Yonne Lautre

« Déchets ménagers : le bout du tunnel ? » par Chantal Dhoukar

mardi 7 avril 2009 par Dhoukar Chantal

Déchets ménagers : le bout du tunnel ?

Des méthodes de traitement les plus improbables examinées distraitement par le Syndicat Mixte ancienne manière à un Plan départemental flou et caduc dès que publié, le dossier des déchets ménagers du Centre Yonne a alimenté bien des débats, pendant que les ordures brutes s’accumulaient dans des décharges à la gestion discutable et polluaient les sols et les nappes. L’année 2001 a même vu éclore le projet le plus aberrant : l’installation d’un incinérateur en plein Chablisien !

Heureusement la mobilisation des Verts et le sursaut d’une majorité d’élus a eu raison de cette folie.

Depuis lors une prise de conscience a fait son chemin, un travail de fond a été réalisé dans l’Auxerrois avec une mise en place du tri et de la collecte sélective au porte à porte. Cet exemple a fait tache d’huile et le nouveau Syndicat Mixte du Centre Yonne a fait un grand pas en adoptant des orientations précises. L’incinération est rejetée, comme polluante, coûteuse et inadaptée à nos besoins. Cela mérite d’être entendu, car le mythe d’incinérateurs propres ou de petite dimension semble avoir encore quelques adeptes. Le principe de la valorisation des différents types de déchets fondé sur une collecte sélective a été adopté, ce qui permettra de réduire l’enfouissement aux seuls déchets ultimes, donc une partie des nuisances ; des centres comme celui de Pien ou de Duchy sont donc appelés à disparaître au profit d’une ou de plusieurs unités plus petites et mieux gérées. La maîtrise du foncier par les collectivités doit améliorer le contrôle, la maîtrise des couts et la qualité de fonctionnement de cet outil.

Pour traduire ces décisions en actes, une étude va être lancée, dont les conclusions ne seront pas disponibles avant la fin annoncée de la période d’exploitation des CET de Pien et de Duchy.

Cette politique vertueuse a donc besoin d’une période de transition avant de s’appliquer.

Nous nous félicitons de ces avancées. Pour gagner ce pari, une politique d’éducation et d’information soutenue sera nécessaire : elle a déjà commencé dans les écoles de l’Aillantais.

Mais au-delà, nous réclamons une autre politique nationale visant une réduction des déchets par la diminution des emballages et la taxation des pollueurs. Face à des industriels faisant trop souvent peser les coûts de traitement de leurs déchets sur la collectivité, il est urgent de mettre en place la Responsabilité Elargie du Producteur (REP) afin que le producteur assume le coût du recyclage du produit qu’il met sur le marché.


Chantal Dhoukar, présidente des verts 89


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 201 / 3957024

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Déchets  Suivre la vie du site Déchets dans l’Yonne  Suivre la vie du site Réflexions Débats   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License