Rubriques > Chroniques, Entretiens & Dessins de Presse > Chroniques >

Pascal Paquin : Le droit pour pour toutes et tous à une alimentation saine et soutenable

J’ai des doutes, est-ce que vous en avez ?

Les Chroniques de Yonne Lautre

 

 Le droit pour pour toutes et tous à une alimentation saine et soutenable

À contre courant de bien des actualités, la question du « mieux manger », du droit pour pour toutes et tous à une alimentation saine et soutenable, ne cesse de s’étendre dans bientôt tous les territoires, avec beaucoup de variantes, d’inventivité.
Et Yonnelautre participe à en rendre compte et les mettre en valeur :
Bouches-du-Rhône : Contre la précarité alimentaire, la Sécurité sociale de l’alimentation ?
Paris : Projection-débat : ’Territoires à VivreS, le film’ mardi 23 avril, à 18h30
Essonne : Soirée-débat : Comment garantir un droit à une alimentation de qualité pour tous·tes ? 24 avril 2024 - 20:00
Maine-et-Loire : L’Université d’Angers va proposer des paniers de légumes bio à trois euros pour les étudiants
Vaucluse : A Cadenet, une association expérimente une sécurité sociale de l’alimentation
Hérault : « Permettre l’accès à une alimentation de qualité pour tous est une mission de service public »
Loire : Caisse sociale de l’alimentation : « On ne pourra changer l’agriculture que collectivement »
Pyrénées-Atlantiques : Comment nous nourrirons-nous demain ?
Finistère : Soirée sécurité sociale de l’alimentation, jeudi 18 avril, à 18h30 salle des Syndicats, à Brest
Gironde : Vers une expérimentation de Sécurité Sociale de l’Alimentation
Var : À Hyères, un écolieu lutte contre la précarité alimentaire
Alsace : Vers une carte vitale pour mieux manger ?
Drôme : Dieulefit : Création du Conseil Local de l’Alimentation
Charente : C’est quoi la sécurité sociale alimentaire à laquelle réfléchit la Charente ? Réponse avec les 150 étudiants bordelais qui en bénéficient
Isère : Sécurité sociale de l’alimentation : la Ville de Grenoble va investir 1,4 million d’euros par an
Vous pouvez retrouver tous les articles dans cette rubrique dédiée https://yonnelautre.fr/spip.php?rubrique2420
Dans l’Yonne, l’association SoliCagnole vient tout juste de se constituer, à l’initiative de Courts-Circuits La Cagnole, la monnaie locale citoyenne de l’Yonne, avec l’appui du GABY Groupement des AgroBiologistes de l’Yonneet de Terre de liens Bourgogne & Franche-Comté.

https://yonnelautre.fr/spip.php?art...
SoliCagnole est une association ayant pour objet :
- d’agir pour promouvoir l’accessibilité à une alimentation saine et soutenable, issue de l’agriculture bio, paysanne & locale, pour toute personne résidant dans l’Yonne.
- d’administrer et populariser l’usage d’une caisse de solidarité alimentaire, nommée SoliCagnole, au bénéfice de toute personne résidente dans l’Yonne, caisse fonctionnant avec la monnaie locale citoyenne de l’Yonne, la Cagnole.
- d’agir pour la souveraineté et la résilience alimentaires de l’Yonne.
- de promouvoir la solidarité notamment auprès des plus démuni.e.s.

Voir ici l’objet et les missions de l’association : https://solicagnole.fr/spip.php?article1
Où les premières mises en place vont-elles se réaliser dans le département ? Avec quelles modalités ? Avec quels financements ?
Comment se mettront en place les Conseils Locaux de l’Alimentation, qui s’y impliquera ?
Les enjeux sont colossaux et beaucoup reste à faire mais nous considérons que seuls les défis que nous relevons pas sont perdus d’avance.
N’hésitez pas à nous contacter, à prendre part !
Pascal Paquin pour SoliCagnole
https://solicagnole.fr/ et secretariat solicagnole.fr

 

 C’est le printemps, vraiment ?

