Rubriques > Pour les Alternatives, la Biodiversité, le Climat > Climat > Agir pour le Climat > Négociations internationales >

Après la COP28, les énergies fossiles vont-elles enfin décliner en 2024 ?

 Après la COP28, les énergies fossiles vont-elles enfin décliner en 2024 ? 12.01.24
Un accord historique ou une coquille vide ? Après la conclusion de la COP28 à Dubaï, la plupart des commentateurs (diplomates, éditorialistes, scientifiques, activistes….) oscillaient entre ces deux appréciations contradictoires. Pas si étonnant que cela si on regarde de plus près la complexité du texte de 21 pages avec ses 196 recommandations négociées de haute lutte dans les coulisses de cette COP qui s’est tenue aux Emirats Arabes Unis du 30 novembre au 13 décembre 2023. Car comme l’a très bien résumé le climatologue Jean Jouzel, ancien vice-président du comité scientifique du GIEC et qui a participé a presque toutes les COP depuis leur lancement en 1995 à Berlin : « Ce texte est une auberge espagnole, chacun peut y voir ce qu’il veut : c’est un problème ».
https://www.jne-asso.org/2023/12/16/apres-la-cop28-les-energies-fossiles-vont-elles-enfin-decliner-en-2024/

 Après la COP28, Sultan al Jaber affirme que son entreprise va continuer à investir dans les énergies fossiles 19.12.23
Alors que la bataille fait rage pour savoir si oui ou non la COP28 a été un succès et s’il est justifié de parler d’un accord "historique", il suffit peut-être de se tourner vers les pétroliers pour trouver la réponse. Sultan al Jaber, le président du sommet, à la tête de la compagnie pétrolière nationale Adnoc, a affirmé dans un entretien au Guardian publié vendredi 15 décembre qu’il continuerait à investir dans les hydrocarbures malgré l’accord trouvé à Dubaï.
https://www.novethic.fr/actualite/energie/energies-fossiles/isr-rse/apres-la-cop28-sultan-al-jaber-affirme-que-son-entreprise-va-continuer-a-investir-dans-les-energies-fossiles-151965.html

 COP 28 : les 6 chiffres de la médiocrité 18.12.23
Tandis que la situation environnementale ne cesse de se dégrader, la COP 28, censée poser des propositions concrètes sur la table, s’est une nouvelle fois achevée sans apporter de solutions sérieuses. À l’inverse, elle aura plutôt été le théâtre de polémiques et l’illustration parfaite de l’inconscience de nos dirigeants face à l’extinction du vivant et donc de l’humanité.
https://mrmondialisation.org/cop-28-mediocrite/

 COP 28 à Dubaï : L’envers du décor 15.12.23
L’annonce d’une “réduction des émissions au lieu d’une élimination totale des combustibles fossiles” constitue un recul par rapport aux réalisations antérieures. Il s’agit d’un recul par rapport à la COP27. Ce revirement est attribué au fait que la COP28 était présidée par le directeur de la compagnie pétrolière nationale des Émirats arabes unis. De nombreux mouvements et organisations de la société civile ont souligné qu’en termes de progrès vers la décarbonisation, nous avons en fait reculé. La formulation du texte actuel sur les combustibles fossiles est considérée comme pire que celle des deux dernières conférences des parties.
https://www.cadtm.org/COP28-Dubai-L-envers-du-decor

 « Beaucoup mourront » 15.12.23
L’accord de la 28e conférence sur le climat de l’ONU « est salué comme compromis, mais nous devons être très clairs sur ce qui a été compromis », insiste Friederike Otto, climatologue spécialiste de l’analyse du rôle du changement climatique sur certains phénomènes météorologiques extrêmes.
« Les intérêts financiers à court terme de quelques-uns l’ont à nouveau emporté sur la santé, la vie et les moyens de subsistance de la plupart des habitants de cette planète », fustige-t-elle.
https://www.goodplanet.info/2023/12/14/des-climatologues-tres-sceptiques-sur-laccord-conclu-a-la-cop28/?idU=1

