Yonne Lautre

Guy Hervé, Président de la Ligue de Protection des Oiseaux de l’Yonne

Entretien réalisé par la Rédaction de Yonne Lautre le 25 octobre 2015

 Guy Hervé, pourquoi, comment, il y a vingt ans, la Ligue de protection des oiseaux de l’Yonne a-t-elle été créée ?

Comme le dit Pierre Germond, dans son livre sur l’historique de l’ornithologie dans l’Yonne, paru à l’occasion des 20 ans de la LPO Yonne en septembre 2015, l’Yonne et ses oiseaux est une très longue histoire d’amour * ! Félix Rabé, un médecin de Maligny, qui créa en 1890 la SPOY (Société de protection des oiseaux de l’Yonne), fut le précurseur des sociétés de protection des oiseaux dans notre département qui se succédèrent jusqu’à aujourd’hui.

Bruant jaune

La SPOY a traversé ensuite tout le 20ème siècle avec des hauts et des bas, des mises en sommeil puis des résurrections pour être enfin remise vraiment sur de vrais rails à la fin du 20ème siècle avec l’arrivée du Groupe ornithologique du nord de l’Yonne (GONY) puis de celle du GODY (Groupe ornithologique de l’Yonne). A partir de ces années-là, les activités naturalistes des associations s’orientèrent vers des démarches plus globales. Il ne s’agit plus seulement d’étudier et de protéger l’oiseau mais aussi de s’intéresser à la protection des habitats et cela grâce à la mise en place de nombreuses directives qui vont permettre à des bénévoles de s’impliquer dans la défense des milieux qu’ils soient agricoles ou péri-urbains en perpétuelle évolution.
Cela permettra ainsi la prise en compte dans le débat public des avis mais aussi des exigences des associations de protection de la nature.
Et ce fut justement à ce moment-là, il y a 20 ans, pour être plus reconnu et aussi plus efficace, que le GODY, sous l’impulsion de Vincent Régnier, son président, rejoignit la grande famille de la LPO qui couvre aujourd’hui les ¾ des départements français.

 Quelles ont été les étapes les plus importantes durant ces 20 ans ?

Fauvette grisette

Face à l’évolution de notre société et de ses exigences, à son développement pas toujours respectueux du maintien de son environnement naturel et de sa biodiversité, la LPO Yonne s’est s’adaptée en conséquence pour être plus présente, plus réactive mais aussi plus compétente ! En effet, les seuls bénévoles de l’association ne pouvaient pas répondre à toutes les demandes qui leur étaient faites. C’est en 2006, soit à mi-chemin des 20 ans parcourus, qu’un premier salarié vint appuyer la disponibilité et le travail des bénévoles.
En 2010, une seconde salariée est venue apporter ses compétences dans l’activité essentielle de l’éducation à l’environnement. Appuyer les bénévoles par des salariés est aujourd’hui indispensable mais ce besoin de professionnaliser l’association ne remet absolument pas en cause tout le travail remarquable que font les bénévoles.

Un chiffre pour le démontrer : en 2014, une quarantaine de bénévoles de la LPO Yonne ont consacré plus de 8 000 heures de leur temps à l’association, soit l’équivalent de 5 salariés travaillant à plein temps. Sans nos bénévoles qu’il faut remercier, il n’y aurait pas d’association ! Dans notre époque au rythme souvent démesuré, c’est en unissant bénévolat et salariat que la LPO Yonne sera présente, écoutée et respectée dans sa défense sans relâche et sans faille de l’environnement et la nature icaunaise.

 Aujourd’hui quelle situation pour les oiseaux dans l’Yonne ?

Analyse des données des 3 dernières années (de 2012 à 2014)

Tourterelle des bois

Les populations d’oiseaux nicheurs dans l’Yonne ont connu deux années difficiles en 2012 et 2013 en raison des mauvaises conditions météorologiques. En 2014, à la faveur d’un printemps plus clément, les effectifs semblent s’être reconstitués puisque qu’ils ont progressé de plus de 40 % par rapport à 2013. Toutefois, cette hausse apparente des effectifs peut aussi bien être liée à une détection accrue lors des inventaires réalisés dans de meilleures conditions qu’à une plus grande activité générale des oiseaux.
Le succès reproducteur mesuré à la réserve de Bas-Rebourseaux apporte néanmoins une preuve assez tangible que 2014 est une « bonne année » pour l’avifaune locale avec un record de jeunes produits.

Faucon pèlerin

Depuis 2008, l’abondance des oiseaux communs semble stable dans le département mais il existe de fortes disparités selon les espèces. Les espèces spécialistes des habitats agricoles et bâtis semblent notamment être en déclin. Par exemple, la Tourterelle des bois, le Bruant jaune ou la Fauvette grisette sont en nette diminution. Le déclin d’espèces telles que l’Accenteur mouchet, la Grive musicienne ou le Rougegorge familier est en revanche davantage révélateur de l’avancée de la période de reproduction des espèces « sédentaires ». Cet aspect méritera des analyses plus détaillées à l’avenir.

