Yonne Lautre

Gérard Robert : Championnat mondial du foot...et la fête s’arrête aujourd’hui !

Brèves et chroniques
lundi 16 juillet 2018 par Robert Gérard

C’EST ENTRE NOUS...

Championnat mondial du foot...et la fête s’arrête aujourd’hui !
En démocratie, la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. (J J Rousseau)

Hier au soir, après dix neuf heures, des millions d’otages ont été libérés.
Des millions de citoyens(e) privés du droit fondamental d’expression sportive depuis plusieurs semaines, peuvent à nouveau reprendre l’oralité de celle-ci, mais doucement quand même...
Bêtement, je croyais que les femmes échapperaient à cette culture nauséabonde qui relève du système romain. Donner des jeux à la plèbe pour qu’elle ne réfléchisse pas à la dureté de sa position sociale. Et bien non, ça marche encore plus de 2000 ans après.

Le spectacle était ahurissant, chacun croyait qu’il, qu’elle, était le champion(ne) du monde, les supporters des deux sexes, béats, niais, inconsistants, hurlaient, sautaient sur place, montraient des visages grimaçants, moches, agitaient frénétiquement le drapeau de la France qui n’en demande pas tant. La Marseillaise était promptement convoquée, la nation était-elle en danger ? Fallait-il que le sang impur des Croates abreuve nos sillons ?

Ce matin, la caissière de la grande surface, aux horaires contraints, au salaire mensuel inférieur au SMIC, restera à ce statut social minable, l’égoutier est toujours égoutier, le soudeur, soudeur, le conducteur de bus, conducteur de bus, etc..etc. Les chômeurs seront encore chômeurs, maltraités par Pôle Emploi par la seule volonté de Jupiter qui va lui, tirer les marrons du feu de cette débauche footballistique. Le chômage augmentera toutes catégories confondues, ainsi que l’essence, le gas-oil, l’électricité, le gaz, le coût de la vie en général. La CSG dégradera le pouvoir d’achat des retraités, la limitation de vitesse à 80Km/h fera fleurir exponentiellement les PV qui seront principalement payés par les travailleurs qui empruntent leur voiture pour se rendre au travail. La valeur des points de retraite resteront bloqués !

Les neuf millions de français pauvres le resteront ! Les 10% les plus riches le resteront ! Les dirigeants de la FIFA sont mieux nantis qu’hier. Monsieur Didier Deschamps ajoutera en prime, quelques unités de 100 000 euros à son salaire de 3,4 millions d’euros annuel et tout ira bien dans le monde merveilleux du foot business. Les précaires de la vie le resteront !

Les supporters qui ont acheté les tee-shirt et autres gadgets, souvent hors de prix, ont permis aux petits chinois et indiens (souvent moins de dix ans) de travailler durement, pour un salaire de misère, ou pas d’ailleurs et sans protection sociale. Les intermédiaires et la FIFA ont bien gagné leur vie, mais après tout, n’est-ce pas ça qui compte !

Les médias quasiment tout support confondu étaient de la fête, visage hilare et bonne tenue des braves petits soldats journalistes pour embourber le citoyen lambda dans le machiavélisme intrinsèque aux statuts de très riches. Le but est atteint, réduire l’indépendance d’esprit du citoyen au seul horizon d’un rêve qui le restera pour 99,99 % d’entre eux.
(des études scientifiques soutiennent la thèse que tous les dix ans, les hommes perdent 3 à 4% de QI et il n’y a pas que les jeux électroniques en cause.)

Monsieur Poutine qui n’en espérait pas tant, est aux anges. Il continuera à mettre ses opposants au goulag et si je peux me permettre, avec votre bénédiction urbi et orbi ! Mais que pèse la liberté des hommes et des femmes quand le foot est roi ?

Comme j’aurai aimé voir cette hargne des mêmes supporters qui auraient exprimé leur libre arbitre dans les combats pour sauvegarder leurs acquis sociaux mis à mal ces dernières années. Exit la contre réforme du code du travail, les ordonnances qui amputent les branches professionnelles, le statut du cheminot et demain votre régime de retraite et l’abandon progressif du système par répartition pour le système par point (en réalité, la capitalisation) qui amènera une précarité encore inconnue chez les retraités, voir la fin des retraites tout court. La privatisation des joyaux de la République, (fusil à un coup), cadeau à Vinci et consort des aéroports Charles De Gaule et Orly, la française des jeux. Mais surtout, ne réfléchissons pas, faisons la fête du foot !

La fête est finie, vous n’êtes pas vous même champion du monde, la vraie vie vous attend... et elle va être dure !

Gérard ROBERT.
16 juillet 2018.

À lire aussi : Gérard Robert : chroniques de décembre 2015 à décembre 2017


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 531 / 4546239

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Qui sommes-nous ? S’informer et participer, dessins (...)  Suivre la vie du site Chroniques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License