Rubriques > Pour les forêts et l’agroforesterie > Monde > Agir pour la forêt & l’agroforesterie dans le Monde > Océanie : Agir pour la forêt & l’agroforesterie >

Papouasie-Nouvelle-Guinée - Le temps des solutions | Gardiens de la forêt | ARTE

Agir pour la Forêt et l’agroforesterie

 Papouasie-Nouvelle-Guinée - Le temps des solutions | Gardiens de la forêt | ARTE 18.12.23
Disponible jusqu’au 20/05/2027

Au coeur des forêts primaires, cinq gardiens se lèvent pour réveiller les consciences et enrayer la destruction de ces poumons verts indispensables à notre planète. Dans ce volet : le chef papou Mundiya Kepanga partage les solutions concrètes mises en place pour préserver la forêt en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Infatigable défenseur des forêts primaires, le chef coutumier papou Mundiya Kepanga avait plaidé leur cause en 2017 dans le documentaire Frères des arbres. Avec la même équipe de tournage, il sillonne cette fois son pays pour y explorer les modes de gestion durable de l’espace forestier. La Papouasie-Nouvelle-Guinée a stoppé nombre de concessions d’exploitation de ses ressources naturelles. Cet État insulaire d’Océanie procède à un inventaire national de sa biodiversité et développe d’ambitieux programmes d’agroforesterie.
Fortes personnalités
Du ballet de camions chargés de grumes à la flamme des derricks, nombreux sont les visages d’une déforestation qui n’épargne aucun continent. En cinquante ans, les cris d’alarme de plus en plus insistants sur le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité se sont avérés impuissants à enrayer ce processus mortifère. Pourtant, des consciences font face à l’urgence, se mobilisent et innovent. Dans les cultures locales en lien étroit avec la nature se joue l’universel, comme en témoignent les leaders autochtones de cette somptueuse série documentaire – servie par la musique de Piers Faccini –, en lutte pour la survie des cinq dernières grandes forêts primaires du globe : Twyla l’Amérindienne (Canada), Tumursukh le Mongol, Mambongo le Gabonais, Mundiya le Papou et Benki le Brésilien. Loin de folkloriser leurs combats, Gardiens de la forêt nous invite à refaire, tant qu’il est temps, une place à leur vision du monde. À l’écoute de ces fortes personnalités, indissociables des écosystèmes qu’elles défendent, une reconnexion s’opère, en rupture radicale avec la réification et la marchandisation de la nature devenues notre ordinaire.
https://www.youtube.com/watch?v=V3uBCt7fto8

Par Rédaction Yonne Lautre

Le dimanche 7 janvier 2024

Mis à jour le 7 janvier 2024