Yonne Lautre

« Les 4 biocarburants des filières industrielles » par Henri Marteau et Albert Ody

mercredi 4 octobre 2006 par Yonne Lautre

Depuis quelques temps et avec l’ouverture du mondial de l’automobile, il est beaucoup question des biocarburants. Contrairement à d’autres pays comme l’Allemagne, le Danemark, la Suède,... la France a choisit les filières des biocarburants industriels.
Voici un dossier paru dans Campagnes Mayennaises, le mensuel de la Conf 53 qui peut aider à y voir plus clair

 Les 4 biocarburants des filières industrielles

1) L’éthanol est l’alcool pur issu de la fermentation des plantes

(toute plante est plus ou moins riche en sucres...) et ne peut se mélanger qu’avec de l’essence ou être utilisé pur (en modifiant légèrement les moteurs à essence) cas au Brésil et aux USA. En France, il est interdit car non sous contrôle des pétroliers...

 2) L’ETBE (ou Ethyl Tertio Buthyl Ether) est un produit français, qui remplace l’éthanol.

C’est un produit qui est obtenu grâce à un mélange d’éthanol et d’Isobutène (sous-produit de l’industrie pétrolière). L’ETBE est moins volatil que l’alcool pur, il est sensé être moins polluant pour l’air ??? Mais surtout comme il utilise des sous-produits pétroliers, il est sous contrôle de l’industrie pétrolière. Il n’est utilisable qu’en remplacement ou mélange avec l’essence.

 3) Le MTBE c’est la même chose sauf qu’au lieu d’éthanol, il s’agit de méthanol

, qui est encore un sous produit de l’industrie pétrolière ce qui rend ce produit absolument pas renouvelable... ETBE ou MTBE sont les seuls produits autorisés en France (protection de l’industrie pétrolière).

 4) L’EMHV veut dire Ester Méthylique d’Huile Végétale.

Il s’agit d’un produit obtenu en faisant réagir de l’Huile Végétale Pure avec de l’alcool et quelques autres produits pour obtenir un ESTER (nom de la réaction chimique = estérification), de la glycérine (= du savon) et des composés acides. (Au passage, le DIESTER est le nom commercial de l’ester utilisé dans un moteur DIESEL). L’avantage de ce produit c’est qu’il s’apparente aux caractéristiques du fuel et plus facile d’utilisation que l’Huile Végétale Pure. L’inconvénient c’est qu’on ne peut l’obtenir qu’en utilisant des moyens industriels sophistiqués et surtout on l’appelle Méthylique parce qu’on utilise du méthanol le fameux sous-produit de l’industrie pétrolière qui rend totalement dépendant la fabrication d’ESTER par les pétroliers et la boucle est bouclée comme pour l’ETBE !!!!

La filière courte de l’Huile Végétale Brute (HVB) = autonomie et économie pour les paysans.
La filière courte énergétique celle de l’huile carburant (Huile Végétale Brute de colza ou de tournesol) utilisée directement sur la ferme apparaît autrement plus intéressante en terme d’autonomie, d’économie et de production énergétique directement utilisable par l’agriculteur : le céréalier peut autoproduire son carburant avec 10 à 15% d’oléagineux dans ses assolements et l’éleveur bénéficiera en plus d’une autonomie protéique en tourteaux pour ses animaux, sachant que 1 ha de colza produit un tiers d’huile et deux tiers de tourteaux.

L’impulsion de l’huile carburant en Mayenne.
Jusqu’à ce jour l’impulsion à l’utilisation de l’huile carburant s’est faite à l’initiative de quelques agriculteurs, de la FDCUMA et de la CUMA CEPVIL (Cuma d’Etude et de Promotion des Initiatives Locales) qui envisage l’acquisition d’une unité de pressage mobile utilisée directement chez les agriculteurs.
Rappelons que les agriculteurs producteurs d’huile végétale peuvent l’utiliser, soit en mélange de 30 à 50 % au fuel, soit à 100 % sous réserve de montage d’un kit d’alimentation.

 1- Bilan énergétique des différents carburants

Energie produite par unité nécessaire à la fabrication
Ex :pour obtenir 1 kg d’essence, il faut mettre en œuvre plus d’énergie qu’il n’est sensé en produire

Essence Gazole ETBE Ethanol EMHV Huile Colza Huile Tournesol
0.87 0.92 1 2 3 4.68 5.48

 2- Bilan gaz à effet de serre des carburants en gr équivalent CO2/kg

Ex : les moyens mis en œuvre pour obtenir 1 Kg d’essence dégagent 3,653 fois plus de quantité de CO2.

Essence Gazole ETBE Blé Ethanol Blé EMVH Colza Huile Colza Huile Tournesol
3653 3394 2531 922 888 660 498

Source : FDCUMA 53

Les biocarburants ne règleront pas le problème énergétique du pays, ni de la planète.

Sachant qu’il faut grosso modo un Ha pour produire une tonne d’équivalent pétrole, il faudrait mobiliser 3 à 4 fois la surface agricole du pays pour produire l’équivalent du pétrole utilisé dans les transports en France, soit 50 millions de tonnes de carburant. Les biocarburants ne sont qu’une solution d’appoint à l’échelle globale.

Albert Ody Dossier réalisé à partir de documents fournis par Campagnes Solidaires et par la FDCUMA 53


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1385 / 3794198

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Énergies  Suivre la vie du site Agro/« bio »/« nécro »/carburants  Suivre la vie du site France   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License