Yonne Lautre

Pourquoi le véganisme ?

jeudi 7 juin 2018 par Quentin (Mercivegan)

Le véganisme est un mode de vie qui se développe rapidement. Mais que signifie réellement ce terme de véganisme ?

Un végan refuse l’exploitation des animaux. La première dimension est l’alimentation végétalienne, sans viande ni poisson, sans œufs ni produits laitiers ni miel. En plus de l’alimentation, un végan n’utilise aucun produit contenant des matières animales, comme c’est le cas de certains types de vêtements (contenant du cuir par exemple) ou certains outils de maquillage.

Si beaucoup de personnes assimilent le véganisme a un mouvement « radical », c’est en réalité un style de vie à l’écoute des besoins de notre organisme et de notre planète.

Détaillons les trois principales dimensions du véganisme.

1 – La protection animale

Le cœur du véganisme est la vie animale. La grande industrie impose des conditions de vie particulièrement strictes au bétail.

Les méthodes d’abattage sont certes réglementées mais souvent non respectées, en grande partie à cause du rendement et des objectifs fixés par l’industrie. Par ailleurs, le nombre d’animaux à tuer est considérable.

Concernant le transport vers l’abattoir, les conditions sont tout aussi difficiles. Regroupés comme des marchandises, dans des camions ou dans des caisses, bien souvent non alimentés durant le trajet, les animaux ressentent beaucoup de stress. Et la conséquence est que beaucoup arrivent malades voire morts à leur lieu de destination, l’abattoir.

Récemment, l’association L214 a publié plusieurs vidéos pour montrer et dénoncer la réalité dans les abattoirs. Les animaux sont traités tels des objets, malgré le fait qu’ils soient essentiels à la vie sur Terre.

C’est pourquoi se tourner vers une alimentation végane est une alternative pour s’opposer à ces conditions de vie. Opter pour des produits de la vie quotidienne, comme des produits de maquillage sans matière animale, est un autre moyen de soutenir la vie animale.

2 – L’environnement

Le bétail et la production agricole ont des conséquences directes sur la planète et les ressources naturelles.

Le premier point concerne les émissions de gaz à effet de serre. La production de viande est à l’origine de l’émission de plusieurs types de gaz, dont le protoxyde d’azote, le méthane et le CO2. Pour illustrer, la production d’un kilogramme de bœuf émet environ 70 fois plus de gaz à effet de serre que la production d’un kilogramme de blé.

La production de viande occupe aussi beaucoup d’espaces. La demande de viande ne cesse de croître, et pour répondre à cette demande, beaucoup d’espaces naturels sont sacrifiés, à commencer par les forêts.

Pour créer de nouvelles cultures et pouvoir produire plus de viande, des forêts sont tailladées, notamment en Amazonie où plus de trois quarts de la forêt a été détruite au profit de l’élevage. La déforestation ne pourra pas diminuer à l’échelle mondiale si la consommation de viande ne diminue pas.

Enfin, produire de la viande implique des besoins gigantesques en eau. Un kilogramme de bœuf nécessite près de 15 000 litres d’eau pour sa production. On est très loin des quantités utilisées pour produire un kilogramme de fruits et légumes, qui varie entre 500 et 1 000 litres d’eau selon la variété du fruit ou du légume.

En plus d’épuiser progressivement les ressources naturelles de la planète, l’élevage pollue considérablement l’eau, provenant des pesticides et nitrates utilisés par la production agricole. C’est donc la qualité de l’eau qui diminue aussi, du fait de la pollution des zones d’eau douce.

3 – Les avantages sur la santé

Si l’alimentation végétalienne comporte beaucoup de bienfaits sur la planète, votre organisme vous remerciera également !

On parle souvent de carences de véganes, mais à l’exception de la carence en vitamine B12, tous les nutriments et vitamines présents dans une alimentation d’origine animale sont aussi présents dans l’alimentation végétalienne.

Il n’y a donc pas de crainte à avoir. Les protéines végétales sont notamment très riches, contrairement à ce qui est souvent dit. Elles se retrouvent dans les légumineuses, les fruits secs, les graines et tous les substituts à la viande comme le tofu ou le seitan. Pour retrouver la liste complète, cliquez ici  !

Le calcium végétal est aussi abondant, dans les fruits (figues notamment), les légumes (brocoli), plusieurs types de légumineuses ou dans les fruits à coque.

Le fer végétal se retrouve aussi dans beaucoup de végétaux, en particulier dans les céréales, graines et aliments à base de soja.

Concernant les produits animaux, la viande et les produits laitiers contiennent beaucoup de graisses saturées, qui peuvent être considérées comme de mauvaises graisses. En diminuant la consommation de viande et de lait, on diminue la consommation de graisses saturées et cela diminue considérablement le risque de plusieurs maladies, dont plusieurs cancers et maladies cardio-vasculaires.

Pour le poisson, ce dernier est une grande cause de contamination au mercure. Seulement, notre organisme n’est pas capable de rejeter le mercure assimilé depuis notre alimentation.

Par conséquent, il est très conseillé de réduire autant que possible la consommation de mercure car sa présence dans le tissu peut avoir de lourdes conséquences sur le système nerveux.

La question du lait de vache est aussi centrale lorsque l’on parle de santé. Destiné au veau et non à l’être humain, le lait est particulièrement difficile à digérer. Il a en outre un effet acidifiant sur l’organisme humain, ce qui augmente le
s risques de blessures et potentielles douleurs articulaires à long terme.

Enfin, si vous souhaitez perdre du poids, l’alimentation végétalienne est idéale pour stabiliser voire perdre du poids (cet article vous expliquera pourquoi).

Beaucoup d’aliments d’origine végétale sont riches en fibres, ce qui facilite la digestion et donnent un effet de satiété. En outre, du fait des produits contenus dans les sucres raffinés, ces derniers sont exclus du régime végétalien, ce qui réduira considérablement votre consommation de glucides, responsable de la prise de poids pour beaucoup de gens.

En conclusion, le mode de vie végan comporte beaucoup de bienfaits pour l’environnement comme pour la santé de l’être humain. Cette consommation responsable permettra une meilleure utilisation des ressources naturelles et favorisera le bien-être de la vie animale.


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 34 / 4597668

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Environnement, Écologie  Suivre la vie du site Protection des Animaux  Suivre la vie du site Réflexions générales   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License