Yonne Lautre

« Stop aux piles ! Choisissons une énergie durable » par les Amis de la Terre

samedi 5 janvier 2008 par Yonne Lautre

6 octobre 2006,
Par Caroline Prak

Nouvelle campagne

 Les piles et accumulateurs usagés sont de loin les déchets les plus polluants de la consommation courante et symbolisent parfaitement la consommation jetable.

Pour sensibiliser le grand public à cette question et à l’occasion de la Semaine de Réduction des Déchets, les Amis de la Terre lancent une nouvelle campagne nationale : « Stop aux piles, choisissons une énergie durable ! », en partenariat avec Le Festival du Vent, Biocoop et Action Consommation, et avec le soutien de l’ADEME [1].

En France, on estime que plus d’un milliard de piles ont été mises sur le marché en 2005, soit l’équivalent de 28 592 tonnes [2].

Selon l’ADEME, 70% de ces piles finissent dans la nature, en décharge ou incinérées. Pourtant, le décret n° 99-374 du 12 mai 1999 interdit depuis le 1er janvier 2001 de jeter les piles à la poubelle et oblige les professionnels, commerçants et fabricants à organiser la collecte, le tri et le recyclage.

Eliminées avec les ordures ménagères, les piles contaminent l’environnement en métaux lourds (mercure, cadmium, et plomb) dont les impacts sanitaires sont bien connus [3].

L’extraction de ces métaux cause également de graves problèmes sociaux pour les communautés proches des mines et détruit les espaces naturels dans lesquels se trouvent ces ressources non renouvelables.

Les Amis de la Terre rappellent l’urgence de réduire la consommation de piles, et pour cela, continueront d’informer sur l’impact environnemental et social lié à leur usage, tout en favorisant les alternatives.

Selon Carolina Baldovino, chargée de campagne « Modes de Production et de Consommation Durables » aux Amis de la Terre : « La mobilisation des professionnels n’est pas suffisante pour que les piles soient recyclées.

Ce qui compte c’est de réduire au maximum leur utilisation, puisque les nuisances dues à la production, la dissémination et le retraitement des piles sont considérables. On peut se passer de nombreux objets à piles. Il existe des produits alternatifs qui fonctionnent à l’énergie énergie solaire, mécanique, etc. Leur usage doit se généraliser ».

 Agissons !

Notre mobilisation est essentielle pour diminuer l’impact de nos mode de consommation. Agissons en réduisant l’utilisation des piles jetables et en promouvant les alternatives : piles rechargeables et autres sources d’énergie.

Des actions de rue sont d’ores et déjà prévues le 14 octobre prochain à :

  • Paris, à l’intersection entre la rue de Rennes et le boulevard Saint Germain, métro Saint-Germain-des-Prés, à 11h,
  • Cergy, en face du Centre Commercial Les 3 Fontaines, RER A : Cergy-Préfecture, à 15h.

La campagne sera relayée ailleurs par les réseaux Biocoop, le Festival du Vent, Action Consommation et les Espaces Info Energie de l’ADEME.
Les Engagements de chacun

Changer les modes de consommation implique pour chaque citoyen de :

  • privilégier les autres sources d’énergie ;
  • quand cela n’est pas possible, choisir des piles rechargeables ;
  • utiliser des piles jetables uniquement en dernier recours (évitez les salines !) ;
  • déposer les piles jetables et rechargeables hors d’usage dans les bacs de collecte des magasins vendant des piles.

Les distributeurs et commerçants doivent s’engager à :

  • un affichage plus visible de l’information sur les lieux de vente (sur le bac de piles et au rayon vente) ;
  • promouvoir les chargeurs et piles rechargeables ;
  • mentionner l’existence de points de collecte dans les magasins dans les prospectus, journaux, etc., qui proposent la vente des piles et accumulateurs ou des appareils équipés de ces produits ;
  • renforcer les campagnes d’information, dans l’entreprise et pour les citoyens.

Le gouvernement doit s’engager à :

  • informer et sensibiliser les citoyens sur la prévention des déchets ;
  • contrôler et sanctionner le non respect du cadre juridique ;
  • formaliser des conventions MEDD-organismes de collecte, avec des objectifs de taux de collecte ambitieux ;
  • se montrer exemplaire sur le sujet dans les marchés publics.

Les fabricants doivent s’engager à :

  • prendre en compte la dimension environnementale, au même titre que la dimension technico-économique, lors de la conception de leurs produits, et en particulier à faciliter l’accès aux piles et accumulateurs ;
  • stimuler la recherche pour l’utilisation courante des énergies alternatives ;
    Stop aux piles, choisissons une énergie durable

Pour commander des documents :

Les Amis de la Terre

Mail : france amisdelaterre.org (0,5 € l’exemplaire, tarif réduit pour associations).

Pour soutenir la campagne des Amis de la Terre et contribuer à nos actions par un don, cliquez-ici.

[1] Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie

[2] D’après les données de l’Observatoire des Piles et Accumulateurs, de l’ADEME

[3] Pour plus d’informations, voir le rapport publié par le Sénat en 2001 : « Les effets des métaux lourds sur l’environnement et la santé »)

Autres articles
Actions autour de la campagne « Stop aux piles, choisissons une énergie durable »
(14 octobre 2006

Les Amis de la Terre partent en campagne contre les piles
(6 octobre 2006)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 872 / 3715449

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Déchets  Suivre la vie du site Dangers Pollutions par les déchets   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License