Rubriques > Pour les Alternatives, la Biodiversité, le Climat > Climat > Agir pour le Climat > France > Actions, Grèves, Marches >

Résister aux Entreprises climaticides : STOP À L’ARGENT SALE

21 janvier 2019 Une Française partage sa lettre de démission pour dénoncer le « laxisme écologique » de son entreprise

Salariée dans un grand groupe français de construction et de commercialisation de meubles, Véronique* a soudainement décidé de démissionner afin de manifester son incompréhension vis-à-vis de la politique environnementale poursuivie par l’entreprise. Elle a voulu nous expliquer sa démarche et partager publiquement, sur Mr Mondialisation, sa lettre de démission afin d’inspirer d’autres personnes à prendre leur courage à deux mains.
https://mrmondialisation.org/une-francaise-partage-sa-lettre-de-demission-pour-denoncer-le-laxisme-ecologique/


20 janvier 2019 Résister aux Entreprises climaticides : « Les grandes entreprises françaises : un impact désastreux pour la société et la planète ! »

Attac France, en partenariat avec l’Observatoire des multinationales, publie ce rapport qui synthétise le véritable bilan des entreprises du CAC 40 en matière de justice sociale, justice écologique et justice fiscale.

A l’occasion du Forum économique mondial de Davos 2019 et de la deuxième édition du « Choose France summit », Attac France fait une série de propositions concrètes lesquelles, si elles étaient mises en œuvre par les pouvoirs publics, contribueraient à répondre aux exigences de justice sociale, fiscale et climatique, aujourd’hui portées par la majorité de la population.

Dans ce rapport il est révélé qu’entre 2010 et 2017 : les impôts versés par les entreprises du CAC 40 ont baissé de 6,4 % en valeur absolue, alors que leurs bénéfices cumulés ont augmenté de 9,3 % et les dividendes versés aux actionnaires de 44 % en valeur absolue également sur la même période, tandis que leurs effectifs en France ont baissé de 20 %.

Quelle justice sociale alors que les profits des grandes entreprises françaises, les dividendes et les rémunérations des hauts dirigeants s’envolent quand les effectifs mondiaux stagnent et qu’ils diminuent fortement en France ? Quelle justice climatique alors que les émissions de CO2 des sites les plus polluants du pays ont augmenté de 5 % en 2017 et que ces émissions, notamment issues d’entreprises du CAC 40, échappent largement à la fiscalité carbone ? Quelle justice fiscale alors que les entreprises du CAC 40 ont plus de 2 500 filiales dans les paradis fiscaux et payent moins d’impôts aujourd’hui qu’en 2010 ?

https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/nouveau-rapport-d-attac-les-grandes-entreprises-francaises-un-impact-desastreux


7 décembre 2018 « Comment contraindre les multinationales à respecter les droits humains et l’environnement »

Face à l’urgence écologique, la responsabilité de quelques grandes entreprises doit être reconnue et taxée, observe dans sa chronique la sociologue Dominique Méda.
https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/12/07/comment-contraindre-les-multinationales-a-respecter-les-droits-humains-et-l-environnement_5393810_3232.html


26 octobre 2018 Des milliers d’étudiants de grandes écoles refusent de travailler dans des entreprises polluantes

C’est un manifeste pour un réveil écologique. Plus de 18 000 étudiants de grandes écoles, de Polytechnique à ’École normale supérieure de Paris en passant par HEC, ont signé un appel pour un changement en profondeur. Et cela passe notamment par le choix du futur employeur. Plus question de foncer tête baissée vers des entreprises polluantes.
https://www.novethic.fr/actualite/environnement/pollution/isr-rse/des-milliers-d-etudiants-de-grandes-ecoles-refusent-de-travailler-dans-des-entreprises-polluantes-146473.html


8 mai 2020

Par Rédaction Yonne Lautre

Publié le vendredi 8 mai 2020

Mis à jour le vendredi 8 mai 2020