Rubriques > Énergies, Ressources, Transports, Pollutions > Transports > Transports routiers > Agir contre toujours plus d’axes routiers > Agir en Région > Auvergne-Rhône-Alpes >

Loire (42) : Abandon de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : Vers une victoire définitive

Agir contre toujours plus d’axes routiers

22 octobre 2018 Abandon de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : VICTOIRE des opposant.e.s !

Madame Valérie FAURE-MUNTIAN, Députée de la Loire, rapporte les propos de Madame Elisabeth BORNE, Ministre des Transports, lors d’une réunion avec des élus de la Région Auvergne-Rhône-Alpes : "L’A45 est définitivement abandonnée ".

Remarques de la SCL :
- La SCL se réjouit de cette excellente nouvelle
- Mais la SCL se réjouira vraiment que si l’A45 n’apparaît pas dans la loi LOM (Loi d’Orientation sur les Mobilités) qui sera votée en début d’année 2019 ! Donc restons prudents.
- La Déclaration d’Utilité Publique (DUP) concernant le projet A45 est valable jusqu’au 16 juillet 2020 et elle est reconductible : alors restons mobilisés car bien des revirement politiques peuvent encore se passer d’ici là...
- Il nous faudra lutter encore longtemps pour que les alternatives que la SCL propose depuis plusieurs décennies soient enfin prises en compte : beaucoup plus de ferroviaire, beaucoup plus de covoiturage, des transport par câble (cabines suspendues), beaucoup plus de vraies pistes cyclables sécurisées, beaucoup plus de bandes d’urgence sur l’A47 existante...

Vous pouvez néanmoins dire votre satisfaction dans ce sondage du quotidien Le Progrès car les partisans de l’A45 se déchaînent !

https://www.leprogres.fr/loire-42/2018/10/17/le-projet-d-a45-abandonne-qu-en-pensez-vous

Et vous pouvez lire aussi l’annonce de la Ministre des Transports, Elisabeth BORNE :

https://www.leprogres.fr/rhone-69/2018/10/17/l-autoroute-a45-ne-se-fera-pas-la-ministre-explique-cette-decision


18 octobre 2018 Abandon de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : VICTOIRE des opposant.e.s !

Une VICTOIRE citoyenne au nom de l’intérêt général !
Nous exigeons un véritable plan B, pas un simple rafistolage de l’existant.

Déclaration de la coordination des opposant.e.s à l’A45

Réunie ce mercredi 17 octobre, la coordination des opposants à l’A45 se félicite de l’abandon de ce projet d’autoroute, imaginé au siècle passé et vieux de plusieurs dizaines d’années : c’est une TRES GRANDE victoire, fruit d’une mobilisation citoyenne exemplaire qui a eu raison d’une autoroute inutile et destructrice. La mobilisation citoyenne paie : à l’été 2016, suite au vote des financements par les collectivités territoriales, les promoteurs de l’A45 étaient sûrs de leur coup ! Par leur détermination et leur capacité à réunir jusqu’à 10 000 personnes et 130 tracteurs les 1 et 2 juillet 2017 à Saint-Maurice sur Dargoire, les opposant.e.s ont montré que ce projet d’autoroute, qui n’aurait rien résolu, faisait face à une résistance déterminée sur le terrain.

http://nona45.fr/abandon-de-la45-victoire-opposant-e-s


25 septembre 2018 Près de 3000 personnes pour exiger l’abandon de l’A45 et travailler sur les alternatives

A l’appel de la coordination des opposants à l’A45 et de l’association Bien-vivre à la Talaudière près de 3000 personnes ont participé, et contribué, au rassemblement festif « pour enterrer l’A45 et semer des alternatives », organisé ce samedi 22 septembre à la Talaudière (Loire).

Du monde, beaucoup de familles, de l’écoute, de la bienveillance, de la détermination pour obtenir l’abandon l’A45 et un fort appétit pour débattre et imposer des propositions alternatives dans le débat public. Voilà comment on pourrait résumer cette belle journée d’un été qui ne cesse de se prolonger.

Rénovation de l’A47, amélioration de la desserte ferroviaire, développement des transports publics et des modes de transports doux sont en tête des priorités, comme pouvant améliorer la situation à court terme. Un questionnaire (disponible ici), résumant les principales propositions sur la table, a été mis à disposition pour faciliter les discussions et ouvrir pleinement ce débat (n’hésitez pas à l’utiliser ou à le compléter).

De nombreux participant.e.s ont d’ailleurs rappelé que l’enjeu ne consistait pas seulement à améliorer les infrastructures existantes et à se focaliser sur les seuls transports : ne s’agit-il pas plutôt de réfléchir à un projet de territoire où aligner des kilomètres de bitume ne servirait plus de boussole aux politiques d’aménagement ?

Là où le préfet organise des réunions derrière portes closes et saucissonne les discussions, le rassemblement de la Talaudière a permis d’avancer sur un axe de travail pour les semaines à venir : prendre le sujet dans sa globalité, en l’ouvrant au plus grand nombre et en se demandant pourquoi faudrait-il avoir besoin d’aller toujours plus loin, toujours plus vite sans tenir compte des limites de la planète.