 COP28 : Les cinq points à retenir du sommet climatique 15.12.23
Que retenir de la COP28 ? Outre l’appel à abandonner les énergies fossiles, le sommet de Dubaï a permis d’avancer sur les pertes et dommages, la prise en compte de l’agriculture ou encore les énergies renouvelables. Il a en revanche échoué à avancer sur les financements, l’adaptation ou encore les marchés carbone.
https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/les-cinq-points-a-retenir-de-la-cop28-151959.html

 COP28 : un accord fossilisé ? 14.12.23
Alors que la COP28 s’est clôturée cette nuit à Dubaï, l’heure est au bilan : quelles conclusions tirer de cette conférence, au cours de laquelle les énergies fossiles furent au centre du débat ?
Avec

 L’accord sur le climat de la COP28 est-il réellement “historique” ? 14.12.23
Pas de “sortie” des énergies fossiles, mais une “transition”. L’accord qui clôt la COP28, à Dubaï, divise les experts du climat. “Véritable avancée” pour les uns, purement “symbolique” pour les autres. Explications de scientifiques avertis.
https://www.telerama.fr/debats-reportages/l-accord-sur-le-climat-de-la-cop28-est-il-reellement-historique-7018484.php

 COP28 : TotalEnergies estime que l’accord de Dubaï conforte sa stratégie 14.12.23
Plusieurs acteurs de l’industrie pétrogazière saluent le compromis trouvé sur une « transition hors des énergies fossiles », tandis que l’OPEP annonce que la demande mondiale continuera d’augmenter en 2024.
https://www.lemonde.fr/planete/article/2023/12/13/cop28-totalenergies-estime-que-l-accord-de-dubai-conforte-sa-strategie_6205653_3244.html

 COP28 ou la fabrique de l’impuissance collective 14.12.23
Comme s’ils découvraient subitement que les combustibles fossiles étaient responsables de 75 % des émissions de gaz à effet de serre, plus de 190 pays ont accepté mercredi matin à Dubaï un texte appelant, sans les obliger, à les « abandonner ». Et l’on parle de « victoire », d’accord « historique », « inédit », pour saluer un accord minimum, non contraignant, aléatoire dans sa mise en œuvre. Un accord présenté comme marqueur de la fin du gaz, du pétrole et du charbon, mais qui oriente toujours le monde sur la « route de l’enfer » décrite par le secrétaire général des Nations-Unies, loin de l’optimisme général affiché.
https://up-magazine.info/planete/climat/122653-cop28-ou-la-fabrique-de-limpuissance-collective/

 COP28 : un accord qui manque cruellement de fermeté 13.12.23
Le texte finalement voté ce matin marque un premier pas vers la reconnaissance d’une nécessaire sortie complète des énergies fossiles. Pourtant, nous sommes loin d’une décision à la hauteur de l’urgence climatique : en utilisant l’expression transition away, l’accord occulte la sortie définitive de toutes les énergies fossiles, comme recommandé par la communauté scientifique pour respecter l’Accord de Paris.
https://www.greenpeace.fr/espace-presse/cop28-un-accord-qui-manque-cruellement-de-fermete/

 COP28 : Face à la réalité scientifique, les énergies fossiles pointées du doigt, mais des zones d’ombre persistantes 13.12.23
Après un jour de retard, la COP 28 vient de s’achever à Dubaï. Le Bilan Mondial devait être un moyen de corriger la trajectoire, mais malgré un signal politique sur les énergies fossiles, le manque de moyens s’ajoute à des paris technologiques dangereux, qui nous éloignent d’une sortie rapide, juste et équitable des énergies fossiles.
https://reseauactionclimat.org/cop28-face-a-la-realite-scientifique-les-energies-fossiles-pointees-du-doigt-mais-des-zones-dombre-persistantes/

 La COP28 d’accord pour en finir avec les fossiles - mais pas trop vite 13.12.23
La COP28 a évité l’échec, au terme d’une nuit blanche de négociation. L’accord mentionne la « transition hors des énergies fossiles ». Mais sans date ni obligation.
https://reporterre.net/La-COP28-d-accord-pour-en-finir-avec-les-fossiles-mais-pas-trop-vite

