Yonne Lautre

OGM dans l’Yonne (archives)

dimanche 11 mai 2008 par Yonne Lautre

Cliquer ici pour connaître les Actualités des OGM dans l’Yonne

 jeudi 15 mai : bilan de notre action

à 17h00

à Auxerre au Pont Paul Bert

En seulement 24 h, les Faucheurs Volontaires d’OGM ont organisé un rassemblement au pont Paul Bert à Auxerre à 17h ce jeudi 15 mai 2008.

Nous attendions une quinzaine de personnes, il en est venu 60 (source RG).

Ca fait chaud au coeur de voir tant de monde solidaires d’une cause aussi grave et importante.

Nous avons commencé à distribuer quelques tracts aux automobilistes et piétons accompagnés de jus de pommes (bio bien entendu) et le groupe prenant de l’ampleur, nous avons décidé de bloquer le pont afin d’avoir le temps de mieux parler et informer les gens.

Nous confirmons qu’ils étaient largement plus de 4 sur 5 à bien nous accueillir malgré les désagréments que nous leur causions. Les encouragements et félicitations n’ont pas manqué, avec quelques surprises dont un possesseur de gros 4x4 bien polluant, mais très au courant du problème des OGM.

Après 20 minutes de blocage total, nous avons laissé reprendre la circulation tout en restant très présents et actifs sur les trottoirs voire sur la route.

Le déni de démocratie actuel, s’il est symptomatique du mal être de ce gouvernement, n’en est pas moins effrayant pour le citoyen lambda que je suis. L’arrogance, la violence au mépris du droit le plus élémentaire avec lesquelles le gouvernement essaye de faire passer cette loi, ouvre la porte à tous les abus en plus de ceux qui se font actuellement.

Nos libertés, d’agir, de travailler, de nous exprimer sont réellement en danger. Nous ne pouvons et nous ne devons pas laisser faire.

Aussi, le nombre de participants et les réactions des gens aujourd’hui nous ont redonné de l’énergie pour continuer sans relâche à mener ce combat, afin que l’avenir de nos enfants et de la planète ne soit pas hypothéqué et phagocyté au profit des lobbies.

Nous remercions toutes les personnes qui ont fait circuler l’information et toutes celles qui ont pu ainsi improviser leur présence active, notamment, les lycéens et les responsables syndicaux.

Nous appelons tous les citoyens à être très vigilants : si la loi est votée, malgré l’évident déni de démocratie que cela constituerait, tenez vous prêts à vite vous mobiliser.

Le collectif des faucheurs volontaires de l’Yonne

 jeudi 15 mai

à 17h00

à Auxerre au Pont Paul Bert

Communiqué de presse des Faucheurs Volontaires

"La voix des 76 % de Français qui refusent les OGM dans leur champ et leur assiette s’est enfin fait entendre ce mardi 13 mai à l’Assemblée Nationale.

Mais sous la pression des pro-OGM, le Président de la République n’entend pas laisser une telle défaite demeurer.

C’est pourquoi nous appellons à un rassemblement pour fêter cette avancée et montrer au gouvernement que les citoyens ne laisseront pas passer un tel déni de démocratie.

Rassemblement à partir de 17h00 sur le Pont Paul Bert à Auxerre ce jeudi 15 mai 2008"

 MANIFESTATION OGM

NON AU PROJET DE LOI ACTUEL

Jeudi 8 mai 2008

Le Collectif 89 « Action Citoyenne OGM et Pesticides » invite à un grand rassemblement citoyen d’opposition collective au projet de loi actuel qui ne permet pas de produire et consommer sans OGM.

Cette manifestation pacifique se déroulera en deux temps :

12h00 PIQUE-NIQUE D’OPPOSITION COLLECTIVE AUX OGM dans les champs et les assiettes au Parc de l’arbre sec

14 h 00 TOUS A AUXERRE-EXPO
Les citoyens iront à la rencontre à la rencontre de leurs élus et des personnalités qui viennent inaugurer la Foire d’AUXERRE et leur expliqueront pourquoi le projet de loi actuel ne permet pas de produire et consommer sans OGM.

