Rubriques > Pour la démocratie, les droits, la justice sociale, la solidarité > Biotechnologies & Nanotechnologies >

Nanotechnologies : Personne n’en parle, mais elles envahissent le monde

29 août 2016 Nanotechnologies : Personne n’en parle, mais elles envahissent le monde

C’est un des phénomènes les plus secrets de l’époque : les nanotechnologies sont en train d’envahir le quotidien. Reporterre a mené l’enquête sur cette invasion que cachent les gouvernements et l’industrie.
https://reporterre.net/Personne-n-en-parle-mais-les-nanotechnologies-envahissent-le-monde


29 juillet 2016 Comment s’est élaborée « l’acceptabilité sociale » des nanotechnologies

Grenoble est le centre français des nanotechnologies. Elles s’y développent par une alliance sans faille entre l’Etat, les entreprises et le Commissariat à l’énergie atomique. Qui ont réussi à avancer sans que les citoyens prennent conscience de ce que représente cette voie technologique.
https://reporterre.net/Comment-s-est-elaboree-l-acceptabilite-sociale-des-nanotechnologies


20 juillet 2016 Le but ultime des nanotechnologies : transformer l’être humain

Les nanotechnologies se développent sans contrôle. Un moteur caché de l’intérêt pour les nanos est le rêve d’une amélioration technologique de l’humain lui-même.

https://reporterre.net/Le-but-ultime-des-nanotechnologies-transformer-l-etre-humain


18 mai 2016 Les nanotechnologies se diffusent sans principe de précaution

Cosmétiques, emballages, produits alimentaires, médicaments, textiles, jouets…, les nanoparticules ont aujourd’hui envahi notre quotidien. En France, plus de 400.000 tonnes ont ainsi été utilisées en 2013. Tous les domaines sont désormais concernés, car ces toutes petites particules possèdent des propriétés physico-chimiques spécifiques particulièrement intéressantes que n’ont pas les particules plus grosses : elles permettent de créer des vitres « autonettoyantes », du béton « antisalissure », des revêtements bactéricides, des matériaux ultrarésistants ou ultralégers.

http://reporterre.net/Les-nanotechnologies-se-diffusent-sans-principe-de-precaution


21 avril 2016 Le monde des nanomatériaux s’élabore en cachette

C’est le monde de l’infiniment petit, de l’invisible à l’œil. Les nanomatériaux sont partout, portés dans l’ombre par les industriels soutenus par les États. Mais les conséquences environnementales et sanitaires de ces particules plus que fines ne sont pas considérées. Premier volet, en bande dessinée, de la série d’enquêtes qu’ouvre Reporterre.

http://reporterre.net/Le-monde-des-nanomateriaux-s-elabore-en-cachette


24 février 2016 Le rapport R Nano 2015 est rendu public


24 février 2016 Nouvelle alerte sur les dangers des nanomatériaux

Les nanomatériaux, faits de particules « lilliputiennes » dont la taille se mesure en milliardième de mètre (50 000 fois moins que l’épaisseur d’un cheveu), sont de plus en plus présents dans notre univers quotidien. Y compris dans les déchets où ils terminent leur vie, avant de retourner dans la nature. Cela, sans que leurs dangers soient encore bien connus.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/02/23/nouvelle-alerte-sur-les-dangers-des-nanomateriaux_4870463_3244.html


4 février 2016 Attention, dissémination de nanomatériaux !

Les nanomatériaux sont devenus omniprésents dans notre vie quotidienne. Comment les repérer et quels sont leurs risques ?

Sel de table, plats préparés, dentifrice, crème solaire, pneus, électroménager, peinture, engrais et pesticides : les industriels intègrent désormais des nanomatériaux dans de nombreux produits. Or, leurs impacts sanitaires et environnementaux sont encore insuffisamment connus, et des effets néfastes très préoccupants ont déjà été mis en évidence, notamment en laboratoire sur des cellules végétales, animales et humaines. Leur dissémination à large échelle est problématique. Pourtant, aucune réelle restriction n’est aujourd’hui mise en œuvre par les pouvoirs publics, qui encouragent même les industriels à accélérer leur commercialisation via des financements importants. Il n’y a pas de traçabilité ni d’étiquetage fiables : il est impossible d’identifier l’immense majorité des produits commercialisés contenant des nanomatériaux.

http://www.reporterre.net/Attention-dissemination-de-nanomateriaux


22 septembre 2015 Les nanotechnologies dans notre futur

Les nanotechnologies ne désignent pas seulement la miniaturisation des objets techniques, (le nanomètre mesure un milliardième de mètre),mais aussi un ensemble d’initiatives de politique scientifique et industrielle. Ensemble qui se dessine à l’échelle mondiale, et qui mêle des pôles de compétitivité en concurrence, des scénarios du futur mais aussi des dispositifs d’engagement des publics en vue de faciliter ce que l’on peut désigner par « l’acceptabilité sociale » des recherches. Cela par la prise en compte de leurs « impacts éthiques et sociétaux ». Ainsi les nanotechnologies peuvent être envisagées par l’examen des nouveaux modes d’action sur la matière qui s’inventent dans les laboratoires. Mais aussi analysées dans leur dimension sociale et leur portée philosophique.

avec François Xavier Guchet, Maître de conférences habilité à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est spécialiste de la philosophie des techniques et est notamment l’auteur de : Philosophie des nanotechnologies (Hermann, 2014), réflexion sur la portée philosophique des nouveaux modes d’actions sur la matière qui s’opèrent dans les nanotechnologies et les processus qui leur sont associés : miniaturisation des objets, mais également initiatives politiques, scientifiques et industrielles..

http://www.franceculture.fr/emission-continent-sciences-les-nanotechnologies-dans-notre-futur-2015-09-21

Pour écouter : http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=5082433


17 décembre 2014 Nanotechnologies : ces redoutables particules toxiques qui envahissent notre quotidien

Invisibles à l’œil nu, les nanoparticules envahissent le quotidien, depuis nos vêtements jusqu’à nos assiettes, sans aucun étiquetage ni traçabilité. Malgré les nombreuses études attestant de la toxicité de certaines de ces particules, les gouvernements refusent d’appliquer le principe de précaution et investissent des milliards d’euros en recherche et développement dans les nanotechnologies. Comment repérer et se protéger de ces nouvelles molécules high-tech ? Entretien avec le journaliste Roger Lenglet, qui décrypte dans son ouvrage Nanotoxiques les dessous de cette menace pour la santé publique.

http://www.bastamag.net/Nanotechnologies-ces-redoutables


9 décembre 2014 Nanomatériaux : un développement anarchique favorisera les risques

Dans une étude prospective sur la prise en compte des risques professionnels liés aux nanomatériaux en 2030, l’INRS semble plaider pour un soutien politique fort pour ces technologies, seul garant d’une véritable prise en compte des risques.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/nanomateriaux-inrs-risques-utilisation-professionnels-prospective-scenario-23435.php4#xtor=ES-6


27 novembre 2014 Nanotechnologies : petits ingrédients mais gros risques

C’est le titre du rapport que les Amis de la Terre France viennent de traduire. Il y a 6 ans nos collègues des Etats-Unis tiraient déjà la sonnette d’alarme. Six ans après, aux Etats-Unis, le nombre de « nano-aliments » sur le marché a été multiplié par plus de dix.

http://www.amisdelaterre.org/Nanotechnologies-petits.html


21 juillet 2014 Nanomatériaux : vers une nouvelle réglementation européenne ?

La Commission européenne lance jusqu’au 5 août une « consultation sur les mesures de transparence concernant les nanomatériaux sur le marché » (voir ici). Elle pourrait aboutir à la mise en place d’un registre des produits contenant des nanomatériaux commercialisés sur le territoire européen.

http://www.bastamag.net/Bientot-un-registre-europeen-des


25 juin 2014 Nanotechnologies et santé : qui financera l’évaluation des risques ?

L’évaluation des risques liés aux nanotechnologies a du retard. Et si les experts sont unanimes sur la nécessité d’augmenter les recherches, l’ampleur de la tâche est titanesque. Des centaines de nanomatériaux différents sont déjà sur le marché français. La recherche publique consacre aujourd’hui moins de 5 % de son budget "nano" à cette question des risques. Plusieurs associations réclament une contribution financière des entreprises.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/sante-environnementale/isr-rse/nanotechnologies-et-sante-qui-financera-levaluation-des-risques-142621.html


17 juin 2014 EUROPE : Nanoargent : le point sur ses effets sur la santé, l’environnement et la résistance antimicrobienne

Sommaire

L’avis du Scenihr
Les positions d’autres acteurs sur ce sujet
Quelques questions citoyennes

L’avis du Scenihr

Scenihr-nAg-opinion-small Le Comité scientifique des risques sanitaires émergents et nouveaux de la Commission européenne (SCENIHR ou CSREN en français) vient de publier son avis final sur les effets du nanoargent sur la santé et l’environnement ainsi que son rôle dans la résistance antimicrobienne1.

http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=2014JuinAvisScenhirRisquesNanoArgent#AvisScenihr


17 mai 2014 Les nanomatériaux : ennemis invisibles et omniprésents

Nanomatériaux, danger ! C’est l’alerte que lance l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), dans un avis rendu public jeudi 15 mai.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/05/15/les-nanomateriaux-ces-ennemis-invisibles-mais-omnipresents_4418874_3244.html


16 mai 2014 Les nanomatériaux, infiniment petits et potentiellement dangereux

Ils permettent des innovations dans de multiples secteurs, de la cosmétique à l’aéronautique. Mais ils seraient aussi potentiellement dangereux pour la santé, d’après l’ANSES, l’Agence française de sécurité alimentaire et sanitaire.

http://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/sante/article/les-nanomateriaux-infiniment-petits-et-potentiellement-dangereux-462449


11 mars 2014 NANOTOXIQUES, UNE ENQUÊTE de ROGER LENGLET

parution en librairie le 19 mars 2014

Avec ce premier livre en français sur la toxicité des nanoparticules, Roger Lenglet tente de prévenir un nouveau scandale sanitaire d’une ampleur inimaginable.

Les produits contenant des nanoparticules ont envahi notre quotidien.

Invisibles à l’œil nu, ces nouvelles molécules hightech façonnent aujourd’hui la matière atome par atome pour concevoir des objets aux propriétés fantastiques : plus résistants que l’acier et plus légers que le plastique, antibactériens et autonettoyants, élastiques à volonté…

Sans cesse, les ingénieurs en recherche et développement inventent de nouvelles applications des nanos qui sont commercialisées sans le moindre contrôle, en déjouant la réglementation les obligeant à tester la toxicité des substances avant de les vendre. Or, il s’avère que ces nanoparticules sont souvent redoutables – elles sont si petites que certaines peuvent traverser tous les organes, jouer avec notre ADN et provoquer de nombreux dégâts.

Grâce à son enquête aussi rigoureuse qu’explosive, Roger Lenglet a retrouvé les principaux acteurs des nanotechnologies.
Il livre ici leurs secrets et les dessous de cette opération de lobbying menée à l’échelle planétaire qui continue de se déployer pour capter des profits mirobolants au détriment de notre santé.

Retrouver la vidéo de présentation du livre : http://youtu.be/TM8wumsICxI


18 février 2014 EUROPE : La mention [nano] figurera-t-elle ou non sur les étiquettes des produits alimentaires fin 2014 ?

Nous avions relayé dans notre lettre VeilleNanos n°8-9 de décembre dernier la volonté de la Commission européenne de restreindre l’obligation d’étiquetage [nano] dans l’alimentation qui était censée entrer en vigueur fin 2014 : le tout récent projet de Règlement délégué de la Commission européenne (publié par erreur dans le Journal officiel de l’Union européenne du 12 décembre 2013) prévoit en effet de retirer l’obligation d’apposer la mention [nano] devant des ingrédients déjà utilisés sous forme nanométrique "depuis des décennies" dans l’alimentation.

http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=Debut2014MajInfoConsommateursNanoAlimentation


15 janvier 2014 Nanoparticules dans les peintures : peu de risques de dissémination ???

Peindre et repeindre sa maison avec des nanoparticules, c’est (déjà) possible. Mais à quel coût pour la santé des humains et des écosystèmes ? C’est l’objet d’une étude financée par l’Union européenne. La partie « ravalement » a été étudiée par des équipes suisses, qui concluent à un risque sanitaire minimal. Mais beaucoup d’incertitudes demeurent encore.

http://www.journaldelenvironnement.net/article/nanoparticules-dans-les-peintures-peu-de-risques-de-dissemination,41737?xtor=EPR-9


30 décembre 2013 Nanotechnologies Lettre VeilleNanos n°8/9, été - automne 2013

La Lettre VeilleNanos n°8/9 vient de paraître !
Elle vous propose de faire le point sur les principaux faits marquants de 2013 dans le champ des nanos afin de mieux préparer l’année 2014, qui sera particulièrement importante pour l’avancement de nombreux chantiers nano.

Les abonné(e)s peuvent la télécharger directement ici.
Les nouveaux lecteurs sont invités à s’abonner préalablement ici

Au sommaire :

p.1 : Edito
p. 2 : Orientations des recherches nano
p. 6 : Nanoélectronique
p. 7 : Information et débats publics
p. 8 : Produits nano sur le marché
p. 12 : Risques
p. 16 : Santé au travail
p. 17 : Environnement
p. 18 : Alimentation
p. 20 : Cosmétiques
p. 21 : Ethique
p. 22 : Gouvernance
p. 24 : Agenda

Bonne lecture ! Comme d’habitude, vos commentaires et contributions nous intéressent.
Merci d’avance pour toute diffusion par mail ou sur votre site avec un lien vers http://veillenanos.fr Contrat Creative Commons

Et excellent réveillon à tou(te)s !


2 décembre 2013 ilan officiel de la 1ère année du dispositif de déclaration des "substances à l’état nanoparticulaire" en France

Par MD et l’équipe Avicenn - 2 décembre 2013
500 000 tonnes de nanomatériaux produits ou importés en France en 2012 ont fait l’objet d’une déclaration par des entreprises ou des laboratoires de recherche. Pour combien non déclarés ? Premiers éléments d’analyse.

Cette fiche a vocation à être progressivement complétée et mise à jour avec l’aide des adhérents et veilleurs de l’Avicenn. Vous pouvez vous aussi contribuer à l’améliorer en nous envoyant vos remarques à l’adresse redaction(at)veillenanos.fr.
Sommaire

Le bilan officiel
500 000 tonnes de "substances à l’état nanoparticulaire
Principales "substances à l’état nanoparticulaire" déclarées
Quels usages ?
Premiers éléments d’analyse
Un grand absent : le nanoargent !
Comment remédier aux faiblesses de ce dispositif national ?

http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=BilanDeclarationObligatoire20122013


4 novembre 2013 440 produits européens contiennent des nano-matériaux

On recense 1 628 produits sur le marché mondial comprenant des nano-matériaux, dont 440 en Europe et 32 en France. L’information du consommateur est lacunaire, alors que les risques sont suspectés.

