Rubriques > Énergies, Ressources, Transports, Pollutions > Énergies > Solaire > Photovoltaïque >

Agrivoltaïsme : son origine douteuse et les deux rapports qui réfutent son intérêt agricole

Agrivoltaïque. À ne pas confondre avec les fermes solaires artificialisant les terres ?

 Agrivoltaïsme : son origine douteuse et les deux rapports qui réfutent son intérêt agricole 8.05.24
Janvier 2024, les mobilisations agricoles battent leur plein. La Confédération paysanne exige que les paysannes et paysans soient rémunérés « pour le cœur de [leur] métier de producteur d’alimentation » et ne veut « pas d’une réponse via la production d’énergies et leur rente associée ». À l’inverse, Christian Dupraz, chercheur à l’Inrae de Montpellier et auréolé de son titre de chevalier du mérite agricole et de sa médaille de l’Académie d’agriculture, se félicite que « la France [soit] pionnière en agrivoltaïsme ». Il revendique même que « l’agriculteur [soit] rémunéré par son investissement s’il entre au capital » des sociétés photovoltaïques.
https://adretmorvan.org/index.php/2024/05/08/agrivoltaisme-son-origine-douteuse-et-les-deux-rapports-qui-refutent-son-interet-agricole/

 Agrivoltaïsme : La Confédération paysanne dépose un recours contre le décret 13.04.24
Le décret destiné à encadrer l’installation de panneaux solaires sur terres agricoles, naturelles et forestières, via notamment le concept d’agrivoltaïsme, a été publié ce matin.
La teneur de ce décret confirme toutes les mises en garde émises par la Confédération paysanne lors des débats sur la loi d’accélération de la production d’énergies renouvelables. Par ce texte, le gouvernement fait même tomber les rares garde-fous instaurés par le législateur pour préserver les paysan.nes et le foncier de l’appétit des énergéticiens. Il confirme le fait que l’installation de panneaux photovoltaïques au sol représente une menace pour notre souveraineté alimentaire.
>> En savoir + : Lire le communiqué de la Conf’
L’industrie photovoltaïque se base sur un argument essentiel pour justifier le déploiement des panneaux solaires sur des hectares de terres agricoles : ceux-ci rendraient des services à l’agriculture. Alors que le décret d’application censé encadrer les projets dits « agrivoltaïques » vient d’être publié ce 9 avril la revue Silence en collaboration avec le journal L’Empallié, publie les résultats d’un rapport confidentiel de Sun’agri, qui révèle leurs conséquences désastreuses sur des vergers.
>> Article de la revue Silence : "Quand l’industrie Agrivoltaïque démontre elle même son inefficacité"

 Les champs bientôt couverts jusqu’à 40 % de panneaux solaires 10.04.24
L’État a enfin finalisé le décret encadrant la pratique de l’agrivoltaïsme. Un compromis sans grande surprise, qui laisse une marge de manœuvre importante aux industriels de l’énergie.
https://reporterre.net/Les-champs-bientot-couverts-jusqu-a-40-de-panneaux-solaires

 Dans la gadoue agrivoltée : plongée dans la rhétorique des agro-industriels du photovoltaïque
Bin voilà : le 31 mai 2023 la FNSEA annonce fièrement prendre la co-présidence du lobby France Agrivoltaïsme (1). C’est donc aux côtés d’Antoine Nogier fondateur de ce lobby et président de Sun’ Agri (2), une boîte qu’il vient de vendre à Eiffage, que le syndicat agro-industriel va tenter de faire « grandir la filière ».
https://ccaves.org/blog/wp-content/uploads/dans-lagadoue-agrivoltee-2.pdf

 Agrivoltaïsme : avantages et inconvénients d’installer des panneaux solaires dans les champs, The Conversation, avril 2023

Par Rédaction Yonne Lautre

Le mercredi 8 mai 2024

Mis à jour le 8 mai 2024