Le Collectif 89 « Action Citoyenne OGM et Pesticides » invite les députés de l’Yonne à réintroduire dans la loi :

  • la prise en charge de la totalité des coûts des analyses de recherche d’OGM dans les produits agricoles bruts et transformés par les distributeurs et semeurs de « Plantes Génétiquement Modifiées »
  • l’amendement Chassaigne dans son intégralité,
  • l’étiquetage obligatoire en France des animaux et produits animaux élevés avec des « Plantes génétiquement modifiées »
  • l’obligation pour les « Plantes OGM-Pesticides » de subir, avant d’être mises sur le marché les mêmes études toxicologiques de longue durée que les pesticides.

Le principe de précaution doit être appliqué pour préserver la santé des consommateurs et la biodiversité.

 MANIFESTATION OGM

NON AU PROJET DE LOI ACTUEL

Mardi 13 mai 2008

Deux manifestations sont organisées à 13h :

L’une à Paris à l’Assemblée Nationale ( Attention le lieu du rassemblement pour le pique-nique du 13 mai à 13h n’est
plus le Jardin des Tuileries mais l’Esplanade des Invalides ! L’autorisation
pour le Jardin des Tuileries n’a pas été obtenue.

RDV donc à 13h mardi, sur l’Esplanade des Invalides, avec votre pique-nique
sans OGM.
www.stopauxogm.fr), l’autre à Dijon à la Préfecture de Région

Vous avez le choix, le GABY organise des co-voiturages Tél : 03 86 72 92 20 mail : gaby biobourgogne.fr

Le Collectif

 Lettre ouverte à Monsieur Jean-Marie Rolland, Député et Président du Conseil Général de L’ Yonne et sa réponse

Monsieur le Député, Monsieur le Président du conseil général de L’Yonne,

Je me permets de venir auprès de vous, pour plaider en faveur de la loi de précaution en ce qui concerne les OGM ; Les preuves ont été apportées sur les risques que fait courir l’autorisation de plantation (voir le document passé à la télévision sur MOSANTO) -obligation pour les agriculteurs de passer par deux fois du rondup sur les parcelles devant recevoir des plants OGM, absolument inadmissibles pour la pollution de la terre et de l’eau- et la présence avérfée lors des prélèvements effectués dans des champs se trouvant à proximité des champs plantés d’OGM, de leur diffusion ce qui détruit le travail et la qualité des produits des agriculteurs traditionnels ou bio. On peut comprendre l’ardeur des défenseurs de plants OGM, par les profits énormes des firmes telles que MOSANTO ou autres..Leur lobbying est important que ce soit à l’assemblée ou au sénat, mais si vous aimez votre région et voulait être digne de la représenter, je pense que vous aurez à cœur de défendre votre région déjà touchée par la pollution de l’eau jusqu’à ce que soit prouvée l’innocuité de ces plants modifiés, s’il s’agit de délai on peut attendre... ne participez pas à un nouveau scandale comme ceux du « sang contaminé » (et je sais de quoi je parle un membre de ma famille est touché), ou de « l’hormone de croissance »... vous ne pourrez pas dire : je ne savais pas...

Je suivrai avec grand intérêt votre action contre cette loi OGM comme toutes vos actions en faveur de la qualité de l’air, de la terre et de l’eau... les engagements du Président sur l’environnement ne doivent pas rester des faits de pure annonce et doivent être des engagements réels sur le terrain que vous vous devez de respecter.

En vous remerciant de votre attention, je vous prie de croire, Monsieur le Député, Président du Conseil général, à l’assurance de mes sincères salutations.

O B

Dimanche 13 avril 2008 à Mme O.B.

J’ai pris connaissance de votre mail avec beaucoup d’intérêt.

Vous me demandez une particulière attention sur certains aspects du projet de loi portant sur les Organismes Génétiquement Modifiés.

