Yonne Lautre

« En 1548, une insurrection » par Jean-Louis Cordonnier

(GFEN 66) transmis par Henri Tramoy
dimanche 15 juin 2003 par Yonne Lautre

En 1548, une insurrection rassemble tous les paysans de Guyenne, Angoumois,Périgord, Saintonge, excédés par les impôts sur le sel, sel parfois coupé avec du sable, ou de la cendre. Le bon sel, ce sont les faux-saulnier qui le vendent.

Tout explose lorsqu’un juge « délégué à la gabelle », à la botte du pouvoir royal condamne une femme du petit village de Mallatrait, près de Blanzac.

Les cloches sonnent à toute volée le signal de la sédition.

Armés de bâtons les villageois se rassemblent. Chaque paroisse porte à sa tête un chef qu’ils nomment le coronal. Ce sont surtout des paysans, quelques curés de village, une poignée de hobereaux. Et un bourgeois, c’est à dire l’habitant d’un gros bourg. Il s’appelle Boismenier, dit Bouillon.

Pendant tout l’été, des bandes armées pourchassent les gabeleurs.

Les greniers à sel sont mis à sac, le château de Malaville brûlé. Le procureur général de la gabelle est roué : on l’achève dans les fossés de Cognac, les membres brisés.

Les magistrats, apeurés ou complices, selon, libèrent tous les détenus condamnés pour délits fiscaux.

Partout le mouvement se radicalise.

Les artisans des bourgs, les paysans des villages se réunissent et partout des tendances égalitaires se font jour.

Le mouvement des Piteaux invente « la commune ».

En août, Henri II fait envoyer la troupe contre les rebelles. La répression étrangle petit à petit toutes les communes, les unes après les autres.

Fin novembre, les garnisons de lansquenets ont pris le contrôle de toute la Guyenne.

Pendant l’année 1549, il y aura 140 condamnations à mort de paysans. Tous exécutés. Boismenier est rompu vif, puis on lui cercle la tête d’une couronne de fer rougie.

Mais la lutte continue, souterraine et insaisissable.

En septembre 1579, le roi révoque la gabelle « à toujours et perpétuellement comme étant incommode à la chose publique ».
Il proclame également l’amnistie.

Les Piteaux ont gagné, le pouvoir a plié.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1752 / 3958237

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Histoire (s)  Suivre la vie du site Avant le XX° siècle   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License