L’inventaire des "nanoproduits" du Project on Emerging Nanotechnologies (PEN) du Woodrow Wilson Institute vient d’être mis à jour en collaboration avec le Virginia Tech Center for Sustainable Nanotechnology. Cet inventaire des produits de consommation contenant des nanomatériaux comptabilise désormais 1 628 produits sur le marché mondial, dont 440 au niveau européen.

http://www.reporterre.net/spip.php?article4940


4 novembre 2013 Nano et Santé au travail : Bibliographie

Cette sélection de documents compilés pour réaliser notre dossier Nanomatériaux et Santé au travail a vocation à être progressivement complétée et mise à jour avec l’aide des adhérents et veilleurs de l’Avicenn.
Elle est classée par type d’acteurs, afin de permettre aux lecteurs de contextualiser l’information qu’il y trouvera. Vous pouvez vous aussi contribuer à l’améliorer en nous envoyant des références à l’adresse redaction(at)veillenanos.fr.

Sommaire

Organisations publiques / para-publiques de santé et/ou santé au travail
Organisations syndicales
Publications académiques
Industries
Média
http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=NanomateriauxSanteTravailBiblio


30 octobre 2013 Plus de produits contenant des nanomatériaux sur le marché : quelques chiffres... et beaucoup de questions

Sommaire

Nouvelle mise à jour de l’inventaire des produits de consommation contenant des nanomatériaux par le PEN
Combien de produits en France ?
Vers un inventaire européen "officiel" des produits contenant des nanos ?
Des nanos dans tous les objets du quotidien : quels risques ? Et quels bénéfices ?

Nouvelle mise à jour de l’inventaire des produits de consommation contenant des nanomatériaux par le PEN

L’inventaire des "nanoproduits" du Project on Emerging Nanotechnologies (PEN) du Woodrow Wilson Institute vient d’être mis à jour1 en collaboration avec le Virginia Tech Center for Sustainable Nanotechnology. Cet inventaire des produits de consommation contenant des nanomatériaux comptabilise désormais 1628 produits sur le marché mondial, dont 440 au niveau européen.
Les produits répertoriés sont des produits commercialisés, identifiés comme contenant des nanomatériaux par le producteur ou par une autre source de données jugée relativement fiable (et explicitée sur chaque fiche produit).

http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=PenNanoInventoryMajOct2013


9 octobre 2013 EUROPE : Des députés européens ont rappelé cet été à la Commission qu’elle doit mieux encadrer les nanomatériaux

Rappel des faits : des divergences de fond entre la Commission et le Parlement européens
Les députés de la commission ENVI ont réitéré cet été leur pression sur la Commission pour qu’elle procède à un meilleur encadrement des nanomatériaux

→ A lire en cliquant ici.
FRANCE : Pour des entreprises "humainement et écologiquement responsables" - La position des autorités françaises sur l’encadrement réglementaire des nanomatériaux

La première prise de position publique du gouvernement actuel sur l’encadrement des nanomatériaux
Pour une "réglementation ambitieuse des nanomatériaux"
Des coûts à court terme contrebalancés par des économies à long terme

→ A lire en cliquant ici.
EUROPE : Premiers échos de la consultation de la Commission européenne sur les nanomatériaux

Rappel des faits
Premières réponses
Des positions très polarisées
... mais une consultation largement critiquée
pour son manque de clarté
pour son caractère trop restrictif

→ A lire en cliquant ici.
Cure d’amaigrissement pour l’étiquetage [nano] dans l’alimentation ?
La Commission européenne prévoit de réduire ses exigences sur l’étiquetage [nano] censé entrer en application fin 2014 dans l’alimentation.
Les ingrédients déjà utilisés sous forme nanométrique "depuis des décennies" pourraient alors échapper à l’obligation d’étiquetage.
Plus de détails ici.
La déclaration annuelle des nanomatériaux en France, obligatoire depuis 2013
La déclaration annuelle des nanomatériaux fabriqués, importés ou mis sur le marché est désormais obligatoire en France à compter de cette année. Nous avions mis en ligne une fiche sur ce dispositif en octobre dernier, mise à jour au fur et à mesure des informations dont nous disposons. 930 déclarants, dont plus de 90 fournisseurs étrangers, ont réalisé 3400 déclarations au 30 juin 2013.
Plus de détails ici.

http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=PagePrincipale


16 septembre 2013 Les risques liés aux nanotechnologies trop souvent étouffés

Les médias ont tendance à minimiser les dangers connus ou supposés des nanotechnologies.

La presse serait-elle trop complaisante ? D’après une analyse des articles scientifiques publiés sur le sujet des nanotechnologies, il ressort clairement que oui. Qu’il s’agisse d’articles professionnels, de publications scientifiques ou d’écrits d’une presse grand public, le thème des nanotechnologies est présenté de façon positive, sans débattre des éventuels points négatifs ni même des incertitudes liées à l’impact environnemental.

http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/chimie-thematique_6343/les-risques-lies-aux-nanotechnologies-trop-souvent-etouffes-article_84755/


27 juin 2013 EUROPE : Comment adapter REACH aux nanomatériaux ? Consultation de la Commission européenne jusqu’au 13 septembre

La Commission européenne vient de mettre en ligne sa consultation sur les modifications des annexes de REACH. Lancée en anglais le 21 juin, la consultation est ouverte à tous jusqu’au 13 septembre 2013.
Composée de 41 pages et 38 questions, elle propose cinq options visant à clarifier la procédure d’enregistrement des nanomatériaux dans les dossiers d’enregistrement. Il s’agit pour les différentes options proposées d’estimer les impacts en termes de coût, de sécurité et d’efficacité d’un point de vue réglementaire.
Au vu du caractère très technique de cette consultation (uniquement en anglais qui plus est), combien d’organisations de la société civile qui manquent souvent des ressources financières, du temps et des compétences nécessaires pourront se positionner sur les propositions émises ? Avec quelles conséquences en termes d’équilibre entre les préoccupations économiques d’un côté, et sanitaires et environnementales de l’autre ?

Sommaire

Rappel des faits
La consultation en bref
Premières réactions
Du côté des ONG
Du côté des industries
A suivre...
Comment seront portées les positions des États membres de l’Union Européenne ?
Quel équilibre entre les préoccupations économiques d’un côté, et sanitaires et environnementales de l’autre ?

Lire la suite ici : http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=NanoReachConsultationCE2013


14 mai 2013 Nanotubes de carbone : la déception gagne l’industrie

Le chimiste allemand Bayer vient d’annoncer la fermeture de son usine de nanotubes de carbone. Ce matériau tant vanté pour ses propriétés exceptionnelles ne trouve pas ses marques dans l’industrie...

http://www.usinenouvelle.com/article/nanotubes-de-carbone-la-deception-gagne-l-industrie.N196817


8 mai 2013 La toxicité des nanomatériaux confirmée par une étude américaine

Ils sont omniprésents dans notre vie courante. Peu de domaines, de la cosmétique à l’habillement en passant par l’automobile, l’électroménager, le bâtiment ou l’alimentation, échappent à l’essor des nanomatériaux. Leurs caractéristiques physiques et chimiques leur confèrent des avantages, mais aussi une toxicité particulière. Problème : celle-ci est mal connue, les tests chez l’animal donnant des résultats extrêmement variables d’un laboratoire à l’autre.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/05/07/la-toxicite-des-nanomateriaux-confirmee-par-une-etude-americaine_3172367_3244.html


3 janvier 2013 Nanoparticules : premier pas vers une traçabilité

Depuis le 1er janvier, les fabricants, importateurs et distributeurs de nanoparticules doivent déclarer à l’Agence nationale de sécurité sanitaire les quantités et les usages de ces matériaux.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/nanoparticules-declaration-tracabilite-anses-17415.php4#xtor=ES-6


24 octobre 2012 Clinatec : cette discrète clinique où l’on implante des nanos dans le cerveau humain

Par Agnès Rousseaux (24 octobre 2012)

Un centre de recherche d’un nouveau genre s’apprête à mener ses premières expériences. Implants de nanotechnologies dans le cerveau, neurostimulation, « médecine régénérative », jusqu’à des technologies pouvant changer le comportement : tels seront les recherches menées à Clinatec, à Grenoble, sur des patients volontaires. Problème : une certaine opacité entoure ce projet, résultat d’une alliance entre industrie nucléaire, « start-up » de nanotechnologies et neurochirurgiens. Comment seront encadrées ces recherches ? Quel contrôle sera exercé sur leurs applications commerciales et industrielles ? Basta ! a mené l’enquête.

http://www.bastamag.net/article2681.html


10 octobre 2012 Nanotechnologies : la Commission européenne à fond pour, malgré les critiques des écologistes et des syndicats

La Commission européenne a publié une communication très favorable aux nanotechnologies. Mais les associations écologistes et de consommateurs, ainsi que les syndicats, jugent que les problèmes soulevés par les nanos ont été ignorés.

Veille nanos - 10 octobre 2012

http://reporterre.net/spip.php?article3296


3 octobre 2012 Des nanoparticules empêcheraient les plantes de pousser

Par Agnès Rousseaux (3 octobre 2012)

Une étude menée aux États-Unis révèle le fort impact des nanoparticules sur les rendements des terres et le développement des plantes. Cette recherche, publiée dans la revue Proceedings of the National ­Academy of Sciences (PNAS), a été menée sur des graines de soja, pendant 48 jours dans une serre. L’impact de deux oxydes métalliques ont été étudié : le dioxyde de cérium, utilisé dans les pots catalytiques ou comme additif au diesel, et l’oxyde de zinc, composant de cosmétiques et lotions. Ces deux nanoparticules se retrouvent dans la nature du fait de leur usage dispersif (par combustion et dépôt via la fumée pour le dioxyde de cérium).

http://www.bastamag.net/article2568.html


3 octobre 2012 Relance de la polémique sur la capacité des nanoparticules à traverser la barrière cutanée

"Les nanoparticules ne pénètrent pas dans la peau" selon des chercheurs britanniques
Une étude menée dans des conditions contestées
Conflit d’intérêt ?

http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=NanoBarriereCutaneeOct2012


9 août 2012 Nanotechnologies : un moratoire s’impose

Nanotechnologies, biologie de synthèse, géo-ingénierie : le système productiviste multiplie les technologies aventureuses pour ne pas avoir à changer les règles d’un jeu qui conduit à la destruction écologique. Pat Mooney, qui anime le remarquable ETC Group au Canada, expose ici ce danger majeur et trop ignoré en France. Cet entretien est d’abord paru dans Entropia.

Pat Mooney - 8 août 2012

David Goessmann : Depuis le sommet mondial de Rio en 1992, de nombreuses conférences internationales sur le changement climatique et sur l’environnement se sont succédées. Quelle est votre évaluation de ces processus politiques et de leurs résultats jusqu’à présent ?

http://reporterre.net/spip.php?article3062


20 juin 2012 Où vont les nano d’argent ?

Vêtements, aliments, cosmétiques, produits pharmaceutiques, électroniques ou éléments optiques, plus de 300 objets courants contiennent des nanoparticules d’argent. Ces nanoparticules sont utilisés comme agents antimicrobiens. 50% des particules s’échapperaient au cours des premiers lavages. Mais pour aller où ?

http://www.journaldelenvironnement.net/article/ou-vont-les-nano-d-argent,29551


22 mai 2012 Nanotechnologies : l’évaluation des risques confiée aux... multinationales

Par Agnès Rousseaux (21 mai 2012)

Une vaste étude sur les risques sanitaires des nanotechnologies vient d’être lancée en Allemagne. Elle sera menée, entre autres, par le géant de la chimie BASF, leader dans la fabrication de « nanomatériaux »… De quoi sérieusement douter de l’impartialité des résultats.

http://www.bastamag.net/article2393.html


17 février 2012 Un guide sur les risques liés à la manipulation de nanomatériaux dans les laboratoires

Avec le développement de l’usage de nanomatériaux dans les laboratoires, de nouveaux risques émergent. L’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS), en collaboration avec le CNRS, a publié un guide à ce sujet. Au sommaire : le point sur les dangers des nanomatériaux pour la santé et la sécurité et des conseils de prévention pour réduire l’exposition des opérateurs.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/guide-risques-nanomateriaux-laboratoires-inrs-14959.php4#xtor=ES-6


17 février 2012 Nanotechnologies : « les questions essentielles ne sont pas réglées »

Alors que l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) doit annoncer prochainement la mise en place d’un dialogue avec les parties prenantes sur le thème des nanomatériaux et de leurs impacts sanitaires, l’association Vivagora dénonce l’absence de prise en compte des aspects sociétaux liés au développement des nanotechnologies. Explications avec Dorothée Browaeys, déléguée générale de Vivagora.

http://www.novethic.fr/novethic/rse_responsabilite_sociale_des_entreprises,pratiques_commerciales,produits,nanotechnologies_questions_essentielles_ne_sont_pas_reglees,136779.jsp?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_content=novethicInfo&newsletter=ok


16 février 2012 Aux Etats-Unis, on regarde de plus près les nanotechnologies

Si la question de l’usage des nanomatériaux à grande échelle a eu son heure de gloire en France, aux Etats-Unis, le public y est toujours resté plutôt indifférent. Une association écologiste américaine vient pourtant de déposer une plainte fédérale. Objectif : bloquer l’emploi des nanoparticules d’argent dans les vêtements, notamment ceux des bébés.

On a entendu parler de ces chaussettes qui pourraient être gardées aux pieds des semaines, sans sentir mauvais. Le conflit américain porte sur des produits analogues, mais leurs usagers potentiels sont plus fragiles que des sportifs en baskets.

http://blogs.rue89.com/american-ecolo/2012/02/07/aux-etats-unis-regarde-enfin-de-plus-pres-les-nanotechnologies-226519


29 janvier 2012 Nanotechnologies Brèves Clinatec, le laboratoire de la contrainte, inauguré à Grenoble le 31 janvier 2012

Communiqué

D’abord prévue en août, puis septembre 2011, l’inauguration officielle de Clinatec est annoncée le 31 janvier 2012. D’après Les Echos (1), l’événement aurait les honneurs d’une visite présidentielle. Nicolas Sarkozy ne peut manquer une telle occasion de réaffirmer son soutien à l’innovation et au progrès, et son combat contre les « peurs moyenâgeuses » et les « procès en sorcellerie »(2) . En quoi il rejoint totalement, et sur la question centrale de notre époque, les élus et partisans de la gauche sociale-technocrate. On voit qu’on se proclame bien à tort « dans l’opposition » et qu’on en appelle « au changement » pour la vitrine, quand on partage les mêmes ambitions sur la fuite en avant technologique. Aussi bien Michel Destot, maire PS-CEA de Grenoble et strauss-kahnien reconverti, accueillera-t-il le cas échéant avec son habituelle fierté technopolitaine le président de la République, pour saluer de concert les travaux des nanotechnologues et neurotechnologues qu’ils ont, à la demande de ceux-ci, financés et soutenus sans discussion. Ainsi va le progrès.

