Rubriques > Pour les Alternatives, la Biodiversité, le Climat > Biodiversité Écologie > Défendre la biodiversité et les sites naturels > Nouvelle Aquitaine >

Gironde : le Courlis cendré, en déclin, aperçu sur des zones incendiées en 2022

Défense de la biodiversité et des sites naturels

 Gironde : le Courlis cendré, en déclin, aperçu sur des zones incendiées en 2022 30.04.24
Reconnaissables à leur long bec fin courbé, trois Courlis cendré, une espèce d’oiseaux en fort déclin, ont été aperçus sur des secteurs de la forêt des Landes de Gascogne ravagés par les gigantesques incendies de l’été 2022 en Gironde.
https://www.goodplanet.info/2024/04/29/gironde-le-courlis-cendre-en-declin-apercu-sur-des-zones-incendiees-en-2022/?idU=1

 Dans un marais de Gironde, l’alliance du buffle et du bousier 15.04.24
Tout juste sortis de la bétaillère, des buffles d’eau pâturent paisiblement la bruyère et la molinie du marais, aidés par un précieux allié : le bousier, indispensable coléoptère au bon fonctionnement de ce riche écosystème.
Dans le cadre d’un projet de réensauvagement de la Réserve naturelle de l’étang de Cousseau (Gironde), appuyé par l’association néerlandaise Rewilding Europe, ces huit animaux originaires de deux élevages du Morbihan ont pour mission de poursuivre l’entretien de la zone humide.
https://www.goodplanet.info/2024/04/14/dans-un-marais-de-gironde-lalliance-du-buffle-et-du-bousier/?idU=1
Huit buffles d’eau réintroduits pour sauver une réserve de marais en Gironde 15.04.24
Dans la réserve naturelle de l’étang de Cousseau, à Lacanau, la Sepanso Aquitaine cherche depuis 48 ans à « réensauvager » le marais. Huit buffles d’eau viennent ainsi d’être introduits près de l’étang de Cousseau pour maintenir les zones humides, que les pins pourraient venir assécher, à la place du travail humain. Un reportage de Nicolas Beublet.
https://lareleveetlapeste.fr/huit-buffles-deau-reintroduits-pour-sauver-une-reserve-de-marais-en-gironde/

 Espace naturel menacé à Pessac ! 11.12.23
Or, à Pessac, au 136 avenue de Candau, un projet immobilier menace depuis des années un parc revenu à l’état sauvage avec de grands arbres (refuge de chauves-souris et de rapaces ) et abritant, sur ses 5260 m2 au total, avec une zone humide, plus de 20 espèces protégées diverses : mammifères,oiseaux, reptiles, batraciens, insectes (cela selon un diagnostic écologique mandaté par le promoteur et disponible sur le site de la DREAL Nouvelle-Aquitaine (demande P 2021_11808 ).
https://agir.greenvoice.fr/petitions/espace-naturel-menace-a-pessac

 Hermès implante une de ses maroquineries sur un site comptant des zones humides, Novethic, juin 2023

Par Rédaction Yonne Lautre

Le mardi 30 avril 2024

Mis à jour le 30 avril 2024