Rubriques > Énergies, Ressources, Transports, Pollutions > Transports > Transports routiers > Agir contre toujours plus d’axes routiers > Agir en Région > Occitanie >

Occitanie : A69 : près de 5000 personnes se sont mobilisées malgré une répression féroce

Agir contre toujours plus d’axes routiers

 A69 : près de 5000 personnes se sont mobilisées malgré une répression féroce 12.06.24
« Gueule de bois ». Ainsi est qualifiée par Denis, du collectif La Voie est Libre (LVEL), la suite de ce drôle de week-end des 8 et 9 juin. D’une part, avec le rassemblement « Roue Libre » contre l’A69 et d’autre part, avec la dissolution de l’Assemblée Nationale par Emmanuel Macron. A l’heure du bilan, où en sont les travaux ? Quelle suite pour les opposants après la mobilisation ?
https://lareleveetlapeste.fr/a69-pres-de-5000-personnes-se-sont-mobilisees-malgre-une-repression-feroce/

 A69 – le point sur les blessé·es et les milliers de manifestant·es soit disant "sans liens avec le chantier de l’A69" 9.06.24
Hier, 10 personnes ont été évacué-es en urgence par les équipes médics de la mobilisation. Nous dénombrons une quarantaine de blessé-es, dont 3 blessures graves qui ont entraîné des hospitalisations, mais sans pronostic engagé. Ces blessures ont été majoritairement causées par des tirs de grenades de désencerclement GM2L.
Lors des évacuations, des ambulances avec des médecins (avec leur carte de médecin) ont été bloqués plusieurs fois par des contrôles de polices les empêchant de passer, forçant les ambulances à devoir contourner les barrages et à perdre un temps crucial pour la prise en charge des blessé·es. Sur le retour au camp, une des ambulances transportant des blessé·es qui ne nécessitait pas une prise en charge aux urgences a été immobilisée pendant plus d’une heure.
Ce dimanche, les policiers ont répété la pratique infâme de passer aux urgences dérober les habits d’une femme de 55 ans blessée avec une fracture ouverte du tibia.
Causer des blessures en tirant des grenades GM2L – armes de guerre – au milieu des manifestant·es devient un levier de plus en plus courant du maintien de l’ordre pour semer la terreur dans les manifestations. C’est une déplorable singularité française comme le rappelle dans un article du journal le monde daté d’aujourd’hui Michel Forst, le rapporteur spécial des Nations unies (ONU) « La France est le pire pays d’Europe concernant la répression policière des militants environnementaux, dit-il. La violence des forces de l’ordre est hors catégorie. Leurs homologues à l’étranger ne comprennent pas la manière dont les Français répondent aux manifestations, ne comprennent pas qu’on puisse user d’une telle violence. » (1)
Pour justifier ce choix délibéré de causer des blessures, le préfet du tarn, Michel Vilbois, s’est employé une fois encore à dénier toute motivation politique à ce qu’il présente pourtant dorénavant comme la majorité des manifestant·es, affirmant que leur présence n’a « aucun lien avec le chantier de l’A69 ». Ce déni de réalité est absolument lunaire et profondément méprisant pour l’engagement quotidien sous de multiples formes de toutes celles et ceux qui étaient présentes hier pour faire obstacle à l’avancée de l’autoroute.
Cette tentative de mettre ses opposant·es hors du champ politique, tient au refus très politique d’admettre ces deux constats de plus en plus largement partagé chez des habitant·es de tous âges dans différentes régions du pays :
1. voir quotidiennement son territoire ravagé, avec l’appui du gouvernement, au profit de quelques lobbys privés répand un sentiment légitime de colère.
2. la certitude que l’État ne prend pas en charge de protéger les ressources vitales en terre et en eau alors qu’il est tellement urgent de le faire, pousse logiquement une partie de plus en plus large de la population à agir en conséquence.
Plus que jamais nous devons apprendre à nous défendre ensemble des violences policières et réinventer sans cesse des formes de manifestations qui impactent concrètement les chantiers écocidaires.
(1) https://www.lemonde.fr/idees/article/2024/06/09/une-des-raisons-du-declin-de-l-ecologie-politique-est-a-l-evidence-la-criminalisation-du-mouvement-environnementaliste_6238110_3232.html