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=353


28 octobre 2011 Les nanoparticules peuvent endommager le cerveau

Par Agnès Rousseaux (28 octobre 2011)

Les nanoparticules de dioxyde de titane sont présentes dans les peintures, les cosmétiques, les crèmes solaires ou les revêtements autonettoyants. Le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) a publié le 16 octobre une étude qui révèle que ces particules sont capables d’altérer ou de briser la barrière hémato-encéphalique qui protège notre cerveau. L’exposition chronique à ces nanoparticules « pourrait entraîner leur accumulation dans le cerveau avec un risque de perturbation de certaines fonctions cérébrales », précise le CEA. Et la présence de nano-TiO2 peut provoquer « une inflammation cérébro-vasculaire ».

http://www.bastamag.net/article1866.html


28 octobre 2011 Les nanoparticules, c’est bon pour l’industrie de la contrainte

« Des chercheurs du CEA et de l’Université Joseph-Fourier ont mis en évidence que des nanoparticules de dioxyde de titane (nano-TiO2) altèrent une barrière physiologique essentielle pour la protection du cerveau : la barrière hémato-encéphalique. (…) Ces résultats suggèrent que la présence de nano-TiO2 pourrait être à l’origine d’une inflammation cérébro-vasculaire. Ils suggèrent également qu’une exposition chronique, in vivo, à ces nanoparticules pourrait entrainer leur accumulation dans le cerveau avec un risque de perturbation de certaines fonctions cérébrales. »

Dans ce communiqué du 26 octobre 2011, le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) confirme, huit ans après, les informations de Pièces et main d’¦uvre : les nanoparticules fournissent à l’industrie du cancer et des maladies neurodégénératives sa prochaine épidémie.

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=344


10 octobre 2011 Nanotechnologies Brèves La France se prépare à publier son « nano décret »

L’Etat s’est engagé, avec la loi Grenelle II, à mettre en place un suivi des nanomatériaux par le biais d’une déclaration obligatoire périodique de fabrication, d’importation ou de distribution des « nano », ou de matériaux pouvant en rejeter. La deuxième version de ce texte vient d’être soumise à Bruxelles qui n’a fait aucune observation bloquante. La France devrait pouvoir enfin assurer une meilleure traçabilité des nanomatériaux. Une première mondiale, si elle n’est pas retoquée par le Conseil d’Etat…

http://www.journaldelenvironnement.net/article/la-france-se-prepare-a-publier-son-nano-decret,25351


22 septembre 2011 Nanotechnologies Brèves Risque « nano » au travail : comment se protéger ?

Les nanomatériaux ont envahi notre quotidien. Le Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail, qui s’est achevé à Istanbul le 14 septembre dernier, a mis l’accent sur « le nouveau défi pour la santé des salariés ». En France, un nombre croissant de salariés sont exposés au risque. Que sait-on de l’impact de ces matériaux sur la santé des salariés ?

http://www.journaldelenvironnement.net/article/risque-nano-au-travail-comment-se-proteger,25108


5 septembre 2011 Nanotechnologies Brèves Des nanotechnologies dans le cerveau : bientôt à Grenoble...

Le laboratoire Clinatec, qui travaille à l’interface cerveau-machine, va s’ouvrir en septembre.

Pièces et main d’oeuvre - 5 septembre 2011

En septembre 2011, à une date inconnue pour prévenir toute manifestation hostile, le techno-gratin grenoblois - député-maire, patron du CEA-Minatec, neurotechnologues, neuro-industriels -, va inaugurer le bâtiment du laboratoire Clinatec, issu d’une entreprise commune au CEA-Minatec et au CHU de Grenoble.

http://reporterre.net/spip.php?article2125


1er mars 2011 Nanotechnologies Brèves Alerte : les nanotechnologies se développent sans pilote

Communiqué de presse – 24 février 2011
Alerte : les nanotechnologies se développent sans pilote
VivAgora,
le Réseau Environnement santé (RES)
l’Association Toxicologie-Chimie (ATC)
et Europe- Ecologie-Les Verts

s’inquiètent des défaillances de la vigilance en matière de nanotechnologies.
Alors que des centaines de nanoproduits sont sur le marché (ciments dépolluants, vitres et peintures autonettoyantes, textiles anti-odeurs, réfrigérateurs aux revêtements anti-bactériens, pansements à l’argent, cosmétiques au nanotitane, aliments renfermant des nanosilices…)
leur traçabilité n’est guère assurée ...

Voir l’ensemble du Communiqué : http://www.vivagora.org/spip.php?article824


29 janvier 2011 Nanotechnologies Brèves amiante dioxyde de titane Professeur Jürg Tschopp Dioxyde de titane : vers un nouveau "scandale de l’amiante" ? En pire...

L’amiante et le dioxyde de titane "sont vraiment similaires et ont la même puissance" toxique, selon le Professeur Jürg Tschopp, Prix Louis-Jeantet de médecine 2008. Problème : le dioxyde de titane est désormais présent partout, et en quantité.
Nanoparticules - dangers - dioxyde de titane

Depuis quelques années, les nanoparticules (molécules 100 à 1000 fois plus petites qu’une cellule humaine, un million de fois plus fines qu’un cheveu) inquiètent les autorités sanitaires au plus haut point. Pour autant, rien n’est fait pour les encadrer et elles échappent toujours à toute législation. Du coup, les industriels nous en refourguent en loucedé, et en grandes quantités. Plus de deux millions de tonnes de dioxyde de titane nanométrique (nano-TiO2) sont produites chaque année dans le monde, un chiffre multiplié par deux en moins de dix ans.

http://www.lesmotsontunsens.com/dioxyde-de-titane-scandale-de-amiante-voire-pire-8936


29 décembre 2010 Nanotechnologies Brèves Toulouse, les nanos et La Dépêche du Midi

Encore un pseudo-débat sous surveillance policière

vendredi 24 décembre 2010 par Un techno-rat toulousain

On se souvient qu’en 2009, Nicolas Sarkozy a confié une mission d’études pour le développement des nanotechnologies françaises à trois techno-maîtres : Jean Therme, patron du CEA-Grenoble, de Minatec, et des grands projets de la cuvette grenobloise ; Dominique Vernay, du groupe d’armement et d’électronique Thalès ; et Alain Costes, de la fondation InNaBioSanté de Toulouse.

Grenoble, Saclay, Toulouse, sont les avant-postes de la France dans la guerre mondiale pour les nanotechnologies. A Toulouse comme à Grenoble, la presse locale assure la propagande auprès des techno-rats. La Dépêche du Midi, comme le Daubé, encourage l’avènement du nanomonde, par un inlassable pétrissage de l’opinion. Entre deux articles à la gloire des start up et des laboratoires locaux, elle organise ses propres opérations d’acceptabilité.

Le 15 décembre dernier, un techno-rat toulousain a tenté de se glisser parmi le public d’un pseudo-débat avec Alain Costes. Voici son récit.

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=290


18 novembre 2010 Nanotechnologies Brèves La nanotechnologie jugée trop gourmande en énergie et en ressources

En recourant à des nanomatériaux de l’ordre du milliardième de mètre, aux propriétés décuplées, la nanotechnologie modifie la matière au niveau de l’atome et des molécules. Applicable à diverses matières (métal, céramique, polymère…), elle a de nombreux adeptes, notamment auprès de la grande distribution. Elle permet notamment de prolonger la durée de vie des produits emballés en rayons. On la retrouve dès lors dans la filière alimentaire (emballages, compléments nutritifs, transformation de la viande…) mais également dans les domaines textile, cosmétique etc.

http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=4469


17 septembre 2010 Nanotechnologies Brèves « Nanoproduits : le silence des industriels pourrait leur nuire »

Alors que Novethic publie une étude sur la communication et la transparence des entreprises concernant les nanotechnologies, Dorothée Benoit-Browaeys, déléguée générale de l’association Vivagora, décrypte les enjeux sanitaires et environnementaux de ces produits encore peu connus des consommateurs.

http://www.novethic.fr/novethic/entreprises/impact_local/sante/nanoproduits_silence_industriels_pourrait_leur_nuire/131174.jsp?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_content=novethicInfo&newsletter=ok


18 août 2010 Nanotechnologies Brèves Chaussette qui pue, bienfaitrice de l’humanité

La chaussette qui pue sauvera-t-elle l’humanité ? En tous cas, celles vendues comme « antibactériennes » ne lui font pas du bien, explique New Scientist. Car les nanoparticules d’argent intégrées au tissu ne perdent pas leur capacité de réduire les bactéries quand elles débarquent dans la nature. Parce que bien évidemment, même la chaussette anti-odeurs, ça se lave. Et ces petites poussières finissent dans les eaux usées puisqu’elles ne sont pas retenues dans les stations d’épuration.

http://effetsdeterre.fr/2010/08/18/chaussete-qui-pue-bienfaitrice-de-lhumanite/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+effetsdeterre%2FgTfO+%28Effets+de+terre%29


1er juillet 2010 Nanotechnologies Brèves Zoom sur les nanos et l’alimentation

http://nano.acen-cacen.org/ActuHebdo2010sem26

L’Actu hebdo des nanos

23-29 juin 2010 : Zoom sur les nanos et l’alimentation

De Strasbourg à Chicago, en passant par à Abu Dhabi et Washington D.C., les "nanos dans l’alimentation" sont au goût du jour... Elles ne sont pas nécessairement du goût de tout le monde mais elles sont en tout cas au menu des parlementaires européens, ONG, et industriels dans les jours à venir. Les consommateurs et citoyens, eux, doivent pour l’instant se contenter de quelques miettes d’informations.

Afin d’assurer son rôle de veille citoyenne sur le champ des nanotechnologies, l’ACEN - qui a inscrit le dossier "Nano et Alimentation" parmi les chantiers urgents à traiter - vous propose donc un petit retour sur les principaux enjeux dans le domaine des nanos et de l’alimentation que nous allons développer sur le site dans les jours et semaines qui viennent.


16 juin 2010 Nanotechnologies Brèves Zoom sur les nanos en matière de santé : "bienfaiteurs de l’humanité" versus "apprentis sorciers" ?

Notre revue de l’actu des nanos est placée cette semaine sous le signe de la santé, où les "avancées" permises (ou promises) par les recherches et applications nanotechnologiques ont fait l’objet de nombreux communiqués de presse et articles... et de (plus rares) remises en question ou débats. Derrière ces innovations purement scientifiques, des questions de valeur et de choix politiques se trament, sans que nous en soyions toujours bien informés, ni consultés. Pourtant les citoyens ont leur mot à dire...

* De nombreuses promesses d’innovations médicales
* Quels risques ou dérives possibles ?
* Quelles valeurs et quelles visions politiques derrière ces découvertes, innovations ou promesses ?
* Google "partie prenante" et pris à partie sur les questions de santé et de nanotechnologies

http://nano.acen-cacen.org/ActuHebdo2010sem24


13 juin 2010 Nanotechnologies Brèves Nanoparticules, méga-incertitudes sur la santé

Utilisées dans l’industrie pour améliorer la performance des produits, les nanoparticules sont déjà présentes dans 1 000 produits de consommation courante, alors qu’on sait très peu de chose sur leurs effets sur la santé des salariés et de la population.

http://www.humanite.fr/Nanoparticules-mega-incertitudes-sur-la-sante,2767957


11 juin 2010 Nanotechnologies Brèves Face aux nanotechnologies, l’Afsset appelle à « agir sans attendre »

Pour sortir du silence des nanos : visitez le site de l’Acen !
Le gouvernement s’apprête à rendre publique sa décision quant aux suites à donner au débat public national sur les nanotechnologies. L’Acen (Alliance citoyenne sur les enjeux des nanotechnologies) vient d’ouvrir le site d’information et de partage où les citoyens trouveront réunies des informations contextualisées et des analyses approfondies sur les enjeux sociétaux soulevés par les nanotechnologies.

Le débat public national a rendu encore plus visible et pressant le besoin déjà maintes fois exprimé d’une information sur ces sujets. Le développement rapide des nanos bénéficie de financements publics considérables, malgré de nombreuses incertitudes et controverses quant à leur définition, leur utilité, leur finalité et les risques associés.

Le site est une réponse à ce besoin et propose une plate-forme de partage d’informations (points de vue et analyses avec tous ceux que les débats, discussions et informations existantes ont laissé sur leur faim) ; une mise en perspective des enjeux sanitaires, environnementaux, économiques et géopolitiques, éthiques et démocratiques soulevés par les nanos.

Le site pose les questions que les citoyens veulent voir débattre et résoudre collectivement. Il prend à contre-pied les discours convenus ou étriqués, qui sous prétexte de secret industriel ou de problèmes techniques de définition des nanoparticules, escamotent les enjeux cruciaux des nanos. Il vise ainsi à offrir un tableau général des nanos, avec une présentation du contexte dans lequel elles sont apparues et évoluent aujourd’hui, des principaux protagonistes, et des principales scènes où elles se déploient. Il tente de mettre à nu les mythes et les réalités des nanos, et de dissiper le brouillard qui cache derrière le même terme « nano » les nanoparticules, nanomatériaux, nano-objets, nanomédicaments, ou la nanoélectronique qui n’ont en commun ni la finalité ni les risques.
Son but est aussi de fouiller les coulisses et autres zones d’ombre où sont et seront prises les décisions, et de lancer des pistes pour les chantiers urgents que la société civile veut voir aboutir, en lien avec les sujets d’actualité sur lequel il proposera une veille régulière et suivie.

Le site offre l’avantage d’apporter une pluralité de points de vue, en provenance d’acteurs et d’horizons différents – associatifs, syndicaux, académiques, publics et para-publics, élus ou industriels – partageant la volonté d’éclairer et de suivre les développements, interrogations, menaces ou controverses qui entourent les nanotechnologies. Par cette dynamique pluraliste, le site de l’Acen constitue une contribution significative au déploiement de la démocratie sur les choix en matière de nanosciences et nanotechnologies.

Jean-Claude Vitran représente la LDH dans l’Acen.

Visiter le site sur de l’Acen : http://nano.acen-cacen.org


2 juin 2010 Nanotechnologies Brèves Ouverture du Site ACENano

Ouverture de Site ACENano, ce 1er juin !

L’Alliance citoyenne sur les enjeux des nanotechnologies ouvre, ce 1er juin 2010, le site de veille citoyenne sur les nanotechnologies.

