Yonne Lautre

Gérard Robert : ITINERANCE MEMORIELLE ET GILETS JAUNES...

Brèves et chroniques
mercredi 14 novembre 2018 par Robert Gérard

C’EST ENTRE NOUS...

ITINERANCE MEMORIELLE ET GILETS JAUNES...

Le roi s’est déplacé auprès d’une petite partie de ses sujets, il a comme Charles VI, errer dans son pays. La différence entre ce petit roitelet et Charles VI, c’est qu’au 15 ème siècle, c’est l’Angleterre qui avait déclaré la guerre aux français, et occupait la moitié du territoire, aujourd’hui, c’est celui qui se prend pour le guérisseur des écrouelles (ça n’a pas bien marché semble-t-il...) qui a déclaré la guerre au trois quart des français. Lui qui ne dispose plus électoralement, que moins du quart de cette France.
Hors modernité informatique, ce mot n’est plus usité depuis fort longtemps, il appartient au très, très vieux monde.
Emporté par son itinérance mémorielle, le petit roi, a, une fois encore, dérapé en citant fort mal à propos le nom d’un maréchal qui a trahi la France ; a été condamné à l’indignité nationale et à la peine de mort. En plus de ces peines, la justice républicaine enfin rétablie, lui avait interdit de faire état de toutes ses décorations reçues par le passé. Non, monsieur le président, ce maréchal n’a jamais été un héros, ce sont les poilus qui sont des héros. Ce maréchal a fait exécuter des soldats innocents des griefs qui leurs étaient reprochés. Ce maréchal, raciste, antisémite, a écrit de sa main le statut des juifs de France. Penseur de l’extrême droite, il est tout, mais certainement pas ce héros que vous voudriez faire avaler comme tel aux français !

Les gilets jaunes...
Ce mouvement spontané et apolitique est la résultante des conjonctions des mécontentements dû aux décisions ultralibérales de votre gouvernement monsieur Macron. La colère n’est pas née seulement des taxes inconsidérées sur le gas-oil et l’essence, il est né aussi des augmentations sur des besoins contraints. (électricité, gaz, assurances, autoroutes, loyers, taxes régionales et départementales, augmentation de la taxe d’habitation pour les résidents qui y sont assujettis dans 6 500 communes, augmentation du tabac, du coût du contrôle technique des véhicules.)
La hausse de la CSG de 25% = perte du pouvoir d’achat de 1,7% !
Non compensation de l’inflation à 2,30% = perte du pouvoir d’achat de 2,27% !
Limitation de la vitesse à 80km/heure = explosion des PV, pouvoir d’achat amputé !
(Cette limitation ne devrait pas tarder à générer des problèmes techniques sur les moteurs et entraîner encore des frais supplémentaires pour l’automobiliste !)
Le prélèvement de l’impôt à la source ; gros bug informatiques à venir !
Dématérialisation à marche forcée, 25 à 30% de la population abandonnée en rase campagne !
Hausse des mutuelles de santé, particulièrement répercutée sur les cotisations des seniors !
Coût exorbitant des maisons de retraites, publiques comme privées !
Absence cruelle de transports en communs dans les zones rurales !
Désertification médicale ! Éloignement des service publics !

Impôt de solidarité sur la fortune rayé d’un coup de plume = 3,5 milliards d’euros perdus !

Mr Macron, comment expliquez-vous, vous qui naviguez déjà depuis de nombreuses années dans la sphère économique et avez été aux commandes de l’économie sous le quinquennat Hollande, que depuis le choc pétrolier de 1974, annonciateur de ce qui arrive aujourd’hui, que vous n’ayez pas veillé à développée des centres de recherches performants pour remplacer les produits fossiles ? Intérêts des pétroliers et de certaines multinationales ? Je-m’en-foutisme des politiciens ? L’hydrogène ne fait peut-être pas les affaires des acteurs cités plus avant ?
Toutes ces contraintes qui conduisent mécaniquement à une baisse du pouvoir d’achat que vous et vos prédécesseurs imposez sans distinction aux français, justifient le mouvement légitime des gilets jaunes.
Il y a quand même deux bonnes nouvelles, la première ; depuis votre arrivée à la tête de la france, celle-ci s’est enrichi de 259 000 millionnaires, la deuxième ; vous n’êtes plus seul, votre affidé, Mr Berger, patron de la CFDT s’est senti obligé de faire savoir qu’il ne soutenait pas ce mouvement des gilets jaunes, mouvement émancipateur et citoyen. Implicitement comprendre qu’il soutient les mesures gouvernementales.
Moi, j’y serai !

Gérard ROBERT.
13 novembre 2018.

À lire aussi : Gérard Robert : chroniques de décembre 2015 à décembre 2017


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 885 / 4783531

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Qui sommes-nous ? S’informer et participer, dessins (...)  Suivre la vie du site Chroniques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License