Yonne Lautre

« Le Mot Déchèterie (histoire du Mot) » par Paul Girard

mercredi 8 novembre 2006 par Yonne Lautre

Le Mot Déchèterie (histoire du Mot)

Lors de la création de la Déchèterie d’Escolives en 1990, la précipitation
de la réalisation du panneau d’inauguration de cet équipement, a provoqué
une faute d’orthographe de la part du Maire qui a toujours été fâché avec
l’orthographe, bien que sa propre mère ai fait une carrière comme
professeur de lettres.

L’inauguration se passe avec Préfet, ministre (H.
Nallet) et les responsables locaux, lors du conseil municipal suivant la
question de l’orthographe du mot déchèterie a fait l’objet d’un débat
entre les tenant des deux TT et les tenant de l’accent grave et d’un seul
T. A court d’argument et pour ne pas finir la séance du conseil à 2h du
matin, le maire a donc proposé au conseil d’en référer à la seule autorité
connue et reconnue dans ce domaine, c’est à dire l’Académie Française.

Le
Maire a donc envoyé un courrier (pensant que les académiciens « éternels »
ne répondraient sans doute jamais) au secrétaire administratif de
l’Académie Française. Et Ô surprise trois semaines plus tard la réponse
est arrivée de la part du secrétariat administratif de l’Académie
sollicitée.

Dans sa réponse, l’académie française, stipule que dans l’évolution de la
langue française qui conduit à une simplification de son orthographe et
donc à la suppression des doubles consonnes, il convenait de retenir
l’orthographe avec un seul « T ».

C’est donc la faute d’orthographe du maire qui est « légalisée ». Mais un
deuxième épisode l’attendait sur cette question d’orthographe.

En effet d’ou vient ce mot de déchèterie ? Néologisme créé par l’ANRED en
1987 (Agence Nationale de Recyclage des Déchets) ancêtre de l’ADEME, qui
ayant créé le concept d’apport volontaire, vendait à des sociétés de
services (bien implantées dans la collecte des O.M.) une licence
d’utilisation de ce mot protégé comme une marque commerciale.

Basée à Angers, l’ANRED a beaucoup rayonné dans l’ouest de la France, où
ce mot était connu avec son orthographe à deux « TT » mais n’était pas
arrivé dans l’Yonne ni jusqu’ à Escolives Ste Camille. Un représentant en
matériel de déchets (sacs, conteneurs,..) rendant visite au Maire
d’Escolives, le félicite pour son astuce, consistant à ne pas mettre deux
« TT » à déchèterie, le conduisant à ne pas payer la redevance de marque à
l’ANRED. Le maire s’en défend car c’est cette visite qui lui a appris que
le mot Déchèterie avec deux « TT » était protégé, comme une marque
commerciale.

Voila comment une faute d’orthographe a été validée par l’académie
française et est devenue la seule forme orthographique reconnue par
l’académie française, et comment un pas très bon en orthographe est devenu
créateur en 1990 d’un nouveau mot de la langue française.

Paul GIRARD

Maire d’Escolives

P.S. : En prenant votre dictionnaire préféré, vous trouverez le mot
Déchetterie répertorié et la mention de Déchèterie (reconnue par
l’académie française). En effet au bout de 15 ans de protection la marque
aujourd’hui est tombée dans le domaine public.

Depuis, il y a eu récidive, trouvant grotesque le vocable d’ « ambassadeur
du tri » (pourquoi pas « plénipotentiaire du déchet » !!), à Escolives il y a
eu création d’un emploi de « recycliste ».


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1559 / 3707397

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site S’engager pour les alternatives partout et maintenant, (...)  Suivre la vie du site Tri Déchetteries Recyclage Ressourceries   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License