Ce site d’informations porté par la société civile (une quinzaine d’associations impliquées) offre enfin aux citoyens une information (im)pertinente sur les nanotechnologies !

Alors que le gouvernement s’apprête à rendre publique sa décision quant aux suites à donner au débat public national sur les nanotechnologies, ce site dépasse les postures caricaturales pro- ou anti-nanos, et lève le rideau sur les questions précises que tous les citoyens entendent poser, débattre, et résoudre collectivement.

Créée en 2009, à l’initiative de l’association Vivagora avec le soutien de la Fondation pour le Progrès de l’Homme, l’Alliance Citoyenne sur les Enjeux des Nanotechnologies (ACEN) est la plate-forme de dialogue de tous ceux qui veulent faire des nanos une affaire publique.

Email : contact acen-cacen.org


25 mai 2010 Nanotechnologies Brèves Nanotechnologies : « Eviter que l’histoire de l’amiante ne se répète »

Par Agnès Rousseaux (25 mai 2010)

En France, plusieurs milliers de salariés, dans l’industrie ou la recherche, sont exposés aux nanoparticules. Sont-ils suffisamment protégés et informés ? La médecine du travail peut-elle dépister d’éventuelles pathologies pulmonaires ou cancers liés aux nanomatériaux ? Il faut se rendre en Suisse pour le savoir : la Suva, première caisse d’assurance pour les travailleurs suisses, a publié des recommandations sur la manipulation des nanoparticules. Entretien avec le docteur Marcel Jost, chef de la division Médecine du travail.

http://www.bastamag.net/article988.html


16 avril 2010 Nanotechnologies Brèves Une connaissance très imparfaite des risques

Selon la Commission nationale du débat public qui a publié mardi 13 avril le compte-rendu du débat sur des nanotechnologies, l’impact de ces dernières sur l’être humain et sur l’environnement est loin d’avoir été évalué par manque de financements. Les questions de la gouvernance, de la participation de la société civile, de l’information publique ont également été soulignées.

http://www.developpementdurablelejournal.com/spip.php?article6348


14 avril 2010 Nanotechnologies Brèves Bilan du débat public sur le développement et la régulation des nanotechnologies

i) Bilan du débat public sur le développement et la régulation des nanotechnologies 15 octobre 2009 – 24 février 2010 (16 pages)
dressé par le Président de la Commission nationale du débat public - 9 Avril 2010

ii) Débat Public Nanotechnologies (156 pages)
Compte rendu établi par le Président de la Commission particulière du débat public - 9 avril 2010

Ces documents peuvent être consultés/téléchargés à l’adresse suivante
http://www.debatpublic-nano.org/informer/bilan_debat.html


28 mars 2010 Nanotechnologies Brèves : entre avancée technologique et catastrophe annoncée ?

De l’ordre du milliardième de mètre, les nanomatériaux possèdent des propriétés spécifiques, décuplées par rapport aux matériaux classiques (superplasticité…). Grâce à leur capacité hors du commun, ils gagnent de plus en plus de terrain, s’immisçant dans de multiples domaines d’application (agroalimentaire, électronique, industrie pharmaceutique, textile, cosmétologie…).

http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=4155


26 mars 2010 Nanotechnologies Brèves Nanoproduits : les alertes des Amis de la Terre hélas confirmées par l’AFSSET

Alors que les Amis de la Terre alertent depuis plusieurs années sur les risques des nanoparticules présentes dans les produits de consommation, l’AFSSET vient de confirmer que l’innocuité de ces substances est loin d’être avérée. Pire, on n’est même pas encore en mesure d’évaluer réellement leurs effets environnementaux et sanitaires. Les Amis de la Terre appellent plus que jamais à un moratoire.

http://www.hns-info.net/spip.php?article22527


26 mars 2010 Nanotechnologies Brèves Face aux nanotechnologies, l’Afsset appelle à « agir sans attendre »

Par Agnès Rousseaux (26 mars 2010)

L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail vient de publier une première évaluation des risques liés aux nanomatériaux. Chaussettes sans odeur, ciments, aliments… Les nanotechnologies commencent à se diffuser dans les produits de grande consommation. Sans réglementation, ni études.

http://www.bastamag.net/article958.html


25 mars 2010 Nanotechnologies Brèves Nanoproduits : le principe de précaution préconisé

Des chaussettes antibactériennes aux nanoparticules d’argent ; du ciment autonettoyant au dioxyde de titane ; une crème solaire au même dioxyde de titane ; un antiagglomérant pour sucre de table à la silice… Ce sont les quatre produits passés à la loupe par l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset), qui a rendu, mercredi 24 mars, un avis très attendu sur les "risques liés aux nanomatériaux pour la population générale et dans l’environnement". Verdict : en l’état actuel des connaissances, "le risque ne peut pas être évalué, il ne peut donc pas être exclu".

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/03/24/nanoproduits-le-principe-de-precaution-preconise_1323606_3244.html


24 mars 2010 Nanotechnologies Brèves Nanoproduits : le principe de précaution préconisé par l’Afsset

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/03/24/nanoproduits-le-principe-de-precaution-preconise_1323606_3244.html

Des chaussettes antibactériennes aux nanoparticules d’argent ; du ciment autonettoyant au dioxyde de titane ; une crème solaire au même dioxyde de titane ; un antiagglomérant pour sucre de table à la silice… Ce sont les quatre produits passés à la loupe par l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset), qui a rendu, mercredi 24 mars, un avis très attendu sur les "risques liés aux nanomatériaux pour la population générale et dans l’environnement". Verdict : en l’état actuel des connaissances, "le risque ne peut pas être évalué, il ne peut donc pas être exclu".


9 mars 2010 Nanotechnologies Brèves Mardi 9 mars 2010 France 5 Bienvenue dans le nanomonde

Mardi 9 mars 2010
France 5
Bienvenue dans le nanomonde est une soirée spéciale autour des nanotechnologies. Au programme : 4
documentaires, issus d’une collection ambitieuse sur laquelle France 5 s’est engagée bien avant que
le débat n’arrive sur la place publique.

Chaque volet sera ponctué par un débat.
20:30 - Soirée spéciale : Bienvenue dans le nanomonde
Les nanotechnologies s’apprêtent à faire irruption dans notre univers, et même dans notre " intimité
", notre corps.
Le domaine de la santé risque lui aussi d’être bouleversé par les avancées à l’échelle de la
molécule. Et c’est même peut-être l’un des secteurs dans lequel les choses avancent aujourd’hui le
plus vite. Capteurs chimiques et biologiques permettant un diagnostic permanent ou ponctuel, et
offrant des résultats infiniment plus précis que ceux obtenus jusqu’à présent. Vecteurs de
médicaments qui peuvent s’introduire partout et cibler précisément la maladie ; prothèses
biocompatibles ; les possibilités se multiplient.
Mais attention car ces nouvelles avancées de la science ne sont pas sans poser de nouveaux problèmes
éthiques !

20:30 - DES NANOS AUTOUR DE NOUS

21:30 - DU MICRO AU NANO

22:30 - DES NANOS EN NOUS

23:25 - NANOMONDE ET MAXITROUILLE

Infos http://documentaires.france5.fr/series/bienvenue-dans-le-nanomonde


16 février 2010 Nanotechnologies Brèves Après les OGM, les nanotechnologies s’invitent dans notre assiette

Avant même que Jean Bergougnoux ne livre son rapport sur la campagne d’acceptabilité des nanotechnologies menée par la CNDP depuis le 15 octobre 2009, Pièces et Main d’œuvre vous en livre la primeur. Les sceptiques noteront au passage que pas une de nos annonces, depuis le mois de septembre 2009, n’a été démentie par les faits, et que toutes au contraire ont été vérifiées. Notre bilan à nous : pendant le fiasco de sa tournée publicitaire, le nanomonde progresse, conforme à sa nature invasive et pervasive. Assez débattu, c’est maintenant qu’il faut le combattre.

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=244


3 février 2010 Nanotechnologies Brèves Le débat national sur les nanotechnologies fait naufrage

Par Agnès Rousseaux (2 février 2010)

Les nanotechnologies vont-elles s’imposer dans la société sans véritable débat démocratique, comme auparavant l’industrie nucléaire ou les OGM ? Lancé en grandes pompes par huit ministères en octobre dernier, le débat national sur les nanotechnologies touche à sa fin dans une relative indifférence médiatique. Pourtant, cette question concernera au premier chef les générations futures.

http://www.bastamag.net/article846.html


31 janvier 2010 Nanotechnologies Brèves Nanotechnologies (et sciences), quel débat aux Etats-Unis ?

« Des nazis ! » C’est ainsi que des scientifiques américains effarés qualifient les anti-nanos. En France ils empêchent systématiquement le débat public promis lors du Grenelle de l’environnement. Et aux Etats-Unis, les grands choix technologiques sont-ils plus démocratiques ?

Je ne reviens pas sur les enjeux du débat, presque tout a déjà été écrit sur les promesses et les risques des nanotechnologies. Cet article récent de Libération est parfait de concision. Plus ancien, un de mes articles apportait également des éléments. Et Rue89 a posé ici la question de l’éventuel boycott du débat national.

http://www.rue89.com/american-ecolo/2010/01/31/nanotechnologies-et-sciences-quel-debat-sur-aux-etats-unis-136193


29 janvier 2010 Nanotechnologies Brèves « Avec les nanotechnologies, nous entrons dans une société de contrainte, totalitaire »

Par Agnès Rousseaux (29 janvier 2010)

Le développement des nanotechnologies amènera-t-il une société de surveillance totale, où le comportement de chaque être humain sera épié et analysé en permanence ? Allons-nous vers une tyrannie technologique, où l’homme-machine sera prisonnier de la société-fourmilière ? Des réflexions portées par le collectif grenoblois Pièces et main d’œuvre, qui fait partie des plus anciens et des plus farouches opposants aux nanotechnologies. Rencontre avec ces militants, critiques du « système technicien », qui ont bien voulu répondre, par écrit, à nos questions.

http://www.bastamag.net/spip.php?article872


26 janvier 2010 Nanotechnologies Brèves Les nanotechnologies, gros débouchés et débats agités

Ce mardi soir, un nouveau débat public a été annulé à Orsay pour cause de « dégradations » la nuit dernière. Pourquoi les nanotechnologies suscitent-elles des réactions épidermiques ? Où les trouve-t-on, à quoi servent-elles ? Les réponses.

http://www.liberation.fr/sciences/0101615776-les-nanotechnologies-gros-debouches-et-debats-agites


20 janvier 2010 Nanotechnologies Brèves ATTAC 92 a réalisé une video sur les nanotechnologies, avec Bernard Kervella

ATTAC 92 a réalisé une video sur les nanotechnologies, avec Bernard
Kervella, du Conseil Scientifique de ATTAC.

Vous pouvez la visualiser sur la page ATTAC 92 de dailymotion :
http://www.dailymotion.com/attac92

Le permalien sur dailymotion :
http://www.dailymotion.com/video/xbw0zs_attacnanotechnologieskervella_news

voici les questions :
1/ que signifie le terme "nano" ?
2/ quelle différence faîtes-vous avec la micro-électronique ?
3/ comment les nanotechnologies sont-elles apparues ?
4/ quelles en sont les applications ?
5/ quels en sont les problèmes et les dangers ?
6/ Aujourd’hui, où en sont la recherche et le développement industriel ?
7/ Un débat est organisé par le gouvernement : où en est-on ?
8/ Quelle est la position de ATTAC ?

Merci de diffuser.

ATTAC 92


14 janvier 2010 Nanotechnologies Brèves : tous cobayes de la nano-bouffe ?

Par Agnès Rousseaux (14 janvier 2010)

Après les OGM, les nanotechnologies s’invitent dans notre assiette : les nano-aliments, traités avec des nano-pesticides et contenus dans des nano-emballages, se multiplient. A la clé : de faramineux profits financiers pour les industriels et des risques environnementaux et sanitaires aujourd’hui impossibles à évaluer. Le tout dans une totale - et incroyable - absence de règles et de contrôles.

http://www.bastamag.net/spip.php?article838


17 décembre 2009 Nanotechnologies Brèves Communiqué Attac France concernant le débat public sur les nanotechnologies

Face à la puissance des lobbies industriels, certains opposants aux nanotechnologies ont décidé de refuser un débat biaisé. Des incidents se sont produits dans certaines villes : Grenoble, Caen… Sans mettre en doute la bonne foi des organisateurs de ce débat public, on peut craindre qu’il ne pèse que fort peu sur les décisions des industriels.

Attac France dénonce :
 l’insuffisance d’information objective, pluraliste et contradictoire autour des nanotechnologies, leurs enjeux, leurs utilisations et leurs risques,
 les formes souvent manipulatoires que prennent les débats, où les experts – le plus souvent proches de l’industrie – « informent » la population des avantages des nanotechnologies,
 l’utilisation de ces nanotechnologies sans connaissance des risques précis qu’elles entraînent.

C’est pourquoi Attac France demande :

http://www.france.attac.org/spip.php?article10600


11 décembre 2009 Nanotechnologies Brèves En raison des "troubles", la Commission nationale du débat public invente le débat public sans public

Après son fiasco grenoblois du 1er décembre, la Commission nationale du débat public et son président Bergougnoux règlent le problème des troubles d’opinion en supprimant le public, nous apprend une dépêche AFP de ce mercredi 9 décembre 2009 (voir ci-dessous).

http://www.nanomonde.org/En-raison-des-troubles-la


9 décembre 2009 Nanotechnologies Brèves Bergougnoux, président de la CNDP : "Ce qui pue dans les nanotechnologies : les chaussettes"

Après huit réunions de la campagne d’acceptabilité pour les nanotechnologies commanditée par le gouvernement, chacun a pu constater le dévouement des membres de la Commission nationale du débat public. "Je pourrais me consacrer à d’autres activités beaucoup plus lucratives, si je n’avais pas confiance en le fait que ce que nous faisons peut être utile", jurait le président, Jean Bergougnoux, à Clermont-Ferrand.

http://www.nanomonde.org/Bergougnoux-president-de-la-CNDP


7 décembre 2009 Nanotechnologies Brèves L’impossible neutralité de la Commission nationale du débat public

dimanche 6 décembre 2009, par Pièces et main d’œuvre

http://www.nanomonde.org/L-impossible-neutralite-de-la

La CNDP et son président Bergougnoux nous serinent leur "neutralité" sur les nanotechnologies, censée les placer au-dessus de la mêlée des "pour" et des "contre", comme un chercheur sur son microscope se contentant d’observer un bouillon de culture. Or l’observation n’est jamais neutre, et tous les scientifiques, physiciens, biologistes ou ethnologues, savent à quel point elle influence leurs résultats.