 6000 opposant.es à l’A69 défient l’interdiction de manifester et font converger les révoltes face aux projets autoroutiers. 8.06.24
communiqué de La voie Est Libre, Extinction Rebellion Toulouse, la zad A69, les soulèvements de la terre.
Sélection de photos libres de droit : https://www.swisstransfer.com/d/bfbca363-9792-49be-bf8b-4201c7250f8c
L’A69, projet emblématique de la fuite en avant de l’état, est contestée de toutes parts. Depuis des mois, le gouvernement lui-même avoue que le chantier ne se poursuit que parce qu’il est commencé. Il n’est pourtant jamais trop tard pour avouer ses erreurs et renoncer à un projet absurde construit au bénéfice des intérêts privés des barons du BTP et de l’entreprise Pierre Fabre.
Alors qu’un contre-projet de territoire a été élaboré, que des dizaines de manifestations ont eu lieu sur le tracé et à Toulouse, que les actions se multiplient sur les chantiers pour mettre en actes la résistance, que des milliers de voix s’élèvent pour rappeler l’évidence du non-sens routier à l’heure de la catastrophe climatique, l’État s’entête.
C’est cet entêtement que la manifestation d’aujourd’hui a vivement contesté, cristallisant la révolte qui s’accumule depuis plusieurs mois avec l’avancée de la construction de l’autoroute. Darmanin avait interdit la manifestation, le préfet avait promis qu’elle ne sortirait pas du camp, intimé aux habitant.es du Tarn de rester chez eux et mis en place des barrages sur le chemin du campement pour décourager leur venue. La détermination des opposant.es les a désavoué. Elle a réuni plus de 6000 personnes décidées à braver les menaces et à se rendre sur les chantiers et la déviation de Puylaurens, confisquée aux habitantes du Tarn par le projet d’A69. Malgré plusieurs offensives policières dès le départ de la manifestation, la présence de blindés Centaure et de canons à eau, 4 cortèges ont bien pu s’élancer à travers champs, forêts et petites routes et s’en approcher.
Le cortège jaune porté par des paysan.nes et habitant.es de la zad a réussi à monter une bergerie dans un champ menacé d’être bitumé après avoir réalisé des semis et plantations d’arbres dans la matinée. Il a placé une remroque en travers de la route pour empêcher le passage d’un convoi de blindé et tenu la route pour appuyer les autres manifestant.es. Le cortège rose guidé par un bloc queer féministe et accompagné par plusieurs camions de son est parti en dansant par les routes avant de devoir contourner un blocage policier et des canons à eau en passant par les collines. Les cortèges bleu et verts ont avancé sur divers tracés soutenus par des fanfares et construisant par moment des barricades pour obstruer le déploiement des forces de l’ordre et s’en protéger. Les trois cortèges ont finalement réussi à joindre leurs forces en fin d’après-midi dans un champ en contre-haut de la départementale gardée par la police après une tentative d’atteindre des infrastructures de l’autoroute en construction. Le dispositif militaire les a repoussé à plusieurs reprises et attaqué les cortèges. Ils ont du faire face à l’utilisation de nombreuses grenades désencerclantes GM2L tirées au milieu des manifestants, blessant une vingtaine de personnes dont plusieurs gravement. Les forces de l’ordre sont allées jusqu’à tirer une grenade sur une ambulance et à blesser un médic dans le véhicule lors du retour des manifestant.es en fin de journée. Des précisions seront données à ce sujet quand un bilan clair des violences policières sera établi.
Les manifestant.es ont reçu sur leur route de nombreux signes de soutiens de riverain.es distribuant de l’eau, laissant passer les cortèges dans leur jardin et accueillant les blessé.es. Ces solidarités sont autant de signes d’un territoire insoumis qui refuse de se laisser aménager et fragmenter par NGE/Atosca
Plus d’un an s’est écoulé depuis le premier acte national contre l’A69 et son monde. Les arrestations, le harcèlement, la criminalisation des opposants, les attaques permanentes contre celleux qui défendent ce territoire ne font que renforcer notre détermination à en finir avec ce projet anachronique et mortifère. Alors que les chantiers ont déjà 1 an de retard, que des millions d’euros d’engins du chantier sont parti en fumée et que les recours non purgés pourraient finir d’enterrer ce projet, la lutte doit plus que jamais continuer. Nous appelons toutes celles et ceux qui le peuvent à se retrouver demain pour le Vélo-scie-rap-tour et à rejoindre la zad es nombreux points d’occupation établis depuis plusieurs mois sur le tracé entre Castres et Toulouse. La journée de dimanche sera l’occasion de marquer un soutien fort à la zad de la Cal’arbre attaquée plusieurs fois cette semaine par la police et aujourd’hui encore par un groupe de personnes venus projeter de l’essence sur les arbres occupés et y mettre le feu.
Nous le répétons, l’A69 ne passera pas ! NO MACADAM

 1ière action - des semis paysans tracent une route sur une parcelle menacée d’être bitumée 8.06.24
lien pour des photos libres de droit : https://www.swisstransfer.com/d/afe1c996-39ad-4780-b054-cd258e2dcc55
Ce matin alors que des milliers de personnes sont déjà sur le campement anti-A69, une première action paysanne a été menée par la confédération paysanne et les paysan. nes sans bitume sur une parcelle menacée d’être prochainement bitumée. Des semis d’engrais verts, luzerne, sarrazin qui figurent le tracé d’une route ont d’abord été réalisés avec des tracteurs applaudis par une haie d’honneur . Des trous ont ensuite été réalisés et des arbres plantés pour en dessiner les contours. Cette action marque de nouveau l’engagement paysan dans la lutte contre l’A69. Sa construction impacte en effet plus de 90 fermes et détruit 400 hectares de terres agricoles sur son tracé, des centaines d’autres du fait de projets connexes de ZAC et autres annexes. Les agriculteurs locaux ont réaffirmé leur détermination à protéger ces terres. La mobilisation continue avec la grande manifestation annoncée pour 13h

