Rubriques > Énergies, Ressources, Transports, Pollutions > Pollutions et santé > Polluants industriels & chimiques > Yonne Bourgogne & Régions proches >

Pollutions chimiques & industrielles en Bourgogne Franche-Comté : Impact des rejets en Saône du site industriel de Tavaux

31 août 2018 Pollutions chimiques & industrielles en Bourgogne Franche-Comté : Impact des rejets en Saône du site industriel de Tavaux

le 31 aout 2018
www.capen71.org contact capen71.org
D ans son édition du 29 août, le JSL titre « Saône : mieux vaut éviter de manger des poissons.. ». L’article cite la cause : le site industriel de SOLVAY. Il est très rare que la responsabilité de ce site dans la pollution de la rivière
soit évoquée dans les médias. Or la pollution de fond, endémique, due à cette plateforme industrielle, ne date pas d’aujourd’hui. Et il a toujours été très difficile, pour les associations, d’obtenir des informations...autant de l’entreprise que des services de l’Etat...Le géant chimique est bien protégé de la transparence.
L’usine de TAVAUX(39) a été créée en 1930. De 1964 à 1986, plus de 50 000 tonnes de déchets organo-chlorés ont été stockées dans une décharge dont la pollution des eaux souterraines n’a été mise en évidence qu’en 1987. Les polluants ont ensuite migré vers la nappe phréatique, créant un panache de pollutions denses.
er
Une étude de pollution des sols a été prescrite par arrêté préfectoral le 1 février ... 1997 ! Les éléments rassemblés dans une étude ont conclu à la nécessité de réaliser un diagnostic approfondi et une évaluation détaillée des risques sanitaires. Un rapport –intermédiaire- a été fourni par SOLVAY...en 2003 ! Concluant à un risque sanitaire à long terme d’ingestion répétée de la nappe polluée sur 40 KM2. L’étude complète (1) ne sera publiée qu’en septembre 2008. Jusque-là, on ne saura rien sur les risques sanitaires, si ce n’est que SOLVAY investit pour réduire ses pollutions (eau, sol, air..).
L’article du journal, sur la foi des données officielles, limite les risques liés à la pollution en aval à Verdun s/Doubs, précisant : ...Cependant, la diffusion de la pollution vers l’aval et la mobilité des poissons n’est pas suffisamment connue pour donner une zone précise... ». Tout en annonçant qu’il n’y aura pas de nouvelles analyses avant plusieurs années !
Pourquoi ? Qui a peur de savoir ? Parce qu’il n’y a pas les moyens financiers (2) ? La lutte contre les substances dangereuses prioritaires est pourtant inscrite dans le SDAGE RM (2016-2021 – orientation 5C) qui préconise la réduction et la suppression des substances dangereuses prioritaires à l’horizon 2021. La source étant identifiée, qu’attend-on pour agir ? (3)
En ce moment, les pollutions de SOLVAY migrent dans la rivière souterraine. Ont-elles atteint Ouroux s/Saône, Mâcon ? Pour pouvoir définir une action de santé publique cohérente, il est indispensable de disposer rapidement d’informations sur l’impact de cette pollution chronique. Or il n’y a pas de données publiques accessibles sur un éventuel risque de contamination des nappes souterraines et les conséquences qui en découlent pour la population et la biodiversité.
La protection de la santé publique -inscrite dans la Constitution (4)- est prioritaire sur toute autre considération, y compris économique et/ou le fameux « secret des affaires ».
Ces atermoiements publics ou privés sont insupportables. Nous exigeons une transparence totale et rapide.
Solvay et l’Etat en ont le devoir et les moyens.
Thierry GROSJEAN – Président CAPEN 71(1) « Etude de l’exposition de la population résidant dans le périmètre de restriction d’usage » - Institut de veille sanitaire – sept 2008
(2) Le budget des Agences de l’eau a été réduit ces dernières années et fait l’objet de « pompages » qui n’ont rien à voir avec la gestion de l’eau.
(3) Une action de recherche et réduction des substances dangereuses a été lancée dans toutes les régions en 2002 ; une 2 phase de l’action a été lancée en 2009. D’ici à fin 2018, les services de l’Etat et ses établissements publics devraient avoir élaboré un plan d’action incluant les « nouvelles substances » identifiée dans la directive européenne de 2013
(4) La Charte de l’environnement –loi constitutionnelle N°2005-205 -1 mars 2005- proclame dans son article 1 : « Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé »


27 août 2018 Pollutions chimiques & industrielles en Bourgogne Franche-Comté : Impact des rejets en Saône du site industriel de Tavaux

Les résultats d’une étude de l’impact des rejets en Saône de la plateforme chimique Solvay-Inovyn ont mis en évidence une contamination de certains poissons sur la Saône, à l’aval des rejets industriels situés sur la commune de Saint-Symphorien-sur-Saône. (Article publié sur le site des services de l’Etat de Côte-d’Or)

Le CAPREN, représentant France Nature Environnement Bourgogne Franche-Comté participe régulièrement à la commissions de suivi du site composée de représentants de l’industriel, de services de l’Etat, d’élus et d’associations.

http://www.capren.fr/impact-des-rejets-en-saone-du-site-industriel-de-tavaux/.html


30 juin 2016 RCEA : En Saône-et-Loire, un camion transportant des produits dangereux se retrouve dans un fossé

Vers 12h25, un camion qui circulait sur la RCEA au niveau de Blanzy (Saône-et-Loire) s’est renversé dans un fossé. Le véhicule transportait des fûts de produits inflammables. La circulation a été entièrement coupée.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne/saone-et-loire/rcea-en-saone-et-loire-un-camion-transportant-des-produits-dangereux-se-retrouve-dans-un-fosse-1037991.html


29 février 2016 Avallon : fuite chimique à l’hôpital, trois personnes intoxiquées

Un accident chimique s’est produit, ce dimanche 28 février, au centre hospitalier d’Avallon. Un produit désinfectant, utilisé pour des endoscopies, a fuité au niveau de la pharmacie de l’hôpital.

http://www.lyonne.fr/yonne/actualite/pays/avallonnais/2016/02/28/avallon-fuite-chimique-a-l-hopital-trois-personnes-intoxiquees_11802172.html


18 avril 2014 Saône-et-Loire : un semi-remorque transportant des produits dangereux s’est renversé

L’accident s’est produit vers 9h30 sur l’autoroute A39, à hauteur de Dommartin-lès-Cuiseaux, en Saône-et-Loire, dans le sens nord-sud, au niveau de l’aire du Poulet de Bresse. Il faudra peut être fermer l’autoroute entre les sorties 9 et 10 vers 17h pour relever le camion.

http://bourgogne.france3.fr/2014/04/18/saone-et-loire-un-camion-transportant-des-produits-dangereux-s-est-renverse-461945.html


10 août 2020

Par Rédaction Yonne Lautre

Publié le lundi 10 août 2020

Mis à jour le samedi 27 mai 2023