Ne nous laissons pas dicter l’avenir de territoires où nous habitons, travaillons et vivons par des politiques et des lobbys économiques éloignés de l’intérêt général !

http://nona45.fr/


24 septembre 2018 Mobilisation dans la Loire contre une autoroute destructrice, l’A45

C’est une bataille de longue date qui est engagée contre le projet d’A45, entre Lyon et Saint-Etienne, soutenu par Laurent Wauquiez. Samedi, plusieurs centaines d’opposants se sont retrouvés dans la Loire pour manifester leur désir d’alternatives au transport routier.
https://reporterre.net/Mobilisation-dans-la-Loire-contre-une-autoroute-destructrice-l-A45


20 septembre 2018 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : Ce n’est pas fini ! TOUTES et TOUS à la Talaudière (Loire) le samedi 22 septembre

Nous avons besoin de vous

Aidez-nous à enterrer l’A45
et à semer des alternatives

L’A45, est-ce fini ?

• NON, tant qu’il n’y a pas de garantie formelle de la part du gouvernement

• NON, tant que le décret de concession est sur la table de la Ministre, Elisabeth Borne

• NON, tant que la DUP (Déclaration d’utilité publique) est valable (jusqu’à juillet 2020)

• NON, tant que les pro-A45 exercent du lobbying sur le gouvernement

Un Plan B est évoqué, est-ce une bonne nouvelle ?

• OUI, car la stratégie des pro-A45 refusant de parler d’alternatives est mise en échec

• NON, car le préfet refuse d’en débattre au grand jour, préférant les réunions derrière portes closes

• NON, car les options évoquées sont parcellaires et ne règlent pas le problème de fond

Sept façons de nous aider :

1. Devenez bénévole en remplissant ce formulaire (IMPÉRATIF pour faciliter l’organisation et URGENT) !

2. Partagez l’évènement Facebook ! Indiquez que vous viendrez !

3. Soutenez-nous via cet appel à dons !

4. Diffusez l’appel au rassemblement et le programme

5. Faites connaître cette newsletter autour de vous. Inscriptions sur le site.

6. Diffusez les bandeaux pour les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) et l’Affiche

7. VENEZ NOMBREUX et NOMBREUSES le JOUR J, le samedi 22 septembre !

http://nona45.fr/22-septembre-toutes-a-talaudiere


19 septembre 2018 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : Ce n’est pas fini ! TOUTES et TOUS à la Talaudière (Loire) le samedi 22 septembre

Un projet de décret pour construire une deuxième autoroute entre Lyon et Saint-Etienne, parallèle à l’A47 qui relie déjà les deux villes, est sur la table de la ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne. Face aux mobilisations contestant ce projet, les autorités commencent à évoquer un plan B. Localement, les collectifs citoyens en appellent à un véritable débat public : « Nos territoires méritent mieux qu’aligner des kilomètres de bitume pour des projets définis à l’abri des regards. » Ils appellent à un rassemblement festif le 22 septembre à la Talaudière (Loire) afin de mettre en valeur des alternatives. Basta ! relaie leur appel.
https://www.bastamag.net/Mobilisation-contre-le-projet-de-seconde-autoroute-entre-Lyon-et-Saint-Etienne


11 septembre 2018 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : Ce n’est pas fini ! TOUTES et TOUS à la Talaudière (Loire) le samedi 22 septembre

La bataille contre l’autoroute A45, cette deuxième autoroute entre Brignais (Rhône) et La Fouillouse (Loire), payante et parallèle à l’autoroute existante, n’est pas finie : le gouvernement n’a toujours pas abandonné le projet et le décret est toujours sur la table de la Ministre Elisabeth Borne.

Que les autorités commencent à parler d’un plan B est une bonne nouvelle. Mais rien n’est encore assuré et il n’est pas question d’accepter un scénario alternatif décidé dans le dos des populations, où il s’agirait uniquement de construire de nouvelles infrastructures autoroutières.

Pour définitivement tourner la page de l’A45 et améliorer véritablement la situation actuelle :
Rejoignez-nous le samedi 22 septembre !

http://nona45.fr/


27 avril 2018 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : Un plan B plutôt que l’A45 ? Oui, mais pas n’importe lequel et pas dans le dos des populations !

Communiqué de la coordination des opposants à l’A45

La coordination des opposants à l’A45 se félicite que les autorités reconnaissent enfin qu’il existe des scénarios alternatifs à la construction de l’A45. En faisant savoir qu’il travaille sur un plan B, le préfet de région met à mal la stratégie des partisans de l’A45 qui, en dépit du bon sens, ne cessait d’affirmer qu’il n’y avait pas d’alternative à l’A45. Non prioritaire, inutile et destructrice des territoires concernés, l’A45 doit être abandonnée, la déclaration d’utilité publique abrogée et les financements prévus doivent aller aux alternatives soutenables et aux mobilités de demain.

