Yonne Lautre

Gérard Robert : LA TRISTE FIN D’UNE IDOLE DE L’ECOLOGIE !

Brèves et chroniques
samedi 21 avril 2018 par Robert Gérard

C’EST ENTRE NOUS...

LA TRISTE FIN D’UNE IDOLE DE L’ECOLOGIE !

Depuis sa présence contre nature, par rapport à son parcours pseudo écolo, au gouvernement Philippe, Nicolas Hulot avale et ravale les couleuvres, pour ne pas dire des boas. Compte tenu de son parcours, ou de ce qu’il a voulu faire croire, il n’était pas possible que celui-ci accepte d’entrer dans un gouvernement ultralibéral, sachant que cette famille politique prône une économie à cours terme, et se fiche de l’écologie comme de sa première chemise.

Qu’est devenu son non !!! d’octobre 2016, jeté devant le site Cigeo de Bure en Meuse. Le site Cigeo de Bure, est destiné à recevoir des centaines de tonnes de produits hautement radioactifs, issus de nos centrales nucléaires, dont la durée de vie s’exprime en milliers d’années et représentent un danger latent et grave pour nos populations futures. Aujourd’hui, Hulot déclare qu’il lui semble que c’est la meilleure des solutions...Allez comprendre ?

La réduction de 50% de la production d’électricité issue du nucléaire. C’est non !!! le gouvernement près duquel il collabore l’a le plus sérieusement du monde déclaré, cédant ainsi devant le lobby du tout nucléaire. Macron et son premier ministre ont reporté cette réduction aux alentours de 2030/2035, ou à la première catastrophe...ou aux calendes grecques...Pas grave, Nicolas Hulot est un grand patient.

De part son poste de ministre de la transition écologiste, Hulot est aussi le patron en charge de la SNCF. Qu’en pense-t-il : Il se déclare en parfaite harmonie avec la réforme hautement libérale et insiste, déclarant que les syndicats, doivent comprendre que c’est une nécessité économique. Il ignorerait donc que cette réforme est l’ouverture à la concurrence, la disparition d’une entreprise publique et d’un service au public. La privatisation va entraîner de facto, car non rentable, les fermetures des petites lignes locales (9000 KM) et à la présence accrue d’autocars sur les routes, donc à la production massive de CO2 et à la détérioration des chaussées. Rien d’autre à dire !

Pour les produits finis à base d’oléagineux massivement importés d’Amérique du Sud, huile de colza, (alimentation humaine, tourteaux de soja, (alimentation bovine.) Tous ces produits sont issus de cultures organiques génétiquement modifiés (OGM). Et d’Asie, (Plantation de palmier pour produire l’huile de palme entraînant les déforestations des forêts primaires,) Que dit le ministre écologiste Nicolas Hulot ? Rien d’audible, il cède sans lutter devant les lobbys de l’industrie agroalimentaire ! Menaces des philippines qui menacent de ne plus acheter d’armement français, il cède !

Quel est aujourd’hui son avis sur le traité de libre échange avec le Canada ? Mystère ?

Le ministre de la transition écologique était absent jusqu’alors des discussions relatives à la suite à donner à l’ex site de Notre Dame des Landes* (NDDL). Pour sa seule et unique participation où il a prononcé un discours billevesé, dans lequel il encourageait ni plus ni moins les zadistes à abandonner purement et simplement le terrain sans autres formes d’encouragement, parlant de la spirale de la violence dont les zadistes seraient les seuls responsables. Nicolas Hulot n’a sans doute jamais entendu parler du Larzac qui est un remarquable succès écologique et humain, où des femmes, des hommes et des enfants vivent en harmonie, où des villages ce sont repeuplés, où l’agriculture pastorale est bien présente, où des écoles avec des élèves existent encore ?

Il avale encore une fois le report européen de trois années sur l’utilisation du poison classé « cancérogène » par l’organisation mondiale de la santé,(l’OMS) le Glyphosate ! Il a un estomac blindé avec de l’acier inoxydable le bonhomme !?

Vente au privé des barrages hydroélectriques, (quid de l’écologie ?) de l’aéroport Charles de gaule et d’Orly... Nicolas Hulot n’a pas d’avis !?

Comment le ministre Nicolas Hulot, en charge de la transition écologique et des transports en est-il arrivé à réfuter les thèses de l’écologiste Hulot Nicolas ?

Incompétence technique...écologiste par opportunisme, ayant surfé sur la vague de... l’écologie, entrepreneur à l’abondance sonnante et trébuchante des royalties Ushuaïa ?

Après bientôt un an de la présence au gouvernement ultralibéral Macron/Philippe, quel est l’acte écologique remarquable que nous pourrions mettre à l’avantage de Nicolas Hulot ?

* La décision d’abandonner le projet d’aéroport n’est pas la reconnaissance du point de vue de Nicolas Hulot par Macron, mais un acte politique et un sursaut économique de celui-ci devant le coût astronomique qu’aurait coûté in fine la valeur location (55 ans) et l’éventuel manque à gagner à verser durant toute cette période à l’opérateur VINCI.

Gérard ROBERT,
21 avril 2018.

À lire aussi : Gérard Robert : chroniques de décembre 2015 à décembre 2017


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 394 / 4404284

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Qui sommes-nous ? S’informer et participer, dessins (...)  Suivre la vie du site Chroniques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License