 Les coulisses des négociations de la COP28 vues par un enseignant-chercheur 13.12.23
Les chercheurs et universitaires ont un rôle à jouer dans les négociations climatiques à la COP, où ils peuvent endosser tant la casquette d’expert que celle d’ambassadeur de leur institution scientifique.
https://theconversation.com/les-coulisses-des-negociations-de-la-cop28-vues-par-un-enseignant-chercheur-219422

 COP28 : le gouvernement français a accordé à TotalEnergies un accès privilégié aux négociations 12.12.23
Six cadres de la compagnie pétrolière, dont son patron Patrick Pouyanné, ont été accrédités à la COP28 dans la délégation du gouvernement français. Interpellé par Mediapart, le ministère de la transition énergétique, actuellement à la table des négociations à Dubaï, refuse de reconnaître les faits.
https://www.mediapart.fr/journal/ecologie/121223/cop28-le-gouvernement-francais-accorde-totalenergies-un-acces-privilegie-aux-negociations

 COP28 : « lignes rouges » et possibles compromis sur les énergies fossiles 12.12.23
Quelle sera la bonne formule permettant un accord sur les énergies fossiles ? Au dernier jour prévu de la COP28 à Dubaï, les négociateurs défendent mardi leurs « lignes rouges » mais signalent aussi les compromis qu’ils sont prêts à faire pour éviter un échec.
https://www.goodplanet.info/2023/12/12/cop28-lignes-rouges-et-possibles-compromis-sur-les-energies-fossiles/?idU=1

Cop28 : Macron vante la sortie des fossiles mais la France fore toujours du gaz 11.12.23
Le gouvernement français a accordé un permis d’extraction de gaz en Moselle à la veille de l’ouverture de la Cop28 sur le climat, et pourrait autoriser de nouveaux forages en Gironde. Un comble à l’heure des appels à sortir des énergies fossiles.
https://basta.media/cop28-climat-macron-vante-sortie-energies-fossiles-mais-france-fore-toujours-du-gaz

 À la COP28 de Dubaï, des militants interpellent l’Opep dans son pavillon : "Nous voulons une sortie totale et rapide des énergies fossiles" 10.12.23
Cette action fait suite à la lettre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, qui a demandé à ses membres de s’opposer à une sortie des énergies fossiles.
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/cop/nous-voulons-une-sortie-totale-et-rapide-des-energies-fossiles-a-la-cop28-de-dubai-des-militants-interpellent-l-opep-dans-son-pavillon_6234657.html

 Les mots de la COP : dictionnaire portatif des négociations climatiques à Dubaï 9.12.23
Les termes employés au cours de ce sommet et les énoncés qui figureront dans la résolution finale – âprement discutée par les diplomates chaque année – ne manqueront pas d’être parfois techniques. Et en réalité, les bras de fer se jouent sur des subtilités de langage moins anodines qu’elles n’y paraissent, qui échappent souvent au grand public.
Ce très bref dictionnaire vise à apporter un éclairage sur le sens des « mots de la COP » et sur la réalité qui se cache derrière ces derniers.
https://theconversation.com/les-mots-de-la-cop-dictionnaire-portatif-des-negociations-climatiques-a-duba-219339

 « La jet-set climatique et ses ultrariches visent la normalisation du capitalisme vert » 8.12.23
Comment la « jet-set climatique » oriente-t-elle la COP28 ? Elle s’assure « que ses solutions, à base de marchés carbone paraissent comme les seuls outils ’’crédibles’’ », analyse Edouard Morena, auteur de Fin du monde et petits fours.
https://basta.media/La-jet-set-climatique-et-ses-ultra-riches-visent-la-normalisation-du-capitalisme-vert-COP28-marches-carbone-technologies

