Yonne Lautre

« Pour des Forums sociaux européens encore plus utiles » par Jean-Guy Dufour

mardi 3 octobre 2006 par Yonne Lautre

Association pour le Forum Social à Ivry

Jean-Guy Dufour

fsi.ivry free.fr

www.fsivry.free.fr

Nos suggestions visent à ce que les FSE soient plus efficaces dans leur
rôle qui est, d’après la charte de Porto Alegre avec laquelle nous
sommes en plein accord, « l’approfondissement de la réflexion, le débat
démocratique d’idées, l’élaboration de propositions, le libre échange
d’expériences et l’articulation pour des actions efficaces ».

Que les FSE remplissent de mieux en mieux ce rôle reste et restera
certainement encore longtemps d’une immense importance. Rien n’indique
que ce rôle est dépassé de quelque façon ; rien n’indique qu’il faille
l’infléchir. Rien n’indique une perte d’utilité des FSE par rapport à ce
rôle. Mais de très grands progrès sont à portée pour que les FSE le
remplissent beaucoup mieux et ce sont ces progrès qu’il faut mettre en
œuvre.

Nous savons que *certains émettent l’idée que les FSE, ou même les
Forums en général, s’essoufflent, se banalisent, deviennent moins
utiles, etc. parce que le rôle qui leur était attribué jusqu’ici serait
devenu insuffisant et qu’il faudrait qu’ils se tournent plus vers la
définition d’un programme revendicatif (ou politique ? on ne sait
trop..) efficace*.

Nous sommes totalement opposés à ce point de vue.

En effet, si les Forums sont d’une immense utilité, il ne faut pas tout
leur demander ! Ce serait tout perdre ! Définir un programme est
forcément source de divergences et de contradictions. Demander aux
Forums de se prononcer serait opposer une majorité à une minorité et
c’est alors l’essence même des Forums qui serait détruite !

Elaborer des programmes est une nécessité effectivement de plus en plus
urgente mais c’est la tâche d’autres instances que les Forums sociaux.

Si, par contre, on veut dire que la partie « élaboration de
propositions et articulation pour des actions efficaces » du rôle des
Forums est encore particulièrement mal assumée et que c’est sur ces
fonctions qu’il est urgent de faire porter l’effort, alors nous sommes
pleinement d’accord et c’est largement le sens de nos propositions ci
dessous*.

Suggestions

1 - Rapports aux partis politiques

Notre avis est que nous devons être plus rigoureux sur le respect de la
charte de Porto Alegre : Il ne faut plus tolérer que les partis
interviennent en tant que tels dans les AEP et qu’ils fassent partie des
organisateurs des Forums ; nous demandons d’examiner lors de la réunion
du 26 septembre si les organisations du CIFS peuvent porter une position
française claire là dessus dés la prochaine AEP. Par contre, il faudrait
assortir cette rigueur de la demande qu’il y ait des espaces de dialogue
« partis - mouvements sociaux » aussi importants que nécessaires qui
soient systématiquement prévus dans les FSE.

2 - Interactivité des débats

On doit pouvoir faire beaucoup mieux ! C’est vraiment désolant de faire
tant d’efforts pour rassembler 100 personnes et de n’en avoir que 5 qui
peuvent intervenir sans possibilité de débats approfondis. La solution
réside certainement dans une préparation beaucoup plus à l’avance qui
permet de faire ressortir les quelques points clés sur lesquels le débat
sera concentré sans intervention préliminaire longue. Il faut aussi
faire preuve d’inventivité en utilisant des méthodes beaucoup plus
interactives ; il en existe ; il faut les tester.

3 - Des débats beaucoup plus tournés vers les projets d’action

On devrait inviter les organisateurs de débats à garder au moins la
moitié du temps en séance pour l’échange de propositions d’actions et le
débat autour de ces propositions.

4 - Faciliter la coopération ultérieure d’organisations sur des projets
débattus au Forum

Il s’agit là d’une fonction hors Forum mais rien n’empêche d’utiliser au
mieux le fait que beaucoup de monde est rassemblé en un même lieu pour
faire beaucoup mieux que l’assemblée des mouvements sociaux. On pourrait
concevoir que les organisateurs du FSE prévoient de laisser toutes les
petites salles utilisées pendant le FSE à disposition des organisations
qui veulent développer des projets communs pendant toute la journée qui
suit le FSE et une grande salle à la fin de la journée pour que les
réseaux s’informent mutuellement des décisions qu’ils ont prises et
qu’ils conviennent éventuellement d’initiatives sur lesquelles ils sont
tous décidés à converger.

