Yonne Lautre

Poster un message

En réponse à :

Michel Kloboukoff : Climat : dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité pour mobiliser

Chroniques & Brèves
mercredi 21 février 2018 par Kloboukoff Michel

« La planète est suffisamment riche pour permettre à dix milliards d’humains de vivre bien si nous en préservons la biodiversité et savons vivre en harmonie avec les autres espèces. »

Veuillez trouver ici le texte des initiateurs de l’appel sur le site de Mediapart :
Pourquoi cet appel, pourquoi son succès ?

Cet appel pourtant déjà au conditionnel ignore en plus l’état de délabrement de notre écosphère. Même à dix milliards, le paradis pour tous serait donc toujours possible, pourvu qu’on vive en harmonie avec la nature !

D’UN EUPHEMISME A L’AUTRE, VERS LE SUICIDE COLLECTIF....EN APESANTEUR...« AVEC UN RECIT POSITIF »....JOUANT SUR L’ADDICTION !!!!

Cette incapacité à mobiliser se heurte à ce qu’on s’adresse encore à ce qu’était l’« espèce humaine » en lieu et place de ce qu’elle est devenue, soit une force de la nature, une force géologique. Il n’y a pas eu cette prise de conscience collective. Aussi, sommes-nous naïfs en fondant notre action sur des réactions humaines. Par contre, cela aiderait de se situer du côté des réactions climatiques, en maniant la foudre sans ambiguïté (dixit Moïse). Mais encore, le peuplement est un important accélérateur de la survenue du pire.

Il faut se rendre sur les sites du gouvernement pour découvrir ce qu’il en sera des côtes françaises et en général de notre pays. Un pays pourtant privilégié puisque disposant d’importantes régions côtières et de fleuves, dans ce contexte de réchauffement global, outre son relief lui garantissant bien des avantages climatiques.

Dans ce passé récent, j’ai fais circuler un document1 rappelant que ce sont les alertes les plus péjoratives qui sont la condition de la mobilisation de tous, contrairement aux appels en douceur préconisés à tort depuis toujours. On ne peut plus ignorer qu’après l’entrée dans l’irréversible il ne peut plus s’agir que de dire toute la vérité, rien que la vérité à moins de vendre de l’avenir toujours possible.

MK

1 -https://e-rse.net/espoir-peur-communiquer-ecologie-269340/#gs.zCc9zMM

http://biosphere.blog.lemonde.fr/2018/01/01/biosphere-info-le-syndrome-de-lautruche/

A propos d’ennemi -selon le Syndrome de l’autruche-, donc de cause externe, il en va tout autrement quand il est question de pathologie (?), de « cause interne ». Il s’agirait de ce qui est inhérent à l’espèce humaine au travers d’une démarche prométhéenne de plusieurs dizaines de milliers d’années. Qu’importe qu’on appelle ça néolibéralisme, pour l’incarner dans le temps politique en Occident, ou communisme, voire fascisme, quand c’est ce qui nous mène au pire.

Notre espèce agit telle une force de la nature dans le contexte de la croissance exponentielle dans ce milieu fini. Il n’y a pas lieu de s’adresser à une quelconque humanité mais bien à ce qu’elle est devenue et à ce qui la représente*, pilotant l’écocide en cours.

MK

* Trump, entr’autres...pour qui à l’évidence ne veut rien savoir


En réponse à :

Michel Kloboukoff : TEMPS POLITIQUE ET TEMPS ECOLOGIQUE : LA DISJONCTION

6 février 201823:00, par Yonne Lautre

Ecologie politique Il ne faut pas confondre l’écologie qui est une science avec l’écologie politique.
« l’écologie devient politique lorsque la défense d’une culture du quotidien converge avec la question de la survie de l’espèce humaine et la prise en compte des modalités concrètes de réalisation de la démocratie. »
TEMPS POLITIQUE ET TEMPS ECOLOGIQUE : LA DISJONCTION
En écologie politique nous considérons qu’il y a deux forces en présence, l’une au sein de l’écosphère représentée par les activités humaines (comme force de la nature), l’autre étant celle de la réaction de l’écosphère, la réaction (...)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4489986

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License