Yonne Lautre

Édito de la lettre du mercredi 11 septembre 2019 : Folies

mercredi 11 septembre 2019 par Rédaction de Yonne Lautre

Chaque mercredi, la rédaction de Yonne Lautre envoie une lettre aux abonné.es de celle-ci. Cette lettre liste les articles parus depuis le mercredi précédent.
À partir de septembre 2019, les membres de la rédaction de Yonnelautre se chargeront, en alternance, de l’éditorial de cette lettre et ces éditoriaux seront publiés ici, au fil des semaines.
Ainsi des points de vue différents, pluriels, s’exprimeront au gré des engagements et des urgences de chacun.e.

Nous vivons une époque formidable. Il ne faut pas moins de 13 200 policiers et gendarmes pour assurer la sécurité des chefs d’état de 7 pays démocratiques. Sont-ils si dangereux que cela nos dirigeants ? Plus sérieusement, n’y avait-il rien de mieux à faire avec l’argent dépensé à ce sommet ?
Cela appelle bien des questions car c’est au nom de la dette (2 358,9 milliards d’euros soit 99.6 % du PIB en 2019) et des économies à faire pour combler ce trou que les points d’indices des enseignants, par exemple, sont bloqués depuis 2010. Le mal être général s’installe partout, que ce soit dans nos hôpitaux, nos urgences, notre magistrature, notre police, nos pompiers, nos écoles ou .... le surmenage et le manque de personnels sont criants. Pourtant ils sont CRIES et même HURLES dans les rues, mais il est vrai qu’il n’y-a pas « pire sourdS que ceux qui ne veulent rien entendre ». Un dérèglement !
Une évolution :
Le « MANQUE » n’a pas toujours la même signification. Pour nous (Milliardaires mis à part) c’est dans nos poches de plus en plus vides que nous le ressentons et ce n’est qu’un début. Pour les associations, c’est pareil ; s’épuiser bénévolement à lever des fonds pour pallier l’amenuisement des subventions. Les ONG organisent leurs mendicités et sollicitent la population par tous les vecteurs de communications.
Pour d’autres le MANQUE est une aubaine qui peut rapporter gros. Les entreprises (pas celles de votre quartier, mais les multinationales) peuvent attaquer les états devant « les tribunaux privés d’arbitrages internationaux » pour manque à gagner (exemple : Vattenfall fournisseur d’énergie suédois et ses centrales nucléaires en Allemagne contre l’état allemand). Ces fameux tribunaux existent dans tous les traités internationaux TAFTA – CETA – etc. Une folie !
Autre outrecuidance. « Les marches pour le climat, contre le réchauffement climatique » font défiler des millions de personnes dans le monde. Dans le même temps la société « Space X » d’Elon Musk travaille à raccourcir les temps de voyage (Paris – New-York en 32 minutes) ou organiser des voyages autour de la lune pour des passagers payants. Est-on sur la même planète, et nous battons-nous pour les mêmes valeurs ?
Nos braves député(e)s manifestent fortement contre le fait que leurs permanences sont barbouillées après avoir ratifié des traités tels que le CETA. Leur vote va acculer certains de leurs électeurs à la misère ? Ont-ils déjà oublié, ces député(e)s qu’ils ne sont élus, ni par un parti politique, ni par les multinationales mais bien par leurs votants qu’ils devaient et devraient défendre ?
Cet aperçu met en évidence les fractures de notre société où nos « garde-fous » s’amenuisent avant de disparaître. Le Moyen-Age serait-il de retour ?
Peut-être n’êtes-vous pas d’accord avec ces propos, dans ce cas n’hésitez pas, écrivez !

Ch. A. pour Yonne Lautre


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 83 / 5351465

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Qui sommes-nous ? S’informer et participer, dessins (...)  Suivre la vie du site Éditos   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License