C’est le printemps !
Le renouveau, la renaissance de la nature, le début d’un cycle...
Les jours qui grandissent, qui se réchauffent, la lumière, les floraisons, les germinations, les promesses de récoltes...
C’est aujourd’hui dans le calendrier mais les changements climatiques bouleversent les saisons et les cycles du vivant. Des printemps toujours plus précoces ? Comment les plantes déterminent leur date de floraison.
À quels autres printemps s’attendre ou espérer ?
Le printemps des peuples ? Celui des consciences ?
À quelles germinations, quels soulèvements, pour quelles pollinisations ?
Nous voulons un printemps fulgurant pour les justices sociales et environnementales, pour les égalités et le vivant.
Nous voulons que nos enfants et nos petits enfants aient droit à des printemps.
Humblement, Yonne Lautre fera sa part et dans notre agenda vous trouverez une myriade de rendez-vous, d’initiatives.
Bon printemps, bonnes lectures et belles ferveurs.
Pascal. 20.03.24

 

 Création de SoliCagnole

Pour la 100ème, notre lettre
AAE Agriculture & Air & Eau Rivières Océans
est pleine comme un oeuf, tant l’actualité reste forte sur les questions de l’agriculture, du droit à produire bio, du droit à une alimentation saine et accessible pour toutes et tous.
D’un côté des paysannes et des paysans qui ne peuvent pas vivre dignement de leur travail, de l’autre de plus en plus de personnes qui ne mangent pas à leur faim, d’autres qui se privent sur la qualité.
D’une part un gouvernement qui dit comprendre et soutenir nos paysan.nes, d’autre part le même gouvernement qui laisse l’Europe signer de nouveaux accords de libre-échange qui vont aggraver considérablement la situation.
Bien entendu, ce très rapide exposé est simpliste, mais ne serait-il pas temps que l’ensemble des citoyen.ne.s puissent s’emparer de ces questions ? De mettre en place des Conseils locaux de l’alimentation sur nos territoires ? De se donner des moyens concrets pour rendre accessible la bio pour toutes et tous et consolider la filière au lieu de la détruire ?
L’ouvrage est considérable mais la situation invite à inventer, à re-construire des droits fondamentaux tel le droit de se nourrir, à reprendre la main en démocratie locale sur ces droits.
Il y a de quoi être fataliste, mais si nous relevions le défi ? Dans de plus en plus de départements, de localités, les choses bougent.
Humblement, SoliCAgnole a été créée ce 22.02.24. Prenez connaissance de ces objectifs et prenez part !
https://solicagnole.fr/

 

 Que mangerons-nous en 2040 et qui d’entre nous aura encore accès à la nourriture ?

8.12.23
Que l’entrée soit la souveraineté alimentaire, la résilience alimentaire ou la simplement la faim et la malbouffe, la question de l’accès à l’alimentation, puis à une alimentation saine et soutenable, cela devient une préoccupation majeure, partout, ici et maintenant.
https://yonnelautre.fr/spip.php?article18075

 

 D’une AMAP départementale et sociale à une CaisSASS

3.12.23
Une CaisSASS serait une Caisse de Solidarité pour une Accessibilité pour toutes et tous à une Alimentation Saine et Soutenable.
Sans être une AMAP départementale et sociale, elle s’en inspirerait, en garderait plusieurs principes et valeurs.
https://yonnelautre.fr/spip.php?article18053

 Pour une souveraineté alimentaire respectueuse de la santé et de l’environnement

À la Une de Yonne Lautre de ce matin, nous relayons l’article publié par The Conversation "Quatre pistes pour une souveraineté alimentaire respectueuse de la santé et de l’environnement". Les quatre auteurs chercheurs y présentent une synthèse tout à fait intéressante.
Où "J’ai des doutes, est-ce que vous en avez ?", c’est que l’agro-écologie n’y soit pas clairement indiquée comme la solution la plus soutenable.
Tant qu’on continuera à produire en dépendant des grands semenciers, des multinationales des pesticides, on ne pourra jamais aller vers une souveraineté soutenable.
On en revient à un autre débat souvent tendu entre "consommer local" et "consommer bio, local et de saison". Consommer local, même avec plein de pesticides, ce serait un "pas en avant", ce qui loin d’être certain...
Des personnes de mon village me reprochent de ne pas me fournir en légumes auprès d’un producteur local. Outre que j’ai mon propre potager, je ne ne vois pas grand chose de local chez ce producteur : il a des serres chauffées, mais le village n’a pas de gisement de gaz, il utilise des engrais mais nous n’avons pas d’usine qui en fabrique ici, il utilise des pesticides et nombre de plastiques, mais aucune usine pétro-chimique dans les environs. Tout vient de loin, y compris les graines. La part de "local" est bien petite...
Avec la Monnaie locale et d’autres structures, nous nous posons la question du droit à une alimentation saine pour toutes et tous, -certain.e.s énoncent même le principe d’une Sécurité Sociale Alimentaire. Là encore la question du local ou du bio & local va se poser.
Devons nous "tout tenir" en même temps, tous les paramètres économiques, sociaux, démocratiques et écologiques ou faire des petits pas, nous contenter d’avancer que sur le social par exemple ?
Beaucoup tendent vers la seconde solution, pourtant la question de la santé et des pesticides est incontournable, il faudrait sortir de ce déni.
"J’ai des doutes, est-ce que vous en avez ?"
(14.06.23)