J’imagine que vous avez, avant de m’écrire, pris connaissance du texte qui est accessible sur le site de l’Assemblée nationale. Dans le cas contraire, je peux vous le faire parvenir.

Vous pouvez ainsi constater que, contrairement à ce qui a été dit ou écrit, le texte qui vient d’être voté en première lecture à l’Assemblée nationale, a pour objectif d’encadrer très sévèrement les OGM dans l’esprit du Grenelle de l’Environnement. Il décline ainsi quatre grands principes :

  • le principe de responsabilité
  • le principe de précaution et de prévention
  • le principe de transparence
  • le principe de libre choix

Il me semble que la situation de la France, l’importance de sa recherche, les intérêts des consommateurs, les perspectives des progrès apportés par les biotechnologies méritent mieux que l’affrontement stérile qui oppose l’interdiction absolue et le soutien inconditionnel aux OGM.

Je suis, bien sûr, à votre disposition pour toute information qui pourrait vous être utile et je vous prie de croire à l’assurance de mes sentiments dévoués.

Docteur Jean-Marie ROLLAND

Député de l’Yonne

jeanmarie.rolland free.fr

Permanence : 4 rue de Lyon 89200 AVALLON

téléphone : 03 86 31 91 80

télécopie 03 86 31 91 83

Assemblée nationale : 126 rue de l’Université 75007 PARIS

téléphone : 01 40 63 72 48

télécopie 01 40 63 78 25

 Les Anti-OGM rencontrent Monsieur Soisson

Nous avons rencontré ce samedi 2 février Monsieur Jean Pierre Soisson, député de l’Yonne, lors de sa permanence à la mairie de Toucy. Nous souhaitions connaître sa position sur le texte de loi sur les OGM rédigé par le gouvernement, et qui sera prochainement mis au vote à l’assemblée nationale.

Pas d’urgence

Il nous a tout d’abord affirmé que la nouvelle loi n’était pas près d’être votée. La proposition de loi sera d’abord, contrairement aux habitudes, soumise au sénat, la semaine prochaine. La commission du sénat aurait déjà amendé le texte d’origine, ce qui signifie que les sénateurs vont se prononcer sur un texte différent de celui dont nous disposons (*)

Quant aux députés, la semaine sera consacrée au nouveau traité de Lisbonne, et suivie de vacances traditionnelles à cette époque de l’année, la date à laquelle ils aborderont le sujet ne serait pas encore fixée. Monsieur Soisson réfute ainsi l’idée d’une loi faite dans l’urgence.

Nous apprenons par ailleurs qu’il n’y a pas unanimité sur le sujet au gouvernement, et même conflit ouvert entre Monsieur Barnier d’un côté et Monsieur Borloo et Madame Kosciusko-Morizet de l’autre.
Nous évoquons le projet d’amendement du texte de loi sur les OGM lancé par Monsieur Jean Bizet, sénateur de la Manche. Monsieur Soisson fait mine de ne jamais avoir entendu ce nom, puis de ne jamais avoir entendu parler de sa proposition. Rappelons que ce sénateur propose, en contrepartie des “garanties” qu’apporterait la loi aux agriculteurs non OGM, de condamner le fauchage de plantations OGM à des peines de 2 à 3 ans de prison ferme et 75 à

150.000 euros d’amende suivant qu’il s’agirait d’exploitation ou de recherches en plein champ. Après cette remise en mémoire, Monsieur Soisson déclare que cela n’est rien qu’une proposition d’amendement (même pas la peine d’en parler...)

Bref nous avons le sentiment que tant qu’une loi n’est pas en débat à l’Assemblée Nationale il ne convient pas d’en discuter, même si les sénateurs vont y passer leur salive la semaine prochaine.

Monsieur Soisson est “gêné”

Monsieur Soisson nous a laissé entendre qu’il partageait nos réticences vis à vis des OGM. 
Il affirme avoir signé la pétition lancée par Greenpeace avant les élections présidentielles, en faveur d’un moratoire sur les cultures OGM en plein champ.

