Yonne Lautre

Gérard Robert : LA MACRONIE NÉOLIBERALE SE REPOSAIT SUR SON ALLIÉ...

samedi 25 septembre 2021 par Robert Gérard

Les Chroniques de Yonne Lautre

C’EST ENTRE NOUS...

LA MACRONIE NÉOLIBERALE SE REPOSAIT SUR SON ALLIÉ...

La France perchée sur une branche de l’arbre néocapitaliste, tenait en son bec un fromage à 56 milliards d’euros*. Le renard US mondialisé qui passait par là, accompagné de son compère Australien, lui tint à peu près ce langage...

Ma chère, que vous me semblez naïve, vous jouez, et vous le savez bien, dans un jeu globalisé, régit par des règles faisant fi des lois nationales, des accords et des amitiés. Dans ce monde dédié à la consommation sauvage, tout est éphémère. Grâce à l’OMC longtemps dirigée par l’un de vos ressortissants socialistes, la « globalisation » est au dessus des nations.

Je vais donc vous donner une bonne leçon don vous vous souviendrez longtemps !

Chère France, depuis l’année 1983, vous avez épousé le néolibéralisme, extension tordue du libéralisme, dont grâce à la partie grise du cerveau de Schumpeter, de ses flagorneurs orthodoxes et à Reagan, je suis la conceptrice de ce système. Vous avez accepté mon projet de la mondialisation asociale, menti à votre population vous dissimulant derrière de pseudo « oukases » européens, alors que tes présidents et tes ministres, toute idéologie politique confondue siègent en son sein, comme les représentants des 26 autres États qui forment cette Europe hétérogène, pusillanime, qui veut me copier dans ce que je porte de plus moche. Dans cette partie du monde occidental, ces représentants sont les principaux vecteurs idéologiques de cette peste (dérégulation financière)) qui se répand partout, justement dénoncée par les économistes Keynésiens. Mon système détruit tout, au seul avantage de quelques uns, et tes thuriféraires ultralibéraux en font la promotion. L’ultralibéralisme accouche des avatars de mon système économique que je ai toujours su te faire payer : concurrence déloyale, crises financières, bulles immobilières, faillites de banques, délocalisations massives vers l’usine Chine, (faisant sa fortune lui permettant aujourd’hui de nous menacer tous). Mon système économique provoque le chômage de masse, le blocage des salaires et des retraites. Le choix du fournisseur unique, induit à plus ou moins long terme, les ruptures des « flux tendus » si chers à ces économistes qui privilégient le « marché » à l’Etat, (nous sommes dedans, en ce moment avec les puces électroniques), dont la rupture de stock était inévitable dès qu’une sur-demande chinoise la provoque, bloquant ainsi les chaînes de productions occidentales. Vous ne pratiquez quasiment aucune recherche scientifique, participez à l’atomisation de l’Etat en lui rognant ses moyens financiers, vous remettez sans cesse en question votre système social alors que mon Amérique tente de le mettre en place avec l’embryon « l’Obamacare ».

Vous avez luttez très mollement contre une Europe atlantiste, incapable d’établir une cohérence militaire et bien moi, l’Amérique grande prédatrice grâce à mon dollar et à votre angélisme, je suis là et le démontre !

Vous étiez pleinement d’accord avec cette dérégulation financière dévastatrice qui paupérisent l’immense partie des populations. Aujourd’hui, nous vous faisons la démonstration des conséquences de ces choix !
Vous hurlez aux voleurs de contrats, me faîtes peur avec les déclarations de monsieur Le Drian, ministre des affaires étrangères... qui ne connaît pas le monde des affaires. Il Parle de « duplicité », de « coup dans le dos » c’est vrai qu’en tant qu’ancien socialiste devenu macroniste par opportunisme, il connaît bien cette pratique !( En juin 2021, Scott Morisson, 1er ministre Australien, avait évoqué un plan B. Réaction de votre ministre des affaires étrangères...aucune !)

Pataugeant depuis 4 décennies dans ce cloaque économique, ébahie par ce langage états-unien sans chichi, mis devant le fait accompli par son bon « allié », de très mauvais choix en la matière, la France manqua d’air. Elle ouvrit un large bec, mais seule l’amateurisme chuta... le fromage avait déjà été saisi bien avant par ce triste allié !

Et c’est ainsi que la France adepte du libre échange commercial, à tous les vents de la concurrence déloyale et faussée, perdit cette fabuleuse commande de 12 sous-marins diesel-électriques destinés à l’armée Australienne. Les États Unis d’Amérique ont souffleté notre gouvernement ultralibéral, cela n’est pas bien grave, ce qui l’est plus c’est que la France, son peuple, ses travailleurs, reçoivent aussi ce camouflet !

La Société Naval Group, entreprise de pointe dans ce domaine se trouve techniquement discréditée à l’international. Des emplois vont disparaître, des hommes et des femmes vont être dans la peine, Cherbourg-Octeville va souffrir économiquement et socialement !

La France a des contrats similaires (MMRCA) avec l’Inde et le Brésil, l’Amérique veille, un bis repetita est tout à fait possible.

La France vient de perdre beaucoup en se cristallisant sur les marchés de l’armement militaire internationaux. Ces marché internationaux, grâce à des contrats commerciaux complexes, sont souvent payés en partie ou totalement par... le contribuable français !(programme rafale.) Dans cette Europe chimérique, la France ferait mieux de développer sa recherche scientifique plus tôt que militaire, les chantiers ne manquent pas, elle y a toute sa place : santé, agriculture, écologie, énergie propre, alimentation naturelle, enseignement haut de gamme, électronique, sa défense armée dissuasive etc, etc..La France est forte d’une jeunesse instruite et volontaire si on capte ses souhaits. Elle doit la protéger et l’utiliser dans tous les domaines (liste non exhaustive) cités ci-dessus !

Gérard ROBERT,
25 septembre 2021.
*Inspiration libre de la fable de Jean de la Fontaine : le Corbeau et le Renard.

À lire aussi :

Remarque : Yonne Lautre publie cette chronique qui n’engage que son auteur.


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3042 / 6838577

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Qui sommes-nous ? S’informer et participer, éditos, (...)  Suivre la vie du site Chroniques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License