Regard partant au fil de l’onde

Jusqu’à fouiller sans indulgence

Tous les reflets de l’Autre Monde …

Et cette image effrayante

Qui se reflète soudain

D’un brasier qui la consume

Et renaît entre ses mains

Lui rappelle ces heures passées

Closes de murs … dans le silence

Où jaillissaient tous ces sanglots …

Naissaient tous ces cris de souffrance …

Elle ne sait plus … veut oublier …

Mais l’onde lui ramène sans fin

Déformées par ses yeux brouillés …

Ces images d’un Temps lointain …

Quelle est cette femme qu’elle contemple

Assise maintenant face à elle

Qui lui fait signe de la main

Dans sa blanche robe de dentelles

Quels sont ces cheveux … non les siens …

Où le vent se plaît à jouer

D’où viennent ces éclats de rire

Et tous ces serments murmurés

Se serait-elle trompée d’histoire

Ou bien alors a-t-elle vécu

Toutes ces joies … toutes ces peines

Décidément … elle ne sait plus !

Alors à la surface de l’onde

Se mélangent Passé et Avenir

Et perdant ses points de repère

Elle ne sait à quoi s’en tenir !

En un soupir elle se détourne

De ce miroir aux alouettes

Et va se plonger à nouveau

Dans ses pensées les plus secrètes …

Méluzine D’Auxerre
(Mercredi 14 Mars 2007)
(Auxerre)

 Battements de Cœur

Avant même d’être au monde ils marquent ta présence

D’un éco qui s’élève dans la salle d’examens

Avant même ta venue ils annoncent la Vie

Qui prend sa source en toi et fait grandir ton corps …

Mon enfant si tu cries c’est pour venir à nous

Apporter la lumière et les nuits d’angoisse

Tenir notre main, nous faire verser des larmes

Et blanchir nos cheveux au gré du temps qui passe …

Tu es là dans nos bras et tes yeux nous regardent

Quêtant une réponse à toutes tes hantises

Et ton cœur, et nos cœurs, battent à l’unisson

Au jour du Grand Départ, au début de la route …

(Méluzine D’Auxerre-Chantenay)

(Chantenay-Saint-Imbert)

(15 Décembre 2017)

 Réponses

Si tu écoutes ton cœur tu entendras la voix
De tous ceux qui, ici-bas,
Ont laissé une trace, un éco, un soupir …

Si tu écoutes le vent, tu pourras y trouver
Des réponses à tes vœux
Des éclats de lumière
Et des grains d’Infini …

Si tu plonges tes mains dans les flammes et les cendres
Tu trouveras la chaleur d’un Ailleurs qui t’attend …

Qu’attends-tu pour marcher
Sur les routes, dans les bois ?
Qu’attends-tu pour rêver de lendemains meilleurs ?

Souffle ! Respire et laisse-toi envahir
Par ce goût d’aventure
Qui t’étreint et te porte !

Fais confiance à la Vie pour t’offrir chaque jour
De nouvelles sensations, des couleurs et des sons
Qui raviront ton cœur, ranimeront ton âme !

Qu’attends-tu pour donner le meilleur de toi-même ?
Qu’attends-tu pour rêver, assis auprès de l’onde
En te laissant porter par les murmures du vent ?
Qu’attends-tu pour crier ton amour de la Vie ?

En laissant jaillir jusqu’aux Cieux ton envie d’Infini ?

Les réponses sont en Toi,
Dans la feuille et la fleur,
Sur les ailes d’un oiseau, les rayons du Soleil,
Ce qui s’offre à tes yeux, caresse ton oreille …

Les Réponses s’écrivent
Jour après jour dans ta vie
Au détour d’un chemin, dans la fraîcheur d’un bois,
La main d’un enfant, le sourire d’un vieillard …

Les Réponses sont en Toi
A portée de ta main …
L’Avenir t’appartient
Si tu acceptes de marcher tout au long de la route …
Sans te poser de questions …

(Méluzine D’Auxerre-Chantenay)
Chantenay-Saint-Imbert)
15 Décembre 2017)

 Je Chemine

Pas à pas je chemine
Le long de cette route de moments incertains
Pas à pas je découvre
Des instants de tendresse et des touches de lumière …

Jour après jour je savoure
Les feuilles de l’arbre qui recouvrent la terre
Jour après jour je caresse
Les pages que je lis et les rêves qui se dévoilent …

Grain après grain
Je laisse s’écouler le sablier du Temps
En retrouvant la lumière et le plaisir de vivre
En inspirant à pleins poumons cet air qui me nourrit
Et donne vie aux ailes des moulins
Qui tournent dans nos mémoires …

Marche après marche je m’élève
Jusqu’à toucher le Soleil
Jusqu’à crier ma joie
D’être là
Encore
Vivante
En attendant les lendemains meilleurs
En espérant les instants d’amour
De l’Autre

Pour partager le pain
Pour découper le fruit
Pour tisser cette toile qui retiendra nos vies.

Méluzine D’Auxerre-Chantenay
Chantenay-Saint-Imbert)
(09 Décembre 2017)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 40 / 4729020

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Se cultiver, s’émouvoir  Suivre la vie du site Culture(s) Yonne & Bourgogne Franche-Comté  Suivre la vie du site Littérature Auteur-e-s Bibliothèques Éditeur-e-s (...)  Suivre la vie du site Auteur(e)s 89 & Bourgogne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License