 Manifestation contre l’A69 : l’État prépare les esprits à une répression brutale 6.06.24
L’État a interdit la grande manifestation contre l’A69, du 7 au 9 juin, entre Toulouse et Castres. Présentant les militants comme voulant en « découdre », il prépare l’opinion aux débordements dans les deux sens.
https://reporterre.net/Manifestation-contre-l-A69-l-Etat-prepare-les-esprits-a-une-repression-brutale

 Le campement de Puylaurens pour la mobilisation contre l’A69 vient de s’établir - Appel à le rejoindre massivement 6.06.24
Communiqué de La voie est Libre, Extinction Rebellion Toulouse, la ZAD et les Soulèvements de la terre.
Ce matin, malgré les annonces solennelles de Darmanin, les arrêtés préfectoraux interdisant tout transport de matériel de construction dans le Tarn et les nombreux contrôles de police depuis plusieurs jours, plusieurs convois simultanés de poids lourds et tracteurs se sont rejoints dans un champ près de Puylaurens sur le lieu-dit Font-basse. Un camp est donc en train de s’établir au bord du tracé de l’A69, sur une parcelle agricole menacée d’être recouverte de bitume par des constructions liées à l’autoroute et à quelques kilomètres des quartiers généraux du concessionnaire Atosca.
Il s’agit d’une parcelle privée sur laquelle des milliers de manifestant.es pourront être accueilli·e·s avec l’accord de la propriétaire, opposante à l’A69. Pour l’heure des chapiteaux, sanitaires, scènes, cantines et autres barnums commencent à s’y monter.
Nous appelons les opposant·es à l’A69 dans le Tarn, la Haute-Garonne, et partout dans le pays à rejoindre dès maintenant le campement pour aider à l’installation, ainsi qu’à se préparer à se mobiliser massivement ce week-end pour bloquer les chantiers. Nous allons montrer ensemble que les mensonges de Darmanin sur les recours, sur l’engagement des paysan·nes dans la lutte, le soutien local ou encore ses mystifications anxiogènes pour décourager les manifestant·es ne prennent plus. (lire et partager notre debunkage complet ici : https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/interdiction-de-manifester-contre-la69-du-7-au-9-j
)
La mobilisation de ce week-end est à l’appel d’une soixantaine d’organisations écologistes, sociales et syndicales dont Extinction Rebellion Toulouse, La Voie Est Libre, la ZadA69, les Soulèvements de la terre, Greenpeace, Attac, la Confédération Paysanne, Solidaires 31, Les Amis de la Terre, la Déroute des routes... Un communiqué pour le maintien de la mobilisation a été publié quelques heures après l’annonce de son interdiction. (https://t.me/Stop_A69/740)
La mobilisation Roue Libre survient alors que l’A69 est devenue emblématique de l’opposition à une série de projets autoroutiers, aussi anachroniques qu’écocidaires. Si le chantier avance, il connait une contestation de plus en plus bouillonnante et déterminée : ZAD et occupations sur le tracé, recours juridiques pas encore purgés, mobilisation massives et plurielles, désarmements en tout genre...
Rejoignez-nous des maintenant pour monter le camp au point GPS : 43.579,1.997. sur le lieu dit Font-basse
Le canal telegram : https://t.me/Stop_A69
Le canal telegram d’infotraflic- https://t.me/tuttutpinpon
Pour rappel, le programme de la mobilisation "Roue Libre" : https://t.me/Stop_A69/727
Les informations de la base arrière à lire sur votre route : https://t.me/Stop_A69/748
Le communiqué unitaire pour le maintien de la mobilisation : https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/la-manifestation-contre-la69-aura-bien-lieu
Le debunkage (à faire tourner largement) de mensonges de Darrmanin et de sa machine à criminaliser les manifestant.e.s : https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/interdiction-de-manifester-contre-la69-du-7-au-9-j
Besoin d’aide pour l’installation !
No Macadam !