Surtout, prétendre à la neutralité, tel l’arbitre du match de foot, laisse croire que deux équipes égales s’affrontent sur le terrain. Comme si la puissance de l’Etat, de l’industrie et des laboratoires de recherche - leurs milliards de crédits, leurs personnels, leurs appareils technico-administratifs, policiers et de communication - pouvait se comparer à l’activité des opposants aux nécrotechnologies, réduite de fait à la simple expression. Des mots contre un rouleau compresseur à pleine vitesse.

Même l’ingénieur Bergougnoux doit pouvoir résoudre ce problème élémentaire : sachant que sur les deux plateaux d’une balance reposent, d’un côté un morceau de plomb, de l’autre une plume, si l’on ajoute le même poids des deux côtés – un poids neutre par conséquent – de quel côté penche la balance ? Dit autrement : rester neutre entre la chèvre et le chou favorise qui ?

La posture neutre dans un rapport de forces inégales favorise mécaniquement le pouvoir face aux sans-pouvoir, le dominant face au dominé. La neutralité que défendent Bergougnoux et la CNDP, c’est la servilité ordinaire face aux puissants. C’est ainsi que depuis trop longtemps, on n’arrête pas le progrès.

Pièces et Main d’œuvre

5 décembre 2009


5 décembre 2009 Nanotechnologies Brèves Grenoble : compte-rendu du sabotage de la réunion par un témoin

Un témoin de la soirée du 1er décembre à Grenoble a posté son récit sur Indymédia Grenoble. Nous le reproduisons ici.

Pour la CNDP (Commission Nationale du Débat Public), mandatée par le gouvernement pour mener sa campagne d’acceptabilité sur les nanotechnologies, la soirée grenobloise de ce mardi 1er décembre s’annonçait difficile. Elle le fut. A 20h15, devant une assistance venue en grand nombre dans la vaste salle de congrès d’Alpexpo, le président de ladite commission n’eut le temps de prononcer que cinq mots ("Bonjour, je suis Jean Bergougnoux"), déclenchant un assourdissant tonnerre d’applaudissements qui se prolongea plusieurs minutes. Peu surpris, l’homme entreprit alors de réciter une déclaration visiblement préparée, qui s’affichait en parallèle au video projecteur. Pour les bribes que l’on parvint à en saisir, il déplorait un "comportement totalitaire", et informait le public (au cas où ça lui aurait échappé) que "La CNDP (était) dans l’obligation de suspendre le débat", car "un certain nombre de personnes avaient délibérément décidé de perturber la séance."

http://www.nanomonde.org/Grenoble-compte-rendu-du-sabotage


30 novembre 2009 Nanotechnologies Brèves (CNDP-Nanos) Débat bidon dans un bunker

"Le grand public est au centre de notre mission", proclame la Commission particulière du débat public Nanotechnologies sur son site. Et Bergougnoux, son président, d’espérer dans Le Monde, le jour du lancement de sa campagne d’acceptabilité, la participation de 10 000 à 12 000 personnes aux pseudo-débats – soit une moyenne de 590 à 700 participants par ville.

Les compte-rendus des sept premières réunions, établis par la CNDP elle-même, nous informent que seules 200 à 300 personnes se déplacent en moyenne, soit moins de la moitié que prévu. Un échec pour la CNDP ? Certes non. En réalité, l’organisation de ces réunions bidon écarte minutieusement le "grand public" pour réserver le prétendu débat aux experts et contre-experts du nanomonde.

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=226


26 novembre 2009 Nanotechnologies Brèves Un collectif dénonce la dissémination des puces électroniques

Par Ivan du Roy (26 novembre 2009)

Le pôle « traçabilité » de Valence (Drôme) a été investi, le 21 novembre, par des paysans de la Confédération paysanne et un collectif de citoyens grenoblois, Pièces et main d’œuvre. Le pôle « traçabilité » est un centre de recherche national sur les puces « RFID » (Radio Frequency Identification), un système qui permet de stocker des informations dans une puce et de les transmettre à des balises. Ces puces peuvent être placées sur des produits pour « profiler » le consommateur, des titres de transports, des animaux pour les tracer, voir même sur des êtres humains par implantation cutanée : puces contenant le dossier médical de la personne aux Etats-Unis, puces implantées sur des enfants pour avertir leurs parents qu’ils ont bien franchi le portique de l’école au Japon…

http://www.bastamag.net/spip.php?article768


18 novembre 2009 Nanotechnologies Brèves : premier bilan mitigé du débat national

Lille accueillait hier la 6e réunion sur les nanotechnologies axée sur les textiles et les puces RFID. Depuis son lancement le 15 octobre, le débat national a déjà fait étape dans 6 villes sur les 17 prévues d’ici le 23 février. Son bilan est mitigé. Peu populaire, contesté par certains, le débat fait néanmoins émerger des questions importantes.

http://www.journaldelenvironnement.net/fr/document/detail.asp?id=2146&idThema=5&idSousThema=26&type=JDE&ctx=291


12 novembre 2009 Nanotechnologies Brèves Une étude alerte sur un nouveau risque toxique induit par les nanoparticules

Des nanoparticules peuvent endommager les cellules humaines, notamment leur ADN, même à l’abri d’une barrière cellulaire. La démonstration de leur génotoxicité in vitro est rapportée par Gevdeep Bhabra (Southmead Hospital, Bristol) et ses collègues dans un article publié en ligne, jeudi 5 novembre, par la revue Nature Nanotechnology. Un effet indirect à double tranchant : un risque toxique inédit, mais de possibles actions thérapeutiques nouvelles.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/11/09/une-etude-alerte-sur-un-nouveau-risque-toxique-induit-par-les-nanoparticules_1264653_3244.html


9 novembre 2009 Nanotechnologies Brèves Nanotechnologies : s’informer, s’exprimer… et après ?

Nanotechnologies : s’informer, s’exprimer… et après ? (2/2)
Par Jean-Marc Manach le 06/11/09

http://www.internetactu.net/2009/11/06/nanotechnologies-sinformer-sexprimer-et-apres-22/

Confiance et sécurité Coopération Débats Innovation, RD Nanotechnologie Normes et standards Santé écologie biotechnologies confiance Nanotechnologie NBIC politiques publiques

A l’occasion du débat public sur les nanotechnologies, intitulé Je m’informe, je m’exprime, et les polémiques associées (voir la première partie de cet article), il nous a semblé intéressant de s’intéresser à la portée de telles consultations publiques dans d’autres pays - en l’occurrence, le Royaume-Uni.


7 novembre 2009 Nanotechnologies Brèves Phyto Bar : Les nanotechnologies

’arrivée des nanotechnologies dans notre environnement s’est faite avec une discrétion étonnante. Ils sont déjà présents dans nombre de produits d’usage courant (crème solaires, pneus...), des millions d’euros et de dollars leur ont été consacrés en recherche et en développement. Pourtant, ils ne sont presque jamais évoqués devant le grand public, qui ignore souvent jusqu’à leur existence.
Depuis le 15 octobre, un débat organisé par la Commission Nationale de Débat Public à travers la France doit remédier à cette situation. Mais il ne saurait se substituer aux tests et analyses d’impact sur la santé et sur l’environnement, fort peu nombreux jusqu’ici.

Avec Dorothée Benoît-Browaeys , auteur du livre "Le Meilleur des nanomondes"

http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/terre_a_terre/


1er novembre 2009 Nanotechnologies Brèves La nanotechnologie, la nouvelle menace alimentaire ?

Amicalement
CEL %Attac Isère St-Marcellin
Jean-Luc Neyroud

http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=1810
EMERGENCE D’UN NOUVEAU MONDE
Durée : 00:53
Documentaire de 52’ écrit et réalisé par Jean-Pierre Mirouze et coproduit par Flight Movie / CNRS, avec la participation de France 5, du ministère de la Recherche et de l’Inria, avec le soutien du CNC. Musique : Roland Auzet. Production déléguée : Christophe Folcher et Etienne Chambolle. 2006.

Dans le cadre des Rencontres internationales "Image et Science", qui se tiendront cette année du 14 octobre au 12 novembre, Jean-Pierre Mirouze organise, avec des chercheurs du CNRS et de l’Inria (Institut national de recherche en informatique et automatique), un voyage extraordinaire au coeur de nouvelles technologies en passe de révolutionner notre planète.

Sont passées en revue, notamment, la virtualité qui enrichit les perspectives de la réalité ; la communication immédiate à travers Internet et les téléphones portables ; la puissance exponentielle des logiciels qui assistent nos outils les plus quotidiens ; les nanotechnologies (l’accès à l’infiniment petit) permettant de construire des machines de la taille d’une molécule.

La transformation radicale de notre société peut légitimement inquiéter. Les chercheurs du comité d’éthique du CNRS, philosophes ou spécialistes de la communication scientifique, veillent et posent des questions qui doivent interpeller.

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

LE SILENCE DES NANOS

2007 - Julien Colin

75 minutes - Français

L’action se déroule sur l’écran d’un ordinateur connecté au réseau. Une navigation dans le cyberespace permet de découvrir ce que recouvrent les nanotechnologies en terme de programme.

De lien en lien, de site en site, de téléchargement en téléchargement, le film révèle l’histoire de ces technologies émergentes, les visions et les rêves dont elles procèdent ou qu’elles génèrent. Les questions, qui ne sont pas nouvelles : notre rapport à la technologie, au développement, au progrès ; mais qui, devant la révolution technologique annoncée, s’imposent avec acuité.

Il ne s’agit pas d’un documentaire scientifique et technique, qui soit l’illustration voire la vulgarisation des recherches en cours. Ils s’agît d’un film réflexif à partir des technologies "nanos", d’une mise en questionnement critique et néanmoins rationnelle de l’activité scientifique et du développement technologique d’un point de vue anthropologique, philosophique et politique.

Ce film est diffusé librement sur la proposition de son auteur, Julien Colin. Nous vous encourageons vivement à soutenir cette initiative en commandant un DVD sur le site du film par exemple
http://www.lesilencedesnanos.com/

http://www.zalea.org/spip.php?article1478

http://www.lesilencedesnanos.com/spip.php?article11


14 octobre 2009 Nanotechnologies Brèves La nanotechnologie, la nouvelle menace alimentaire ? : n’oublions pas les questions éthiques, sanitaires et environnementales

Communiqué de presse – Mercredi 14 octobre 09

Nanotechnologies : n’oublions pas les questions éthiques, sanitaires et environnementales

Demain, 15 octobre, s’ouvre le débat public sur les nanotechnologies à Strasbourg. France Nature Environnement interviendra au cours des débats. Pour FNE, le développement des nanotechnologies pose trois types de questions :éthiques, sanitaires et environnementales.

Les nanotechnologies (technologies à l’échelle du milliardième de mètre) sont une illustration des Technologies émergentes potentiellement porteuses de risque (TEPPR). Elles sont de plus en plus utilisées pour des produits grand public : produits alimentaires, emballages alimentaires, cosmétiques, bronzants, vêtements…

Ces nanoproduits sont mis sur le marché alors qu’on ne connaît pas les risques qu’ils présentent. C’est pourquoi FNE a demandé un moratoire partiel sur ces produits dès 2007.

Les données disponibles en 2009 ne permettent pas d’évaluer l’exposition de la population aux nanotechnologies ni leurs impacts sur les différentes milieux. Les nanoparticules ont une évidente capacité à disséminer dans les milieux (eau, air, sol écosystèmes, flore, faune).

Il est urgent d’avoir des connaissances sur les risques sanitaires potentiels de ces produits déjà disponibles. Un risque faible par individu mais réel, induirait un véritable problème de santé à l’échelle de la population.

José Cambou, pilote du réseau santé-environnement de FNE, anime au sein de la fédération la réflexion et la prise de position depuis 2006. « La compétitivité et l’importance des marchés ne peuvent décider seuls de l’utilisation des nanotechnologies. Il est urgent de remettre des valeurs autres qu’économiques au cœur des débats. »

Des décisions économiquement, écologiquement et sociologiquement acceptables ne peuvent être prises qu’en concertation avec tous les acteurs : monde de l’entreprise, Etat, mais aussi associations de protection de l’environnement et de consommateurs.

Dans ce contexte d’incertitude, FNE attend des pouvoirs publics qu’ils fassent en sorte silmultanément de favoriser l’amélioration des connaissances et une information transparente du grand public, qu’ils élaborent une réglementation efficace, qu’ils mettent en place des moyens de vigilance et de surveillance adaptés.

FNE travaille sur ce sujet depuis 2006. José Cambou a porté ce dossier lors du Grenelle de l’Environnement dans le cadre du Groupe de travail n°3, durant l’été 2007 « instaurer un environnement respectueux de la santé ». Puis en 2008, nous avons participé au Comop (Comité Opérationnel 19) sur les risques émergents.

Les objectifs de FNE sont clairs :

> La mise en place rapide d’une politique efficace de précaution et prévention des risques liés aux nanotechnologies.

> Obtenir un recensement régulièrement actualisé sur les nanos fabriqués et commercialisés, et qu’il soit disponible au grand public.

> Prendre des mesures adaptées en fonction des usages, des expositions, des risques sanitaires et environnementaux.

> Produire des connaissances scientifiques pour mieux cerner dangers et risques et les rendre publiques.

> Impliquer les parties prenantes incluant les associations de protection de l’environnement pour aboutir à une co-décision et à des mesures dont la pertinence sera réexaminée en fonction de l’évolution des connaissances (gouvernance itérative).

Les demandes de FNE

Elles concernent la communauté scientifique, les industriels, les décideurs politiques et administratifs français et les autorités européennes.

Elles sont développées sur une plateforme en ligne

Une information transparente sur les nanotechnologies

Pour FNE, pour évaluer les risques liés aux nanotechnologies, il est nécessaire de connaître ce qui est produit et commercialisé.
FNE demande un site d’information sur les nanotechnologies en français

FNE demande donc un étiquetage adapté à partir de 2010 de tout produit contenant des nanoparticules, commercialisé dans un circuit grand public ou professionnel. FNE demande également que la déclaration produit contienne des informations plus exhaustives possibles et soit accessible sur le Net. Sans étiquetage clair, les débats resteront théoriques.

En plus d’éviter le risque de consommer des produits contre-indiqués, un étiquetage clair permet un choix éclairé du consommateur une amélioration des connaissances scientifiques.

Un étiquetage transparent des nanotechnologies consiste à afficher :
 la taille et la structure des particules
 la concentration en nanoparticules
 la structure du substrat
 la nanotechnologie utilisée
 sa classification.

La prise en compte des risques d’exposition des salariés et la sécurité au travail

Manipuler les nanotechnologies sans information suffisante, c’est le risque de s’exposer à un danger par ignorance. Tous les salariés concernés par les nanotechnologies, de la production à la gestion du déchet, doivent bénéficier d’un ensemble de mesures de prévention et de précaution.
 Les salariés doivent être informés et formés aux risques éventuels. Les risques d’explosion de certains nanomatériaux existent.
 La médecine du travail doit surveiller ces salariés et être formée aux risques liés aux nanotechnologies.
 Une surveillance sanitaire sous la forme d’un étude de cohorte doit être menée
 Les services d’intervention d’urgence doivent être formés aux risques spécifiques des nanoparticules et nanomatériaux, aux procédures adaptées et aux protections individuelles.

