Rubriques > Énergies, Ressources, Transports, Pollutions > Déchets > Enfouissement Décharges >

Essonne : S’opposer à toujours plus de décharges de déchets

S’opposer à toujours plus de décharges de déchets

17 mai 2017 Méga-décharge de Saint-Escobille (Essonne) : Assemblée Générale Mercredi 31 Mai 2017 à 20h30 à MEROBERT (91780)

ADSE œuvre pour que le monde devienne plus respectueux

de la santé et de l’environnement

Nous vous invitons (adhérents et sympathisants) à participer à une

Conférence par un spécialiste en toxicologie "Notre environnement est-il dangereux ?"

et à notre Assemblée Générale

Le Mercredi 31 Mai 2017 à 20h30 salle polyvalente de MEROBERT (91780)

Avec des arguments sérieux, prouvés scientifiquement, nous avons lutté pendant 15 ans contre un projet de "Méga Décharge" au milieu des cultures au-dessus de la nappe phréatique de Beauce. Déjà, en 2002, nous avions compris qu’entasser des déchets en ce lieu présentait un risque certain de pollution.

Tous nous ont suivi : élus, habitants… plus de 4000 participations aux enquêtes publiques... délibérations, motions des collectivités... soutiens d’associations...

2016 restera pour notre association une année importante par la prise en compte d’un de nos arguments.

L’arrêté préfectoral de PIG (Projet d’Intérêt Général) de mars 2009 qui avait pour but d’obliger la Commune de Saint-Escobille à modifier son POS (Plan d’Occupation des Sols) pour permettre l’installation de la « méga décharge », est maintenant caduc : c’est ce que la Cour Administrative d’Appel de Versailles a notifié dans son arrêt du 17 juin 2016.

Pour l’instant le projet de Centre de stockage de déchets à Saint-Escobille ne peut pas aboutir. Il convient cependant de ne pas crier victoire, de rester mobilisés (d’où l’importance du nombre d’adhérents 2€ par personne) et surtout de participer aux différentes instances décisionnelles.

Le Plan de Prévention et de Gestion des Déchets de l’Ile de France qui regroupe les plans concernant les différentes catégories de déchets est en cours d’élaboration : c’est un document important dont dépend notre avenir. Il est impératif que les projets de Saint-Escobille et de Groslieu à Allainville-aux-Bois soient retirés de ce document, ou que d’autres projets concurrents ne soient pas admis dans les villages alentour.

L’ADSE, adhérente au collectif « Zéro Waste France » (Zéro déchet, zéro gaspillage), avec de nombreuses autres associations, lutte avant tout pour une gestion des déchets respectueuse de l’environnement.

Réduire, Réutiliser, Recycler,

Promouvoir l’économie circulaire

Eco-concevoir et éco-produire les objets

Utiliser des technologies respectueuses de l’environnement

Sont les solutions qui permettront d’éviter la nécessité d’installations polluantes pour le traitement des déchets.

Des alternatives concrètes sont présentées sur le site Internet : www.adse-saintescobille.com

Au cours de notre Assemblée générale ouverte à tous, nous vous présenterons les actions menées pendant l’année 2016 et nos projets en 2017, pour préserver notre santé et notre environnement, pour participer à une meilleure gestion des déchets et soutenir ceux qui luttent contre des installations polluantes.

Adhérer à l’ADSE (tél. 01 69 95 31 32) c’est participer à promouvoir ces solutions :

Pour un monde sans décharge !

Nous soutenir :

Adhésion à partir de 2 euros ;
Courriers de soutien (élus, associations, collectivités…) ;
Contribution par documents, idées ;
Dons d’objets et de livres mis en vente au profit de l’ADSE…


22 janvier 2017 Méga-décharge de Saint-Escobille (Essonne) : près 14 ans de lutte, sera-t-elle évitée ?

Meilleurs vœux 2017

à toutes et à tous. Une pensée particulière aux adhérents, donateurs, soutiens, sympathisants de l’ADSE et à celles et ceux qui œuvrent pour que le monde devienne plus respectueux de la santé et de l’environnement.

En 2002, nous avions compris qu’entasser des déchets sur la plaine de Beauce, au-dessus de son immense nappe phréatique est une aberration, avec un risque certain de pollution.

Tous nous ont suivi : élus, habitants… plus de 4000 participations aux enquêtes publiques... délibérations, motions des collectivités... soutiens d’associations...

