Yonne Lautre

« Comment on tue l’Afrique avec des poulets et de beaux profits » par Jacob Kotcho Bonkwaha

Secrétaire permanent de L’ACDIC Cameroun
dimanche 16 mai 2004 par Yonne Lautre

DANGER DE MORT ! LE POULET CONGELE TUE !

Selon des analyses réalisées à l’Institut PASTEUR de Yaoundé, une proportion de 83,5% des poulets congelés vendus sur le marché camerounais est impropre à la consommation humaine. Ils sont porteurs de microbes dangereux pour la santé telle que les salmonelles et les campylobacter, susceptibles de provoquer de nombreux malaises pouvant aller jusqu’à la mort.

Les responsabilités de cette situation se situent à plusieurs niveaux :

1. Premièrement la mondialisation néolibérale conduite par l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) dont les règles et accords signés aveuglément par nos dirigeants et bafoués par les dirigeants des pays développés, favorisent l’entrées sur nos territoires des produits subventionnés au prix de dumping. Entre 1994 et 2003, 90 000 tonnes de poulets congelés sont entrées au Cameroun, entraînant des fuites de devises chiffrées à 70 Milliards de francs CFA, la fermeture de 92% des fermes existantes dans le pays, la perte de 110 000 emplois ruraux et urbains.

2. Ensuite des aviculteurs Européens et des commerçants camerounais sans scrupule et avides de gains, qui livrent aux consommateurs des viandes immatures (élevées pendant 30 à 35 jours aux antibiotiques, au lieu de 45 jours comme le prévoit la norme), dans des conditions de conservation totalement inadéquates (congélation - décongélation - re congélation, Ventes sur les étalages dans les marchés, transport dans les camions non frigorifiques, etc.)

3. Et enfin des fonctionnaires et autres agents de l’état laxistes qui se rendent complices de ce drame en passant outre leur mission qui est de veiller à la stricte application de la réglementation en vigueur en matière d’importation, de conservation et de commercialisation des produits alimentaires frais au Cameroun, et au mépris de la santé des populations dont vous faites partie.

Loin d’être spécifique au Cameroun, cette situation affecte plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique Central (Sénégal, Ghana, Bénin, Togo, Côte d’Ivoire, Gabon, Gambie, Congo, Brazzaville, République Démocratique du Congo, etc.)

L’ACDIC (Association Citoyenne de Défense des Intérêts Collectifs) a décider de mener campagne pour mettre à cette situation. Vous aussi, vous mener campagne et faire valoir votre fibre citoyenne.

Dites non aux poulets congelés !

Non aux autres aliments de qualité douteuse en provenance d’outre mer qui inondent nos marchés !

Si vous ne les achetez plus, ils ne seront plus importés, et les commerçants véreux veilleront à la qualité de produits qu’ils vous vendent.

Joignez - vous à cette campagne et informez vos proches en leurs envoyant ce message ! Vous leurs rendrez un grand service.

Merci à votre contribution.

Jacob KOTCHO BONKWAHA

Secrétaire permanent de L’ACDIC

Vos réactions à l’adresse suivante acdic acdic.org

Pour en savoir plus visitez notre site web www.acdic.org


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3475 / 3794819

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site International  Suivre la vie du site Continents & Pays  Suivre la vie du site Afrique(s)  Suivre la vie du site Afrique Réflexions Débats   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License