 La manifestation contre l’A69 aura bien lieu
Après l’annonce par Gérald Darmanin ce mardi 4 juin à l’Assemblée Nationale de l’interdiction de la manifestation des 7-8-9 juin, nous appelons à se rassembler massivement pour lutter encore et toujours contre le projet d’autoroute et réaffirmons qu’ils n’étoufferont pas l’opposition à ce projet !
Par une telle interdiction, le gouvernement porte une atteinte absolument inacceptable à un mouvement de contestation massif et populaire . Alors que Michel Forst, rapporteur spécial des Nations Unies, a très largement dénoncé la violente répression sur les occupant·es des arbres cet hiver, le ministre de l’intérieur alimente ainsi un peu plus l’autoritarisme en marche et l’atteinte à nos libertés fondamentales. Il montre une nouvelle fois à quel point il est prêt à aggraver le ravage écologique pour assurer les profits de quelques lobbies privés, tel Pierre Fabre.
Depuis 5 mois, toutes nos manifestations sont interdites dans le Tarn, des centaines de gendarmes sont déployés nuit et jour pour museler et empêcher toute expression de contestation. Pourtant, malgré les interdictions, nos manifestations ont toujours pu se dérouler.
Alors que des dizaines de milliers de personnes sont attendues pour cette mobilisation, empêcher les opposants d’un mouvement aussi large de se rassembler est non seulement anti-démocratique, mais aussi parfaitement irresponsable. Il prend ainsi le risque d’engendrer une situation chaotique. Mais il faudra bien que les manifestant.e.s se retrouvent quelque part... Nous devons pour notre part nous assurer qu’ils puissent le faire dans de bonnes conditions.
Par ailleurs, dans son allocution, le Ministre de l’intérieur a menti éhontément en affirmant que "tous les recours" ont été rejetés, alors même qu’aucun recours sur le fond n’a été purgé, et que le recours majeur, très largement alimenté et étayé, sera jugé avant la fin de l’année.
Il ment également en annonçant de nombreuses saisies "d’armes" : du matériel de bricolage et de loisirs saisies dans des voitures de personnes arrêtées au hasard, un mécanisme fatigué pour mettre en scène un récit anxiogène et justifier la répression.
Finalement, il ment en affirmant que des agriculteurs seraient menacés par les opposants à l’A69. La réalité est que les paysan·nes sont localement opposé·es à cette route qui bétonnera leurs terres et du côté des manifestant.es.
Le virage répressif, les centaines de procès et de peines qui nous visent, les mensonges répétés, les violences des forces de l’ordre... ne nous empêcheront pas de nous rassembler ! Nous manifesterons une fois encore notre opposition à ce projet par cette mobilisation festive, joyeuse, et déterminée. Ils ne nous prendront pas la joie, ils ne saboteront pas notre avenir !
Nous invitons tou.tes les opposant.es à l’A69 à ne pas renoncer à leur droit de manifester, à se préparer à se rassembler tout au long du week-end.
Nous vous donnons RDV demain à 12h pour une visioconférence de presse afin de vous transmettre le programme du week-end, nos axes de mobilisation et les raisons du maintien de ce week-end de mobilisation. NO MACADAM !

 A69 : Notre Affaire à Tous se joint au contentieux en cours contre l’autorisation environnementale pour dénoncer le déni de démocratie environnementale. 4.06.24
Par des écritures déposées mardi 30 avril devant le tribunal administratif de Toulouse, l’association Notre Affaire à Tous devient intervenante volontaire dans le cadre du recours porté par une coalition d’associations – dont FNE Midi-Pyrénées, le Groupe national de surveillance des arbres (GNSA), ATTAC Tarn et la Confédération paysanne – contre le projet d’autoroute A69.
https://notreaffaireatous.org/a69-notre-affaire-a-tous-se-joint-au-contentieux-en-cours-contre-lautorisation-environnementale-pour-denoncer-le-deni-de-democratie-environnementale/

 Occitanie : Roue Libre – 3ème acte contre l’A69 ! 7 & 8.06.24
👉 Atosca/NGE, protégé dans ses exactions par un réseau de complicités politico-financières, croit pouvoir se lancer en roue libre contre le vivant et l’intérêt général dans son début de chantier chaotique. Mais nous sommes les graviers dans leurs roulements ! Notre roue est bien huilée et tourne à plein régime, la leur émet ses derniers crissements… La lutte est incontrôlable, nous annonçons le 3ème acte d’une mobilisation massive aux côtés des soulèvements de la Terre : ROUE LIBRE ❗️
https://terresdeluttes.fr/event/roue-libre-3eme-acte-contre-la69/

 Du remembrement au désenclavement : aux racines du projet autoroutier de l’A69 28.05.24
Après-guerre, au nom de la modernisation capitaliste, l’État a imposé un violent et destructeur remembrement des campagnes. Depuis une vingtaine d’années, c’est le désenclavement qui a pris le relais et justifie les grands projets d’artificialisation et d’appropriation des terres. L’exemple de l’A69 entre Castres et Toulouse illustre la toxicité de cet héritage modernisateur et colonial.
Geneviève Azam
https://www.terrestres.org/2024/05/28/du-remembrement-au-desenclavement-aux-racines-du-projet-autoroutier-de-la69/

