Rubriques > Pour les terres, l’air, l’eau, l’alimentation, contre les pesticides > Préserver les terres nourricières, la biodiversité, l’autosuffisance et l’agrobiologie > Bourgogne Franche-Comté >

Côte d’Or : Compte rendu de la manifestation à la Colombière contre l’agrivoltaïsme le dimanche 28 janvier

Préserver les terres nourricières, la biodiversité, l’autosuffisance et l’agrobiologie

 Compte rendu de la manifestation à la Colombière contre l’agrivoltaïsme le dimanche 28 janvier 2024
Ce dimanche 29 janvier, une manifestation a eu lieu à partir de 11h devant le parc de la Colombière jusqu’à la place Wilson. Elle avait été appelée après la diffusion d’une rumeur sur l’installation de panneaux photovoltaïques sur le parc. Le canular a bien marché puisque le démenti de la ville sur Facebook a été relayé par le BP.

Malgré un temps peu engageant brouillard et froid, nous étions une soixantaine de personnes à défiler gaiement. Cela peut paraître peu, mais de nombreuses organisations se sont retrouvées pour dénoncer dans de très intéressantes prises de parole, l’envahissement des terres agricoles et naturelles par des projets d’énergie renouvelable gigantesques et purement financiers. Étaient présentes, la Confédération Paysanne, Attac 21 et Attac 58, SDLT Dijon et Châlon, Cerilly, Loulle (Jura), Curtil Saint Seine, et le Collectif pour la préservation des forêts Natura 2000 de la vallée de l’Ouche et de l’arrière-côte de Beaune. Cette manifestation a permis à ces différentes organisations de se rencontrer et de prendre contact.
On peut cependant regretter l’ absence de la presse, qui n’ a rien compris et étaient un peu énervés comme nous l’avons su pour France bleu qui n’ a pas compris pourquoi la manifestation était maintenue après le démenti de la ville. Même si Dijon Actualités a publié notre communiqué (ci joint), ils l’ont introduit par des considérations peu sympathiques qui semblent montrer qu’ils ont été vexés de n’avoir rien compris.
Groupe local d’Attac Cote D’Or

 Affaire des "Jardins de l’Engrenage" : déboutée, la ville de Dijon devra verser 1500 euros à l’association 16.01.24
La décision a été rendue ce mardi 16 janvier : les "Amis des Jardins de l’Engrenage" ne devra pas verser de dommages et intérêts à la ville de Dijon (Côte-d’Or). Cette dernière réclamait 200 000 euros à l’association, qui avait soutenu les opposants à un vaste projet immobilier en 2020 et 2021.
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/cote-d-or/dijon/affaire-des-jardins-de-l-engrenage-deboutee-la-ville-de-dijon-devra-verser-1500-euros-a-l-association-2907290.html

 "Graines d’Engrenage", le livre sur la lutte au jardin de l’engrenage à Dijon
Graines d’engrenage c’est le récit par les militants du combat mené contre un projet immobilier, d’une ZAD à Dijon. Pourquoi des hommes et des femmes de toutes générations, d’origines sociales diverses, se lancent-ils dans un combat perdu d’avance contre le projet d’une collectivité qui dispose, et malheureusement, se sert des forces de police ?
https://dijon-ecolo.blogspot.com/2023/05/graines-dengrenage-le-livre-sur-la.html

Par Rédaction Yonne Lautre

Le mercredi 31 janvier 2024

Mis à jour le 31 janvier 2024