Enfin en ce qui concerne les espèces nicheuses qui ont disparu malheureusement de notre département, citons ces dernières années l’Outarde canepetière, la Pie grièche grise et le Bruant ortolan. Cependant, pour rester optimiste, citons comme nouvelle espèce nicheuse dans l’Yonne depuis maintenant 4 ans, le magnifique Balbuzard pêcheur, présent désormais en Puisaye chaque année et fidèle à son site de reproduction !

  Quelles sont les actions de la LPO Yonne ?

« La LPO Yonne a pour objet d’agir pour l’oiseau, la faune sauvage, la nature et l’homme et lutter contre le déclin de la biodiversité, par la connaissance, la protection, l’éducation et la mobilisation. »

Connaissance des oiseaux

Busard Saint-Martin

Les bénévoles et les salariés de la LPO Yonne prospectent dans les différents milieux de l’Yonne pour connaître la biologie, la répartition et l’évolution des populations d’oiseaux. De nombreuses espèces sont ainsi suivies : les rapaces comme le Faucon pèlerin, le Grand-duc d’Europe, Le Balbuzard pêcheur, la Chevêche d’Athéna, les Hirondelles rustique et de fenêtre, les oiseaux des rivières, les Cigognes blanche et noire, le Grand Cormoran, le Héron cendré, … Les observations annuelles de la migration des Grues cendrées, le programme STOC (Suivi temporel des oiseaux communs) et le suivi des passereaux lors de camps de baguage font également partie de leurs nombreuses activités de suivi. 
A signaler enfin une étude particulière commencée en 2015 qui va se prolonger jusqu’en 2017 : le suivi de la biodiversité des bords de route dans le cadre d’un appel à projets financé par le Conseil départemental de l’Yonne et des fonds européens.

Protection des espèces et de leurs milieux

Il est utile d’aider à la reproduction d’espèces en édifiant par exemple des plates-formes de nidification pour la Cigogne blanche et le Balbuzard pêcheur, en installant des radeaux pour la nidification de la Sterne pierregarin, en surveillant et protégeant des aires de Busards dans les cultures de céréales et de Faucon pèlerin. Des nichoirs sont installés pour la reproduction de rapaces nocturnes comme l’Effraie des clochers, la Chouette hulotte et la Chevêche d’Athéna.

Balbuzard pêcheur

Mais la protection ne s’arrête pas aux oiseaux. Des actions de protection sont effectuées lors de la migration des amphibiens. En ce qui concerne les habitats et les milieux, une animation est apportée au réseau des Refuges LPO et des actions sont entreprises pour favoriser la création de nouveaux Refuges auprès d’établissements scolaires, de collectivités et d’entreprises soucieuses de la protection de la biodiversité.

Des sites naturels sont par ailleurs gérés par la LPO Yonne comme la réserve ornithologique de Bas Rebourseaux à Vergigny, la gravière des Boulins à St Julien du Sault, le verger conservatoire des Anceaux à Malicorne.


Education à la nature et actions pour la biodiversité

Sur la réserve ornithologique de Bas-Rebourseaux ou dans tout autre site naturel, dans les établissements scolaires, les maisons de retraite, les centres de loisirs, la LPO Yonne intervient pour sensibiliser le grand public, éduquer les élèves, de la maternelle au lycée, et les jeunes en dehors du temps scolaire et enfin enseigner aux adultes en formation, aux professionnels de l’éducation et de l’environnement...
Elle participe aussi, grâce aux bénévoles, à de nombreuses manifestations liées à la nature et à l’environnement dans tout le département.

Etudes, partenariats, participation au débat public, militantisme

Chevêche d’Athéna

La LPO Yonne réalise des études et des expertises dans le cadre de l’aménagement du territoire pour des collectivités, des bureaux d’études pour les carriers, les porteurs de projets éoliens, des suivis écologiques pour des entreprises ...
Des conventions et partenariats ont été passés avec le Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, l’ONF, ERDF et France Télécom dans le cadre de la prévention des mortalités d’oiseaux.
La LPO Yonne est membre de nombreuses commissions départementales dans le cadre de la protection de la nature et de l’environnement.

Elle se mobilise souvent avec d’autres associations de protection de l’environnement lorsque des espèces et milieux sont détruits ou lorsque des projets de développements du territoire vont à l’encontre de l’existence de milieux et d’espèces protégées. Elle peut enfin lorsque cela est nécessaire intervenir auprès des tribunaux en cas de destruction de ces espèces protégées et de leurs habitats.

 Quels projets en vue avez-vous ?