Depuis des années, les opposants à l’A45 expliquent, études à l’appui, que l’A45, cette deuxième autoroute parallèle à l’autoroute existante entre Brignais (Rhône) et La Fouillouse (Loire), ne résoudra aucun des problèmes de transport actuels et que des pistes alternatives sont à privilégier. Les opposants à l’A45 ne peuvent donc que se réjouir que le préfet de région affirme étudier plusieurs scénarios alternatifs. C’est une bonne nouvelle : les discours combinés de M. Wauquiez, Perdriaux et du président de la CCI, consistant à affirmer depuis des mois qu’ « il n’y a pas d’alternative à l’A45 », s’en trouvent totalement ébranlés. Il existe bien des propositions alternatives sérieuses visant à résoudre les problèmes de transport sur le territoire et inventer une mobilité du quotidien soutenable et appropriée aux besoins réels des populations.

http://nona45.fr/plan-b-plutot-la45-oui-nimporte-lequel-populations


21 février 2018 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : DEUIL FESTIF DE L’A45 du Jeudi 22 au samedi 24 février 2018

DEUIL FESTIF DE L’A45
Ouvrons un débat public sur la mobilité

Avec le rapport du Duron, annonçant le projet d’autoroute A45 comme "non prioritaire", nous, Opposant·es de l’A45 souhaitons enfoncer le clou en obtenant l’abrogation de la DUP et la fin définitive du projet par les décideurs·euses publics.

De plus, nous souhaitons l’ouverture d’un débat public sur la mobilité en France.
ACTION
Jeudi 22 Février 2018 - 11h
devant l’Hôtel de Région à Lyon

Merci à celles et ceux qui viendront de se faire connaître en contactant : contact.a45 ntymail.com
1er temps

Discours et enterrement festif du projet d’autoroute A45 par les Oppposant·es.

Un cercueil symbolisera le projet et sera symboliquement exposé devant l’hôtel de région, puis il sera ramené en fin d’après-midi (vers 17h) par TER à St-Étienne, où il défilera avec les autres char du Grand Carnaval de l’Inutile.
2ème temps

Conférence de presse : place aux discussions et aux alternatives

• Faire état de notre satisfaction du rapport Duron, classant l’autoroute A45 comme non prioritaire, mais s’opposer fermement à l’autorisation d’autres projets, soutien aux camarades de Strasbourg (GCO), Rouen et autres ...

• Faire état de nos demandes d’un débat public sur la mobilité en France

Annoncer que nous allons publier en tant que Coordo, des pistes et réflexions sur les alternatives possibles mi-mars.
3ème temps

• Voyage du cercueil entre Lyon et St-É en TER : départs possibles de Perrache → 17h10 / 17h40

• Accompagner de comédien·nes venant pleurer ou fêter ce projet

• Prévoir un micro-trottoir pour interroger les gens autour
4ème temps

• arrivée sur St-É, comité d’accueil et fiesta
5ème temps

Samedi 24 février, le cercueil déambulera avec le carnaval de l’inutile et sera lui aussi détruit par les flammes.


1er février 2018 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : « Non prioritaire », l’A45 doit être abandonnée et la DUP abrogée

Communiqué de presse de la coordination des opposants à l’A45
Place à la transition et aux alternatives soutenables
Le Conseil d’orientation des infrastructures (COI) rend son rapport ce jeudi 1er février et l’A45 ne fait pas partie des projets prioritaires. Prélude à la future loi d’orientation des mobilités qui sera prochainement présentée au Parlement, ce rapport établit plusieurs scénarios, notamment en fonction de la disponibilité budgétaire. La coordination des opposants à l’A45, qui a réuni près de 10 000 personnes et 130 tracteurs lors du rassemblement des 1er et 2 juillet 2017, tient à rappeler que le projet d’autoroute A45, quelles que soient les sources de financement envisagées, ne répond à aucune des priorités fixées par la ministre Elisabeth Borne : non prioritaire, l’A45 doit être abandonnée, la déclaration d’utilité publique abrogée et les financements prévus doivent aller aux alternatives soutenables et aux mobilités de demain.

« Entretien et modernisation des réseaux existants », « amélioration des transports du quotidien », « lutte contre la congestion »,« réduction des émissions de gaz à effet de serre et des nuisances », ces quelques priorités fixées par la ministre Elisabeth Borne pour les futurs investissements dans les infrastructures de transports suffisent pour justifier l’abandon définitif du projet d’autoroute A45, cette deuxième autoroute parallèle à l’autoroute existante entre Brignais (Rhône) et La Fouillouse (Loire).

A ces exigences, les promoteurs de l’A45 n’ont apporté aucune réponse satisfaisante, sérieuse et sincère. Alors que la déclaration d’utilité publique n’est valable qu’en cas de raccordement de l’A45 à l’A450, cette option est totalement impraticable puisque l’A450, en particulier le secteur de Pierre-Bénite, est d’ores-et-déjà l’un des endroits actuellement les plus congestionnés de la métropole lyonnaise et que les parties urbaines de l’A6 et de l’A7 viennent d’être déclassées. Le raccordement de l’A45 au réseau existant n’est ni prévu, ni financé.
Les promoteurs de l’A45 se sont également bien gardés d’expliquer que les habitants de Saint-Etienne Métropole, et plus généralement les habitants de la Loire, au nom desquels ils prétendent agir, auraient été conduits à payer l’autoroute plusieurs fois, en tant que contribuables de la métropole, du département, de la région, de l’Etat mais aussi en tant qu’usager d’une autoroute payante dont il est prévu que le concessionnaire puisse régulièrement augmenter les tarifs.

