Yonne Lautre

Anthony Chanvin, éleveur de chèvres dans le Morvan.

Rouvray, le 24 11 2016.
Témoignage de l’installation d’un jeune éleveur, grâce à LA NEF (Nouvelle Economie Fraternelle). LA NEF est une banque éthique, dont le siège social est à VAULX en VELIN. Propos recueillis par Philippe Bourgeois, sociétaire actif à LA NEF.

Par une belle matinée d’automne, je rencontre Anthony Chanvin, chez lui, dans les contrebas de Rouvray, en Côte d’or. Anthony a réalisé son projet, production et transformation de lait de chèvres, grâce à LA NEF. LA NEF, par l’intermédiaire de BOURGOGNE ACTIVE, l’a écouté, a pris en considération son projet, et lui a accordé un prêt de 30000 euros pour réaliser ce projet, en mettant comme condition qu’une banque de proximité soit aussi partie prenante, en l’occurrence, le CREDIT MUTUEL.

 Bonjour Anthony, raconte nous un peu ton parcours, comment en est-tu arrivé à t’adresser à LA NEF pour réaliser ton projet ?

Bonjour, un petit café ? Eh bien voilà, j’ai été maréchal ferrant pendant 10 ans, je me déplaçais beaucoup, je parcourais 80000 Km par an, j’en avais un peu marre. Parallèlement à mon activité de maréchal ferrant, je travaillais à mi-temps dans une ferme bio de la région, en productions maraîchère, ovine et céréalière. Cet emploi a évolué vers un mi- temps, puis un plein temps. J’avais dans l’idée de m’installer, et après une tentative infructueuse en 2013/2014, j’ai effectué une formation pour passer mon BPREA (Brevet Professionnel Responsable Exploitation Agricole). J’étais armé pour m’installer.

 Tu as donc eu une autre opportunité qui a abouti, et où tu as pu concrétiser ton projet.

J’ai, effectivement, eu la possibilité de louer 6 ha (4ha de friches et 2 ha de prés). Des voisins, amis, pouvaient me louer des bâtiments pour accueillir mon cheptel. Après avoir contacté 5 banques différentes, qui ont toutes refusé de me prêter, de m’accompagner dans mon projet, j’ai donc contacté LA NEF et je me suis mis en rapport avec BOURGOGNE ACTIVE qui a monté le dossier de mon projet. Auparavant , je ne connaissais pas LA NEF, j’en ai entendu parler par TERRE DE LIENS et LA CONFEDERATION PAYSANNE.

 Cà se concrétise .Tu peux nous parler de ton projet en détail, qui est aujourd’hui une réalité !

Mon projet, je l’avais dans la tête depuis un certain temps, et il était déjà mûrement réfléchi. Production et transformation en agrobiologie de lait de chèvres : 5O chèvres rustiques de races Poitevines et Massif-Central, avec un objectif de production de 550 litres de lait par chèvre et par an. Le choix des races est important. Le rendement laitier est meilleur avec des races rustiques qu’avec des races plus productives dont le lait est moins riche en matières utiles. Une précision, en ce qui concerne mon projet, ma compagne travaille à l’extérieur, et me donne un sérieux coup de main

 Aujourd’hui, ton installation est effective depuis le début de l’année. Peux-tu nous parler de la transformation et de la vente de tes produits ?

Cette année , les chèvres ont produit 400 litres chacune, çà reste donc à améliorer. Je fais, en moyenne, 3 crottins par litre(1 crottin frais:120g, sec:50 à60 g). A noter au passage que le goût du fromage n’est pas le même quand les chèvres consomment des feuilles, et que ce goût varie en fonction des friches « pâturées ». L’alimentation est aujourd’hui à base de foin et d’aliment bio du commerce, l’objectif étant de remplacer l’aliment par de l’orge acheté à la COCEBI ( coopérative de céréales bio, basée à Nitry, dans l’Yonne). A terme, je souhaite acquérir (location ou achat), 10 hectares supplémentaires, (5 ha de céréales et 5 ha de prés pour faire du foin), afin d’être autonome. Je continuerai de faire pâturer les friches pour les raisons évoquées auparavant Je pratique la mono-traite (traite une fois par jour), mais l’objectif est de passer à deux traites par jour (gain en quantité de lait, mais plus de temps passé). Au niveau santé des animaux, je travaille avec l’aromathérapie et la phytothérapie. Mon organisme de contrôle pour l’agrobiologie est ECOCERT.

En ce qui concerne la vente, les fromages sont vendus très localement sur les marchés avoisinants, ou sur des points de vente créés à cet effet. Par exemple, à Saint Andeux, commune voisine, où j’étais seul en début d’année, et où nous sommes maintenant 8 producteurs vendant des produits différents, sur la place, le mardi soir. En dehors de Saint Andeux, je vends sur les marchés de Montréal (89) le mercredi soir, Rouvray (21), le jeudi matin, tous les 15 jours, Montbertau (21), le jeudi soir, et un point de vente à Rouvray, le samedi matin, devant la boulangerie, plus des vides greniers et foires artisanales.

J’ai été contacté par MORVAN TERROIR, qui m’ont demandé de leur fournir du porc bio .Ils sont à la recherche d’authenticité. C’est un projet que je vais réaliser. Dès que MORVAN TERROIR sont prêts, je serai prêt, moi aussi, pour une production d’une dizaine de porcs plein air, qui valoriseront le petit lait.

 Voici les points principaux, concernant ton installation, répertoriés, que dirais-tu d’une visite à votre futur lieu de vie, puisque tu m’as parlé tout à l’heure de l’acquisition d’une fermette voisine, à côté de Rouvray ?

Bien sûr, c’est une ancienne ferme, avec habitation et corps de ferme en prolongement. Cela nous convient parfaitement. Les travaux de l’habitation sont presque terminés, et nous allons déménager prochainement. Les bâtiments peuvent accueillir les animaux, et la laiterie (transportable) a sa place à l’extrémité.

Après la visite des lieux, nous échangeons encore pendant un repas gentiment offert par Anthony et sa compagne. Anthony me fait part de son regret de ne pas avoir connu LA NEF plus tôt, chez qui il a ressenti le souci d’aider, et la remercie. Il remercie également BOURGOGNE ACTIVE. Une des inquiétudes d’Antony : que la chèvre bio, en général, soit un effet de mode, et que l’effet de mode l’emporte sur les convictions
Soyons optimistes, surtout quand on rencontre des jeunes convaincus de produire de la qualité, et heureux de vivre sobrement. Ce n’est pas le nombre d’hectares qui fait le bonheur...


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 160 / 4002833

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site S’engager pour les alternatives partout et maintenant, (...)  Suivre la vie du site Alimentation : Produire & Consommer bio & (...)  Suivre la vie du site AMAP, marchés, magasins, paniers, producteurs, vente (...)  Suivre la vie du site Bourgogne & Franche-Comté  Suivre la vie du site Marchés, vente directe, fermes, producteurs   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License