 Entre Castres et Toulouse, une zad de 54 kilomètres contre l’A69 6.05.24
Pour empêcher l’avancée des travaux de l’autoroute A69, qui doit relier Castres à Toulouse, les opposants occupent trois lieux stratégiques. Ils se disent prêts à « maintenir la pression ».
https://reporterre.net/Entre-Castres-et-Toulouse-une-zad-de-54-kilometres-contre-l-A69

 Les partisans de l’A69 instaurent un « climat de terreur » 26.04.25
Les menaces de la part d’élus ou d’associatifs pro-autoroute se multiplient contre les opposants à l’A69. Un « climat de terreur » que dénoncent les 44 organisations signataires de cette tribune.
https://reporterre.net/Les-partisans-de-l-A69-instaurent-un-climat-de-terreur

 A69 : une alternative ferroviaire pourrait faire annuler le projet autoroutier 25.04.24
Dévoilé en janvier par des opposants à l’A69, un projet de modernisation du réseau ferroviaire entre Toulouse et Castres pourrait être une alternative sérieuse à la construction de l’autoroute.
https://basta.media/Alternative-ferroviaire-voici-comment-projet-autoroutier-A69-pourrait-etre-annule

 A69 : l’ombre de Pierre Fabre derrière l’autoroute
Le groupe pharmaceutique et dermo-cosmétique Pierre Fabre a soutenu activement le projet d’autoroute Castres-Toulouse, grâce à des relais politiques et à une stratégie d’influence bien rôdée.
https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/secrets-d-info/secrets-d-info-du-samedi-20-avril-2024-2138441

 Occitanie : 21 avril grande manifestation contre l’A69 et son monde
Communiqué de Presse 8/4/2024
MANIFESTATION CONTRE L’A69 ET SON MONDE, LE 21 AVRIL À TOULOUSE
Le Comité Toulousain contre l’A69, qui réunit associations, collectifs, syndicats, partis politiques, scientifiques, citoyen.ne.s de tout le territoire, vous informe de la tenue d’une manifestation le Dimanche 21 avril 2024 à 14 heures, en haut des allées Jean-Jaurès, à Toulouse.
L’autoroute A69, contrairement aux annonces, n’est pas construite.
Le chantier a 1 an de retard.
Rien n’est joué.
Nous qui défendons le Vivant, debout contre ce projet d’autoroute, avec le collectif La Voie Est Libre, les Écureuil.le.s du G.N.S.A. et d’ailleurs, les agriculteur.ices de la Confédération Paysanne, les syndicalistes de la FSU, de la CGT et de l’Union syndicale Solidaires, avec celles et ceux qui défendent la santé contre les usines à
bitume, avec celles et ceux qui gardent les Zones à Défendre, avec près de 2000 scientifiques, et forts de nos soutiens nationaux et internationaux, nous nous opposons avec détermination à la construction de ce projet, de ses usines à bitume et des futures entreprises de logistique qui le jalonnent.
Contrairement à ce qu’affirme Michel Vilbois, le préfet du Tarn, la mobilisation n’est pas le fait de quelques centaines de personnes et ne s’essouffle pas. La manifestation du 21 avril entend le prouver.
Au-delà des évènements militants qui rassemblent toujours plus de monde, 61% des habitant.es du Tarn et de la Haute-Garonne s’opposent au projet ainsi que plus de 300 élu.es du Tarn et de la Haute-Garonne ; 200 scientifiques de la Région, relayés par plus de 2000 collègues nationaux ont expliqué les raisons de leur rejet
du projet ; plus de 500 soignants alertent sur les questions de santé ; 33 urbanistes dénoncent les effets déstructurants de cette construction pour le territoire.
La légitimité des opposants est renforcée par l’Autorité Environnementale et par le Conseil National de Protection de la Nature, deux institutions clé ayant formulé dès le départ des avis négatifs et souligné les impacts irréversibles de ce projet.
Cette infrastructure autoroutière va à l’encontre de tous les engagements pris pour faire face au réchauffement climatique, à l’érosion de la biodiversité, à la lutte contre les inégalités, et accélère au contraire ces désastres. Ce projet fait fi des nombreuses alertes scientifiques, des savoirs établis et du vécu de populations plus préoccupées par les sécheresses, la désertification de leurs milieux familiers, la diminution des terres agricoles, la pollution par le bitume, que par le gain de quelques minutes entre Castres et Toulouse sur une autoroute privée, payante et chère.
Nous nous y opposons car les intérêts liés du concessionnaire Atosca, de l’entreprise Pierre Fabre, du monde du béton et du bitume, sont chèrement défendus par l’État et son appareil policier et judiciaire, au mépris des règles démocratiques, des droits humains élémentaires, et de la protection de la biodiversité.
Pour défendre ce projet injuste, inutile et écocidaire, il ne reste plus à ses promoteurs et ses alliés que le passage en force, au mépris des réglementations, et l’usage de la violence répressive. Nous nous allions à la mésange bleue qui rappelle à la préfecture l’illégalité de ses ordres et qui a fait reculer les machines d’Atosca à Saix, les blindés de la gendarmerie et tout l’arsenal guerrier déployé pour empêcher des Écureuil.les et leurs allié.es au sol de sauver du désastre des arbres et des habitats d’espèces menacées.
Nous demandons :
 d’obtenir un moratoire sur les travaux de l’A69 jusqu’à ce qu’une contre-expertise socio-économique soit faite et qu’il y ait jugement sur le fond ;
 un débat démocratique pour faire de ce territoire un lieu habité où la vie se régénère au lieu de s’éteindre au profit de la logistique autoroutière ;
 la reconnaissance des lanceurs d’alerte et des défenseur.ses du vivant, ici et ailleurs, et l’arrêt de leur répression ;
 que la trajectoire régionale environnementale se fasse au profit de la protection du vivant, et non par la « compensation », concept illusoire et toxique.
La manifestation à Toulouse constitue le 2ème moment d’un week-end d’actions.
Le 1er prendra place le samedi 20, à l’Union, avenue de Bayonne, Halle couverte, avec de nombreux stands et activités autour des mobilités douces et pour un futur désirable. Le CycloRetour dont les cyclistes seront partis de Castres le 13 avril 2024 fêteront ainsi leur avant-dernière étape. Ils rejoindront ensuite, le dimanche, en une arrivée triomphale, la manifestation.
La manifestation du 21 Avril est inclusive et « multimodale », avec la présence de nombreux vélos et autres véhicules non-polluants. Des groupes de musique, de l’art de rue, des ART’ivistes l’animeront afin de souligner le caractère inédit, dans la capitale régionale, de ces revendications.
Le comité Toulousain contre l’A69, vous invite à informer les citoyen.ne.s en amont et vous convie également à couvrir la manifestation qui sera déclarée en préfecture.
Pour toutes questions, renseignements : stopa69-toulouse proton.me
LISTE DES SOUTIENS :
La Voie Est Libre, le Groupe National de Surveillance des Arbres, Une Autre Voie, Alternative Ferroviaire, Extinction Rébellion, Greenpeace, Scientifiques en Rébellion, L’ATelier d’ÉCOlogie POLitique, l’Union syndicale Solidaires, La Fédération Syndicale Unitaire, La Confédération Générale du Travail, La Confédération Paysanne, La France Insoumise, Europe Écologie Les Verts, Nouveau Parti Anticapitaliste, Révolution Permanente, Attac (Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne), Stop gravières, Les amis de la Terre, Collectif Non à la jonction Est, Les collectifs sans bitume, Pink Medics, Youth4Climate...