 COP28 : Pourquoi un accord sur la sortie des énergies fossiles incluant le captage et stockage de CO2 est un mirage 8.12.23
À la COP28, les négociations se poursuivent pour adopter une sortie ou une réduction des énergies fossiles. Les Émirats arabes unis, hôtes de la COP28, et les pays pétroliers défendent une version qui mise sur le captage et stockage de CO2 (CCS). Une technologie qui permet de capter le CO2 émis par une centrale à charbon ou une usine. Promise depuis quarante ans, elle peine toutefois à faire ses preuves. Qui plus est, elle s’avérerait bien plus coûteuse qu’un scénario basé sur les énergies renouvelables.
https://www.novethic.fr/actualite/energie/energies-fossiles/isr-rse/cop28-pourquoi-le-captage-et-stockage-de-co2-est-un-mirage-151944.html

 COP28 : Le Bilan mondial, dernier levier pour obtenir un accord historique 7.12.23
Après un festival d’annonces par les chef.fe.s d’Etats au début de la COP28 qui a démarré il y a une semaine à Dubaï, la dynamique des négociations s’est désormais ralentie. Le Bilan Mondial est désormais le levier le plus pertinent pour garantir que la limite de réchauffement de 1,5°C de l’Accord de Paris ne soit pas dépassée.
https://reseauactionclimat.org/cop28-le-bilan-mondial-dernier-levier-pour-obtenir-un-accord-historique/

 COP28 : La nouvelle initiative sur la sortie du charbon devra faire ses preuves 6.12.23
Reclaim Finance, le Centre pour les droits environnementaux (CER) et le Centre pour l’énergie, l’écologie et le développement (CEED) accueillent avec prudence l’annonce d’une initiative multilatérale qui vise à mettre fin à la construction de nouvelles centrales à charbon (1). L’initiative, annoncée aujourd’hui à la COP28 par Emmanuel Macron, est également censée mobiliser les financements nécessaires à la fermeture anticipée des centrales à charbon et l’accélération du développement des énergies renouvelables. Les ONG appellent les gouvernements et les organisations à donner pleinement suite aux promesses faites et alertent sur le risque d’un remplacement du charbon par des technologies fortement émettrices comme le gaz, la biomasse ou l’hydrogène bleu.
https://reclaimfinance.org/site/2023/12/02/cop28-la-nouvelle-initiative-sur-la-sortie-du-charbon-devra-faire-ses-preuves/

 À la COP28, négociations plus tendues que jamais sur le sort des énergies fossiles 6.12.23
Faut-il sortir des énergies fossiles ou vaut-il mieux encore une fois éluder la question ? Toutes les options restent ouvertes au sixième jour de la 28e conférence de l’ONU sur le climat, tandis que le réchauffement climatique ne connaît pas de répit.
https://www.goodplanet.info/2023/12/05/a-la-cop28-negociations-plus-tendues-que-jamais-sur-le-sort-des-energies-fossiles/?idU=1

 Neutralité carbone, agriculture, énergies renouvelables... : les principales coalitions lancées à la COP28 5.12.23
Les cinq premières journées à la COP28 ont été intenses avec le lancement de nombreuses coalitions sur la neutralité carbone, l’agriculture, les énergies renouvelables ou encore le charbon. En pleine polémique sur les données scientifiques et la sortie des énergies fossiles, Sultan Al Jaber tente de donner des gages de sa bonne foi, mais pour certains, cette avalanche d’annonces n’est qu’une diversion pour éviter de parler du sujet qui fâche : le sort réservé aux énergies fossiles.
https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/neutralite-carbone-agriculture-energies-renouvelables-transport-maritime-charbon-les-5-principales-coalitions-lancees-a-la-cop28-151940.html

 COP28 : la France obsédée par le nucléaire plutôt que par le climat 4.12.23
Alors que la France promeut l’atome à la COP28 de Dubaï, la Commission européenne préfère parier sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.
https://reporterre.net/COP28-la-France-obsedee-par-le-nucleaire-plutot-que-par-le-climat