Par contre, la traditionnelle déclaration des
mouvements sociaux relève d’une logique traditionnelle contraire à
l’esprit des forums et devrait être abandonnée.

5 - Un FSE tous les deux ans mais avec deux ans pleinement utilisés

Le rythme actuel n’est pas tenable et certainement inutile. Trois ans,
par contre, paraissent trop longs par rapport à la vitesse d’évolution
des conjonctures. L’idéal serait que nous arrivions à intercaler un FSE
entre deux FSM si ceux-ci adoptent aussi un rythme d’un tous les deux ans.

Par contre, il ne faut pas refaire ce qui s’est passé avec le dernier
FSE : On avait un an et demi et, en fait, la préparation effective des
débats a été plus courte que jamais ! La préparation des débats sur un
site internet commode et réellement interactif doit pouvoir commencer au
minimum un an avant la date du FSE et doit être précédée par un débat
général interactif animé par les AEP sur les contours généraux du FSE en
préparation. C’est une nécessité, en particulier, pour satisfaire aux
points 2 et 3 ci dessus.

6 - Le rapport au « local » : Une question cruciale !

Soit la partie active des FSE se sclérosera autour des permanents des
directions nationales des grandes organisations qui pourraient finir par
former ainsi une « jet-set alternative » soit elle sera de plus en plus
ouverte aux militants de terrain porteurs des espoirs, des attentes, du
vocabulaire, des débats, des luttes, des difficultés tels que vécus dans
la population dans laquelle ils (elles) sont immergés en permanence.
Dans le 1^er cas, la mort des FSE est programmée ; dans le deuxième on
n‘imagine même pas la bombe qu’ils pourraient devenir !

Il s’agit donc bien d’une question stratégique centrale ; à notre avis,
de *LA *question. Reconnaissons que nous avons du pain sur la planche :

Les FSE sont loin d’avoir le caractère authentiquement populaire qu’ont eu les FSM de Bombay ou de Bamako..

Il y a plusieurs initiatives à prendre pour avancer sur cette question :

1 - Les organisations nationales qui s’impliquent dans les FSE devraient
faire beaucoup plus pour que leurs sections syndicales de base ou leurs
collectifs locaux soient effectivement concernés par les FSE à tous les
stades : préparation, présence, utilisation ultérieure.. Actuellement,
ils ne le sont en général que de façon tout à fait négligeable.

2 - Les réseaux ou projets issus des FSE devraient avoir à cœur de
donner les moyens concrets aux associations locales qui oeuvrent dans
leur champ de se joindre à leurs initiatives et débats comme vient de le
faire, par exemple, le réseau Migre-Europe. En général, du terrain, on
ne sait même pas que de tels réseaux existent et quand on le sait on n’a
pas les moyens de se mettre en contact avec leur représentation dans le
pays...

3 - Pour l’instant, les résultats essentiels des débats des Forums et ce
qu’il en est sorti est un profond mystère pour tout le monde. Un
militant de terrain ou un simple citoyen qui voudrait se renseigner là
dessus est devant un vide total.. Que ce problème ait été autant négligé
jusqu’à présent est révélateur d’un manque de souci total de la part des
« habitués » que tout le monde puisse se saisir des Forums sociaux et de
ce qu’ils produisent. 5 ans après le 1^er FSM, cela devient un vrai
scandale !

Il faut rectifier d’urgence. Et c’est extrêmement simple : Il
suffit que les organisateurs de chaque débat ait l’obligation d’en faire
une brève synthèse, en anglais, donnant l’essentiel de ses résultats,
les coordonnées d’un référent et les mots clés correspondants. Après
chaque FSE, ces synthèses seraient mises dans le site des FSE avec un
moteur de recherche pour retrouver ce qui concerne un domaine donné.
N’importe qui, où que ce soit, pourrait ainsi utiliser les résultats des
FSE car tout le monde a les moyens de faire traduire de l’anglais dans
sa langue.

4 - Il faudrait que les organisations les plus impliquées dans les FSE
encouragent vivement leurs collectifs de base à promouvoir dans leurs
localités des Forums sociaux locaux fonctionnant sur les bases de la
charte de Porto Alegre.

En effet, nous pouvons témoigner, d’après notre
expérience, de la richesse et de l’apport inégalable de tels Forums
locaux. C’est par eux, certainement, que le processus des Forums peut
vraiment concerner des fractions non négligeables des populations et
mettre celles-ci en mesure de recueillir tous les fruits du processus
mais, aussi, de lui donner une ampleur et une richesse beaucoup plus
grandes.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 11302 / 3836810

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Forums Sociaux Altermondialismes [Agir]  Suivre la vie du site Forums Sociaux Sommets des Peuples   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License