Engager 790 millions d’euros de subvention publique, pour permettre au futur concessionnaire de ne pas perdre d’argent, aurait eu pour conséquence d’aggraver le manque de financements pour le déploiement et l’amélioration des modes de transport de la vie quotidienne, notamment dans la vallée du Gier. Cette subvention dite « d’équilibre », complètement disproportionnée au regard du coût initial du projet – 1,2 milliard d’euros tel qu’évalué en 2005 – ne relevait manifestement pas de « l’affectation la plus pertinente et parcimonieuse des fonds publics existants » comme le préconise le travail de la Commission. A ce prix-là, comment justifier de construire une deuxième autoroute plutôt qu’entretenir et moderniser l’A47 et la voie ferrée existantes ?

Alors que le gouvernement français vient d’être convoqué par Bruxelles pour s’expliquer quant à ses manquements en matière de la lutte contre la pollution de l’air (dépassements répétés des valeurs limites d’exposition aux particules fines et au dioxyde d’azote), notamment en Région Rhône-Alpes, comment aurait-il pu justifier la construction d’une autoroute dont la déclaration d’utilité publique, qui date de 2008, est basée sur des études qui prévoient une augmentation très significative des rejets polluants dans l’atmosphère, ainsi qu’une augmentation de 85 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2035, par rapport à la situation de 2004 ?

Plutôt que vouloir les bétonner, les terres agricoles des Coteaux du Lyonnais et des Coteaux du Jarez qui alimentent les métropoles lyonnaise et stéphanoise en produits de qualité, devraient être protégées : certaines de ces fermes ne sont-elles pas connues pour avoir été à l’origine du premier magasin de producteurs du pays, un exemple qui a largement essaimé depuis ? Ces territoires constituent aussi l’habitat d’une biodiversité exceptionnelle, composée de nombreuses espèces protégées et/ou fragiles dont dépend directement l’équilibre des écosystèmes présents : leur destruction serait en totale contradiction avec les engagements pris par le gouvernement en matière de protection de la biodiversité.

Fondé sur un accroissement insoutenable du transport routier et des polluants qui l’accompagne, le projet d’autoroute A45 est une aberration d’un temps où aligner les kilomètres de bitume servait de seule boussole aux politiques « d’aménagement du territoire ». Les temps ont changé. Les priorités aussi.

La coordination des opposants à l’A45 se satisfait de voir que l’A45 ne fait pas partie des priorités du rapport de la Commission d’orientation des infrastructures. Elle appelle donc le gouvernement à ne pas signer le projet de décret donnant concession de l’autoroute à Vinci, mais aussi à abroger la Déclaration d’utilité publique de 2008 – seule manière de tourner la page définitivement – et à consacrer les financements prévus à l’amélioration des modes de transport du quotidien dans les départements de la Loire et du Rhône.

La coordination renouvelle son invitation auprès d’Elisabeth Borne et Nicolas Hulot à venir sur le terrain, rencontrer les paysan·ne·s, habitant·e·s, citoyen·ne·s et élu·e·s locaux afin d’échanger sur les solutions alternatives, plus efficaces et moins coûteuses que le projet d’autoroute A45.

http://nona45.fr/rapport-duron-non-prioritaire-a45-abandonnee


6 novembre 2017 L’A45, une autoroute qui roule sur la tête

Dans la liste non exhaustive des grands projets inutiles et imposés, un revenant pointe le bout de son nez : la construction de l’autoroute A45, censée suppléer l’A47 déjà existante, qui relie Lyon à Saint-Étienne.
Le projet d’autoroute A45 qui doit relier Lyon à Saint-Étienne en parallèle de l’A47 déjà existante et gratuite ne date pas d’hier. Il se profile déjà au moment même où l’A47 est inaugurée, en 1963. L’A45 doit s’étendre sur 48 km quatre tunnels et onze viaducs, traverser 109 communes et bétonner plus de 500 hectares de terres agricoles. De nombreuses associations s’opposent à l’A45 et le projet reste en sommeil jusqu’en 2007.
https://resistanceinventerre.wordpress.com/2017/11/06/la45-une-autoroute-qui-roule-sur-la-tete/


28 septembre 2017 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : Les lobbies économiques et politiques ne passeront pas ! RDV à Saint-Joseph ce samedi 30 septembre

Nous vous donnons rendez-vous ce samedi 30 septembre à Saint-Joseph (Loire) (détails ici) à l’occasion de l’inauguration du chantier de rénovation d’une loge paysanne située sur le tracé de l’A45 : présent.e.s sur le terrain, prenant soin du territoire, du patrimoine et des habitant.e.s qui l’habitent, les citoyen.ne.s opposés à l’A45 n’entendent pas laisser les promoteurs de l’autoroute occuper le terrain et prendre possession des terres nécessaires à la construction de leur projet inutile et destructeur.

Face à l’agitation politico-médiatique des promoteurs de l’A45, la coordination des opposants préfère, dans sa diversité (collectif paysan, collectif des naturalistes, associations historiques, citoyens et habitants, etc), être présente sur le terrain pour faire connaître ses arguments auprès du plus grand nombre : tables d’information, visites des zones menacées, diffusion de documents sont organisés chaque semaine depuis la rentrée (La Talaudière, Lyon, Saint-Etienne, Saint-Maurice sur Dargoire, Génilac, etc). N’hésitez pas à vous signaler pour nous aider.

Si le Premier-ministre vient de confirmer un report de la décision finale à propos du projet de décret de concession de l’A45 à Vinci - une décision qui n’interviendra sans doute pas avant la fin des assises de la mobilité prévue pour la fin de l’année - la coordination des opposants à l’A45 considère qu’il faut rester mobilisé.e.s et déterminé.e.s pour que ce report ne soit que la première étape en vue de l’abandon définitif de l’A45.

