Yonne Lautre

Arnaud Ferrer présente la Commission Troc & Astuces d’Alternatiba Yonne

Entretien réalisé par la Rédaction de Yonne Lautre le 27 mai 2015

 Arnaud Ferrer, vous voici bénévole à Alternatiba Yonne, à l’initiative de la commission Trocs & Astuces. Vous dites qu’il faut cesser de discourir et agir. Pourtant pourriez-vous nous expliquer votre cheminement jusqu’à Alternatiba ?

« Tout voyage de 1000 lieux commence par un simple pas » De la pensée à la parole, de la parole à l’action il y a un cheminement logique et inéluctable. Au delà de la pensée il y a ce que les Japonais appellent Ishiryo : La pensée au-delà des pensées. Vous vous voyez penser. Vous voyez clairement vos formations mentales, vos préjugés, vos illusions. Alors vous savez. 
Vous savez que ce que vous êtes ne se limite pas à une peau, à une identité, à une histoire. Vous savez qu’Être c’est être toute chose, au-delà des sensations et des limites de nos perceptions sensorielles. La planète toute entière est le prolongement de nous-même et nous sommes un élément qui impact l’ensemble de cet environnement.
La loi de causalité projette chacun de nos actes, chacune de nos paroles, chacune de nos pensées dans une chaîne sans fin de conséquences. Il va donc de soi que nous portons une responsabilité de chaque instant.Nous respirons, mangeons, communiquons et notre emprunte s’accentue sans cesse. Cela est l’ordre naturel des choses. Mais attention aux conséquences ! A l’âge de 18 ans je me suis demandé “Comment changer le monde ?” Comment y parvenir ? J’ai beaucoup lu, beaucoup discuté et puis j’ai rencontré des personnes qui m’ont transmis une recette : zazen. J’ai alors appris que l’unique façon de façonner l’avenir est d’être disponible à soi-même et au monde. 
Dans le même temps j’ai passé des diplômes en Travaux Paysagers et je commençais ma carrière dans ce domaine. Une chose me révoltait déjà : l’utilisation des produits phyto”sanitaire”. Je m’apercevais déjà que le problème se trouvait dans la conception des jardins. On a catégorisé les plantes bonnes et les plantes mauvaises, les zones à cultiver et les zones à pulvériser ! J’ai tout remis à plat. J’ai trouvé des réponses auprès de paysagistes activistes tel que Gilles Clément et d’autres.
Aujourd’hui avec ma femme nous travaillons dans une simplicité volontaire à l’élaboration d’une vie riche et équilibrée en utilisant le troc, le bricolage, la récup’ et toutes sortes de petits trucs pour être heureux. C’est à dire que nous nous dépensons avec notre tête et nos petites mains plutôt que de toujours sortir le porte-monnaie. C’est une histoire d’hygiène de vie. Entre faire venir un objet de l’autre bout du globe et réparer ou récupérer un objet qui aurait fini à la casse le choix est vite fait ! et puis nous faisons cela ensemble, c’est aussi ça construire une vie à deux.

Pourquoi me suis-je engagé dans la commission Troc et Astuce ?
Car je souhaite à tout un chacun de trouver l’équilibre et la joie que ma famille et moi-même dénichons en réinventant notre quotidien. Le troc et les astuces nous font faire beaucoup d’économies ! Et puis nous donnons une seconde vie aux objets. Nous essayons, nous trafiquons, nous bidouillons, nous apprenons et nous partageons avec nos amis.En rejoignant Alternatiba je rencontre un tas de bricoleurs qui, comme nous, réinventent le quotidien et nous le font partager. Chaque journée voit s’agrandir le réseau et c’est une joie sans cesse renouvelée que de vivre cette émergence citoyenne et solidaire.

 Arnaud Ferrer, que répondez-vous alors aux détracteurs d’Alternatiba -et en général des écologistes prônant les actions concrètes-, qui affirment que c’est un leurre, que les problèmes climatiques relèvent des États, des transnationales et non pas des individus ?