 A69 : le concessionnaire a bâclé la compensation écologique 9.04.24
Dans le cadre de la commission d’enquête parlementaire sur l’A69, les députés ont relevé nombre d’irrégularités parmi les mesures compensatoires promises par le concessionnaire de l’autoroute.
https://reporterre.net/A69-le-concessionnaire-a-bacle-la-compensation-ecologique

 A69 : Toulouse 6 avril : Utopia Borderouge projection "Au bout des rails" / 21 avril grande manifestation contre l’A69 et son monde
Notez dans vos agendas la date du dimanche 21 avril, une grande manifestation contre l’A69 et son monde se prépare à Toulouse (plus d’infos très vite !).
Sinon il y a cette projection samedi prochain, l’occasion de parler entre autres de l’alternative ferroviaire à l’A69 (plus de détails sur cette alternative : https://uneautrevoieorg.wordpress.com/).

 A69 : les laboratoires Pierre Fabre reconnaissent financer le projet d’autoroute 19.03.24
Longtemps murée dans son silence, l’entreprise Pierre Fabre vient de reconnaître qu’elle finançait le projet vivement contesté d’autoroute A69 entre Toulouse et Castres. Bien qu’il s’agisse d’une participation minoritaire, cela vient confirmer les intérêts des Laboratoires dans le chantier.
https://www.novethic.fr/environnement/biodiversite/a69-les-laboratoires-pierre-fabre-reconnaissent-financer-le-projet-dautoroute

 Pétition européenne : incidence environnementale de l’A69 15.03.24
Pétition nº 1156/2023, présentée par Bruno Piketty, de nationalité française, sur l’incidence environnementale d’un projet autoroutier entre Castres et Toulouse (France)
https://www.europarl.europa.eu/petitions/fr/petition/content/1156%252F2023/html/LACT%2B%2528Liaison%2BAutorouti%25C3%25A8re%2BCastres-Toulouse%2529%2B%253A%2Bprojet%2B%25C3%25A9cocide%2Bet%2Binutile

 Jancovici dézingue minutieusement l’A69
https://www.dailymotion.com/video/x8rls7y?syndication=273844

 A69 : « C’est la stratégie du passage en force » 8.03.24
À Toulouse, Me Alice Terrasse, avocate des opposants à l’autoroute A69, se bat contre « des intérêts politiques et financiers qui supplantent l’intérêt général et la protection de l’environnement ».
https://reporterre.net/A69-C-est-la-strategie-du-passage-en-force