Il est “gêné” par les risques liés à la dissémination et par le fait qu’en France les recherches liées à ces risques n’aient pas été poursuivies. Il considère que tous les produits OGM ne sont pas les mêmes et qu’il faut faire des recherches sur chaque produit.
Il approuve le projet de prime aux éleveurs pour les animaux non nourris aux OGM

La France n’est pas la seule à avoir activé la clause de “réserve”, plusieurs pays (*) en Europe ont fait de même. Nous faisons remarquer que l’activation de la clause de sauvegarde s’est faite mollement, il a fallu la grève de la faim collective et médiatisée de José Bové et ses amis pour dégripper le processus décidé à l’issu du Grenelle de l’environnement.

Lorsque nous lui faisons remarquer que la dissémination condamne les choix environnementaux des agriculteurs bio, Monsieur Soisson se déclare également gêné par le seuil maximum de 0,9% d’OGM légalement autorisés dans les produits issus de l’agriculture biologique. “Ce seuil est arbitraire et ne correspond qu’au résultat de pressions entre les différents pays”


Actions locales

Il considère que notre action locale, cet été à Champignelles, était agressive, et inefficace et nous conseille, en local, de prendre contact avec 110 Bourgogne et le président de la Chambre d’Agriculture pour parler sereinement entre agriculteurs.

Nous réaffirmons que nous n’avons a aucun moment cherché de confrontation violente, et au contraire demandé le dialogue à plusieurs reprises. (Il est persuadé que la confrontation de Champignelles n’a pas dégénéré grâce à l’intervention de Monsieur Gilles Abry)Nous lui confirmons qu’aussi bien à Bleneau et à Champignelles, que dans le courrier rédigé par le collectif 89 action citoyenne pesticides OGM, nos démarches en vue de dialoguer sur le sujet des OGM ont été successivement refusées puis laissées sans réponse.

Il nous informe (sans plus de détail) que la FNSEA organise la semaine prochaine une réunion au lycée de la Brosse et nous conseille de nous y rendre.

En conclusion l’agriculture biologique il la “soutient à fond”, et il aurait même “engueulé Guy Noël Gillet” lors de l’affaire des OGM dans l’Yonne

Ce sur quoi nous devons nous battre

Nous revenons sur le sujet de l’alimentation animale en demandant à Monsieur Soisson ce qu’il compte faire pour clarifier la situation ; en effet il ne semble pas cohérent d’approuver une prime visant à réduire les aliments pour animaux à base d’OGM, de considérer comme nécessaire une vraie recherche française sur les OGM, et en même temps de continuer à alimenter sans transparence ni traçabilité les filières d’alimentation animale par l’importation de produits issus de cultures OGM.

Monsieur Soisson concède que le point d’achoppement est là, et après moult circonvolutions sur le marché des PSC (produits de substitution aux céréales), les accords commerciaux signés entre l’Europe et l’Amérique (*), ne prend ni position ni engagement, et nous met dehors en nous conseillant de concentrer nos revendications sur ce sujet. La traçabilité des aliments pour animaux permettrait aux éleveurs et aux consommateurs de choisir leur filière, et ré ouvrirait la voie à une diversification des cultures fourragères en France.

(....)

Compte rendu rédigé par Miren Mativet-Kerbrat

(*)
Les mots entre guillemets sont ceux utilisés par Monsieur Soisson dans l’entretien.

Sur le texte de loi et les amendements déposés depuis sa rédaction voir le site du sénat

Sur les pays ayant activé la clause de sauvegarde :

http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=13080

Sur la PAC et les accords internationaux favorisant l’importation de “produits de substitution aux céréales” lire :

http://www.europepolycentrique.org/pac.htm

  Fabrice NICOLINO Journaliste,

auteur de “La faim, la bagnole, le blé et nous”
une dénonciation des biocarburants
Agrocarburants :
Manger ou conduire,
il faut choisir !