Avec des arguments sérieux, prouvés scientifiquement, nous avons lutté pendant 14 ans contre un projet infâme et inconcevable.

2016 restera pour notre association une année importante par la prise en compte d’un de nos arguments : la justice a reconnu que l’arrêté de Projet d’Intérêt Général ( P.I.G.), est maintenant caduc… donc périmé.

Ne crions pas pour autant victoire : les projets de centre de stockage de déchets de Saint-Escobille et de Groslieu sont toujours inscrits sur le Plan Régional d’Élimination des Déchets de l’Ile de France !

De plus, gardons à l’esprit qu’à tout moment, un autre projet pourrait être redéposé.

Nous entendons régulièrement cette phrase :

"tant que l’on continuera à produire des déchets il faudra bien les mettre quelque part".

Nous n’avancerons pas vers un futur moins pollué sans leur meilleure gestion.

Grâce à la prise de conscience de tous, des alternatives se mettent déjà en place.

Davantage Réduire Réutiliser Recycler

Promouvoir l’économie circulaire

Eco-concevoir et éco-produire les objets dont nous avons besoin

Utiliser des technologies respectueuses de l’environnement

« Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas »

En 2017, l’ADSE vise plusieurs actions :

Mettre à disposition de tous son expérience et ses dossiers : en participant à des réunions d’informations, en enrichissant son site internet… www.adse-saintescobille.com
Intervenir auprès des pouvoirs publics pour la prise en compte d’une meilleure gestion des déchets ;
Étudier, transmettre et promouvoir les nouvelles alternatives proposées au stockage et à l’incinération ;
Soutenir le combat de Zéro Waste France qui œuvre pour que notre société toute entière avance vers "Zéro déchet".

Nous ne pourrons réaliser tous ces projets qu’avec votre aide. Nous remercions, vivement, les donateurs de livres et objets que nous mettons en vente au profit de notre association. Augmenter le nombre de nos adhérents est indispensable pour nous faire entendre. Notre adhésion de seulement 2€ par personne est accessible à tous.

Ainsi nous contribuerons à réaliser pour tous :

Une bonne année 2017 … sans décharge ni ici, ni ailleurs !


31 mai 2016 Méga-décharge de Saint-Escobille (Essonne) : près 14 ans de lutte, sera-t-elle évitée ? Rendez-vous le mercredi 8 juin 2016

Depuis 2002, citoyens et élus, regroupés en association, nous empêchons l’installation d’un Centre de Stockage de Déchets Industriels dits ultimes à SAINT-ESCOBILLE ; afin de préserver l’agriculture et la santé des habitants de notre belle région agricole de Beauce ; afin de sauvegarder et améliorer la qualité de l’une des plus grandes nappes phréatiques d’Europe !

Car les études que nos experts ont produites démontrent qu’une installation de stockage de déchets, dits non dangereux, présente pourtant des risques sérieux pour la santé des habitants et pour l’environnement.
Réduction des déchets à la source, éco-conception et éco-fabrication des produits, réutilisation, recyclage et traitement dans le respect de l’environnement : c’est possible !

Plus de nouvelle décharge, procédé dépassé, ni à Saint-Escobille, ni ailleurs, d’autres solutions existent : nous voulons participer à les faire connaître et à les développer !

http://www.adse-saintescobille.com/qui-sommes-nous/

APRES 14 ANS DE LUTTE LA « MEGA DECHARGE »*
A SAINT-ESCOBILLE VA-T-ELLE ETRE EVITEE ?

NOUS SOMMES TOUS CONCERNES

Rendez-vous le MERCREDI 8 JUIN 2016

Actuellement la Cour Administrative d’Appel de Versailles nous a informés :
« Il n’y a plus à statuer sur les conclusions à fin d’annulation de l’arrêté contesté du 13 mars 2009, cet arrêté étant à ce jour devenu caduc en l’absence de renouvellement du projet d’intérêt général et de sa non prise en compte dans le document d’urbanisme de la commune de Saint-Escobille ».
Nous en saurons davantage lors de l’audience du jeudi 2 juin 2016 et vous le transmettrons le 8 juin.

Cependant, même si le projet en cours depuis 2002 ne peut plus être réalisé, la situation n’est pas définitivement réglée. Si un autre projet voit le jour les nuisances suivront :

http://www.adse-saintescobille.com/


27 avril 2021

Par ADSE

Le mardi 27 avril 2021

Mis à jour le 21 août 2022