Yonne Lautre

« Les abeilles ! Expérience convaincante avec 50 x 50 cm de terrain » par Yoann Verger

lundi 6 juillet 2009 par Yonne Lautre

Suite à la diminution flagrante d’abeilles et de papillons visibles dans mon coin, j’ai effectué une petite expérience facile à opérer.

Mon hypothèse est la suivante : l’abeille a besoin d’un régime particulier de fleur (sauvage) pour survivre et résister aux agressions physico-chimiques.

Or les parterres, pelouses et autres lieux de vie humanisés ne laissent pas suffisamment de place à la biodiversité et donc à cet immense laboratoire qu’est la nature pour faire pousser les plantes en dormance dans la terre ou bien considérées comme mauvaise herbe par l’homme.

Je n’ai pas vu une abeille depuis le 1 er juillet alors que les autres années, il y en avait toujours une visible dans les marguerites dés les premières chaleurs.

J’ai demandé à mon propriétaire de ne pas tondre la pelouse sur une surface représentant un carré de 50 cm de côté.

Le résultat ne s’est fait pas attendre. La pelouse s’est rapidement fait envahir par les mauvaises herbes (enfin considéré comme mauvaises herbes) et en un peu plus d’un mois, on y trouve des pousses de plus d’un mètre de haut. La diversité est assez étonnante car plusieurs espèces végétales ont pu se développer, s’accorder et fleurir en environ 2 mois et demi d’existence.

C’était le but.

Après il fallait attendre.

Cette expérience est totalement empirique et non rigoureuse mais surement autant que les essais ogms en plein champs....

Et aujourd’hui c’est la surprise et une réussite. Au contraire des OGMs qui tuent la biodiversité, mon petit carré de fleurs sauvages a attiré toute une flopée d’insectes volants dont DES ABEILLES.

Ce qui est même étonnant, c’est que ce petit coin sauvage est le seul endroit où la vie papillonne aussi bien au sens littéral que figuré. J’ai pu compter plusieurs papillons de grande taille et distinguer au moins deux espèces différentes et communes mais aussi des guêpes, bourdons, etc...

Ce carré de vie est contre un mur entouré de pelouse récemment coupée. Il y a proximité d’une zone de friche (tronc d’arbre coupé entouré d’orties et autres mauvaises herbes en fleurs) où la vie avec des ailes est beaucoup moins présente (voir pas du tout). La pelouse a été récemment coupée mais il y a d’autres pelouses en fleurs à proximité aussi.

Je vous laisse tirer les conclusions de cette observation qu’il vous sera possiblement et facile de vérifier si vous disposez d’un petit bout de pelouse.

A bientôt


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1018 / 3905310

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Environnement, Écologie  Suivre la vie du site Abeilles & autres pollinisateurs  Suivre la vie du site En savoir plus   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License