Le crédo du Zen Soto est : « La vie quotidienne est la Voie. » Ce crédo est mien. Les détracteurs ont le droit de trouver ça stupide.Avoir tort ou raison ne nous rend ni meilleur ni moins bon. Je suis venu à Alternatiba comme on monte dans un train en marche. Je ne me suis pas posé de questions. J’ai agi car j’ai su immédiatement que c’était l’action à accomplir. Il ne s’agit pas d’un éco-festival de plus mais bien d’un mouvement citoyen qui croît comme les orties au fond de mon jardin !En tant que citoyen du monde je ne vais pas attendre qu’un représentant face mon boulot à ma place. Si il fait le sien se sera déjà une bonne chose. Mais le libre arbitre nous met face à nos responsabilités.
Alternatiba c’est quoi ? Des soixante-huitards et des bobos ? Peut-être qu’il y en a et tant mieux ! Il y a également des mères de familles, des chômeurs, des chefs d’entreprises et toute la diversité que la société peut compter. C’est la force de ce mouvement.
Chacun de nous est concerné par le réchauffement climatique. Chacun de nous y participe. Et je ne pense pas que se soit un leurre que de partager les solutions pour y remédier.
Et puis au moins, sachez que nous n’avons rien à gagner à attendre que les gouvernements du monde prennent une décision. Au contraire nous avons tout à perdre !

 Vous venez donc d’impulser une nouvelle commission au sein d’Alternatiba, nommée Trocs & Astuces. Comment pensez-vous la mise en oeuvre ?

La mise en oeuvre sera à l’image du nom de la commission. Faites de trocs et d’astuces.C’est un mode de vie que de récupérer, transformer, troquer des objets et des services. C’est être un Makers si on reprend ce terme très en vogue. Je ne sais pas encore à quoi ressemblera le stand. Pour l’instant nous sommes à la phase recherche de contacts et recherches d’idées. D’ailleurs, j’adresse un appel aux personnes de bonne volonté : si vous êtes prêt à partager votre expérience, votre savoir faire, quelque soit le domaine et à troquer un peu de votre temps ou bien même si vous ne savez rien faire et que vous voulez apprendre alors rejoignez-nous ! 
Nous avons besoin de vous !
Sachez tout de même que seront présent sur le stand des représentant du FabLab d’Auxerre ainsi que des permaculteurs et des animatrices de divers associations de quartier.Mieux que des tutos sur YouTube il y aura plusieurs ateliers de fabrications, de transformation et de recycl’art durant toute la durée du festival. Nous aurons peut-être même une imprimante 3D…

 Pourriez-vous nous expliquer ce que sont les Makers ?

Le mouvement Makers est composé de gens d’horizons divers et aux talents hétéroclites. Le mouvement a été lancé par les as du numérique ayant décidés de s’attaquer à la réalisation d’objets physiques. Si on utilise la terminologie du MIT Media Lab, les makers utilisent les atomes comme des bits, utilisant les outils puisant du sofware et de l’industrie de l’information pour fabriquer des objets tangibles. Les makers utilisent de nouveaux outils tels que l’imprimante 3D et la découpeuse lazer qu’ils mettent en commun au sein d’un Lab’.
Dans cette structure chacun peut travailler sur son projet, partager ses compétences et ainsi conceptualiser, numériser, mettre en fabrication et mettre en vente. Cette façon d’entreprendre est une révolution car il s’agit de faire du local et de se réapproprier les outils qui jusque là était réservés aux industriels.
La démarche des Makers est multidisciplinaire car on retrouve dans les Labs des mécaniciens, des menuisiers, des couturiers, des joalliers et toutes sortes de disigners, de graphistes …
Vous me demanderez pourquoi amener des Makers à Alternatiba ? Je pense qu’ils y ont leur place car cette façon de fonctionner qu’ont les Makers est un atout majeur face au dérèglement climatique. En effet il s’agit ici de supprimer les distances ahurissantes qui séparent les créateurs d’objets, leur fabrication et leur vente. Il faut également savoir que la matière première utilisée demande beaucoup moins de transformation que pour une fabrication classique.
Makers ou pas, en tout cas, quelque soit votre profil n’hésitez pas à vous joindre à nous dans cette folle aventure.
Troquer de votre temps, nous vous donnerons des tas d’astuces pour diminuer votre impact sur la planète.

Pour rejoindre la commission Troc & Astuces ou simplement la contacter, écrire à contactalternatiba yonnelautre.fr
Merci à Bella Buch, qui a offert ces quatre photos pour illustrer cet article.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 171 / 3952677

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site S’engager pour les alternatives partout et maintenant, (...)  Suivre la vie du site Fabriquer, réparer, échanger, résister à l’obsolescence (...)  Suivre la vie du site Yonne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License