Rubriques > Pour les forêts et l’agroforesterie > Monde > Agir pour la forêt & l’agroforesterie dans le Monde >

Agir pour les Droits des Peuples de la Forêt : la protection des forêts ne doit pas occulter les droits humains

3 mars 2023 Agir pour les Droits des Peuples de la Forêt : la protection des forêts ne doit pas occulter les droits humains

« One Forest Summit » : à Libreville, la protection des forêts ne doit pas occulter les droits humains
Le One Forest Summit, qui se tient ce jeudi 1er mars ainsi que le 2 à Libreville réunit nombre de décideurs autour de la préservation des forêts, en particulier en Afrique centrale. Le risque reste pourtant élevé que les solutions proposées répètent les erreurs du passé, en se focalisant sur la protection stricte des espaces et des ressources naturelles.
D’autres voies existent, qui mettent les populations rurales au cœur de la protection des forêts. En particulier en matière de gestion de la faune, après des décennies de politiques de conservation qui les ont marginalisées.
Comment doubler la superficie des forêts tropicales protégées sans répéter les erreurs du passé ?
https://theconversation.com/one-forest-summit-a-libreville-la-protection-des-forets-ne-doit-pas-occulter-les-droits-humains-200856


21 février 2023 Agir pour les Droits des Peuples de la Forêt : Des circonstances changeantes transforment des « communautés durables » en moteurs de la déforestation

 Des communautés de subsistance peuvent être responsables de la perte de forêt pour subvenir à leurs besoins essentiels lorsque des pressions externes, la pauvreté et la demande en ressources naturelles augmentent, selon une nouvelle étude dévoilant les facteurs déclenchants qui transforment des moyens de subsistance durables en moteurs de déforestation.
 La véritable ampleur de l’impact des communautés de subsistance sur la perte de forêts n’a pas été quantifiée, mais leur impact reste minime par rapport à celui de l’industrie, selon les chercheurs.
 La déforestation a tendance à se produire lors de changements des pratiques agricoles pour répondre aux demandes du marché et de l’intensification de la récolte de bois destiné au charbon de bois pour répondre à des besoins en énergie accrus.
 Environ 90 % des personnes vivant dans une extrême pauvreté dans le monde, souvent des communautés de subsistance, dépendent des forêts pour au moins une partie de leurs moyens de subsistance, et elles sont donc les premières à être touchées par la perte de forêt.

https://fr.mongabay.com/2023/02/des-circonstances-changeantes-transforment-des-communautes-durables-en-moteurs-de-la-deforestation-dapres-une-nouvelle-analyse-de-la-litterature/


3 mars 2023

 « One Forest Summit » : à Libreville, la protection des forêts ne doit pas occulter les droits humains, The Conversation, mars 2023.
 Des circonstances changeantes transforment des « communautés durables » en moteurs de la déforestation, fév 2023.
 L’État brésilien et des entreprises agro-industrielles condamnés pour écocide et génocide dans le Cerrado, GRAIN, déc 2022.

Par Rédaction Yonne Lautre

Publié le vendredi 3 mars 2023

Mis à jour le vendredi 3 mars 2023