 Des Bâtons dans les routes ?!

Ouf, nous habitons la France, dans une République aux institutions solides, dans une démocratie "libérale", bien loin de toutes ces horribles dictatures ou autres autocraties, de ces régimes sans contre-pouvoir qui oppriment leur peuple.
Mais sommes-nous si bien loti.e.s ?
Avec ce président, qui tel un monarque sans vergogne, méprise des mois de mouvement social contre une réforme de retraite injuste, se moque du parlement à coup de 49-3, se targue d’un Conseil Constitutionnel et ses 9 visages d’un pouvoir antidémocratique...
On dirait que la Vème Constitution de notre République fatigue.
Nos élu.e.s ne sont-ils pas là d’abord pour défendre le Commun, bien loin de privilégier ceux.celles qui le sont tant déjà ?
Faire mieux ne serait pourtant pas si difficile !
Par exemple, en Allemagne, le gouvernement met en place le train à petit prix, fait d’une pierre deux coups en agissant pour le climat et le pouvoir d’achat.
En France, pendant ce temps, on augmente encore les prix du train et on sacrifie toujours plus de terres nourricières à de nouvelles autoroutes, nous qui battons déjà les records en équipements routiers.
Là encore, ce sera pour le plus grand profit de quelques un.e.s seulement !
Mais que vois-je ? Des éco-terroristes, des amish, veulent mettre Des Bâtons dans les routes !!?? En Normandie et partout ailleurs !!??
Notre démocratie ne serait pas encore morte ?! Partout se Soulèvent la Terre et ses Vivant.e.s !
(3.05.23)

 C’est "nous" les plus riches !

On n’y comprend plus rien à toutes ces manifestations pour les droits à la retraite, contre la précarité, pour l’égalité des droits entre femmes et hommes, pour les biens communs comme l’eau, etc, etc... À quoi cela sert, puisque c’est nous les plus riches du MONDE !!!!
Les Français Bernard Arnault et Françoise Bettencourt Meyers sont l’homme et la femme les plus riches au monde, selon le classement "Forbes".
Il est temps qu’avec notre Président et son gouvernement, nous nous mettions au service -et à genoux- derrière nos champion.ne.s !!!!
À l’unisson, "Liberté, Égalité, Fraternité ! TOUTES ET TOUS POUR NOS MILLIARDAIRES !"
J’ai des doutes, est-ce que vous en avez ?*
(4.04.23)

 Les lendemains qui auraient du chanter

Quand j’étais petit, "on" (mes parents, mes enseignant.e.s, tout le monde...) m’a dit qu’en travaillant "dur" j’aurais "grande récompense". J’ai assez vite compris que la France et le Monde étaient dans une telle situation d’inégalité sociale ( et aussi sexiste, raciale, etc) que le bon bougre se devait de faire 1000 fois le travail pour éventuellement être quelque peu gracié de quelque chose...
Ensuite j’ai rencontré des militant.e.s qui croyaient à des lendemains qui chantent après le grand soir... Elles/ils m’ont ouvert tant de portes... mais les années passaient et rien ne venait...
En 2003, sur le plateau du Larzac, j’ai été époustouflé par Miguel Benasayag et son "Ici et Maintenant".
Depuis, c’est un flot sans cesse enrichi, les alternatives sont là, se partagent, refont société.
Alors des années à promouvoir ces alternatives, avec grande ténacité (les 20 ans de Yonne Lautre, les Forums sociaux, la Monnaie locale, etc...)
Où en sommes-nous entre nouvelles des plus accablantes et des luttes et alternatives ?
Qui peut le dire ?
Pomme propose d’aller écouter les Séquoias.
(19.02.23)

 Toutes égales & tous égaux devant le droit à la retraite ?

