Yonne Lautre

Recettes au Sureau

lundi 10 août 2009 par Berthomé Jacky

Pensez à vos réserves pour l’hiver !

Connaissez vous cette plante, magnifique qu’est le sureau ?

Un arbuste, à ne pas confondre avec le yèble, qui lui n’est pas comestible (c’est un vomitif),
il est peu probable de se tromper, le sureau faisant du bois, (c’est un arbre) le yèble est un genre de grande herbe.

En ce moment les fruits du sureau murissent, cela va très vite, récoltez-le, en vous armant d’un échenilloir car les fruits sont parfois un peu haut.

Une fois votre récolte faite, le plus dur est à venir, il va falloir égrener toute ces magnifiques ombelles.

Triez celles qui ont encore des grains verts et mettez-les de coté.

Les bien mures sont égrenées à la fourchette. Ce travail effectué, il ne vous reste plus qu’à faire vos confitures, clafoutis, flans avec ce fruit délicieux qui ne manquera pas de surprendre vos invités.

Pour les confitures

Je pense qu’il n’est pas besoin de vous expliquer, moi personnellement je n’aime pas lorsque c’est trop sucré alors je ne mets que 750 gr de sucre pour un kg de fruit, laisser cuire tout doucement et mettez ce nectar en bocaux qui vous permettra de réveiller vos papilles tout l’hiver.

Retournez les bocaux pendant qu’ils sont chaud, et laisser-les refroidir.

Vous pouvez aussi varier ces confitures en mettant pomme sureau, poire sureau.

Pour le clafoutis

125 gr de sucre, 125 gr de farine, ½ litre de lait, 3 oeufs, 500gr de baie de sureau.

Mettre au four 30 mn et déguster.

Pour le flan :

Faire une pâte brisée, porter à ébullition un litre de lait avec 125 gr de sucre, délayée 50 gr de maÎzena dans un peu d’eau, mélanger avec le lait , incorporer 4 oeufs battus et 500gr de baies de sureau.

Remettre sur feu doux en remuant sans cesse jusqu’à épaississement.

Verser dans la pâte brisée étalée dans un plat allant au four, cuire à four chaud 25 à 30 mn, laisser refroidir, c’est délicieux.

Maintenant il nous reste les baies, qui avaient des grains vert, et oui c’est le défaut du sureau il ne murie pas uniformément, donc nous allons pouvoir en faire notre apéritif de l’hiver.

1 kg de baies, 800gr de sucre, 5 litres de bon vin, ½ litre d’alcool, laisser macérer un mois, filtrer, et déguster avec modération, ce breuvage est beaucoup plus alcoolisé qu’il n’y paraît.

De nombreuses autres recettes sont liées à cet arbuste, je vous conseillerai donc de vous reporter au très bon ouvrage de Bernard Bertrand, dans la collection Le compagnon végétal, « Sous la protection du sureau », n° ISBN 2-913288-62-6

Jacky


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4195 / 4047232

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site S’engager pour les alternatives partout et maintenant, (...)  Suivre la vie du site Alimentation : Produire & Consommer bio & (...)  Suivre la vie du site Recettes de maintenant et de l’après-développement & (...)  Suivre la vie du site Desserts   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License