MARDI 8 JANVIER

20 h CONFÉRENCE - DÉBAT

au théâtre d’Auxerre

Entrée gratuite - 54, rue Joubert

Organisée par le Collectif 89 “Action Citoyenne OGM-PESTICIDES”
19, av. Pierre Larousse - BP 382 - 89006 AUXERRE Cedex

Dossier pour en savoir plus :

Agro/« bio »/« nécro »/carburants en questions

 La coopérative 110 Bourgogne répond à la presse sur la question des OGM dans l’Yonne

Lire « lettre de 110 Bourgogne » dans les documents joints en bas de cet article : veuillez excuser la qualité plutôt « moyenne » du document.

Réponse de François Mativet :

Après quelques semaines de lourd silence, la coopérative 110 Bourgogne se décide enfin à communiquer avec ses adhérents sur le sujet sensible des OGM.

Ce courrier censé justifié sa position brille par ses incohérences, ses mensonges et ses non-dits.

Incohérences déjà à propos des prix d’achat du maïs : il faut faire du maïs OGM si l’on veut voir les prix d’achat baisser. Si les prix d’achat baissent, il est très rare que les prix de vente remontent. Donc faites du maïs OGM pour gagner moins d’argent. C’est un peu simpliste car le problème est plus complexe que cela, mais au risque d’en choquer certains, le message sera compris comme cela globalement.

Mensonges pour continuer : le consommateur achète indifféremment les produits importés ou non ! C’est faire bien peu de cas de la gastronomie française pourtant réputée à l’international, des poulets de Bresse au bœuf charolais, sans parler de toute la filière bio, directement concernée elle aussi par le problème OGM.

Non-dits enfin : si le consommateur en achète... Le consommateur a le choix, pour l’instant et souhaitons que ça dure. Et pour la majorité des consommateurs qui sont aussi des citoyens, leur choix est NON aux OGM.

Alors s’il vous plait, Messieurs du Conseil d’Administration de la coopérative 110 Bourgogne, arrêtez d’essayer de nous tromper parce que vous êtes la courroie de transmission des lobbies semenciers. Les Organismes Généralement Mortels, on en veut pas, ni aujourd’hui, ni demain, ni ici, ni ailleurs.

Pour une alimentation saine et un avenir propre, NON aux OGM.

Quelques liens pour mieux comprendre :

Surfaces OGM en France : 20 000 hectares de trop !

« 86 % des Français réclament une interdiction des OGM » par Greenpeace

GRECE - Interdiction de 16 nouvelles variétés de MON810

Détectives des champs, traquez les OGM dans nos campagnes !

En savoir plus

Brèves actualités OGM

Brèves Actions OGM

Collectif 89 « Action Citoyenne OGM et Pesticides »

 Historique des actions

 Manifestation samedi 22 septembre à 14h30

Les faucheurs volontaires ont trouvé les parcelles OGM du canton de Bléneau.

Aussi le collectif OGM et la Confédération Paysanne appellent à manifester, le samedi 22 septembre à partir de 14h30. Le lieu de rendez-vous est à Toucy sur la grande place en face de la poste .

 Collectif 89 « Action citoyenne OGM et Pesticides »

COMMUNIQUE DE PRESSE
Samedi 22 septembre 2007

Considérant que le patrimoine génétique est un bien commun de l’humanité,

Considérant les incertitudes scientifiques relatives à la mise en place des Organismes Génétiquement Modifiés (diffusion en milieu ouvert), et la gravité des conséquences irréversibles pour les générations futures que pourrait occasionner leur emploi dans les écosystèmes,

Considérant les nombreuses questions soulevées par la culture des OGM : environnementales, sanitaires, juridiques, commerciales, éthiques et psychologiques,

Considérant l’impossibilité de la coexistence de filières OGM et non OGM,

Le Collectif 89 « Action citoyenne OGM et Pesticides » :

S’OPPOSE au brevetage du vivant ainsi qu’à la prolifération des cultures OGM qui constituent un danger pour les cultures, l’élevage, la chaîne alimentaire, les écosystèmes et l’homme.