Il est temps d’enfoncer le clou ! Avec vous l’A45 ne se fera pas.

A samedi alors ?

http://nona45.fr/rendez-30-septembre-a-saint-joseph-42


10 septembre 2017 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : l’opposition à l’inutile autoroute A45 grandit ! « Des légumes, pas du bitume »

Continuons à faire grandir l’opposition à l’inutile autoroute A45 !

Plus de deux mois après sa validation par le Conseil d’Etat, le décret donnant concession de l’autoroute à Vinci est toujours sur le bureau du gouvernement : il est de sa responsabilité de refuser de le signer au nom de la préservation des terres agricoles, du climat, de la biodiversité et du non-gaspillage de l’argent public. Si le gouvernement semble vouloir attendre la fin des assises de la mobilité qui doivent se tenir d’ici la fin de l’année pour prendre une décision, les lobbys économiques font pression pour une signature rapide du décret.

Deux mois après la réussite du rassemblement des 1er et 2 juillet à Saint-Maurice sur Dargoire (Rhône), nous restons donc mobilisés pour que ce projet d’autoroute, aussi inutile que coûteux, ne voit pas le jour. A la résignation et au fatalisme se sont substitués une force collective et de nouvelles solidarités qui ont renforcé notre détermination : « tant qu’il restera un recours possible ou une action pour empêcher les expropriations et bloquer les (éventuels) futurs travaux, nous n’abandonnerons pas ».

Présents ce dimanche 10 septembre à la Talaudière, sur le tracé de l’A45, à l’occasion de la fête paysanne, nous organisons, en plus d’une table d’information et d’une contribution aux débats de la journée, des visites des zones urbaines menacées par le projet d’autoroute pour poursuivre notre travail d’explication et de sensibilisation.

Par ailleurs, nous vous donnons d’ores-et-déjà rendez-vous le 30 septembre à Saint-Joseph (42) pour le début des travaux de rénovation d’une loge paysanne, et le 8 octobre pour l’inauguration d’une construction, les deux sur le tracé prévisionnel de l’autoroute (plus d’informations à venir). D’ici là, nous tiendrons des tables d’information sur de nombreux évènements organisés à Lyon, Saint-Etienne et dans la région (n’hésitez pas à proposer votre aide).

A très vite. Avec vous, nous gagnerons !
La coordination des opposants à l’A45

http://nona45.fr/


4 juillet 2017 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : l’opposition à l’inutile autoroute A45 grandit ! « Des légumes, pas du bitume »

La coordination des opposants à l’A45 se félicite de la mobilisation citoyenne et paysanne lors du rassemblement tenu à Saint-Maurice sur Dargoire (Rhône) ces 1er et 2 juillet : au cours du week-end, ce sont entre huit et dix milles personnes qui ont tenu à exprimer par leur présence leur opposition à l’inutile et coûteuse autoroute A45. En forte hausse par rapport aux rassemblements précédents (1), cette participation délivre un message clair au gouvernement : il est désormais de sa responsabilité de ne pas signer le décret donnant concession de l’autoroute à Vinci.

Lors de ce week-end, une force collective s’est affirmée et de nouvelles solidarités se sont
exprimées. La résignation et le fatalisme refluent tandis que la détermination des opposants à l’A45 n’en est que plus forte : « tant qu’il restera un recours possible ou une action pour empêcher les expropriations et bloquer les (éventuels) futurs travaux, nous n’abandonnerons pas ».

Rejoignez-nous, soutenez-nous, abonnez-vous à notre newsletter, suivez-nous sur les réseaux sociaux et n’hésitez pas à faire un don pour poursuivre cette lutte !

A très vite. Avec vous, nous gagnerons !
La coordination des opposants à l’A45
Saint-Maurice sur Dargoire 2 juillet 2017

http://nona45.fr/?wysija-page=1&controller=email&action=view&email_id=14&wysijap=subscriptions&user_id=5083


30 juin 2017 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : Grand projet coûteux, inutile et climaticide : 1er et 2 juillet 2017

L’autoroute A45 devient un enjeu national !
Mobilisons-nous ce week-end pour faire pression sur le gouvernement !
NO PASARA45

L’avis favorable délivré par le Conseil d’Etat place le gouvernement devant ses responsabilités : va-t-il signer le décret donnant concession de l’A45 à Vinci alors que ce projet d’autoroute (détails ici), qui gaspille les deniers publics sans résorber les difficultés de transport entre Lyon et Saint-Etienne, détruit des terres agricoles et n’est pas climato-compatible ?

La coordination des opposants appelle l’ensemble des citoyens, des paysans, des riverains, des habitants de la région de Lyon et Saint-Étienne (et au-delà), à venir à Saint Maurice sur Dargoire (69) les 1er et 2 juillet (plan d’accès ici), sur le tracé de l’autoroute, pour faire du rassemblement contre l’A45 un immense réussite ! Près de 300 bénévoles seront là pour accueillir les milliers de personnes attendues, le peloton de cyclistes de la vélorution (samedi) et la centaine de tracteurs de la tractorution (dimanche).

