Yonne Lautre

Gadine : Chronique pascale

lundi 17 avril 2017 par Moreau Barbara

Gamine, j’adorais Pâques.
─ Tiens, c’est pour ton Pâques, disait Mémé d’Auxerre, une enveloppe à la main.
A l’intérieur, un billet ! 50, 100 francs. A l’époque, c’était beaucoup. C’était Pâques !
L’an dernier, des cris aigus m’avaient mise à la fenêtre. Cela venait du jardin d’à côté. Mon voisin recevait ses petits enfants et les cloches étaient passées. Souvenir de mon propre fils poussant des cris d’oiseau heureux, de ses cousins, à Couloutre, tous courant comme des fous dans l’ancien champ de Pépé et revenant les bras chargés d’œufs, de poules et de lapins en chocolat. Une photo que j’ai gardée en mémoire : mon gamin, sa petite tête prise dans une cagoule rouge et bleue. Il rentre de sa chasse au trésor, sa main dans celle de ma mère...
J’espère que les gosses du voisin ne vont pas revenir cette année. Mon fils est loin. Mémé d’Auxerre est morte depuis belle lurette. Et je ne vous dis pas la suite. Bref, mon jardin, c’est un cimetière ! J’y cherche encore des friandises, des bonbons au goût d’enfance. Il n’y a plus rien. Il faut se rendre à l’évidence : la cloche qu’est toute seule, c’est moi !
Je ne vais plus à Couloutre. J’ai été bannie. N’ont pas aimé, là-bas, que j’écrive sur Pépé. Re bref, pour le repas pascal, la table n’est pas mise.
Je vais ressusciter. C’est pas possible autrement. C’est Pâques !
Remarquez, il y a quand même certains avantages à ne plus avoir de famille, (ou presque), surtout en période électorale. Le gamin adorable pour lequel vous faisiez votre Mémé d’Auxerre avec un petit billet, tout barbouillé de chocolat sur une autre photo, il vote maintenant. Quel gamin ? N’importe. Un neveu, un filleul. Tout le monde en a un dans sa famille. Celui qui n’ouvre jamais un bouquin et qui vous affirme des trucs d’extra-terrestre. Le voilà qui entonne son couplet sur les arabes, le Ramadan, le voile, les mosquées et les allocations familiales. On est chez nous, non mais ! Nous d’abord !
Mémé d’Auxerre, elle, n’oubliait jamais « mon » Pâques, mais n’aimait pas les juifs.
─ C’est du juif, ça, avait-elle dit un jour à propos de je ne sais plus qui et de je ne sais plus quoi.
Je me souviens de son air… de son air… Je m’interroge. Mémé d’Auxerre a-t-elle été collabo ?
Re re bref, cette année encore, j’échappe à une nouvelle croisade et à la crucifixion d’un juif ! Il faut positiver ! C’est Pâques ! Allons, allons dans les champs et rapportons des œufs grands comme l’intelligence.

Gadine


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 293 / 4049775

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Se cultiver, s’émouvoir  Suivre la vie du site Culture(s) Yonne & Bourgogne Franche-Comté  Suivre la vie du site Littérature Auteurs Bibliothèques Librairies 89 & (...)  Suivre la vie du site Auteur(e)s 89 & Bourgogne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License