SOUTIENT la manifestation citoyenne à TOUCY SAMEDI 22 SEPTEMBRE à 14h30 à la Place de La Poste organisée par LE COLLECTIF DES FAUCHEURS VOLONTAIRES de BOURGOGNE,

APPELLE les citoyens à manifester dans le calme et la sérénité leur détermination, et leur opposition aux cultures de maïs OGM en plein champ, à Champignelles (canton de Bléneau) et partout ailleurs en France, par une action symbolique forte, non violente et non destructrice

DEMANDE à 110 BOURGOGNE d’éclaircir le rôle de la coopérative dans la diffusion et la présence de maïs OGM à Champignelles

DEMANDE la mise en place immédiate d’un moratoire en attendant une nouvelle loi sur la culture, en plein champ, de plantes génétiquement modifiées en France, comme le demandent actuellement les organisations nationales participant actuellement au Grenelle de l’Environnement.

INVITE les Icaunais à la Conférence-Débat lundi à 20h30 à Bléneau (salle municipale) avec Christian VELOT : Maître de conférence en génétique moléculaire à l’Université de Paris-Sud (Orsay) et membre du Conseil Scientifique du CRII-GEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le génie GENétique)

Contacts Presse :

Jean-Paul COUILLAUT : 06 74 60 75 54 Pdt. ADENY

Francis HOUCHOT : 03 86 73 82 44 Porte- parole de la Confédération Paysanne

Jean MASSE : 03 86 45 53 77 Pdt. du GABY : Groupement des AgroBiologistes de l’Yonne

Catherine SCHMITT : 06 32 41 46 88 Pdte Yonne Nature Environnement (FNE)

 Collectif des Faucheurs Volontaires de Bourgogne

Le 17 septembre 2007

Monsieur le Président du Conseil Régional de Bourgogne,

Votre conseil a pris une délibération pour que la Bourgogne soit un territoire sans OGM et que l’agriculture aille, en général, vers un pôle d’excellence puisque vous soutenez, cette année, l’agriculture biologique.

Avec les 16,5 hectares d’OGM plantés cette année dans le canton de Bléneau, la Bourgogne va être contaminée.

Nous envisageons une action symbolique le samedi 22 septembre 2007 sur le lieu d’implantation d’une parcelle d’OGM sise à Champignelles.

Afin de mettre en pratique les vœux d’une Bourgogne sans OGM, comme le veulent de nombreuses personnes qui ont signé la pétition de demande de moratoire sur les OGM en Bourgogne et ailleurs, nous souhaiterions que vous participiez, avec les élus de votre conseil, à notre manifestation.

Le rendez-vous aura lieu à Toucy (89) sur la place de la poste à 14h30.

En espérant votre présence et celle des élus, veuillez agréer, Monsieur le Président, nos salutations les meilleures.

Le Collectif des Faucheurs de Bourgogne

PS : nous vous transmettrons ultérieurement les copies des pétitions.

 Christian Vélot le 24 septembre à Bléneau

Christian Vélot sera le 24 septembre à 20h30 à la salle des fêtes de Bléneau.

Soirée organisée par Collectif 89 « Action Citoyenne OGM et Pesticides »

Lettre d’invitation et affiche en pièces jointes pdf en bas de cet article.

 OGM à Bléneau et en France : signez la demande de moratoire

http://yonne.lautre.net/article.php3?id_article=2460

Rassemblement dimanche 5 août à Bléneau

Nous étions environ 250 à pique-niquer et manifestater à l’appel du Collectif 89 « Action Citoyenne OGM et Pesticides ».

Toutes les infos en continu ici.

Affichez votre soutien (ou votre critique) en « postant » vos textes ci-dessous

Cliquer sur « répondre à cet article »

Documents annexes à cet article à demander à yonne.lautre laposte.net

1/ Affiche Wanted (1,2 mo)

2/ Lettre de 110 Bourgogne (1 mo)

3/ Logo Non aux OGM (1 mo)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 7880 / 4720188

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site OGM & Mutagénèse  Suivre la vie du site OGM & Plantes mutées dans l’Yonne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License