Que vous puissiez nous rejoindre ou pas, nous avons besoin de vous (appel à soutiens ici) pour donner encore plus d’écho, et plus de force à notre mobilisation contre les bétonneurs et pour la transition.

On compte sur vous : l’A45 ne verra pas le jour !

La Coordination des opposants à l’A45.

http://nona45.fr/la-programmation


28 juin 2017 Le gouvernement ne doit pas signer le décret donnant concession de l’A45 à Vinci Rendez-vous au grand rassemblement des 1 et 2 juillet à Saint Maurice sur Dargoire (69)

L’avis favorable rendu par le Conseil d’Etat ne vaut pas signature du gouvernement : la coordination des opposants à l’A45, mobilisée de longue date, appelle le gouvernement à passer de la parole aux actes et à ne pas signer le décret donnant concession de l’A45 à Vinci alors que ce projet d’autoroute, qui gaspille les deniers publics sans résorber les difficultés de transport, détruit des terres agricoles et n’est pas climato-compatible. Elle appelle à faire du rassemblement festif des 1er et 2 juillet une grande mobilisation contre l’A45, au nom de l’intérêt général et de la transition écologique.

L’avis favorable rendu par le Conseil d’Etat ne lève pas les interrogations et les doutes légitimes quant à la pertinence de ponctionner 790 millions de fonds publics, dont la moitié par des collectivités territoriales qui ont mieux à faire que gaspiller l’argent de leurs administrés, pour la construction d’une deuxième et inutile autoroute (payante), parallèle à l’autoroute existante (gratuite), qui relierait Brignais et La Fouillouse, sans résorber les difficultés de transport actuelles, bien réelles, entre Lyon et Saint-Etienne. Que les deux tiers du coût de construction d’une autoroute à péage proviennent des contribuables est un véritable non-sens économique et une aberration en terme d’aménagement du territoire.

Validé par le Conseil d’Etat, le projet de décret est désormais dans les mains du gouvernement d’Edouard Philippe : voilà l’occasion pour l’exécutif de passer de la parole aux actes et de concrétiser les grandes déclarations en matière de climat et d’écologie des semaines passées. Les études qui fondent la déclaration d’utilité publique montrent que la nouvelle autoroute ferait croître les kilomètres parcourus de 136 % et la quantité de CO2 rejetée dans l’atmosphère de 85 % d’ici à 2035, sur le secteur considéré, par rapport à la situation de 2004. L’A45 n’est donc pas compatible avec un engagement sincère en matière de lutte contre les dérèglements climatiques.

Fondée sur un accroissement insoutenable du transport routier et une augmentation non moins soutenable des émissions de gaz à effet de serre, cette autoroute est une aberration d’un temps où l’on ne prêtait pas suffisamment attention à l’impact climatique et écologique des investissements publics. Il est grand temps d’inverser cette logique. Les terres agricoles des territoires concernés, que des paysans exploitent pour alimenter les métropoles lyonnaise et stéphanoise en produits de qualité, doivent être préservées. Tout comme la biodiversité exceptionnelle, composée de nombreuses espèces protégées et/ou fragiles, qui s’y trouve.

La coordination des opposants renouvelle son invitation envers Nicolas Hulot, Ministre de la transition écologique et solidaire, et Elisabeth Borne, Ministre des transports, à venir sur le terrain pour constater directement les impacts dévastateurs de ce projet d’autoroute et pour échanger sur des solutions alternatives, efficaces et moins coûteuses.

La coordination appelle également l’ensemble des citoyens, des paysans, des riverains, des habitants de la région de Lyon et Saint-Etienne (et au-delà), à se joindre au grand rassemblement festif organisé les 1er et 2 juillet à Saint Maurice sur Dargoire (69), sur le tracé de l’autoroute. Les nombreuses initiatives et activités organisées à cette occasion traduisent la diversité et la détermination des opposants à l’A45 qui resteront mobilisés tant qu’il restera des actions possibles pour empêcher la construction d’une autoroute qui va à l’encontre de l’intérêt général.


26 juin 2017 Mobilisation contre un projet d’autoroute controversé entre Lyon et Saint-Etienne

Un projet d’autoroute reliant les faubourgs de Lyon à ceux de Saint-Etienne est relancé. Chiffrée à 1,2 milliard d’euros, l’A45, dont Vinci attend la concession, viendrait doubler une autre autoroute déjà existante entre ces deux agglomérations, au tracé quasi parallèle. Face au risque de destruction des fermes, de la biodiversité et de la vie de ce territoire, la coordination des opposants à l’A45 organise un week-end festif les 1er et 2 juillet à Saint-Maurice-sur-Dargoire dans le Rhône. Voici l’appel et le détail du programme.
https://www.bastamag.net/Mobilisation-contre-un-projet-d-autoroute-controverse-entre-Lyon-et-Saint


22 juin 2017 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : Grand projet coûteux, inutile et climaticide : 1er et 2 juillet 2017

Nous vous donnons rendez-vous les 1&2 juillet 2017 à Saint Maurice sur Dargoire (69) pour un grand rassemblement festif contre le projet d’autoroute A45, inutile, imposé et climaticide et pour la transition.
Au programme : conférences, ateliers, formations, concerts, marché paysan, village des alternatives, vélorution, espace enfants... (voir document ci-joint).
Soyons nombreuses et nombreux à nous mobiliser pour dire Non à l’A45 et Oui à l’intérêt général !