Vigilance et surveillance à tous les stades

En l’état des connaissances, il est nécessaire de réduire au maximum l’exposition aux risques et de fournir aux scientifiques des éléments d’étude.

L’Etat doit surveiller les installations fabriquant des nanoparticules, prévoir des dispositifs de surveillance de l’air ambiant, de l’intérieur et des eaux de surface à proximité de ces installations. Les déversements de nanoparticules et de nanomatériaux dans les milieux doivent être interdits dans les plus brefs délais.

Des moyens financiers suffisants, cohérents avec les investissements industriels, doivent être consacrés à la prévention des risques.

Le cahier d’acteur de FNE pour sa participation à la Commission particulière du débat public Nanotechnologies sera disponible sur le site de FNE à partir du 15 octobre à cette adresse : http://www.fne.asso.fr/com/pdf-2/fne_cahier_acteur_nano.pdf

Pour plus d’informations, consultez également le dossier nanotechnologies sur le site de FNE http://www.fne.asso.fr/fr/themes/sub-category.html?cid=170


9 octobre 2009 Nanotechnologies Brèves Les nanotechnologies au service de la fabrication des vaccins

"La fabrication des vaccins avec les "nanostructures naturelles" que sont les virus modifiés permettra de diviser par deux les délais de création de vaccins par la technologie classique", a annoncé lundi 27 juillet Boris Naroditski, directeur adjoint de l’Institut Gamalei d’épidémiologie et de microbiologie. "A la base du projet - les nanoparticules obtenues sur la base de nanostructures d’adénovirus recombinant", a expliqué le scientifique lors d’un point de presse à la Corporation russe des nanotechnologies (Rosnano), consacré au lancement du projet de fabrication de nano-vaccins et de bio-préparations thérapeutiques.

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/60727.htm


2 octobre 2009 Nanotechnologies Brèves L’entrée annoncée dans l’ère du nanomonde suscite l’inquiétude

Technologie capable de manipuler la matière à des échelles infinitésimales, équivalant au milliardième de mètre (1), la nanotechnologie ne cesse d’être plébiscitée comme la révolution technologique de ce siècle. Il est vrai que, grâce à ses techniques de miniaturisation, elle octroie aux nanostructures des propriétés remarquables, à l’image d’effets de superplasticité et de déformation, qui en font un allié de poids dans des domaines aussi variés que l’électronique, l’industrie pharmaceutique, la cosmétologie, l’agroalimentaire ou encore l’habillement. Toutefois, pour prometteuse que soit cette technologie révolutionnaire, elle soulève de plus en plus de questions quant à un potentiel impact sur la santé humaine.

http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=3922


25 septembre 2009 Nanotechnologies Brèves La nanotechnologie, la nouvelle menace alimentaire ? Nanotechnologies : le débat national démarre le 15 octobre

Les Français appelés à donner leur avis sur les nanotechnologies

24/09/2009 10:27
Les modalités du débat public national sur les nanotechnologies qui se déroulera du 15 octobre au 23 février 2010 dans 17 villes françaises (1) et sur un site internet dédié (2), ont été dévoilées mercredi 23 septembre, lors d’une conférence de presse au Meeddm.

http://www.journaldelenvironnement.net/fr/document/detail.asp?id=1770&idThema=5&idSousThema=26&type=JDE&ctx=66

http://www.debatpublic-nano.org/


23 septembre 2009 Nanotechnologies Brèves Le nanomonde, c’est maintenant qu’il faut le combattre

Bayer, L’Oréal, Unilever, Nestlé, Arkema, IBM, etc. Les multinationales investissent depuis des années dans les nanotechnologies, un marché évalué à mille milliards de dollars en 2015. Agro-alimentaire, automobile, textile, électronique, cosmétiques, bâtiment, pharmacie, armement, etc : de nombreux secteurs sont concernés.

Les gouvernements financent ces recherches, dont ils attendent un surcroît de puissance économique et militaire. Nicolas Sarkozy a lancé le plan Nano-Innov pour la France : un investissement de 70 millions d’euros pour 2009, qui s’ajoute au financement public de laboratoires et d’entreprises (CEA, STMicroelectronics, etc). A Grenoble, le premier pôle européen de nanotechnologies, Minatec, a été inauguré sous protection policière en 2006.

http://www.robin-woodard.eu/spip.php?article881


28 juin 2009 Nanotechnologies Brèves Nanotechnologies et macrodélires

Publié le 26 juin 2009

Les Amis de la Terre. Franchement, la classe. Au point de départ de cette association mondiale, un Américain, David Brower. Il avait soupé des flonflons, qu’on n’appelait pas encore des Grenelle de l’Environnement. Président du très prestigieux Sierra Club, il avait décidé en 1969 de quitter cette vieille dame hélas grabataire, et de créer du neuf. Friends of the Earth venait de naître. En France, le navigateur et écrivain Alain Hervé embrayait l’année suivante, réussissant à place dans le comité de parrainage des Amis de la Terre des personnalités aussi microscopiques que Claude Lévi-Strauss, Pierre Fournier (de Charlie-Hebdo, du seul et vrai Charlie-Hebdo), Jean Rostand, Théodore Monod, Jean Dorst.

http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=594


18 juin 2009 Nanotechnologies Brèves La nanotechnologie influerait-t-elle sur nos défenses immunitaires ?

Incarnation des progrès réalisés en matière de miniaturisation de la matière, la nanotechnologie a aujourd’hui le vent en poupe. Equivalant au milliardième de mètre, soit 30 000 fois plus fin que l’épaisseur d’un cheveu, le nanomètre ouvre effectivement un large champ d’applications, la manipulation d’éléments à des dimensions aussi infinitésimales permettant de développer des propriétés dont sont exempts les objets de tailles supérieures. Ainsi, les nanostructures peuvent manifester des effets de superplasticité octroyant à des matériaux solides de grandes capacités d’élasticité et déformation. Du point de vue électrique, la nanotechnologie permet également d’obtenir des niveaux de conductivité dont la performance défie largement celle des matériaux standards.

http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=3800


11 juin 2009 Nanotechnologies Brèves« Le Meilleur des nanomondes », lecture flippante mais utile

Si vous cherchez encore un livre à fourrer dans vos bagages de vacances pour vous cultiver sans forcer et aborder la rentrée plus alerte, moins manipulable, je vous suggère une piste : « Le Meilleur des nanomondes », de la journaliste Dorothée Benoit-Browaeys.

L’auteur est spécialiste des sciences du vivant et des technologies associées. Un de ses chevaux de bataille est le domaine, controversé et fascinant, des nanotechnologies.

Vivagora, l’association citoyenne qu’elle a participé à fonder en 2003, est un acteur principal du débat public sur le sujet. Dorothée vient d’enfoncer plus loin le bouchon de l’information en publiant ce livre aux éditions Buchet/Chastel.

http://www.rue89.com/infusion-de-sciences/2009/06/11/le-meilleur-des-nanomondes-lecture-flippante-mais-utile


8 juin 2009 Nanotechnologies Brèves BANG ou la convergence des technologies. Nanotechnologies et art

Ce document de synthèse reprend les principales informations et les discussions d’un séminaire international et d’un forum public sur les enjeux de la convergence des technologies, organisés à Montpellier en novembre 2008. Il a pour objet d’apporter au public les informations utiles à l’élaboration d’une réflexion sur les développements récents des nanotechnologies, ainsi que sur les enjeux éthiques, culturels, sociaux et sanitaires qui leur sont liés.

5,00EUR

En savoir plus : http://www.bede-asso.org/lang/fr/nos_actions/veille_coalition/democratisation_gouvernance/bang.php


20 mai 2009 Nanotechnologies Brèves Nanotechnologies : un risque émergent en plein essor

Nanotechnologies : un risque émergent en plein essor

Auteur : Aurélia Dejean de La Bâtie
Source : Lamy Hygiène et Sécurité, n° 153, Mai 2009

Le : 16/05/09

**************

Parmi les risques chimiques émergents auxquels sont exposés les
travailleurs européens, les nanotechnologies sont les plus
préoccupantes. Telle est la principale conclusion du rapport de l’Agence
européenne de la sécurité et de la santé (EU-OSHA) récemment publié.

http://www.wk-hsqe.fr/actualites/detail/11832/nanotechnologies-un-risque-emergent-enplein-essor.html


8 mai 2009 Nanotechnologies Brèves Nanotechnologies : le gouvernement veut monter une vraie filière française

Publié par :
http://www.vnunet.fr/news/nanotechnologies_le_gouvernement_veut_monter_une_vraie_filiere_francaise-2030731
Le : 06/05/09

**************

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a présenté
le plan Nano-INNOV, doté d’une première enveloppe de 70 millions d’euros.

"Je veux que la France soit à la pointe des nanotechnologies, y compris
d’ailleurs dans la recherche sur leur impact sur la santé, qui sera
financé dans le cadre du Grenelle de l’environnement", avait déclaré
Nicolas Sarkozy à l’occasion d’un discours de clôture des premières
Assises européennes de l’innovation le 9 décembre dernier.

Fidèle à la ligne définie par le Président de la République, Valérie
Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a
présenté le 5 mai le plan Nano-INNOV (ou "Nanotechs").


7 avril 2009 Nanotechnologies Brèves La nanotechnologie, la nouvelle menace alimentaire ? Les citoyens face aux nanotechnologies

Les citoyens face aux nanotechnologies

Publié par : Attac France
Le : 5 avril 2009
Un article issu de : Les citoyens face aux nanotechnologies

À voir en ligne ici : http://www.france.attac.org/spip.php?article9770

******************

« Quand les technologies du XXIe siècle convergeront, l’humanité pourra
enfin, grâce à elles, atteindre un état marqué par la paix mondiale, la
prospérité universelle et la marche vers un degré supérieur de
compassion et d’accomplissement. »
Sommaire

* I. Domaines d’applications des nanotechnologies
* II. Risques sanitaires identifiés
* III. Problèmes éthiques
* IV. Recommandations

Ces fortes paroles figurent dans le document officiel américain qui a
lancé, en juin 2002, un vaste programme interdisciplinaire, richement
doté en fonds fédéraux. Celui-ci est dénommé Converging Technologies,
mais est plus connu sous le sigle NBIC, qui désigne la convergence entre
nanotechnologies, biotechnologies, technologies de l’information et des
sciences cognitives [1]. C’est le premier de ces quatre ensembles de
disciplines scientifiques et techniques, les nanotechnologies, qui en
constitue la pointe avancée.


6 avril 2009 Nanotechnologies Brèves La nanotechnologie, la nouvelle menace alimentaire ? Nanomatériaux : les députés européens demandent une extension de la circulaire Reach

Publié par : http://www.viva.presse.fr/Nanomateriaux-les-deputes_11842.html
Le : 03.04.09

En début de semaine, les députés européens de la Commission de
l’environnement et de la santé publique ont demandé à la Commission
européenne d’être plus prudente « dans l’introduction sur le marché des
produits qui comportent des nanoparticules ».


27 mars 2009 Nanotechnologies Brèves Dominique Vinck, Les Nanotechnologies, Paris, Le Cavalier bleu

Dominique Vinck, Les Nanotechnologies, Paris, Le Cavalier bleu, Coll. Idées
reçues, 2009, 128 pages, ISBN 978-2-84670-237-9, 9.50 euros

Sommaire

Qu’est-ce que les nanotechnologies ?

 « Les nanotechnologies sont les technologies de l’infiniment petit. »

 « Les nanotechnologies, c’est compliqué ; on n’y comprend rien. »

 « La nanotechnologie, c’est un jeu de construction avec des atomes. »

 « Les nanotechnologies, c’est une nouvelle révolution industrielle. »

 « Les nanotechnologies, c’est l’affaire de quelques savants fous. »

 « Les nanotechnologies, c’est l’affaire de quelques-uns qui tirent les
ficelles. »

À quoi servent les nanotechnologies ?

 « Les nanotechnologies sont déjà là. »

 « Avec les nanotechnologies, le bonheur est enfin pour demain. »

 « Les nanotechnologies sont détournées à des fins militaires. »

 « Les nanotechnologies s’imposeront inéluctablement. »

Des craintes fondées ?

 « Le public et les opposants ont des peurs exagérées. »

 « Les nanotechnologies mettent en péril les générations futures. »

 « Les nanotechnologies sont plus dangereuses que l’amiante et les OGM. »

 « Les scientifiques manquent de conscience citoyenne. »

 « La solution, c’est la démocratie participative. »

Les nanotechnologies dans le monde

 « Si on ne les fait pas, les Chinois les feront. »

 « Les nanotechnologies ne font que renforcer la division entre pays riches et
pays pauvres. »

Professeur à l’université Pierre Mendès France (sciences sociales) et à
l’Institut national polytechnique de Grenoble, Dominique Vinck est spécialiste
de la sociologie des sciences et des techniques, il est membre du laboratoire
PACTE Politique- Organisations (CNRS, IEP, université Pierre Mendès France,
université J. Fourrier).

http://www.lecavalierbleu.com/f/index.php?sp=liv&livre_id=215


24 mars 2009 Nanotechnologies Brèves Le Meilleur des nanomondes est paru chez Buchet Chastel

Le Meilleur des nanomondes est paru chez Buchet Chastel.
Je vous invite à feuilleter le livre en ligne à l’adresse

http://www.libella.fr/buchet-chastel/auteurs/browaeys/nano/

Les rendez vous sont pris aussi cette semaine :
- Chez Philippe Petit, pour “Sciences et conscience”, sur France Culture le jeudi 26 mars de 14h à 15h
- Chez Matthieu Vidard, pour La tête au Carré sur France Inter, le vendredi 17 mars, de 14h à 15h

Enfin, apportez vos commentaires sur LE BLOG
http://le-meilleur-des-nanomondes.blogspot.com/

Bien amicalement

Dorothée Benoit Browaeys


5 mars 2009 Nanotechnologies Brèves Nanotechnologies : Un débat public à l’automne

Hier, sept ministères concernés par les nanotechnologies ont demandé à la Commission nationale du débat public d’organiser un débat national sur le développement des nanotechnologies en France. Les discussions auront lieu cet automne pour une remise du rapport de synthèse à la fin de l’année.


1er juin 2007 Nanotechnologies Brèves Nano technologies mais maxi danger ?

Nano technologies mais maxi danger ?

Publié par : http://www.naturavox.fr
Le : 31/05/07

Pourquoi l’infiniment petit est susceptible de mettre en danger
l’infiniment grand...