 COP28 : le président Sultan Al Jaber en plein "déni scientifique" sur la fin des énergies fossiles 4.12.23
Un président de COP ne devrait pas dire ça. The Guardian vient de révéler une vidéo dans laquelle Sultan Al Jaber, président de la COP28, affirme que la sortie des énergies fossiles pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C ne repose pas sur des "données scientifiques". Une polémique de plus pour celui qui est également PDG d’une compagnie pétrolière. "Le masque tombe mais on le savait déjà. Le président de la COP28 et le président de l’Adnoc sont une seule et même personne", épingle le spécialiste Arnaud Gossement
https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/cop28-le-president-sultan-al-jaber-en-plein-deni-scientifique-sur-la-fin-des-energies-fossiles-151938.html

 COP28 : quand la pollution brouille le ciel de Dubaï, en pleine conférence sur le climat 4.12.23
La rutilante ligne d’horizon des gratte-ciels de Dubaï a été obscurcie par une couche de brouillard qualifiée de « malsaine » dimanche, alors que des milliers de délégués assistaient à une conférence de la 28e conférence des Nations unies sur le climat, la COP28, consacrée aux effets néfastes de la pollution atmosphérique.
https://www.goodplanet.info/2023/12/03/cop28-quand-la-pollution-brouille-le-ciel-de-dubai-en-pleine-conference-sur-le-climat/?idU=1

 A la COP28, les chefs d’Etat appellent à l’action mais restent divisés sur les énergies fossiles 3.12.23
Les pays réunis à Dubaï, à l’occasion de la 28ᵉ conférence mondiale pour le climat, ont commencé à négocier un premier document de travail qui a le mérite de mentionner toutes les options : de la seule interdiction des nouvelles centrales à charbon à la sortie de toutes les énergies fossiles.
https://www.lemonde.fr/planete/article/2023/12/01/a-la-cop28-les-chefs-d-etat-appellent-a-l-action-mais-restent-divises-sur-les-energies-fossiles_6203443_3244.html

 COP28 : 134 Etats s’engagent à inclure l’agriculture et l’alimentation dans leurs plans climat 3.12.23
Depuis des mois, les Emirats arabes unis négocient une déclaration, largement adoptée vendredi 1er décembre, sur la transition des systèmes alimentaires, un enjeu longtemps négligé des négociations climatiques.
https://www.lemonde.fr/planete/article/2023/12/01/cop28-134-etats-s-engagent-a-inclure-l-agriculture-et-l-alimentation-dans-leurs-plans-climat_6203425_3244.html

 Discours d’Emmanuel Macron à la COP28 : un discours mitigé sur la sortie des énergies fossiles pour les pays industrialisés et des engagements difficiles à mesurer 1.12.23
La COP28 s’est ouverte hier à Dubaï dans un contexte inédit alors que l’année 2023 continue de battre des records climatiques. Emmanuel Macron a positionné la France sur les énergies fossiles, le Fonds des pertes et dommages et la biodiversité, avec des annonces qui doivent encore se traduire en actes.
https://reseauactionclimat.org/discours-demmanuel-macron-a-la-cop28-un-discours-mitige-sur-la-sortie-des-energies-fossiles-pour-les-pays-industrialises-mais-des-engagements-difficiles-a-mesurer/

 COP28 : 116 pays s’engagent à tripler les capacités d’énergies renouvelables dans le monde d’ici à 2030 3.12.23
Un engagement non contraignant à tripler les capacités d’énergies renouvelables dans le monde d’ici à 2030 a été signé par 116 pays, samedi 2 décembre, a annoncé la présidence de la 28e Conférence des parties (COP28), qui se tient à Dubaï, aux Emirats arabes unis.
Ces pays se sont engagés à « travailler ensemble » en vue de porter les capacités mondiales d’énergies renouvelables (éoliennes, solaire, hydroélectricité…) à 11 000 gigawatts (GW) à cet horizon, contre environ 3 400 GW aujourd’hui, en prenant en compte « les différents points de départ et circonstances nationales » des différentes nations.
https://www.lemonde.fr/planete/article/2023/12/02/cop28-116-pays-s-engagent-a-tripler-les-capacites-d-energies-renouvelables-dans-le-monde-d-ici-a-2030_6203540_3244.html

