Yonne Lautre

Poster un message

En réponse à :

Gérard Robert : LES OISEAUX NE CHANTENT PLUS... ILS MEURENT EN SILENCE !

Brèves et chroniques
samedi 18 août 2018 par Robert Gérard

C’EST ENTRE NOUS...

LES OISEAUX NE CHANTENT PLUS... ILS MEURENT EN SILENCE !

L’emploi des pesticides de synthèses met la biodiversité environnementale et animale en grand danger d’extinction irréversible !

Les oiseaux ne chantent plus, ils meurent en silence. Ils nous auront prévenus jusqu’au bout !

Empoisonnés par les méthodes capitalistes d’agricultures intensives, les oiseaux meurent de la cupidité des humains.

Depuis quelques temps, lors de mes promenades champêtres qui m’emmènent par champs et par forêts, je n’entends plus le chant flûté des merles noir au bec jaune, ni la turlute des alouettes, pas plus que le Oup-oup-oup des huppes fasciées, ni le gazouillis des chardonnerets, pas plus le chant trissé de l’hirondelle des fenêtres, ni le cri frigotté du pinson ou le piaulement de la buse variable. La perdrix rouge ou grise ne cacabe plus non plus, elles ont disparues de nos paillis et taillis, les pesticides ne les tuent pas directement, mais ces poisons rendent leurs œufs stériles à 90%. Danger imminent... les oiseaux se taisent car ils meurent !
Ce monde là d’habitude si bavard, se meure dans un silence assourdissant, sans que cela ne dérange beaucoup, dans le monde des humains, et particulièrement chez l’exploitant agricole soit disant moderne.
Dans les décennies 1970/1980, le capitalisme a fait irruption dans les fermes. Il a contaminé le paysan responsable, chérissant sa terre, en un « exploitant » agricole, la métaphore du terme « exploitant » indique clairement la forme culturale adoptée. Il « exploite » avec toutes les tares intrinsèquement comprises dans ce système-là. Mais si avant les décennies 2000, le paysan, comme la société civile n’étaient pas avertie des dangers encourus par l’utilisation de ces produits de synthèses (pesticide, insecticide, fongicide), exemple non exhaustif : le Glyphosate, aujourd’hui, ils le sont. Dans l’avenir leur responsabilité potentielle pourrait être engagée juridiquement pour le motif de complicité de mise en péril, portant sur l’agression de la santé humaine et animale
Il faut produire, toujours produire plus, voilà le credo capitaliste !
Les oiseaux ne sont pas les seuls à mourir de ces pratiques qui stérilisent sans coup férir la terre productrice et tout l’environnement, l’homme est aussi impacté.

La désinsectisation massive, qui plus est sans distinction, tue tous les insectes. Insectes pourtant forcément utiles dans la chaîne alimentaire des insectivores, même si certains sont réputés fâcheux pour l’homme, ils ont leur importance positive un jour ou l’autre dans sa vie. Plus d’insecte c’est donc la famine assurée chez les insectivores. Les intrants chimiques (organochlorés non dégradables et qui s’accumulent dans les sols et les plantes) bouleversent irrémédiablement aussi la vie des vers de terre, grands laboureurs et régénérateurs des sols arables. Résultat à moyen et long terme (30/60 ans) : Stérilisation des sols ! Donc moins de production. Alors l’exploitant agricole augmente les intrants ce qui participe encore plus à la chute de production l’année qui suit, entraînant ainsi dans une chaîne infernale et à terme fatale, la chute globale des récoltes. Les néonicotinoïdes contenus dans ces insecticides de synthèse, migrent dans les sols et les nappes phréatiques, finissant alors le travail destructeur en perturbant le système nerveux central des insectes. Mort des abeilles, mais pas que des abeilles, des milliers de races d’insectes et d’animaux meurent emportés par ces molécules assassines...In fine, plus de pollinisation, plus de fruits, plus d’herbacées naturelles. En bref, nous détruisons la chaîne alimentaire globale des oiseaux insectivores, omnivores et frugivores et par voie de conséquence, les oiseaux carnassiers ou autre animaux, y compris l’homme qui trouve sa nourriture en grande partie grâce aux oiseaux cités plus avant. La molécule du Glyphosate est considérée comme cancérogène probable. Cette molécule détruit toutes les herbacées non immunisées et crée la famine des oiseaux qui se nourrissent de leurs graines. Parmi eux, le fabuleux chardonneret multicolore, en voie lui aussi de disparition, qui se nourrit des graines des chardons.

Si les exploitants agricoles refusent de reconnaître leur immense responsabilité dans cette terrible tuerie de l’environnement et de la vie, la société civile doit s’emparer immédiatement de ce considérable problème qui concerne tout le monde. Notre bonne santé dépend en grande partie de nos choix lors de nos achats. Nos achats, doivent-être de la part de chacun, un acte politique qui conditionne son avenir. Boudons formellement les produits issus des cultures intensives, exigeons de connaître la traçabilité réelle de tous les produits issus de l’agriculture et les produits connexes et favorisons à chaque fois que possible, les produits issus de culture responsable, (biologique) ne comprenant pas d’intrant, pas d’ insecticide et le moins de fongicide possible. Choisissons nos nourritures et l’assurance d’une bonne santé en connaissance de cause.

En 30 ans, l’augmentation du nombre de cancers en France, a été multipliée par 2 ! En 2014 ; 14,1 millions de personnes ont été touchées dans les pays où l’agriculture est développée et disposant de données fiables. La plupart des molécules de synthèses utilisées dans l’agriculture intensive, sont classées cancérogènes probables ou cancérogènes avérées. La compétitivité de l’agriculture ne peut se faire sur la santé des citoyens consommateurs. Luttons pour notre avenir et celui de nos descendants !!!

Les oiseaux nos amis, ne chantent plus, ils meurent en silence ! Soyons très attentifs à leur triste sort, le notre en dépend assurément !

Gérard ROBERT,
17 août 2018.


En réponse à :

Gérard Robert : EVOLUTION DU LOGEMENT, DE L’AMENAGEMENT ET DU NUMERIQUE. Loi ELAN.

2 juin 201823:08, par Yonne Lautre

C’EST ENTRE NOUS...
EVOLUTION DU LOGEMENT, DE L’AMENAGEMENT ET DU NUMERIQUE. Loi ELAN.
Le projet de Loi ELAN est l’apothéose de la technocratie ultralibérale aux ordres des lobbys des promoteurs, lobbys en embuscade au plus haut niveau de l’état depuis plus de 20 ans ! Contrairement à ce que cette loi veut faire entendre, elle est écrite aux seuls intérêts des promoteurs spéculateurs et autres filous qui naviguent dans ces eaux sales. En réalité, ce projet de loi extrêmement libérale vient en soutient au logement cher et doit provoquer des coupes lourdes sur les Aides Pour le Logement (APL).
Il est (...)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4597668

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License