Je suis un peu déçu... Je croyais vraiment que la République allait faire oeuvre et mettre tout le monde à la "même enseigne"... Je me doutais que cela grincerait aux "entournures"... Bon sang, 43 ans de mandat de parlementaire pour avoir droit à une retraite "digne"... Et les patrons du CAC 40, les présidents de la République, les premiers ministres, finis les avantages XXL ?
Il semble que côté droit à la retraite, les inégalités se ramassent à la pelle avant cette réforme et mieux encore si elle est appliquée...
Mais voilà que les centrales nucléaires, toutes pleines de corrosions, auraient un régime de faveur !!!! Seulement 60 ans pour pouvoir se la couler douce ?
Ensemble, nous devons exiger 64 ans, pas de passe droit !
D’ailleurs quand une centrale trop percée va nous exploser au nez, plus de souci pour les retraites, plus de souci pour le pays, on sera tous à la même enseigne, super-irradié.e.s...
Mince, j’oubliais que les 1% les plus riches auront accès à des abris anti-atomiques...
Même l’atome n’est pas très "républicain"...
J’ai des doutes, est-ce que vous en avez ?*
(4.02.23)

 Trois millions d’ingrat.e.s en France ? Vraiment !

Toutes ces personnes qui ont fait grève, qui ont défilé dans toute la France et les Outre-Mer, pour réclamer leurs droits à la retraite vont nous faire perdre la première place !!!
En effet depuis quelques semaines, la France a l’immense chance d’être la 1ère sur le podium et ces revendications d’une autre distribution des richesses vont nous la faire perdre !
Jeff Bezos, Elon Musk et Gautam Adani veulent redevenir les hommes les plus riches du monde et repasser devant "notre" Bernard Arnault national et ses 203 milliards personnels ! (1)
Et au lieu de se serrer les coudes, au lieu d’être unis pour la patrie et l’avenir de notre pays, toutes et tous derrière "notre" Bernard (qui tient à payer le maximum d’impôts en France, oui, oui !), voilà que 3 millions d’ingrat.e.s réclament une part du gâteau, mais pour qui se prennent-elles-ils ?! Elles-ils se croient en République proclamant "Liberté-Égalité- Fraternité" ou quoi !?
J’ai des doutes, est-ce que vous en avez ?*
(31.01.23)

(1) Pause mathématique : 203 000 000 000 divisés par 67 000 000 de français est égal à 3029€ ! Pour cette broutille, vous voudriez que l’on renonce au podium !
Sinon, si on considère que ce sont les salarié.es de LVMH qui ont constitué cette fortune, vu qu’elles-ils étaient 106 000 en 2021-2022, on divise 203 000 000 000 par 106 000 et on obtient 191 509€ par salarié.e, mais tout cela n’est que mathématique...

 Pour sécuriser la chasse, le gouvernement envisage… une appli

La secrétaire d’État chargée de l’Écologie vient au secours des ados contraints d’aller avec leurs parents le dimanche faire une heure de promenade en forêt et qui devaient jusqu’ici laisser leur smartphone, ô quelle horreur, à la maison ! Ouf avec l’appli pour savoir si on ne risque pas sa vie au détour du chemin, les ados ou le mari geek vont pouvoir se passer de toute pause et rester hyperconnectés ! Pourvu que Mme la secrétaire d’État rajoute plein d’antennes relai dans toutes les forêts et zones naturelles encore peu couvertes par les réseaux !
Vraiment c’est chouette ! Y’aura juste à prévoir beaucoup plus de chutes dans les balades car marcher dans la nature les yeux collés à son écran ne sera pas anodin.
Mais Mme La secrétaire d’État a sans doute prévu aussi d’augmenter le nombre de soignants aux urgences les dimanches soirs, n’en doutons pas, ces gens-là étudient tout à fond !
J’ai des doutes, est-ce que vous en avez ?*
(9.01.23)

* J’ai des doutes, est-ce que vous en avez ? (Le titre de ces chroniques est tiré de la chanson "Le secret des banquises" de Gaëtan Roussel, interprétée par Alain Bashung.)


Remarque : Yonne Lautre publie cette chronique qui n’engage que son auteur.

Par Paquin Pascal

Le mardi 16 avril 2024

Mis à jour le 28 avril 2024