 A la COP28, le chef de l’ONU appelle à une action climatique urgente alors que « le sort de l’humanité est en jeu » 2.12.23
Les signes vitaux de la Terre sont défaillants et pour éviter un incendie planétaire, « nous avons besoin… de coopération et de volonté politique », a déclaré vendredi le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, mettant au défi les dirigeants mondiaux réunis à Dubaï pour la COP28 de faire preuve d’un véritable leadership en matière de climat.
https://news.un.org/fr/story/2023/12/1141162

 COP28 : une vingtaine de pays appellent à tripler les capacités de l’énergie nucléaire dans le monde d’ici à 2050 2.12.23
Vingt-deux pays, dont les Etats-Unis, la France et les Emirats arabes unis ont appelé, samedi 2 décembre, dans une déclaration commune à la 28e Conférence des parties (COP28), à tripler les capacités de l’énergie nucléaire dans le monde d’ici à 2050, par rapport à 2020. Leur objectif est de réduire la dépendance au charbon et au gaz, grand enjeu de cette COP.
https://www.lemonde.fr/planete/article/2023/12/02/cop28-une-vingtaine-de-pays-appellent-a-tripler-les-capacites-de-l-energie-nucleaire-dans-le-monde-d-ici-a-2050_6203504_3244.html
Lire aussi : Nucléaire : une fausse solution pour le climat
Cyberaction : Le nucléaire ne sauvera pas le climat, la rénovation thermique si

 Dubaï est une « farce » : les Scientifiques en rébellion organisent une alter COP à Bordeaux 2.12.23
Le collectif Scientifiques en rébellion organise une COP alternative à Bordeaux afin de dénoncer l’échec de la gouvernance climatique mondiale et d’inventer de nouveaux imaginaires.
https://reporterre.net/Dubai-est-une-farce-les-Scientifiques-en-rebellion-organisent-une-alter-COP-a-Bordeaux

 COP28 : un premier signal fort avec un accord surprise sur les pertes et dommages 1.12.23
Ce qui ne devait être qu’une simple formalité en ce premier jour de COP28 s’est transformé en signal fort. Ajoutée à la dernière minute à l’ordre du jour de la session plénière, la concrétisation du fonds sur les pertes et dommages a été adopté par les États. Ce fonds qui doit aider les pays les plus vulnérables à affronter les dégâts irréversibles du changement climatique doit être opérationnel dans l’année à venir. Une victoire pour les pays du Sud qui le réclamaient depuis trente ans.
https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/cop28-1er-signal-fort-avec-un-accord-final-sur-les-pertes-et-dommages-pour-faire-face-aux-impacts-du-changement-climatique-151930.html

 COP28 : La grande messe pour le climat dans le temple du capitalisme 1.12.23
Dubaï, qui accueille la COP28 jusqu’au 12 décembre, est l’incarnation des effets délétères du capitalisme, qu’ils soient climatiques, environnementaux ou sociaux.
https://reporterre.net/COP28-La-grande-messe-pour-le-climat-dans-le-temple-du-capitalisme

 Vu des Émirats arabes unis, une COP28 sous le signe du pétrole 1.12.23
Des révélations sur les transactions pétrolières envisagées par les Émirats arabes unis sont venues assombrir l’ouverture de la COP28. Il faut dire que toute l’économie du pays dépend de la manne pétrolière.
https://theconversation.com/vu-des-emirats-arabes-unis-une-cop28-sous-le-signe-du-petrole-218880

 Trois situations à défendre pendant la COP28 30.11.23
Alors que la 28e Conférence des Parties (COP) pour le climat s’ouvre ce jeudi 30 novembre à Dubaï, nous alertons sur la situation de personnes en danger aux Émirats arabes unis, au Canada et en Australie. Pendant que certaines personnes sont emprisonnées arbitrairement, d’autres voient leurs terres menacées par l’appétit des entreprises qui exploitent les énergies fossiles. Entre défense des droits humains et urgence climatique, l’action est primordiale. Voici leur histoire et comment vous pouvez les soutenir.
https://www.amnesty.fr/actualites/trois-situations-a-defendre-pendant-la-cop-28

