Quand Emmanuel Macron maltraite le Conseil d’État 22.02.24
Par Thomas Perroud
Juriste
L’intervention directe d’Emmanuel Macron dans la nomination clé au Conseil d’État met en lumière la volonté présidentielle de contrôler étroitement les organes judiciaires et de s’inscrire dans le discours critiquant l’indépendance des juges. En ébranlant les fondements des contre-pouvoirs et en défiant ouvertement les normes européennes, le gouvernement actuel semble esquisser les contours d’un « Frexit » juridique, questionnant profondément le futur de la France dans son rapport aux droits fondamentaux et à son ancrage européen.
https://aoc.media/opinion/2024/02/19/quand-emmanuel-macron-maltraite-le-conseil-detat/

Par Rédaction Yonne Lautre

Publié le jeudi 22 février 2024

Mis à jour le jeudi 22 février 2024