Au 1 janvier 2016, les régions Bourgogne et Franche Comté ne feront plus qu’une. Cette réforme territoriale va impacter le fonctionnement des associations LPO présentes sur l’ensemble de ce nouveau territoire. Aujourd’hui, les LPO sont présentes dans 7 départements sur 8 de la future nouvelle région (il ne manque que le département de Saône et Loire). La LPO Franche Comté est déjà une LPO régionale et 3 départements de Bourgogne LPO sont organisés en LPO départementales. Plusieurs réunions ont déjà eu lieu depuis le début de l’année 2015 pour réfléchir à une nouvelle organisation qui pourrait regrouper 2500 adhérents et 25 salariés.

Sterne pierregarin

Le véritable enjeu sera d’être à la fois représentatif et présent au niveau de cette grande région pour obtenir les aides européennes, de l’Etat et de la nouvelle Région mais aussi et surtout de rester très proche des territoires que sont les départements, les collectivités locales, les entreprises et bien sûr des adhérents locaux et de la vie associative qui dépend d’eux !

Dans ce grand projet d’association régionale Bourgogne-Franche Comté qui pourrait naître en 2017 ou en 2018, il s’agira donc de mettre en place en même temps dans chaque département des délégations LPO très actives et proches du terrain en y maintenant physiquement les salariés et les bénévoles qui ont la connaissance des enjeux environnementaux et naturalistes qui leur sont propres.

 Quelles invitations pourriez-vous faire à vous rejoindre ? Quels besoins avez-vous ?

Réserve ornithologique de Bas-Rebourseaux

Avec près de 400 adhérents dans l’Yonne, la LPO est bien représentée dans l’Yonne. Cependant, le nombre de bénévoles actifs, à l’instar d’autres associations, reste insuffisant. Une quarantaine de bénévoles participent étroitement à son fonctionnement, soit environ 1 pour 10 adhérents. Si augmenter le nombre des adhérents dans l’Yonne est évidemment un souhait et un objectif, obtenir de nos adhérents une plus grande participation aux activités de l’association est essentiel pour pouvoir développer toutes les actions citées ci-dessus.

Nous recherchons des bénévoles qui peuvent apporter leur temps, chacun dans son domaine de compétence. Compétences naturalistes pour des observations et des comptages sur le terrain, temps à consacrer pour aller protéger les busards, les amphibiens et installer des nichoirs, compétences de secrétariat, de gestion de l’association, de rédaction d’articles et de nos publications, travaux d’entretien sur nos sites naturels, présence sur le stand de la LPO lors des manifestations, il y a tellement de possibilités pour donner un peu de son temps et faire en sorte que notre association soit encore plus active et reconnue dans le département !

 Comment vous rejoindre ?

20 ans LPO Yonne : les présidents depuis 20 ans. de G à D : Guy Hervé (depuis 2010), Didier Dagnas (1998-2003), Vincent Régnier (1995-1998), Véronique Voisin (2007-2010). Manque sur la photo Richard Friedrich.

Toutes les coordonnées de la LPO Yonne pour nous rejoindre :
LPO Yonne
14 avenue Courbet
89000 Auxerre
Tél : 03 86 42 93 47
e.mail : yonne lpo.fr
Site Internet : http://lpo.yonne.free.fr
Page Facebook LPO Yonne
Données Visionature : faune-yonne.org

Vous pouvez toujours acquérir les 2 livres sur l’ornithologie dans l’Yonne si vous n’avez pas encore passé votre commande !

  • « L’Yonne et ses oiseaux, une très longue histoire d’amour » de Pierre Germond : depuis Félix Rabé, fondateur de la SPOY en 1890 jusqu’à la LPO Yonne d’aujourd’hui, toute l’histoire de l’ornithologie dans l’Yonne. Un livre de 240 pages au prix de 25 € (+ 6 € de frais de port si envoi à votre domicile)
  • « Catalogue annoté des oiseaux de l’Yonne », réédition du catalogue de Félix Rabé et évolution de l’avifaune de 1886 jusqu’à nos jours, commentée par Pierre Germond. Un livre de 495 pages au prix de 25 € (+ 6 € de frais de port si envoi à votre domicile).
    Si commande des 2 livres ensemble : prix global de 40 € et frais de port de 11 €. Vous pouvez passer votre commande à :
  • Pierre Germond, 35 avenue Roger Varrey - 89300 Joigny
  • LPO Yonne, 14 avenue Courbet - 89000 Auxerre
    Les livres sont aussi disponibles dans un certain nombre de librairies de l’Yonne (Auxerre, Sens, Avallon, Joigny, Toucy), dans un certain nombre de magasins spécialisés et bientôt à Guédelon.

Les photos illustrant cet article sont celles des espèces d’oiseaux citées par Guy Hervé, elles sont de Jean-Paul Leau photographe et membre de la Ligue de Protection des Oiseaux de l’Yonne. Très grand merci à lui.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 457 / 4495193

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Environnement, Écologie  Suivre la vie du site Protection des Animaux  Suivre la vie du site Yonne Bourgogne Franche-Comté   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License