 Ouverture de la COP28 à Dubaï : ces sommets pour le climat ont-ils encore un sens ? 30.11.23
La COP de trop ? Alors que la 28e Conférence des parties sur le climat s’ouvre ce jeudi 30 novembre à Dubaï, aux Émirats arabes unis, beaucoup s’interrogent sur le sens et l’avenir de ces grand-messes, d’autant plus qu’elle se tient cette année dans un État pétrolier et qu’elle est dirigée par le patron d’une compagnie pétrolière. Pour d’autres, elle sera au contraire le lieu idéal pour poser clairement la question de la sortie des énergies fossiles.
https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/ouverture-de-la-cop28-a-dubai-ces-sommets-pour-le-climat-ont-ils-encore-un-sens-151927.html

 Fossiles, pays du Sud… Quels enjeux pour la COP28 ? 30.11.23
La COP28, qui se tient jusqu’au 12 décembre à Dubaï, pourrait contribuer à réduire nos consommations d’énergies fossiles. Mais rien n’est encore acquis. Reporterre vous détaille tous les enjeux de ce sommet sur le climat.
https://reporterre.net/Fossiles-pays-du-Sud-Quels-enjeux-pour-la-COP28

 COP28 : les négociations climatiques sont-elles entrées dans l’ère du pur spectacle ? 30.11.23
La COP28, un échec annoncé ? Certains éléments invitent au pessimisme, avant même le début officiel de négociations qui tiennent de plus en plus du grand spectacle. Les vraies tractations, elles, sont ailleurs.
https://theconversation.com/cop28-les-negociations-climatiques-sont-elles-entrees-dans-lere-du-pur-spectacle-218757

 COP28 à Dubaï : ce que l’on sait des accusations de "conflit d’intérêts" visant Sultan al-Jaber, le président de la conférence pour le climat 29.11.23
Multiple casquette pour double jeu ? Dans une enquête de la BBC, publiée lundi 27 décembre, le président de la COP28, l’Emirati Sultan al-Jaber, est accusé d’avoir profité de son poste pour conclure des marchés dans les énergies fossiles. A la veille de l’ouverture de la Conférence de l’ONU pour le climat, qui se tient du 30 novembre au 12 décembre à Dubaï, franceinfo revient sur ces accusations qui visent celui qui également ministre de l’Industrie émirati et PDG d’Adnoc, la compagnie pétrolière nationale des Emirats arabes unis.
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/cop/cop28-ce-que-l-on-sait-des-accusations-de-conflit-d-interets-visant-sultan-al-jaber-le-president-de-la-conference-pour-le-climat_6212907.html

 COP28 : un an après la percée sur les « pertes et dommages » en Egypte, pays riches et pays pauvres toujours divisés 28.11.23
Malgré l’accord historique sur les pertes et dommages l’an dernier à la COP27, les pays riches les plus émetteurs se soustraient encore à toute idée de compensation pour les pays pauvres.
https://theconversation.com/cop28-un-an-apres-la-percee-sur-les-pertes-et-dommages-en-egypte-pays-riches-et-pays-pauvres-toujours-divises-218445

 Méthane, déforestation, fin des aides publiques aux énergies fossiles : le point sur ces coalitions à la veille de la COP28 28.11.23
Promesses en l’air ou promesses tenues ? La COP26 a été l’occasion pour un grand nombre d’États de prendre de nouveaux engagements pour le climat et l’environnement. Deux ans plus tard, Novethic a analysé trois d’entre eux pour en tirer un premier bilan à la veille de l’ouverture de la COP28 de Dubaï, le 30 novembre prochain. Voici ce qu’il faut en retenir.
https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/methane-deforestation-fin-des-aides-publiques-a-l-export-des-energies-fossiles-l-infographie-qui-fait-le-point-sur-les-trois-grandes-coalitions-a-la-veille-de-la-cop28-151917.html

