Yonne Lautre

Attac et la problématique du logiciel libre

Eric Attac Finistère
vendredi 5 décembre 2003 par Yonne Lautre

Régulièrement, sur les listes ATTAC, ressort la problématique du logiciel
libre.

Pour mémoire, un logiciel libre est un logiciel qui, par la volonté de son
auteur, est régi par une licence d’utilisation qui spécifie qu’on a le
droit d’utiliser librement le logiciel, le droit de le modifier (ce qui
implique que l’on dispose des informations nécessaires - le code source -)
, et le droit de le redistribuer (tel quel, ou modifié) pourvu que ce
qu’on distribue soit régi par le même type de licence.

Loin de ne pouvoir s’appliquer qu’au domaine du logiciel, le modèle du
libre est en fait pertinent pour toute production immatérielle.
Mon propos ici est d’insister sur la portée du modèle du « libre » et sur ses
nombreuses affinités idéologiques/éthiques/economiques/pratiques.... avec
ATTAC.

NON, LE LIBRE NE CONCERNE PAS QUE LES SPECIALISTES DE L’INFORMATIQUE

Que serait ATTAC (comme de nombreuses autres associations) sans le partage
des contributions de chacun ?

ATTAC fonctionne intrinsèquement sur le
modèle du libre.

Par exemple, lorsqu’un comité local fait une action, il
met à disposition de tous les ingrédients (l’équivalent du code source pour
les logiciels) qui permettent de refaire librement une telle action
ailleurs, telle quelle ou adaptée (droits d’utilisation et de
modification).

De même, les listes de diffusion et les différents sites WEB
ont pour vocation à mettre les informations en commun.

Le modèle du libre est totalement en phase avec les préoccupation énoncées
par J Nikonoff dans son discours de cloture des assises 2003 :
« Mais, si comme nous le prétendons, » un autre monde est possible ", il
nous revient d’en mieux définir quelques uns des traits et des moyens d’accès«  »Comment repenser le développement ?«  »Comment [...] s’émanciper de l’emprise de la mondialisation néolibérale ?«  »Quelles évolutions de la propriété ?«  »Le mouvement se réduirait lui-même dans ses objectifs s’il ne posait pas
la question, à l’échelle planétaire, d’une lutte globale contre toutes les
formes de domination et d’oppression.« Non, décidément, »La nouvelle dynamique pour Attac" ne peut faire l’impasse
sur ce modèle alternatif qu’est le libre.

C’est dans ce contexte que je vous diffuse les deux informations suivantes :

1) Lors du FSE s’est tenu un séminaire sur le logiciel libre, dont je vous
donne ci-joint un « résumé » [Désolé, ce n’est pas une info de première main
et je ne sais pas qui en est l’auteur, et je n’étais pas au FSE].

L’approche du Libre, pas seulement limité au logiciel mais en tant que
modèle de production de savoir à part entière, y est largement évoquée.

Ainsi, "on constate un certain degré de transférabilité de l’approche des
logiciels libres à d’autres secteurs de la production immatérielle", par
exemple des "enseignants mettant gratuitement et librement sur le web leurs
documents pédagogiques« , ou ce qui touche aux »publications scientifiques",
aux « médicaments », et plus largement à la « propriété intellectuelle ».

"Il
est alors naturel de se demander si les logiciels libres préfigurent ou non
des évolutions significatives du mode de production« . Avant de conclure : »Il y a d’évidence dans le paradigme des logiciels libres des points
d’appui pour le mouvement altermondialiste, pour des revendications visant
notamment à l’élargissement du domaine public".

2) Du 12 au 14 mai 2004 est organisée à Brest la sixième édition des
journées « Autour du Libre » (http://autourdulibre.org).

Depuis leur création
en 1999, ces journées sont l’occasion d’échanger sur la thématique du
libre, en dehors du strict cadre du logiciel. La thématique retenue pour
2004 est « produire et diffuser les savoirs ».

Sous ce titre, il sera
question du rôle que joue le Libre dans le statut des savoirs, dans les
moteurs de sa production et dans les clés de son accès par le plus grand
nombre.

Assurément une source (libre) d’information et de réflexion
pertinente pour tout membre d’ATTAC (sans exclusive bien entendu), qu’il
soit ou non un spécialiste du Libre.

N’hésitez pas à y aller, surtout si
vous n’êtes pas informaticiens ;

N’hésitez pas à consulter les archives des éditions précédentes,
accessibles à partir du site principal

(http://autourdulibre.org)

A noter
qu’un appel à contribution très ouvert (acteurs du libre - entreprises,
institutions, associations, utilisateurs -, ou chercheurs - droit,
économie, sociologie, sciences de l’éducation - ...) est lancé jusqu’au 12
décembre 2003 sur les thèmes suivants :

  • les outils de production et de mise à disposition ;
  • les producteurs de savoir ;
  • les incitations à produire des savoirs.

Eric , CEL attac Finistère.


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 6565 / 3837765

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Linux & les logiciels libres [Agir]   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License