Les associations opposées à l’A45
www.non-a45.org et www.nona45.fr


20 juin 2017 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : Grand projet coûteux, inutile et climaticide : réservez votre WE des 1er et 2 juillet 2017 !

Défendons nos territoires
au nom de l’intérêt général !

Au moment où le gouvernement peut encore bloquer le décret donnant concession de l’A45 à Vinci, mobilisons-nous, toutes et tous, pour faire du grand rassemblement festif des 1er et 2 juillet à Saint Maurice sur Dargoire (69) une grande réussite ! Au nom de la transition, du climat, de la biodiversité, de la préservation des terres agricoles et des activités existantes sur ces territoires, soyons nombreuses et nombreux à nous mobiliser pour dire Non à l’A45 et Oui à l’intérêt général !

Nous avons besoin de vous pour faire connaître cet évènement et la programmation, mais aussi pour devenir bénévole et/ou nous soutenir en diffusant notre appel à dons.
Merci également de faire connaître cette newsletter autour de vous !

On compte sur vous ! Avec vous, l’A45 ne verra pas le jour !

La Coordination des opposants à l’A45.


6 juin 2017 Lettre à Nicolas Hulot : l’autoroute A45 n’est pas compatible avec l’Accord de Paris sur le climat

À Monsieur Nicolas Hulot, Ministre de la transition écologique et solidaire

copie à Madame Elisabeth Borne, Ministre déléguée aux transports

Nous tenons à vous alerter au sujet de l’autoroute A45, cette deuxième autoroute (payante), parallèle à la première (gratuite), qui relierait les faubourgs de Lyon (Brignais) à ceux de Saint-Etienne (La Fouillouse). Le 3 avril dernier, 12 organisations et collectifs citoyens locaux, soutenus par 10 associations et ONG nationales ont demandé à Madame Ségolène Royal, alors Ministre de l’Environnement, d’intervenir pour que le décret donnant concession à l’entreprise Vinci, actuellement à l’étude au Conseil d’Etat, ne soit pas signé par le ministre en charge des transports. A ce jour, nous n’avons pas reçu de réponse sur le fond du dossier. En vous transmettant cet argumentaire, nous nous permettons d’insister : ce projet d’autoroute, aussi inutile que coûteux, qui détruirait des territoires et des fermes qui alimentent les métropoles lyonnaise et stéphanoise en produits de qualité, n’est pas climato-compatible et contrevient à la protection de la biodiversité.

http://nona45.fr/lettre-a-nicolas-hulot-lautoroute-a45-nest-pas-compatible-avec-laccord-de-paris-sur-le-climat


3 février 2017 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : Grand projet coûteux, inutile et climaticide : réservez votre WE des 1er et 2 juillet 2017 !

Contre l’A45 et pour la transition, réservez votre WE des 1er et 2 juillet 2017 !

Après les succès de la mobilisation du 18 juin 2016, qui avait permis à 1 500 personnes d’infliger un carton rouge aux promoteurs de l’A45, et de celle du 18 septembre qui avait réuni près de 2000 personnes autour de 34 tracteurs et de 200 vélos sur la ferme du Mornnatais, la coordination des opposants à l’A45 souhaite organiser un grand rassemblement le WE des 1 et 2 juillet. Objectif ? Mettre en lumière une mobilisation massive, diverse, dynamique et déterminée contre un projet d’autoroute qui détruit les terres agricoles, la biodiversité, les paysages et les activités sur les territoires, aggrave le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique, sans ne rien régler des problématiques de transport.

Si plusieurs hypothèses de lieu et de format sont à l’étude, la coordination des opposants à l’A45 appelle d’ores-et-déjà toutes les forces vives disponibles (paysan.ne.s, habitant.e.s, associations, collectifs citoyens, syndicats, etc) à réserver leur WE des 1er et 2 juillet 2017 et à envisager les modalités avec lesquelles elles pourraient appuyer, soutenir et participer à ce grand effort collectif visant à montrer aux promoteurs de l’A45 qu’ils ne passeront pas : No Pasaran. No PasarA45.

D’ici là, il ne fait aucun doute que de nombreuses autres initiatives (débats, sensibilisation, interpellations publiques, opérations de communication, actions de blocage ou de désobéissance) seront menées à bien par les un.e.s et les autres. Ce grand rassemblement de début juillet, dont la préparation se nourrira de chacune de ces initiatives - que la coordination invite à multiplier et renforcer - vise justement à se donner un objectif commun qui donnera plus de force à chacun.e !

C’est à nous de jouer ! Comme nous l’avons dit le 18 septembre dernier : « Tant qu’il restera un recours possible ou une action pour empêcher les expropriations et bloquer les (éventuels) futurs travaux, nous n’abandonnerons pas ! »

La coordination des opposants à l’A45
Saint-Jean de Touslas, 18 janvier 2017

Pour s’informer et suivre la préparation :
 Twitter : @NoPasarA45
 Facebook : https://www.facebook.com/coordinationopposantsA45/
 Site internet : http://www.non-a45.org/

A voir, revoir et partager : la vidéo du rassemblement du 18 septembre 2016 : https://www.youtube.com/watch?v=eXHejudEURM


9 septembre 2016 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : « Vinci, nous serons sur ta route » : mobilisation contre la double autoroute de Laurent Wauquiez