 COP28 : pourquoi y aller ? 28.11.23
La COP28 se tiendra du 30 novembre au 12 décembre prochain à Dubaï et sera présidée par le Sultan Ahmed Al-Jaber. Entre appel au boycott d’un côté et nécessité de faire front face au lobby des énergies fossiles de l’autre, l’événement sera suivi avec beaucoup d’attention partout dans le monde. De nombreux sujets essentiels sont déjà à l’agenda, dont la mise en œuvre opérationnelle du fonds pertes et dommages, acté précédemment à l’occasion de la COP27, ou encore la sortie rapide et équitable de toutes les énergies fossiles.
https://www.greenpeace.fr/cop28-pourquoi-y-aller/

 COP28 : « Les lobbies fossiles inondent les négociations climatiques » 24.11.23
7 200 accréditations ont été accordées à des personnes affiliées au monde des énergies fossiles depuis la COP de 2003. De quoi étouffer les négociations, affirme Rachel Rose Jackson, de l’ONG Corporate Accountability.
https://reporterre.net/Les-lobbies-fossiles-etouffent-les-negociations-climatiques

 COP28 : les cinq rapports à lire avant le sommet sur le climat de Dubaï 24.11.23
À l’approche de la COP28, qui se déroulera du 30 novembre au 12 décembre à Dubaï aux Émirats arabes unis, de très nombreux rapports ont été publiés pour alerter sur les dangers de l’inaction climatique et sur l’ampleur du chemin qu’il reste à parcourir pour rester dans les clous de l’Accord de Paris. Novethic en a sélectionné cinq à lire impérativement avant le début du sommet.
https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/cop28-ces-cinq-rapports-a-avoir-en-tete-avant-de-se-rendre-a-dubai-151909.html

 COP28 : les esprits s’échauffent 23.11.23
ONG, instituts économiques, experts scientifiques … A quelques jours de l’ouverture de la COP28 le 30 novembre 2023 prochain à Dubaï, chacun y va de ses intuitions, ses prévisions et ses mises en garde pour éviter que cette réunion ne fasse un pas en arrière. Les attentes sont grandes, les enjeux immenses et les tensions crispantes. Décryptage.
« Le contexte sera critique de par la pression des pays pétroliers et la crise actuelle du multilatéralisme, mise en évidence par la guerre à Gaza », annonce d’entrée de jeu Sébastien Treyer, directeur général de l’Iddri (Institut du développement durable et des relations internationales). Même si la reprise du dialogue depuis quelques mois entre les Etats-Unis et la Chine est de bon augure.
Un nouveau cycle de cinq ans
https://www.jne-asso.org/2023/11/17/cop28-les-esprits-sechauffent/

 La COP 28, à l’ère de l’ébullition climatique 16.11.23
“Nous sommes entrés dans l’ère de l’ébullition mondiale” clamait Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies face aux États membres de l’ONU. Des États qui devront montrer patte blanche à la COP28, qui s’ouvrira le 30 novembre à Dubaï, pour deux semaines de négociations aux enjeux cruciaux. Zoom sur l’agenda de la COP28.
https://reseauactionclimat.org/la-cop-28-a-lere-de-lebullition-climatique/

 COP28 pour le climat : Premier Bilan mondial de l’Accord de Paris : Enjeux et Perspectives
En décembre 2023, la COP28 sera le moment pour les Etats d’évaluer les « progrès collectifs » accomplis lors du tout premier Bilan mondial (Global Stocktake - GST) prévu par l’article 14 de l’Accord de Paris (COP21). Le niveau des engagements est toujours jugé insuffisant pour respecter les objectifs de l’Accord de Paris.
https://reseauactionclimat.org/premier-bilan-mondial-de-laccord-de-paris-enjeux-et-perspectives/

 COP28 : 130 élus internationaux exigent le retrait du président, un magnat du pétrole, Reporterre, mai 2023

Par Rédaction Yonne Lautre

Le vendredi 12 janvier 2024

Mis à jour le 12 janvier 2024