Selon le magazine Quelle Santé, « les premiers troubles de santé liés à
l’emploi de nanocomposants (de la taille d’un milliardième de mètre)
dans les produits de consommation courante commencent à apparaître. [...]
En Allemagne, un produit nettoyant pour les sols, [...] vient d’être
retiré du marché précipitamment. Il a provoqué des phénomènes de
détresse respiratoire chez 97 consommatrices ! »

Nous ne saurons probablement jamais si les nanotechnologies étaient
véritablement en cause ou non pour une raison simple : du fait de leur
taille (de l’ordre du milliardième de mètre : il y a la même échelle
entre une pomme et la Terre qu’entre une pomme et un nano !), les
nanocomposants sont quasiment indétectables et se faufilent partout !
Comme l’indique Que Choisir, « les méthodes de détection et de mesure
des nanoparticules ne sont pas au point. ». « Ce qui complique la
caractérisation des éventuels impacts sanitaires, c’est que les
industriels eux-mêmes ne connaissent pas bien les nanoproduits qu’ils
fabriquent », confie même (sous réserve d’anonymat) le directeur du
département recherches d’un des spécialistes français des nanotechnologies !

En l’absence de tests poussés, nous en sommes donc réduits aux
spéculations : « Quand les gens se baignent ou que les tubes sont jetés,
que deviennent les nanoparticules ? Quel est leur effet sur les
écosystèmes aquatiques ? Pourraient-elles contaminer l’homme par la
chaîne alimentaire via les poissons ? Ca me paraît aberrant qu’on ait
mis tout ça sur le marché sans avoir les réponses » déclare Alain
Lombart, toxicologue retraité d’une entreprise fabriquant des
nanoparticules de carbone, au magazine Que Choisir.


24 mai 2007 Nanotechnologies Brèves Les nanotechnologies au service de l’environnement ?

Les nanotechnologies au service de l’environnement ?

Publié par : http://cordis.europa.eu/
Le : 2007-05-22

***********************

Beaucoup de choses ont été dites sur le pouvoir potentiel des
nanotechnologies à bouleverser notre mode de vie, les plus grands
changements étant attendus dans le domaine des matériaux, de la
surveillance et des soins de santé. Parallèlement, les discussions sur
les éventuels effets nuisibles du travail à nanoéchelle pourraient
conduire l’observateur néophyte à penser que l’environnement sera une
victime de la nanorévolution. Pas vraiment, selon des scientifiques
effectuant des recherches en nanotechnologie environnementale.

Des avertissements ont été lancés au sujet des effets inconnus des
nanoparticules sur la santé humaine et l’environnement, et nombreux sont
ceux qui ont appelé à la réalisation d’études d’écotoxicologie
parallèlement à la nanorecherche. Les dangers possibles concernent le
potentiel de dispersion et d’exposition, la probabilité accrue de
réactivité chimique, le fait que les particules pourraient agir comme
vecteur des contaminants, fournissant à ceux-ci un moyen de transport
rapide et à longue portée, et la difficulté de récupérer le matériau à
la fin de sa vie.


29 mars 2007 Nanotechnologies Brèves Nanotechnologies les OGM de l’infiniment petit ?

Nanotechnologies les OGM de l’infiniment petit ?

Par Salim A. Bourras

Publié par : http://www.actualites-news-environnement.com
Le : 21 mars 2007 - 16:27

*********************

Les nanotechnologies sont annoncées comme une révolution scientifique
qui permet de manipuler la matière atome par atome. Cependant
l’orientation des recherches et leurs applications potentielles sont
loin de faire l’unanimité et laisse craindre certaines personnes de se
retrouver avec une nouvelle polémique de type OGM. En France, ce n’est
que depuis peu que les autorités portent un regard élaboré sur le sujet.

Dans leur définition première les nanotechnologies sont un ensemble de
techniques, processus et produits qui visent la réalisation, l’étude et
la manipulation, à l’échelle des atomes et molécules, de structures,
systèmes ou objets dont la taille typique est inférieure à 100
nanomètres (10-9 m) On perçoit aussi que cette technologie se situe à
l’interface de la biologie, de la chimie, de la physique, de la science
des matériaux et de l’informatique puisqu’elle a vocation à permettre de
contrôler et de manipuler de façon précise et « individuelle » des
atomes et les matériaux qui résultent de leurs « assemblages » (voir
aussi le dossier « nanotechnologies » de Tranversales avec l’article « 
Trois questions à Remy Mosseri », (www.grit-transversales .org) et le
rapport du Comité de la prévention et de la précaution (CPP) qui donne
une définition technique des nanotechnologies très élaborée).

(....)


8 février 2007 Nanotechnologies Brèves NANOMéDECINE - Toxicité sous nano-surveillance

NANOMéDECINE - Toxicité sous nano-surveillance

Publié par : http://ec.europa.eu/research/rtdinfo/47/01/article_3570_fr.html
Le : Janvier 2006

****************

Le préfixe nano peut prêter à confusion, selon qu’il désigne la
dimension à laquelle se déroulent des interventions scientifiques d’un
nouveau type (nanotechnologies) ou le degré de profondeur d’analyse
auquel on étudie un phénomène. Ainsi, lorsqu’on parle de recherche sur
la toxicité des nanoparticules, on ne désigne pas un danger causé
spécifiquement par les nanotechnologies - cela peut cependant l’être -
mais les mécanismes en cause si on analyse la spécificité des effets
toxiques de toutes espèces de particules (tant d’origine anthropique que
naturelle) à l’échelle nano. Un domaine nouveau, que l’on commence
seulement à explorer.

"Ce n’est pas parce qu’il y a actuellement une effervescence autour des
nanosciences que nous nous intéressons à la toxicité des
nanoparticules", rappelle avec force Ken Donaldson, directeur
scientifique du Centre de recherche sur les inflammations de
l’université d’Edimbourg (Ecosse).

Pour ce toxicologue, pilier de la
British Association for Lung Research, l’intérêt scientifique pour les
risques de l’exposition à des nanoparticules tient surtout à deux raisons.


1er février 2007 Nanotechnologies Brèves Faut-il avoir peur du « nanomonde » ?

Faut-il avoir peur du « nanomonde » ?

Publié par : http://www.rfi.fr
Le : 30/01/07

********************

Un nouveau monde se dessine à l’échelle du milliardième de mètre, celui
des nanoparticules -des particules dont la taille ne dépasse pas 0,1
micron. Si l’exposition aux nanoparticules a toujours existé,
l’industrialisation en produit de nouvelles. Alors que la production
mondiale de nanomatériaux s’accélère, quelques études scientifiques
publiées incitent à la prudence, faisant état d’interactions des
nanofibres et des nanoparticules avec les cellules humaines et
l’appareil respiratoire. Ceci étant, à l’occasion de la mise en ligne du
dossier thématique multimédia Sagasciences, le Centre national de la
Recherche Scientifique (CNRS) invite également à découvrir le monde de
l’infiniment petit et ces avancées prometteuses appliquées à la santé.

Plaque de silicium sur laquelle ont été gravés des motifs dont les
différentes dimensions se traduisent par ces diverses couleurs. Cette
plaque sert ensuite de moule et est reproduite par pressage dans une
résine. Elle permet une duplication rapide des puces électroniques par
la technique de nano-impression.

On ne peut pas voir, à l’œil nu, une nanoparticule. Normal ! Une
nanoparticule est une particule un million de fois plus petite que ce
que l’on peut visualiser, dix mille fois plus petite que l’épaisseur
d’un cheveu.

En revanche, il est désormais possible de tout savoir sur
elles et sur les nanotechnologies qui les exploitent : le CNRS vient de
publier sur internet, depuis aujourd’hui 30 janvier, un dossier
multimédia consacré aux applications des nanotechnologies dans le
domaine médical.

Une quarantaine de chercheurs ont été mis à
contribution pour présenter ce « nanomonde », le monde de l’infiniment
petit, où les poussières en suspension sont d’un diamètre aérodynamique
inférieur à 10 micromètres. Le dossier multimédia aborde l’ensemble de
la thématique, y compris les controverses qui l’entourent.


22 janvier 2007 Nanotechnologies Brèves Nanotubes : quelle toxicité pour l’environnement et la santé ?

Nanotubes : quelle toxicité pour l’environnement et la santé ?

Des chercheurs du CNRS (1) vont étudier la toxicité des nanotubes de carbone pendant trois ans, dans le cadre d’un projet de l’Agence nationale de la recherche. Trois thématiques seront abordées : le caractère polluant des nanotubes et notamment la toxicité pour la faune ; la toxicité pour l’homme ; la façon de rendre la synthèse des nanotubes plus propre. La thématique "écotoxicité" n’a encore jamais été abordée, malgré les quantités croissantes de nanotubes employés dans l’industrie.

Modélisation d’un nanotube de carbone bi-paroi

La production mondiale de nanotubes de carbone atteint aujourd’hui plusieurs centaines de tonnes par an : ils sont présents dans les écrans plats, les pneumatiques, l’industrie automobile (Renault et Peugeot expérimentent des nanotubes de carbone en renfort des pièces de carrosserie), les articles de sport (le premier cadre de vélo comportant des nanotubes de carbone concourrait au dernier tour de France)... Cependant, l’étude des effets sur la santé humaine est encore très embryonnaire et leur impact sur l’environnement demeure à ce jour quasiment inexploré.

Quatre laboratoires de recherche, dont deux du CNRS (1), se sont associés pour étudier l’influence des nanotubes de carbone sur l’environnement et la santé humaine dans le cadre d’un projet de recherche de l’Agence nationale de la recherche. Ce projet, qui vient de démarrer, durera trois ans. Il sera doté d’un budget de 300 000 euros et bénéficiera de la participation d’une vingtaine de chercheurs et ingénieurs répartis dans les quatre laboratoires impliqués. Il est coordonné par Emmanuel Flahaut, chercheur CNRS dans l’équipe Nanocomposites et nanotubes de carbone, au CIRIMAT (Centre inter-universitaire de recherche et d’ingénierie des matériaux de Toulouse, CNRS/Université Toulouse 3/INP Toulouse).


13 décembre 2006 Nanotechnologies Brèves L’armure des soldats du XXI e siècle sera nanotechnologique

Institute for Soldier Nanotechnologies Cambridge, Etats-Unis
L’armure des soldats du XXI e siècle sera nanotechnologique

Publié par : LE MONDE
Le : 09.12.06 | 14h46

*************************

Les nanotechnologies pourraient autant transformer l’art de la guerre
que l’invention de la poudre à canon. L’armée américaine en est
persuadée et entend doter ses hommes de l’uniforme du XXIe siècle.

A Cambridge, aux Etats-Unis, 160 personnes y travaillent dans un lieu,
l’"Institute for Soldier Nanotechnologies", créé il y a trois ans par
des équipes du Massachusetts Institute of Technology et auquel
participent des partenaires industriels tels Dupont, Partners Healthcare
et Raytheon. Le centre a reçu un contrat du département de la défense de
50 millions de dollars pour cinq ans. " Nos chercheurs veulent
transformer l’uniforme de coton et les lourds gilets pare-balles en un
assemblage de systèmes intégrés composés de nanoparticules qui se
trouveront dans l’uniforme, les casques, les gants et protégeront les
soldats", explique Franklin Hadley, porte-parole de l’ISN.

(...)


11 décembre 2006 Nanotechnologies Brèves Attac-Isère et les nanotechnologies

Attac-Isère et les nanotechnologies

Attac-Isère - Siège social : Maison des Associations
6, rue Berthe-de-Boissieux - 38000 GRENOBLE / Boîte vocale : 04 76 47 32 81
Site internet : www.local.attac.org/attac.38 / Email : attac38 attac.org

« Se réappropier ensemble l’avenir du monde »
Les collectivités publiques - Ville de Grenoble, METRO, Conseil général, Région Rhône-
Alpes - ont pris la décision de développer les nanotechnologies (Minatec, Alliance,
Minalogic, Nanobio). Leurs investissements sont déjà réalisés ou engagés. Attac-Isère,
invitée à participer à la table-ronde finale dans le cadre de NanoViv estime qu’un
débat organisé dans ces conditions est une caricature de concertation citoyenne. Il
s’agit en effet d’une mise en scène destinée à justifier a posteriori des décisions déjà
prises et mises en oeuvre en l’absence de tout débat public. Attac-Isère se contentera
d’exprimer ici son analyse du dossier.

Avant tout, nous tenons à dénoncer la violence de la répression policière lors de
l’inauguration de Minatec : qu’a-t-on vu ? Une partie de Grenoble transformée en Fort
Chabrol ; une femme blessée grièvement au visage ; deux manifestants poursuivis
en justice au motif de « participation sans arme à un attroupement » après les
sommations de dispersion. Ces personnes ont depuis été relaxées par le tribunal de
Grenoble. Contestation interdite, répression policière violente et disproportionnée :

on ne saurait mieux illustrer le fait que le marché des applications nano technologiques
est une « chasse gardée » par les acteurs politiques, scientifiques et industriels et la
répression qu’entraîne sa protection.

Mais au delà de ces faits récents,

Nous dénonçons

• Les dangers des nanoparticules commercialisées sans études toxicologiques
préalables.

Un rapport remis au Ministère de l’Ecologie, en juin 2006, affirme : « Aucune évaluation
des risques, y compris pour les nanos structures les plus fabriquées, n’est actuellement
disponible. Toutefois les résultats de tests de laboratoire [...] laissent penser que les
organismes vivants peuvent être affectés par l’exposition à des nanomatériaux. »

(http://www.ecologie.gouv.fr)

Nous dénonçons :

• les applications dans le domaine militaire : existence d’une convention entre la DGA
(Direction générale de l’armement) et Minatec permettant à l’armée de participer aux
choix des recherches et d’acquérir les technologies mises au point.


5 décembre 2006 Nanotechnologies Brèves Charlie Hebdo découvre les nanos

Charlie Hebdo découvre les nanos

Dans son édition du 29 novembre 2006, Charlie Hebdo publie une double page sur les nanotechnologies, dont un article d’Antonio Fischetti consacré aux "dérives de la nanophobie", et qui se présente comme un "reportage à Grenoble, où les opposants aux nanotechnologies se trompent souvent de cible."

Pièces et Main d’‘uvre étant cité tout au long de ce "reportage", y compris dans des déclarations entre guillemets, mettons les choses au point : nous ne connaissons pas Fischetti, nous ne l’avons pas rencontré, nous ne lui avons pas parlé. Ce scientiste fabule, ou s’est fait abuser par des loustics, ce qui donne une piètre idée de ses capacités de journaliste.

Ce reportage bidonné est en fait un plaidoyer pro-nano, le billet d’humeur d’un scientifico-médiatique vexé comme nombre de ses collègues qu’on ait pu se passer de ses lumières pour critiquer un projet techno-scientifique qu’il découvre avec quatre ans de retard.