 A69 - Lettre à Carole Delga 28.02.24
Une action devant la Maison de la Région Occitanie à Narbonne, le 26 février 2024, rappelle l’opposition des citoyens réunis dans les Soulèvements de la terre contre les travaux de l’autoroute A69 Toulouse-Castres. À travers une lettre ouverte à Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, ils demandent un moratoire immédiat sur ce projet.
https://blogs.mediapart.fr/felip-cazal/blog/260224/a69-lettre-carole-delga

 A69 : RÉCIT D’UN PASSAGE EN FORCE EN TOUTE ILLÉGALITÉ 27.02.24

Claire Dujardin sur blast, très bonnes explications du contexte juridique de la crem’arbre et des recours
https://www.youtube.com/watch?v=E1Yn7k4mlBQ&t=940

 A69 : Tensions maximales et inquiétudes sur la démocratie environnementale 21.02.24
Second week-end d’extrême tension dans les bois du Tarn où les forces de l’ordre tentent de déloger par tous moyens les “écureuils”, ces manifestants qui campent dans les arbres pour éviter qu’ils ne soient coupés. Le rapporteur des Nations Unies en charge des défenseurs de l’environnement s’alarme de la situation et appelle au retour “de la démocratie environnementale”.
https://www.novethic.fr/environnement/biodiversite/a69-tensions-maximales-et-inquietudes-sur-la-democratie-environnementale

 « L’A69, le scandale sanitaire de demain » 13.02.24
Cancers, maladies liées à la pollution de l’air... Plus de 500 soignants alertent dans cette tribune sur les risques sanitaires de la construction de l’autoroute A69 entre Toulouse et Castres.
https://reporterre.net/L-A69-le-scandale-sanitaire-de-demain

 Mardi 6.02.24 à 18h30, place du Capitole à Toulouse il y a un rassemblement face aux élu.es de la MAFIA69 🦹‍♀️ pour mettre en lumière leur soutien à ce projet antidémocratique de l’A69 au nom des intérêts privés. 💵
Alors ramène ton déguisement, ton masque de carnaval et tes instruments de musique pour participer à ce rassemblement carnavalesque ! 🎭

 Autoroute A69 : un projet alternatif sauverait 366ha de terres agricoles et économiserait 350 millions d’euros 29.01.24
Jeune paysagiste et urbaniste, Karim Lahiani galvanise les opposants au projet d’autoroute Castres-Toulouse en pilotant depuis cet été un projet alternatif, Une autre voie !, où le pragmatisme le dispute à l’utopie. Un nouveau projet qui peut se regarder comme une réflexion sur les mobilités et l’art d’habiter un territoire.
https://lareleveetlapeste.fr/autoroute-a69-un-projet-alternatif-sauverait-366ha-de-terres-agricoles-et-economiserait-350-millions-deuros/

 Procès A69 : le discours fort d’un auteur du GIEC 22.01.24
Citation à témoin, Mercredi 17 Janvier, 14h – Christophe Cassou
2023 est l’année la plus chaude jamais enregistrée sur le globe. En France, elle se classe au 2e rang tout juste derrière 2022, l’année dernière. Les faits sont têtus : au-delà de 2023, ce sont les dix dernières années qui ont été les années les plus chaudes jamais enregistrées sur le globe et il faut très probablement remonter à 125.000 ans pour retrouver une décennie avec un tel niveau de température planétaire.
https://bonpote.com/proces-a69-le-discours-fort-dun-auteur-du-giec/

 Autoroute A69 : les députés écologistes vont lancer une commission d’enquête parlementaire 16.0124
Le groupe EE-LV à l’Assemblée nationale a annoncé ce mardi 16 janvier son intention de mener une enquête parlementaire sur ce « chantier qui n’a aucune raison d’être ni économique ni financière et encore moins environnementale ».
https://www.liberation.fr/environnement/autoroute-a69-les-deputes-ecologistes-vont-lancer-une-commission-denquete-parlementaire-20240116_RPRDBZLX6NGPVMMKC5S4CN7NDE/

 A69 : paysans, familles et monument historique, une succession de vies détruites par le tracé 10.01.24
L’impact des travaux de la future autoroute Castres-Toulouse se fait sentir à de multiples niveaux. L’expropriation peut faire très mal, mais ne pas être expulsé est source d’autres drames et abus d’autorité de la part du concessionnaire Atosca.
https://lareleveetlapeste.fr/a69-paysans-familles-et-monument-historique-une-succession-de-vies-detruites-par-le-trace/