L’A45 est un projet d’autoroute reliant Lyon à Saint-Etienne, qui viendrait doubler une autre autoroute déjà existante entre ces deux agglomérations. Relancée par le président du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, l’A45 traverserait les Monts du Lyonnais, un territoire riche d’agriculture paysanne et d’économie en circuits courts. Des citoyens, paysans et élus organisent une fête le 18 septembre, dans une ferme coupée en deux par le tracé, pour contester ce projet jugé « dépassé ».

http://www.bastamag.net/Face-a-la-double-autoroute-voulue-par-Laurent-Wauquiez-les-opposants-se


5 septembre 2016 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : Grand projet coûteux, inutile et climaticide : dimanche 18 septembre à Mornant

DOUBLE TRACTO VELO
 > Départs
A 8h de La Talaudière (34km) rdv Place Jean Moulin
+ ralliement possible St Chamond gare à 8h30
+ ralliement possible Rive de Gier gare à 9h10
A 9h de Brignais (10km)
 > Arrivée à Mornant

TABLE RONDE SUR LES RESISTANCES CITOYENNES
en présence d’opposants de #Sivens et #NDDL

CASSE CROUTE ET MARCHE PAYSAN

ANIMATION MUSICALE

ESPACE ASSOCIATIF

>> RDV sur la Ferme de Jérôme Guinand, lieu dit "La Côte" à Mornant (69440)

#A45 #NonA45 #NopasarA45 Plus d’info www.non-a45.org

APPEL A MOBILISATION CITOYENNE
CONTRE L’AUTOROUTE A 45

Le financement de la construction de l’autoroute A 45 a été voté par les collectivités territoriales. Il est à la charge du contribuable. Cependant la résistance de citoyens, de paysans, d’élus continue et s’organise. Rien n’est joué.

Doit-on encore sacrifier les terres agricoles et naturelles ainsi que la biodiversité qu’elles hébergent ?
Doit-on encore sacrifier les emplois paysans et les activités qui y sont liées ?
Doit-on encore avec plus de voitures, aggraver encore plus le dérèglement climatique ? Détruire notre santé ?
Pour le profit de qui ?
Doit-on encore nous laisser imposer nos modes de vie ? Par qui ?

Nous montrerons notre détermination le dimanche 18 septembre. Nous prendrons le temps de débattre et d’envisager les formes de mobilisation à organiser. Des personnes en résistance sur d’autres projets apporteront leur contribution. Activités musicales et théâtrales seront au rendez-vous.

On ne lâche rien et on vous attend nombreux.

La coordination des opposants

http://www.non-a45.org/


7 juillet 2016 Le Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes invente le concept de la double autoroute

Un projet d’autoroute reliant Lyon à Saint-Etienne est relancé par le président du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez. Chiffrée à 1,2 milliard d’euros, l’A45 viendrait doubler une autre autoroute déjà existante entre ces deux agglomérations, au tracé quasi parallèle. Elle traverserait également les Monts du Lyonnais, un territoire riche d’agriculture paysanne et de circuits courts. Pour les partisans de l’A45, la création de cette nouvelle autoroute permettra un regain d’activité économique. Pour les opposants, mieux vaut améliorer l’existant et le transport ferroviaire.
http://www.bastamag.net/https-www-bastamag-net-Le-Conseil-regional-d-Auvergne-Rhone-Alpes-invente-le-concept-de-la-double


18 juin 2016 Carton rouge au projet d’autoroute A45 entre Lyon et Saint-Etienne

Ce samedi, à Saint-Etienne, des milliers de personnes ont brandi un carton rouge au projet d’autoroute A45 entre Lyon et Saint-Etienne. Non-sens économique et climatique, ce projet détruirait des terres agricoles indispensables sans résoudre les problèmes de mobilité dans la région.
https://blogs.mediapart.fr/maxime-combes/blog/180616/carton-rouge-au-projet-dautoroute-a45-entre-lyon-et-saint-etienne


25 avril 2016 Lutte pour le climat ? Le gouvernement offre à Vinci la construction d’une autoroute inutile

Tandis qu’à New York, les représentants de plus de 150 États signaient l’accord de Paris sur le climat, le gouvernement français a entériné la construction d’une nouvelle autoroute entre Lyon et Saint-Étienne, en confiant la concession à Vinci. Les auteurs de ces tribunes s’indignent de ce nouveau grand projet inutile et imposé.
http://reporterre.net/Lutte-pour-le-climat-Le-gouvernement-offre-a-Vinci-la-construction-d-une


8 mars 2016 Contre le projet de l’A45 (Saint-Etienne/Lyon) : Grand projet coûteux, inutile et climaticide, et pourtant la région donnera 100 millions minimum

A peine arrivé, Vauquiez annonce, avant toute délibération de la Région Rhones Alpes Auvergne, vouloir financer la construction de l’A45, nouvelle autoroute entre Lyon et Saint-Etienne. Grand projet coûteux, inutile et climaticide. Alors que les transports en commun mériteraient un sérieux soutien dans la région.

https://www.francebleu.fr/infos/politique/financement-de-l-a45-la-region-participera-avec-une-enveloppe-de-100-millions-d-euros-minimum-1457289138


22 juillet 2020

http://nona45.fr/

Par Rédaction Yonne Lautre

Publié le mercredi 22 juillet 2020

Mis à jour le lundi 15 août 2022