Yonne Lautre

Poster un message

En réponse à :

LDH d’Auxerre : STOP DUBLIN, un espoir pour une vie meilleure, pour un droit d’asile effectif dans l’Yonne

Ligue des Droits de l’Homme d’Auxerre
lundi 29 octobre 2018 par LDH Auxerre

Ils s’appellent ... non , certains ne veulent pas être nommés, identifiés . Ils sont Dublinés et/ou déboutés .

Selon les statistiques de l’intérieur , en 2017 , 41 500 personnes -mineures comprises- sont des Dublinés pour un total de 121 200 demandes enregistrées par les préfectures (30%).

Ils ne veulent pas dire leur nom car ils ont peur, peur des représailles, peur des rixes ...

Ils ont fui leur pays car leur vie y était en danger et l voilà Dublinés . Ils rejoignent les statistiques .

Qui est concerné par la procédure Dublin ? C’est une procédure qui s’applique aux personnes qui demandent l’asile sur le territoire français - et marginalement à la frontière(zone d’attente)- mais pour lesquelles un autre pays se révèle responsable de leur demande .

Ils ne sont pas protégés, disons le clairement ou tout du moins mal protégés . Car comment expliquer que la France , même si elle n’est l’Etat responsable de la demande d’asile , ayant la possibilité d’examiner la demande, continue à renvoyer vers des destinations dangereuses , fuies par des personnes en danger de mort .

Nous voulons que la déclaration Universelle des Droits de l’Homme ,ainsi que tous les engagements internationaux de la France en matière de respect des droits des personnes , soient respectés afin de ne plus parler de« crise migratoire » mais de crise des "politiques migratoires.

Nous demandons , un accueil digne des nouveaux arrivants avec des dispositifs d’accueil à dimension humaine .

Nous demandons un respect du droit d’asile effectif , qui ne soit plus prétexte à une logique de tri , pour l’arrêt des renvois des personnes vers le pays d’entrée dans l’Union Européenne , pour la suppression des procédures accélérées, pour l’abandon de la notion d’origine sûrs, pour la nécessité de rendre effectif le droit de personnes menacées de persécution à une protection internationale .

Nous demandons une orientation vers une égalité des droits des entre français-es et étranger-ères présent-e-s sur le territoire .

Nous demandons une reconnaissance des initiatives citoyennes dans l’accueil et le soutien aux personnes étrangères . Nous demandons la suppression effective du « délit de solidarité » et de toute mesure d’intimidation à l’encontre des personnes qui aident des étranger-ères de façon inconditionnelle et sans but lucratif .

Nous demandons la modification des règles concernant l’accès au territoire français et des politiques européennes internationales . Pour la fin de la logique de discrimination et de suspicion généralisée envers les personnes étrangères, qui conduit à des drames , des violences, des souffrances, des humiliations .

Ils , ce sont des êtres humains, dans l’Yonne , des demandeurs déboutés en Finlande, en Autriche , en Suède, en Italie , enfin vers des pays qui les expulseront vers leur pays d’origine : l’Irak , le Soudan, l’Afghanistan ...Des pays où ils seront torturés, assassinés s’ils y retournent .

Alors non, ils ne veulent pas décliner leur identité, car c’est la peur au ventre qu’ils ont perdu l’espoir d’une vie meilleure .

Ils sont victimes de l’insidieuse violence de décisions de transfert eux , les demandeurs d’asile , ceux qui , malgré leurs espoirs ne seront pas autorisés à bénéficier de la protection de la France .

Ils ont peur mais ils sont extraordinairement courageux .

Ne leur refusons pas le droit à une vie meilleure .

La section d’Auxerre de la Ligue des Droits de l’Homme .

pour nous joindre : ldhlauxerre gmail.com

Notre adresse :
Présidente : Suzeau Brigitte
57 avenue des Clairions
89 000 Auxerre
Tel :06 67 64 14 10
Site internet : http://www.ldh-france.org/section/auxerre

Bulletin d’adhésion en ligne


En réponse à :

LDH d’Auxerre : Dimanche 13 Novembre 2016 à partir de 10h30, avec André DECHOT « Pouvons-nous être acteurs pour lutter contre la montée du vote extrême droite ? » & Gérard-André

23 octobre 201612:12, par M Bernard Hojlo

Il me semble, sauf erreur de ma part, qu’il y a une coquille dans votre texte : « Tout dépendra du taux d’abstention. En CHUTE quasi constante depuis les années 70, ce taux... ».
Ne serait-ce pas plutôt le taux de participation ?
Taux d’abstention aux présidentielles : entre 15 et 20% depuis l’élection au suffrage universel avec deux points hauts : 1969 « bonnet blanc et blanc bonnet » (Pompidou/Poher) et 2002, 28% d’abstention au 1er tour et Lepen au 2ème tour (éparpillement des voix de gauche et plus forte abstention notamment à gauche).
Taux d’abstention aux législatives : point bas en 1978 (...)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4787602

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License