Yonne Lautre

Maryse Crouzet pour le Secours Populaire Français dans l’Yonne.

FOIRE AUX LIVRES 14 et 15 juin de 10h à 18h à Auxerre.

Entretien réalisé par la Rédaction de Yonne Lautre le 2 juin 2014

 Maryse Crouzet, vous êtes notamment engagée au sein du Secours Populaire Français dans l’Yonne. Quels sont les objectifs de cette organisation ?

L’ objectif du SPF est l’aide aux personnes en difficulté, sans jugement et quelles qu’en soient les causes tout en essayant de rendre sa dignité à la personne aidée.

Le Secours Populaire intervient d’abord dans le domaine de l’aide alimentaire et vestimentaire mais il aide également pour l’accès aux soins, à la culture et aux loisirs.

 Dans l’Yonne quelle est l’histoire du Secours Populaire ?

Dans l’Yonne, le secours populaire a été créé par des personnes de bonne volonté, d’abord dans une annexe de leur maison, cave ou garage, à Laroche Saint Cydroine, Auxerre et Avallon, en 78/79.
Puis très vite est venue l’organisation officielle : en 1980 la fédération de l’Yonne était créée à Auxerre, rue Jean Régnier ; Migennes et Avallon sont devenus comités.
Un autre comité a été créé à Sens et des antennes en différents points du département.
A l’heure actuelle, le Secours populaire de l’Yonne compte une fédération, 2 comités, 7 antennes et 2 correspondants locaux.

 Comment venez-vous en aide aux personnes ? En les aidant à faire valoir leurs droits, en leur apportant un premier secours ?

Selon la façon dont ces personnes arrivent à nous, nous procédons différemment : s’ils sont envoyés par un organisme officiel, nous leur offrons un colis d’urgence en fonction de la lettre d’accompagnement du travailleur social qui nous les adresse. Puis dans tous les cas, nous avons un entretien avec la personne pour définir avec elle sa demande. Nous fournissons en 1er lieu une aide matérielle en particulier alimentaire, mais elle peut être vestimentaire. Nous pouvons également voir avec la personne si elle bénéficie de toutes les aides auxquelles elle peut prétendre ; enfin, nous l’écoutons avec attention et respect, en essayant de saisir la complexité de sa situation présente.

 Maryse, la précarité et la pauvreté semblent augmenter dans notre pays, avec la crise, avec les politiques d’austérité et de remise en cause des services publics et des solidarités. Voyez-vous une évolution, et laquelle, dans l’Yonne ?

En effet, ces dernières années les demandes d’aide ont considérablement augmenté. Nous aidions majoritairement des femmes seules avec enfants, venant souvent de quartiers en difficulté. Depuis quelques années, s’y ajoutent des jeunes femmes d’origine africaine venue de la région parisienne, des couples avec enfants venus d’Europe de l’est, des personnes d’origine magrehbine arrivant d’Espagne ou d’Italie, des hommes seuls de notre région ayant perdu leur travail ou avec une retraite trop mince, des jeunes, très souvent sans diplômes et n’arrivant pas à entrer sur le marché du travail. Nous avons tous les jours de nouvelles demandes.

 Quels sont vos moyens pour agir, d’où proviennent-ils ?

Nos moyens sont de plusieurs sortes.
Tout d’abord nous bénéficions de subventions venant d’institutions comme les mairies, le conseil général, le conseil régional ; ensuite nous avons les dons de donateurs que nous sollicitons ou qui nous font des versements réguliers voire des legs ; enfin notre associations organise des actions diverses : braderies, vide grenier, concerts, ventes… pour récolter des fonds dans des buts précis : Noël, vacances, aide internationale...
Nous bénéficions en outre, comme d’autres associations d’aide du « programme européen d’aide aux plus démunis » (PEAD), somme versée par l’union européenne pour l’achat de nourriture de première nécessité , mais remis en cause régulièrement.

 Maryse, votre engagement pour cette association, comme ses autres membres, est sans doute très prenant ? Pourtant vous vous y tenez !

En effet. Lorsque je suis arrivée au Secours Populaire, comme je le dis souvent, j’ai découvert un autre monde, un monde à notre porte, que nous côtoyons sans même le soupçonner, un monde où pouvait se trouver mon voisin ou mes parents d’élèves.

Je me suis mise à écouter des histoires qui m’étaient, jusque là, étrangères, et j’en ai été stupéfaite. Dans la rue, je ne voyais plus les gens de la même façon et j’eus envie de donner de mon temps et de mon énergie pour participer à changer, un peu, le quotidien de ces familles qui viennent vers nous.

 Concrètement, comment soutenir le Secours Populaire Français dans l’Yonne ? De quoi avez-vous le plus besoin ?

La 1ère façon de soutenir le Secours Populaire de L’Yonne est de faire un bon accueil à ses bénévoles lorsqu’ils vous sollicitent dans les magasins pour de la nourriture, pour vous proposer des carnets de don action (sorte de tombola) ou autre demande.

Une autre façon de soutenir le SPF, c’est de participer aux actions qu’il propose comme un bric à brac, un loto, un concert, une foire aux livres. Ces actions sont organisées par les bénévoles dans un but précis : les vacances, Noël, l’aide internationale, renflouer nos réserves de nourriture....

Nous avons donc en priorité besoin d’argent.

C’est pourquoi nous apprécions les dons d’argent ponctuels ou réguliers voire les legs

Nous avons ensuite besoin de dons matériels que nous redistribuons dans nos espaces solidarité.

Enfin nous avons besoin de bénévoles prêts à s’engager pour quelques heures par semaine , quelques heures par jour ou ponctuellement pour des actions précises.

Nous avons besoin de personnes prêtes à partager leurs compétences au service des autres.

 Quels sont les prochains rendez-vous du Secours Populaire Français dans l’Yonne ?

Le prochain grand rendez vous du Secours Populaire à Auxerre est la foire aux livres qui se déroule les 14 et 15 juin comme chaque année dans le cloître de l’abbaye Saint Germain. Des milliers de livres, triés par thème tout au long de l’année sont proposés au public contre une somme modique. L’argent récolté ainsi servira en partie à envoyer des familles que nous aidons une semaine en pension complète au Mont Dore. L’autre partie sera utilisée pour ce que nous appelons« la journée des oubliés des vacances » : une centaine d’enfants de tout le département qui n’ont pas eu la chance de partir en vacances passeront une journée au zoo « de Vincennes ».

 Comment contacter facilement le Secours Populaire Français dans l’Yonne ?

Pour contacter le Secours Populaire français dans l’Yonne, on peut s’adresser à la fédération, 121 rue de Paris à Auxerre, tel 03 86 46 77 12 ou selon l’endroit où on habite contacter les comités de Migennes ou Avallon ou les antennes de Brienon, Chablis, Pont/ yonne,, Sens, Tonnerre ou Villeneuve sur Yonne .


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 363 / 4495289

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site S’engager pour les alternatives partout et maintenant, (...)  Suivre la vie du site Solidarités  Suivre la vie du site Yonne  Suivre la vie du site Yonne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License