Merci de faire circuler,
www.piecesetmaindoeuvre.com


27 novembre 2006 Nanotechnologies Brèves Du silex aux nanotechnologies

Du silex aux nanotechnologies

Les nanotechnologies, que certains voient porteuses d’une nouvelle
révolution industrielle, sont-elles condamnées par les inquiétudes de
l’opinion ? Scientifiques, industriels et politiques redoutent un rejet
comparable à celui qui a étouffé dans l’oeuf le développement des OGM en
France.

20Minutes.fr | 20.11.06 | 15h41

Après avoir surtout inspiré la recherche fondamentale et les auteurs de
science-fiction, les nanotechnologies sont aujourd’hui devenues un enjeu
industriel. Un récent rapport publié par le Woodrow Wilson International
Center for Scholars a ainsi montré que plus de 200 produits distribués
aux Etats-Unis contiennent déjà des nanomatériaux. Alors que certains
présentent les nanotechnologies comme un eldorado industriel, médical et
écologique, les auteurs du rapport rappellent cette semaine dans un
commentaire de la revue Nature qu’il est maintenant urgent d’évaluer les
risques pour la santé et l’environnement que pourraient induire, à long
terme, l’utilisation et la dissémination incontrôlée de nanomatériaux et
autres machines moléculaires. En effet, selon eux, « le spectre d’un
danger potentiel -qu’il soit réel ou imaginaire- menace de ralentir le
développement des nanotechnologies si une information claire,
indépendante et faisant autorité n’est pas fournie sur ce que sont les
risques et comment les éviter ».


15 novembre 2006 Nanotechnologies Brèves Nanomonde : des nanosciences aux nanotechnologies

Nanomonde : des nanosciences aux nanotechnologies

Publié par : http://www.science.gouv.fr
Le : mardi 14 novembre 2006

*****************

Cet ouvrage vous invite à découvrir le nanomonde. L’univers de
l’infiniment petit où les objets sont à l’échelle du nanomètre, le
milliardième de mètre.

Nanomonde : des nanosciences aux nanotechnologies

Cet ouvrage invite le lecteur à découvrir le nanomonde, celui des objets
et des phénomènes que l’on rencontre à l’échelle du nanomètre, le
milliardième de mètre. Un très large éventail d’activités de recherche
et d’innovation technologique est concerné par les nanosciences et les
nanotechnologies, domaine en plein essor. L’auteur présente les nouveaux
phénomènes, que l’on découvre en miniaturisant.Il met en lumière un
large éventail d’applications, de l’électronique à la médecine en
passant par la protection de l’environnement ou la gestion des stocks.
Isolants thermiques très minces et pourtant très performants, matériaux
plus résistants et plus légers, vitres insalissables, pots catalytiques,
adhésifs sans colle, nouveaux modes d’administration de médicaments sont
quelques-unes des applications actuelles ou futures des
nanotechnologies. Cet ouvrage de vulgarisation permettra à un large
public de se documenter sur un des enjeux majeurs de notre société.

Qu’est-ce que le nanomonde ?

C’est le monde des objets dont la taille est environ 10 000 fois plus
petite que l’épaisseur d’un cheveu. À l’échelle du nanomètre (le
milliardième de mètre) certains phénomènes et effets sont inattendus,
parfois fascinants.
Pourquoi le préfixe nano est-il de plus en plus souvent associé aux
sciences et aux technologies ? S’agit-il vraiment, comme certains le
déclarent, d’une révolution scientifique, d’une rupture technologique ?
Ou, plus simplement, d’une nouvelle étape de l’évolution vers la
miniaturisation ?

Sans utiliser de notions scientifiques ardues ni de termes techniques
complexes, cet ouvrage présente le nanomonde et répond à ces questions.
Il met en lumière un large éventail d’applications, de l’électronique à
la médecine, en passant par la protection de l’environnement et les
économies d’énergie. Certaines de ces applications sont déjà présentes
autour de nous, et le potentiel de développement des nanosciences et des
nanotechnologies est considérable.

Nos sociétés auront à faire des choix pour que ces évolutions soient
équilibrées et raisonnées. Destiné à un large public, ce livre a pour
ambition de contribuer à l’information sur ces nouveaux enjeux de société.

Roger Moret est directeur de recherche au CNRS et membre du Laboratoire
de physique des solides à Orsay (Université Paris-Sud XI). Il a étudié
les propriétés structurales de divers composés qui appartiennent au
champ des nanosciences. Membre du Centre de Compétence Nanosciences
d’Île-de-France, il y coordonne les actions d’intégration des
nanosciences dans la société. Il se consacre également à la
vulgarisation scientifique, au sein du Centre de Vulgarisation de la
Connaissance.

Le Centre de Vulgarisation de la Connaissance (CVC) est une unité de
service de l’université Paris-Sud XI bénéficiant du soutien du CNRS. En
liaison avec de nombreux laboratoires de recherche, le CVC s’est donné
pour mission de mettre le savoir à la portée d’un large public, plus
particulièrement en sciences.

cnrs nanomonde

Sommaire

Avant-propos

Vers le nanomonde - Pourquoi et comment
Pourquoi miniaturiser ?
Questions d’échelles
Le nanomonde est différent
Observer à l’échelle nanométrique
Instruments pour étudier les nano-objets
Deux voies vers le nanomonde
Réduire les tailles
Guider l’auto-organisation
Créer des mélanges hybrides
Simplifier pour mieux comprendre

Nano-objets - Matériaux nanostructurés
Nano-ballons et nanotubes en carbone
Nanotubes de carbone à usages multiples
Plus petit et plus solide
Plus réactif et même plus explosif
Les nanoparticules, une vieille histoire
Le verre nanostructuré

Environnement - Énergie
Propre sans détergent
Coller sans adhésif
Mieux détecter et filtrer
L’énergie de l’hydrogène
Capter l’énergie solaire
Chaleur donne électricité... et réciproquement

Biologie - Médecine
Machines et moteurs nanométriques
Les couleurs des nanocristaux
Des laboratoires sur puces
Délivrer les médicaments où il faut
Prothèses et implants biocompatibles

Électronique - Information - Communication
Vers des nanotransistors
Les molécules, composants électroniques du futur ?
La lecture des disques durs est un phénomène nanométrique
Davantage de mémoire avec le spin
La physique quantique en boîtes
L’information aussi devient quantique
Lumière et électricité se complètent

Enjeux de société
Un essor mondial impressionnant
Incertitudes, risques et craintes
Toxicités et pollutions nouvelles
Information, contrôle, surveillance
Technologies convergentes et problèmes éthiques
Débats et choix de société
Glossaire
Bibliographie - Webographie
Crédits photographiques


14 novembre 2006 Nanotechnologies Brèves Les nanotechnologies déjà condamnées ?

Les nanotechnologies déjà condamnées ?

par MATTHIEU QUIRET

Publié par : http://www.lesechos.fr/
Le : 14/11/06

**********************

De nombreuses études montrent l’impact potentiel des nanotechnologies
sur la santé et l’environnement. Le Parlement français se saisit de
cette question.

Aux Etats-Unis comme dans le monde, l’évaluation des risques est
largement négligé vis-à-vis des recherches sur les nanotechnologies.

Nous craignons que le syndrome OGM ne s’empare des nanotechnologies. »
C’est par cette alarme que le sénateur Claude Saunier lançait une
audition publique la semaine dernière sur les risques des
nanotechnologies, dans le cadre de l’office parlementaire Opecst. La
France s’empare tardivement de cette question qui a déjà provoqué 50
débats publics dans le monde depuis 2003, l’année charnière des
nanotechnologies.


4 novembre 2006 Nanotechnologies Brèves Les nanoparticules en questions

Les nanoparticules en questions

par Thierry Lucas

Publié par : http://www.usinenouvelle.com
Le : Octobre 2006

**********************

Les nanoparticules en questionsLes risques des nanomatériaux et des
nanotechnologies sont un véritable enjeu de société. Depuis l’été,
plusieurs rapports d’experts ont émis des recommandations visant à mieux
maîtriser les dangers dans un domaine déjà en plein développement.

Des procédures de consultations des citoyens ont aussi démarré, en
attendant le lancement d’un débat public national, annoncé par le
Premier ministre en mai dernier. Les choses bougent, mais il est temps.

L’industrialisationdes nanoparticules progresse à grands pas.

De l’automobile aux cosmétiques, en passant par l’aéronautique, le
textile, l’électronique ou les matériaux de construction, à peu près
tous les secteurs de l’industrie sont des utilisateurs potentiels de
nanoparticules.

La toxicité des particules ultrafines reste mal connue


18 octobre 2006 Nanotechnologies Brèves Nanotechnologies : et maintenant, le tsunami de la communication

Nanotechnologies : et maintenant, le tsunami de la communication

Publié par : http://grenoble.indymedia.org
Le : 17/10/06 à 21:05:14

***********************

Deux cycles de pseudo débats montés par l’officine Vivagora à Paris et
Grenoble. Deux expositions, dont une du CCSTI de Grenoble. Deux
conférences citoyennes à Paris. Un débat parlementaire organisé par
André Vallini, président du Conseil général de l’Isère. Une pluie de
rapports : du Comité de la prévention et de la précaution, du Conseil
d’analyse stratégique, du Comité d’éthique du CNRS.

Il n’y a pas de fumée sans feu : le déferlement de "recommandations" sur
les nanotechnologies révèle la portée des critiques et la crainte des
nanomaîtres d’un "effet OGM".

Parmi ce flot de contre-attaques, Pièces
et Main d’Œuvre dévoile en avant-première les conclusions de la
"conférence citoyenne" montée par les industriels en ce mois d’octobre,
ainsi que les recettes de la manipulation.


12 octobre 2006 Nanotechnologies Brèves Nanoparticules et cosmétiques

Nanoparticules et cosmétiques

Publié par : Quelle Santé - n° 9
Le : Octobre 2006

**

Les premiers troubles de santé liés à l’emploi de nanocomposants (de la
taille d’un milliardième de mètre) dans les produits de consommation
courante commencent à apparaître.

Les marques de cosmétiques Clinic,
Neutrogena, Revitalift... en font déjà un usage massif.

On soupçonne ces
particules de pénétrer par la peau à l’intérieur de l’organisme pour s’y
accumuler.

En Allemagne, un produit nettoyant pour les sols, baptisé
Magic Nano, vient d’être retiré du marché précipitamment. Il a provoqué
des phénomènes de détresse respiratoire chez 97 consommatrices...


5 octobre 2006 Nanotechnologies Brèves Des recommandations de prudence

France
Des recommandations de prudence pour la fabrication et l’utilisation des
nanomatériaux

Un rapport de l’AFSSET, d’après une étude présidée par un chercheur CNRS
de l’UTBM

Publié par : http://endirect.univ-fcomte.fr/
Le : oct 2006

************************

Le comité d’experts, présidé par Éric Gaffet, directeur de recherche du
CNRS à l’UTBM, a rendu son rapport à l’AFSSET - Agence française de
sécurité sanitaire de l’environnement -, concernant les effets des
nanomatériaux sur la santé de l’homme et sur l’environnement (cf. en
direct n° 198, septembre 2005). Ce rapport de 293 pages dresse un état
des lieux des connaissances actuelles sur les nanomatériaux : les
politiques de recherche engagées, leur mode de production, les
techniques de détection, les expositions des différentes catégories de
population, et enfin les risques sanitaires et la toxicité. Il se
conclut par des propositions dans les domaines de la connaissance des
nanoparticules et des nanomatériaux, de la détection et de la
protection, de la toxicologie et de l’épidémiologie, de la normalisation
et de la réglementation et enfin en terme de formation et d’information.
La mise en place d’une structure de coordination de la recherche est
également préconisée.


3 octobre 2006 Nanotechnologies Brèves

Bottom up ! ou les nanotechnologies existent-elles ?

C’est un bruit, un couinement sporadique, un chuchotement, sourire en coin.
Et « s’il n’y avait pas de nanotechnologies » ? Si ce n’était que du
« bluff » ? Un marketing de rusés chercheurs de crédits pour maintenir l’
existence de leurs laboratoires ?

On voit la conséquence. S’il n’y a pas de nanos, point n’est besoin de s’y
opposer, et ceux qui le font, pourfendent des fantômes.

De fait, il se trouve des esprits forts, scientifiques, radicaux, voire
radicaux-scientifiques ou vice-versa, pour nier l’existence, et même la
possibilité de nanosciences, nanotechnologies, généralement réduites aux
nanorobots de Drexler et au risque écophagique.

Plus sournoisement, depuis le mouvement de critiques contre Minatec,
certains scientifiques , sociologues, politiciens, écotechs (à « Sciences
Citoyennes » ou chez les Verts) s’étonnent de voir contester « une
technologie qui n’existe pas encore », ou « qui n’existera pas avant dix
ans ».

Les scientifiques sont trop modestes ; bien plus que lorsqu’ils promettent
des percées aussi triomphantes qu’imminentes, à leurs bailleurs de fonds.
Les écotechs sont trop bêtes, mais finalement pas plus que les esprits
forts, radicaux. Il y a quelque chose de comique chez tous ces experts qui,
face au désastre nouveau, commencent toujours par affirmer qu’ « on n’en est
pas là », avant de finir par décréter, avec la même hauteur, que « c’est
trop tard ». Ce que l’on a tenté ici, dans la technopole grenobloise, c’est,
pour une fois, de contester à propos, avant plutôt qu’après coup - les
nanotechnologies par exemple.

Non seulement, il ne suffit pas de restreindre le mot à l’ingénierie
ascendante (bottom up), pour en être quitte, mais l’on verra ci-dessous que
ni Drexler, ni ses partisans n’ont renoncé à cette voie. Sans préjudice de
ce qui peut se faire en chimie « supramoléculaire » (auto-assemblage,
biomimétisme), ou même dans la vieille voie « descendante » (top down,
miniaturisation). En informatique, par exemple, la finesse de la gravure
industrielle atteint désormais 45 nanomètres, avec un milliard de
transistors sur une seule puce (cf la prochaine Intel en 2007).

N’ayant ni la radicalité, ni la science infuse, on ne tranchera pas ici de l
’aboutissement ni de la méthode correcte en nanotechnologies et autres
« technologies convergentes ». De manière plus concrète, on a voulu décrire
les différentes approches suivant un fil chronologique, et inventorier
toutes sortes d’avancées, afin de reconstituer un puzzle réaliste de ce que
les nanotechnologies ont déjà accompli en 2006.

On nous pardonnera de ne pas attendre l’achèvement du programme pour en
critiquer tant les objectifs, que les premiers acquis.


12 août 2020

Par Rédaction Yonne Lautre

Publié le mercredi 12 août 2020

Mis à jour le samedi 9 octobre 2021