Bocage : la fin d’un paysage 02.03.24
Chaque année, environ 23.500 km de haies disparaissent en France. Elles sont pourtant essentielles face à l’effondrement de la biodiversité et au dérèglement climatique, prémunissent les campagnes des inondations, des sécheresses et du vent. Mais elles restent un obstacle pour le développement d’une agriculture intensive toujours plus mécanisée. Dans l’Ouest, la dégradation du bocage est si rapide qu’elle surprend des chercheurs, qui qualifient la période de « rupture paysagère ».
Dans une nouvelle enquête en cinq volets coécrite par Nolwenn Weiler et Yann-Malo Kerbrat, Splann ! dresse un état des lieux alarmant du bocage breton. Malgré les millions d’euros dépensés par les collectivités pour des programmes de plantation et d’entretien des haies, des arrachages importants ont lieu dans des zones jusqu’à présent préservées. Pis, 80 % du bocage n’est plus ou mal entretenu.
https://splann.org/enquete/bocage/

Par Splann !

Le samedi 2 mars 2024

Mis à jour le 2 mars 2024