Yonne Lautre

Michèle Skowron, présidente de l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité de l’Yonne

samedi 30 août 2014 par ADMD 89 , Skowron Michèle , Yonne Lautre

Entretien réalisé par la Rédaction de Yonne Lautre le 7 mai 2014

 Michèle Skowron vous êtes impliquée dans l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité. Pourriez-vous présenter les buts de cette association ?

L’ Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD), association nationale à vocation humanitaire, a pour premier objet :

  • de promouvoir le droit de disposer de façon libre et réfléchie de sa propre personne ; ce droit est un attribut de la liberté appartenant à chaque être humain
  • de faire reconnaître et de rendre possible l’exercice licite du droit fondamental de choisir librement le moment et la manière de terminer sa vie selon ses conceptions philosophiques et morales

 Pourriez-vous nous faire un rapide historique de cette question en France ?

La mort a toujours fait partie de la vie d’un être humain.
Notre association s’ en est particulièrement préoccupé suite à un article de l’écrivain Michel Landa paru fin 1979 dans le journal « le Monde », article qui dénonçait les fins de vies douloureuses voire inhumaines.
Depuis 1980 l’association milite pour qu’une loi d’ultime liberté permette à chacun, en conscience et pour lui seul de choisir les conditions de sa fin de vie :

  • aide active à mourir (euthanasie ou suicide médicalement assisté)
  • accès universel aux soins palliatifs pour tous les français
  • soulagement de la souffrance dans le respect de celui qui veut aller jusqu’ au bout de sa maladie
    A la suite de cas médiatisés, la loi Léonetti a permis des avancées notoires mais est loin de répondre à toutes les situations.

 Pouvez-vous revenir sur les avancées de cette loi ?

La loi Léonetti qui existe depuis 2005 est mal connue des malades, de leur entourage et des professionnels de santé.
Lors de son élection François Hollande s’ était engagé dans sa 21ème proposition à revoir la loi Léonetti. Depuis il a confié une mission au professeur Sicard , au Comité National d’ Ethique et actuellement il attend les conclusions d’ un jury citoyen.

  • Le malade peut refuser tout traitement à condition que le médecin l’ait informé des conséquences qui en résulteraient et en particulier l’acharnement thérapeutique déraisonnable peut être suspendu ou ou ne pas être entrepris
  • Droit au soulagement de la douleur même si le traitement peut avoir pour conséquence d’ abréger la vie
  • Droit à la prise en compte des directives anticipées , mais c’ est le médecin qui décide
  • Droit de se faire représenter par une personne de confiance lorsque le malade est hors d’ état de s’ exprimer
  • droit à l’ information , droit d’accès au dossier médical

 La loi Léonetti a été promulguée en avril 2005. Depuis une loi devait être proposée en juin 2013 par l’actuel gouvernement mais ce projet est renvoyé en commission. Quels en seraient les enjeux ?

Dans l’état actuel des consultations on pourrait s’acheminer vers une possibilité de suicide assisté et peut- être d’ une exception d’ euthanasie dans certains cas.
Le conseil de l’ ordre des médecins penche plutôt pour une sédation profonde.

 En Belgique, cela semble plus facile ?

Aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg dans plusieurs états des USA une loi existe pour’ obtenir une aide active à mourir .Les observatoires de fin de vie et la justice veillent à une bonne application de ces lois et à l’ absence de dérives.

 L’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité dans l’Yonne a-t-elle de prochains rendez-vous ?

Les prochaines actions de l’ A D M D 89 sont :

  • Assemblée départementale à Joigny ,samedi 10 Mai à 10H30,salle de la Halle aux grains, ouverte aux adhérents et sympathisants
  • Participation à la fête de la Libre Pensée, le dimanche 25 mai de 11H à 18H sur l’ esplanade du Silex à Auxerre
  • Participation à la Fête de la terre le 1er juin, Parc Paul Bert à Auxerre
  • * Venue de Jean-Luc Roméro à Sens le lundi 16 Juin à 18 H 30 à l’ amphithéâtre de l’ IESY , 90 rue Victor Guichard /J.L Roméro président le l’ A D M D fera un point de situation avant le dépôt d’ un projet de loi ; cette rencontre est organisée avec le Cercle Condorcet du sénonnais.

 Comment rejoindre l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité dans l’Yonne et quels sont vos besoins ?

Pour nous rejoindre , il suffit d’ aller sur le site de l’ADMD pour ceux qui maîtrisent internet.

On peut aussi téléphoner à la déléguée départementale : Michèle Skowron 03 86 52 42 53

Ou bien s’ adresser au siège national :A D M D 50rue de Chabrol 75010 Paris 01 48 00 04 16

Nous avons besoin de toutes les bonnes volontés pour tracter , faire signer les pétitions , tenir un stand dans les forums .........et puis vous avez peut-être des idées nouvelles pour faire avancer nos objectifs


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 571 / 4050671

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Droits  Suivre la vie du site Droits citoyens  Suivre la vie du site Yonne Bourgogne Franche-Comté   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License