 Les « usines à bitume » de l’A69, nouvelle controverse pour un chantier décrié 9.12.23
Après une forte mobilisation contre le projet d’autoroute A69 entre Toulouse et Castres, les opposants orientent leur mobilisation contre les usines à bitume et le monde du béton. Ils comptent se mobiliser massivement samedi.
https://toulouse.latribune.fr/economie/2023-12-08/les-usines-a-bitume-de-l-a69-nouvelle-controverse-pour-un-chantier-decrie-985175.html

 Avène, Klorane, Ducray... Le groupe Pierre Fabre boycotté à cause de son implication dans l’autoroute A69 1.12.23
Les opposants au projet d’autoroute A69 entre Toulouse et Castres ont dégainé une nouvelle arme : le boycott. Ils ciblent Pierre Fabre, et ses célèbres marques - Avène, Ducray, Klorane - accusé d’être impliqué dans ce projet très décrié. Risque de réputation, inquiétudes au sein des salariés, arrêt de partenariat, les conséquences sont importantes pour le deuxième groupe pharmaceutique privé français.
https://www.novethic.fr/actualite/gouvernance-dentreprise/entreprises-controversees/isr-rse/aderma-avene-klorane-ducray-les-militants-opposes-a-l-a69-appellent-a-boycotter-les-produits-pierre-fabre-151926.html

 « Continuer de s’engager contre l’A69, c’est retrouver de la joie » 1.12.23
Malgré la poursuite des travaux de l’A69, l’économiste Geneviève Azam assure que rien n’est joué et que la lutte doit continuer. « Ce n’est plus seulement une question d’autoroute, mais un refus de son monde », pense-t-elle.
https://reporterre.net/Continuer-de-s-engager-contre-l-A69-c-est-retrouver-de-la-joie

 Derrière le projet d’A69, l’influence "déterminante" de l’entreprise castraise Pierre Fabre 13.11.23
Au cœur du projet d’A69, il y a une entreprise : le groupe pharmaceutique et dermo-cosmétique Pierre Fabre, implanté à Castres depuis 60 ans et principal employeur privé de la région. C’est son fondateur qui aurait été à l’origine du projet. Un lourd héritage que continue de soutenir l’entreprise mais aussi les élus qui y sont directement ou indirectement liés.
https://www.novethic.fr/actualite/gouvernance-dentreprise/entreprises-controversees/isr-rse/derriere-le-projet-d-a69-l-influence-determinante-de-l-entreprise-castraise-pierre-fabre-151880.html

 Notre pétition en ligne pour demander un débat à l’Assemblée nationale dépasse les 15 000 signatures ! 11.11.23
LVEL, 10 novembre 2023
Le 7 novembre, nous avons déposé une pétition pour demander l’abandon du projet A69 sur
le site de l’assemblée nationale, attribuée à la Commission du développement durable et de
l’aménagement du territoire, l’une des huit commissions permanentes de l’Assemblée
Nationale.
https://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/i-1999
En 36h, celle-ci a explosé la barre des 10 000 signatures !!
Le commission a pris l’engagement d’examiner toute pétition atteignant ce seuil de 10 000
signatures et son Président, M. Jean-Marc Zulesi a confirmé l’organisation d’un débat quand
le cas se présenterait.
Aujourd’hui, nous avons écrit au Président de la commission pour lui demander d’organiser
dans le meilleurs délais ce débat devant la commission.
Nous nous tenons à sa disposition pour les modalités de ce débat.
Nous appelons les citoyens à continuer à signer massivement cette pétition pour appuyer
notre demande de débat.
Nous vous convions à une conférence de presse mardi 14 novembre à 14h30 la BASE,
141 avenue de Lespinet à Toulouse, pour faire le point sur nos demandes.

 Cyberaction : A69 Exigeons une commission d’enquete parlementaire 8.11.23
Dans un communiqué publié le 26 octobre, les députés du groupe écologiste ont réclamé l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire « sur le montage juridique et financier » du projet contesté de l’A69, l’autoroute censée relier Toulouse à Castres.
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/aexigeonsunecommissiondenqueteparle-6400.html

 A69/A680 : pétition à l’assemblée en cours 7.11.23
La plateforme des pétitions de l’Assemblée nationale permet aux citoyens d’adresser des pétitions à l’Assemblée nationale et de signer des pétitions déjà déposées.
https://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/i-1999

https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/abandondela-6354.html
https://stop-a69.agirpourlenvironnement.org/

 A69 Toulouse-Castres : le double discours du gouvernement alimente les tensions sur le terrain , France3, mai 2023
 8200 personnes ont défilé et érigé un mur contre l’A69 Castres-Toulouse, La Relève et la Peste, avril 2023
 L’autoroute A69 de Toulouse-Castres, à contre-sens de l’urgence écologique, Novethic, avril 2023
 Comment l’autoroute Toulouse-Castres divise la gauche, Reporterre, avril 2023
 A69, l’emblème d’une fuite en avant, La Voie est Libre, avril 2023

Par Rédaction Yonne Lautre

Le mercredi 12 juin 2024

Mis à jour le 12 juin 2024