Yonne Lautre

Poster un message

En réponse à :

Gérard Robert : ANTISIONISME*...ANTISEMITISME**. Faut-il encore une loi supplémentaire ?

Brèves et chroniques
mardi 19 février 2019 par Robert Gérard

C’EST ENTRE NOUS...

ANTISIONISME*...ANTISEMITISME**.
Faut-il encore une loi supplémentaire ?

Depuis toujours, les juifs ont été la cible des autres religions. De ce fait, le juif minoritaire, maltraité a dû souvent s’exiler en d’autre pays, mais toujours rattrapé, s’exiler encore et encore.
L’absolu horreur naquit en Allemagne, sous Hitler et son 3 ème Reich.
Dès 1920, le projet du petit parti Nazi, projette un statut spécial pour les allemands juifs. Dans « Mein Kampf », Hitler, écrit ses sentiments antisémites, mais ne laisse rien apparaître sur le sort qu’il réserve aux juifs dès lors qu’il détiendra le pouvoir. Il le prend ce pouvoir en 1933 et dans la foulée, devient chancelier du Reich le 30 janvier !

1935 : changement de ton, les lois antisémites de Nuremberg limitent les droits des juifs allemands et encouragent ceux-ci à quitter le pays.

En juillet 1938, les occidentaux, dont la France, sont sollicités par les nazis pour recevoir les juifs qui voudraient quitter l’Allemagne, contraints et forcés, et rejoindre d’autres territoires européens qui accepteraient de les accueillir. Courageusement, aucune solution n’est trouvée...

1939 : La guerre éclate, Hitler fait construire des camps d’internements qui deviendront très vite des camps d’exterminations, d’abord pour ses adversaires politiques, et ensuite pour les juifs. La Shoah, (catastrophe) laissera une funeste comptabilité. Un génocide de 6 Millions de juifs purement et simplement exterminés, dont une partie trop importante de juifs français ou étrangers, résidant en France, ceci grâce aux lois dites de Vichy écrites par le collaborationniste Pétain. (hommes, femmes, enfants, tous innocents)

Exactions racistes samedi 16 février lancées par un islamiste connu et reconnu, envers le philosophe et académicien Alain Finkielkraut. Les injures antisémites à peine retransmises sur les médias, une proposition d’une nouvelle loi pour condamner l’antisionisme cette fois, émane fort à propos d’un représentants de LREM. Quelle fulgurance...

Alors, faut-il encore une loi ?
L’idéologie qui pousse certain à honnir les juifs ou d’autres catégories de religions, ne dépend pas d’une loi, elle est dans la tête de ces gens dépourvus d’éducation culturelle, historique et politique. Ne vaudrait-il pas mieux éduquer dans nos écoles républicaines, les enfants de la république dès leur plus jeune âge, leur expliquer, la vraie histoire des juifs, et celles des autres, et les aider ainsi à ne pas confondre la judaïcité (religion juive) et séparer la politique colonialiste de l’État d’Israël qui installe ses colons sur les terres Palestiniennes. Cet État d’Israël n’est pas comme le nôtre, un état laïc, et c’est bien dommage pour la grand majorité des juifs qui n’aspirent qu’à vivre en paix ! Dans cet état non laïc, la religion à son mot à dire dans la gestion de la cité et comme dans toute religion il y a des intégristes, le résultat humain est catastrophique. C’est dans ce manquement de laïcité, manquement dont découle l’abcès politico / religieux qui propage l’amalgame antisémite et antisioniste, amalgame qu’il faudra bien un jour ou l’autre clarifier.

Grâce au savoir laïc, instillé sans retenu, avec volonté, dans ses écoles et avec ses professeurs, l’obscurantisme disparaîtra des têtes. Il n’y aura nul besoin de loi, car le racisme sera éradiqué naturellement et totalement. Il faut expliquer qui est l’autre, détailler qu’il est fait comme chacun : d’eau, de chair et d’os. Qu’il mérite toute notre attention et non pas un courroux politique, raciste, cultuel injustifié.

Quand au manifestation de soutient à cette population française juive, qui sied tant à nos politiciens, je trouve là, un manque de discernement et un manque de tac pour notre nation laïque. Le soutient est-il apparenté : à une idéologie, le sionisme expansionniste, ce serait une faute, à une religion, le judaïsme, non reconnu par notre principe de laïcité, ou au nom du « Juif errant » qui peut représenter tous les maltraités de la société, réparti sur toute la planète ? Cela serait mieux, mais est-ce bien le cas ?

Monsieur Finkielkraut se retrouve pour la seconde fois et publiquement maltraité à cause de sa religion, c’est très mal et c’est aussi pas de chance d’être reconnu au coin d’une rue, la probabilité de l’aléatoire était pourtant faible. En même temps, cela tombe à pic pour les contempteurs du mouvement des gilets jaunes, dont peu de ceux-là auraient été en capacité de reconnaître Mr Finkielkraut. Cette algarade, un vrai régal pour le gouvernement et principalement pour son ministre de l’intérieur et les LREM. Alors que la victime ne porte pas plainte, le procureur de la république, nommé par le président de la république, un certain monsieur Macron, s’auto saisi et ouvre une enquête pour acte antisémite...Il est beaucoup plus prompt à ouvrir une enquête en ce qui concerne cette agression, certes antisémite, mais orale, que de rechercher les responsabilités policières dans les maltraitances volontaires sur les gilets jaunes.

Je ne doute pas, que parmi les hommes et femmes politiques qui auront manifestées ce lundi 19 février, plusieurs auront une arrière pensée bien politicienne dans leur tête ! Le soutient aux français juifs, autorise-t-il le président de notre république laïque à porter la kippa, (visite au cimetière juif alsacien profané) et de promettre encore des lois, puis de participer au repas du CRIF le 20/02 ? Le président se met sciemment dans une position de déni de la laïcité !

Gérard ROBERT,
20 février 2019.

* Sionisme : origine : une colline (Sion) qui surplombe Jérusalem a donné son nom à un mouvement dont son objectif, fut la constitution en Palestine d’un État juif.
** Antisémitisme : Attitude d’hostilité systématique à l’égard des juifs. Remonte à l’empire romain.


En réponse à :

Gérard Robert : LA SERVITUDE VOLONTAIRE.

24 février 201813:05, par Yonne Lautre

C’EST ENTRE NOUS...
LA SERVITUDE VOLONTAIRE.
Dès 16 ans, aux environs de 1546, Étienne de la Boètie (1530/1563) Lieutenant particulier du Sénéchal du Périgord, poète, écrivait ceci dans son discours sur la Servitude Volontaire. Extrait : « Chose vraiment surprenante que de voir des millions et des millions d’hommes, misérablement asservis, et soumis tête baissée, à un joug déplorable, non qu’ils soient contraints par une force majeure, mais parce-qu’ils sont fascinés et pour ainsi dire ensorcelés par le seul nom d’un, qu’ils ne devraient redouter, puisqu’il est seul, ni chéri, puisqu’il est, envers eux, (...)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4966898

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License