Yonne Lautre

La Lettre de l’Adeny : juillet août septembre 2017

lundi 31 juillet 2017 par ADENY

La Lettre
de juillet août septembre 2017

Association de Défense de l’Environnement et de la Nature de l’Yonne
63 boulevard de Verdun 89100 SENS

 Les deux France de M.Hulot

Les propos du nouveau ministre « de la transition écologique et solidaire », tenus fin juin lors des troisièmes Assises de l’économie circulaire, sonnent comme une évidence. On ne peut que convenir avec lui que, longtemps persuadés que l’abondance était la norme, nous avons maintenant à gérer la rareté, faute de quoi nous aurons, demain, à affronter la pénurie et les conflits qu’elle engendre. C’est un fait : L’humanité court à sa perte en dévorant à pleines dents des ressources limitées, ou qui s’épuisent plus vite qu’elles ne se renouvellent.
Admettre que la rareté s’apprête à devenir la norme commande logiquement de réorienter l’ensemble des politiques du pays. Petit souci, ceux qui tirent fortune et gloire du monde tel qu’il est n’entendent pas y renoncer ... Pour eux, la liberté d’entreprendre est un droit absolu, dont ils répètent qu’il est déjà trop entravé par de multiples contraintes réglementaires et environnementales. Tous excellent à entretenir le consumérisme qui les a fait rois, s’ingénient à faire naître de nouveaux « besoins », en agitant l’épouvantail du retour en arrière, tous manient sans modération le chantage à l’emploi, pour contrer, ou au moins retarder, des décisions contraires à leurs intérêts… De fait, leurs intérêts sont représentés à tous les niveaux de décision, et les pressions qu’ils exercent sont permanentes.
Alors, à tout moment et sur presque tous les sujets, il y a deux France. Celle qui affirme placer l’exigence de santé environnementale au plus haut des priorités, et celle qui capitule sur la question des perturbateurs endocriniens. Celle qui fait de la transition écologique et solidaire sa mission première, et celle qui ne met aucun frein à la construction de centres commerciaux gigantesques, grands dévoreurs d’espaces et contributeurs nets de CO2 [pas moins de 78 projets recensés sur l’hexagone]. La France qui prétend tenir ses engagements internationaux pour la préservation de la biodiversité et celle qui, au nom de la simplification administrative, autorise de nombreux projets sans étude d’impact environnemental, et qui veut des forêts « rentables ». Celle du long terme et de l’intérêt général, qui sait que santé humaine et santé de l’écosystème sont liées, et toutes les autres… Comme ses prédécesseurs, M.Hulot est confronté à cette réalité.
Si les ministres changent, nos priorités demeurent. À nous d’agir pour qu’elles soient prises en compte au plan national comme à l’échelon local. C’est dans cet état d’esprit que les organisations non gouvernementales abordent les états généraux de l’alimentation ouverts ce 20 juillet pour plusieurs mois de travaux. De la santé des sols à la nôtre, du maintien d’activités agricoles rémunératrices à la maîtrise de la chaîne alimentaire, le chantier qui s’ouvre est vaste, occasion de débattre et de soutenir les propositions que nous portons depuis des années.

 Sommaire

Santé, pollution Pages 2 à 5
Agriculture Pages 6 à 8
Habitat, énergie Pages 8 à 11
Déchets Page 11
Agenda Page 12

Pour recevoir cette lettre en version complète par courrier, adhérer à l’association avec le bulletin en pdf joint à cet article.


titre documents joints

Bulletin d’adhésion 2017

5 décembre 2016
info document : PDF
53.8 ko

forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 141 / 4002833

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site S’engager pour les alternatives partout et maintenant, (...)  Suivre la vie du site Associations, Mouvements & Actions Après-Développement à  Suivre la vie du site Yonne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License