Rubriques > Pour la démocratie, les droits, la justice sociale, la solidarité > Agir en Europe ou dans le Monde > Asie : Pour la démocratie, les droits, la justice sociale, la solidarité >

Le Tadjikistan, nouvelle base arrière de la menace djihadiste ? Un raccourci trompeur

Pour la démocratie, les droits, la justice sociale, la solidarité

 Le Tadjikistan, nouvelle base arrière de la menace djihadiste ? Un raccourci trompeur 29.03.24
L’attentat du Crocus Hall dans les faubourgs de Moscou marque l’échec du renseignement russe (FSB) à lutter contre la menace terroriste en Russie depuis qu’il est occupé à contenir toute opposition à la guerre en Ukraine. N’ayant pu prévenir cette attaque, le FSB s’est empressé de trouver des coupables : une dizaine de migrants tadjiks, parmi lesquels les quatre assaillants présumés, dont les aveux ont visiblement été obtenus sous la torture.
L’identité tadjike des terroristes et la revendication de l’attaque par l’État islamique au Khorassan ont rapidement orienté les analystes et journalistes vers l’Asie centrale, une région présentée depuis plus de vingt ans comme la poudrière du monde. Pourtant, faire du Tadjikistan la nouvelle tête de pont du djihadisme est un raccourci trompeur.
https://theconversation.com/le-tadjikistan-nouvelle-base-arriere-de-la-menace-djihadiste-un-raccourci-trompeur-226837

Par Rédaction Yonne Lautre

Publié le vendredi 29 mars 2024

Mis à jour le vendredi 29 mars 2024