Yonne Lautre

Poster un message

En réponse à :

Greta Thunberg : Discours à la COP 24 (Décembre 2018)

dimanche 24 mars 2019 par Thunberg Greta

Notre biosphère est sacrifiée pour que des personnes riches dans des pays comme le mien puissent vivre dans le luxe. Ce sont les souffrances du plus grand nombre qui paient pour le luxe de quelques uns.
Beaucoup disent que la Suède n’est qu’un petit pays et que ce que nous faisons n’a pas d’importance. Mais j’ai appris qu’on n’est jamais trop petit pour faire une différence. Et si quelques enfants peuvent faire les gros titres un peu partout dans le monde simplement parce-qu’ils ne vont pas à l’école, imaginez ce que nous pourrions faire ensemble si nous le voulions.
Mais pour ça, nous devons parler clairement même si ça peut être inconfortable.
Vous parlez de la croissance économique verte et durable parce que vous avez peur d’être impopulaires. Vous parlez de poursuivre les mêmes mauvaises idées qui nous ont mis dans cette situation alors que la seule réaction logique est de tirer le frein à main.
Vous n’êtes pas assez matures pour dire les choses comme elles sont. Même ce fardeau , vous nous le laissez à nous, les enfants. Mais je me moque d’être populaire. Je tiens à la justice climatique et à une planète vivante.
Notre civilisation est sacrifiée pour permettre à une petite poignée de gens de continuer à gagner d’énormes sommes d’argent.
Notre biosphère est sacrifiée pour que des personnes, dans des pays riches comme le mien, puissent vivre dans le luxe.
Ce sont les souffrances du plus grand nombre qui paient pour le luxe de quelques uns.
En 2078, je fêterai mes 75 ans. Si j’ai des enfants, peut-être qu’ils passeront cette journée avec moi. Peut-être qu’ils me demanderont pourquoi vous n’avez rien fait alors qu’il était encore temps d’agir.
Vous dites que vous aimez vos enfants par dessus tout et pourtant vous volez leur futur devant leurs yeux.
Jusqu’à ce que vous vous concentriez sur ce qui doit être fait plutôt que sur ce qui est politiquement possible, il n’y a aucun espoir. Nous ne pouvons pas résoudre une crise sans la traiter comme telle.
Nous devons laisser les énergies fossiles dans le sol et nous devons nous concentrer sur l’équité.
Et si les solutions sont introuvables à l’intérieur du système, alors peut-être devons-nous changer de système.
Nous ne sommes pas venus ici pour supplier les dirigeants du monde de s’inquiéter. Vous nous avez ignoré par le passé et vous nous ignorerez encore. Nous sommes à court d’excuses et nous sommes à court de temps .
Nous sommes venus ici pour vous dire que c’est l’heure du changement que ça vous plaise ou non. Le vrai pouvoir appartient au peuple. Merci.


En réponse à :

Greta Thunberg : « Les gens dont dépend notre futur ne semblent pas prendre la question du climat au sérieux »

14 mars 201918:53, par Yonne Lautre

Comme chaque vendredi, elle arrive un peu après 8 heures devant le Parlement suédois. Pantalon molletonné rose, imperméable jaune poussin, ses cheveux blonds sagement tressés – comme sur les affiches accompagnées du slogan « Make the world Greta again », brandies désormais par les ados dans le monde entier. Le 8 mars, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, les lecteurs de deux journaux suédois ont élu « femme de l’année » cette adolescente de 16 ans, à l’origine du mouvement international de grève scolaire pour le climat du 15 mars, devenue l’icône d’une génération. (...)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5083030

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License