Rubriques > Pour la démocratie, les droits, la justice sociale, la solidarité > Démocratie > Démocratie & Citoyenneté >

La Marseillaise : Nous sommes les enfants de France Pays de la fraternité

Aller à l’agenda

2 novembre 2018 La Marseillaise - réadaptation Djamel DJENIDI


7 septembre 2017 Quand la Marseillaise n’est plus adaptée... Le concept de "sang impur" est à bannir : trois versions nouvelles !

Un site avec l’histoire de la Marseillaise et la présentation de multiples versions.
http://www.marseillaise-ensemble.com/


7 septembre 2017 Mon dernier essai de réécriture

Cela fait plus de 10 ans maintenant que je réfléchis à cette Marseillaise. J’ai fait un site www.marseillaise-ensemble.com où j’ai répertorié plein de versions. Au final je me suis dit que si changement devait avoir lieu le mieux serait de réécrire un seul couplet. Voici donc mon dernier essai. Je me suis inspiré du 1°, 6° et 15° couplet. Pouvez-vous me dire si c’est acceptable ou pas ?

La Marseillaise
ou l’Amour sacré

Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Liberté, Liberté chérie,
Avec nous combats l’infamie !
L’étendard de justice est levé !
Soyons unis et solidaires !
Nos murs à jamais tomberont,
Alors ensemble nous pourrons
Dénouer le joug de la misère.

Aux armes, citoyens !
formons l’union sacrée !
Marchons ! marchons
pour la nation
et la fraternité !


24 mai 2016 Changeons les paroles de La Marseillaise

Lors des manifestations d’ampleur qui ont jalonné l’année 2015, les symboles de la République française ont été exhibés : le drapeau tricolore, la devise, La Marseillaise. Oui, mais… des voix s’élèvent. Que faire quand l’hymne national est en dissonance avec les valeurs de la Constitution ? Est-il possible de construire une nation apaisée sur un chant de guerre ? Ce dossier s’intéresse aux débats et enjeux liés à la réécriture des paroles. Il ouvre des pistes pour y parvenir, pour cheminer collectivement vers une culture de paix.
http://alternatives-non-violentes.org/Revue/Numeros/178_Changeons_les_paroles_de_La_Marseillaise


29 mars 2016 En finir avec La Marseillaise ?

Le président de la République l’a déclaré en septembre 2015 : l’année 2016 serait celle de la Marseillaise. Selon lui, en effet, notre hymne national est, pour tous les Français, « un chant de rassemblement »… Et donc, « c’est – dans les moments que nous traversons – très important que nous puissions nous unir face à des menaces, elles existent – le terrorisme –, face à des enjeux considérables qui se passent loin d’ici mais qui nous concernent tous – la guerre –, face à des peurs que nous pouvons ressentir, des inquiétudes qui peuvent nous traverser, des espoirs que nous devons avoir… »

https://france.attac.org/nos-publications/les-possibles/numero-9-printemps-2016/dossier-la-situation-apres-l-annee-des-attentats/article/en-finir-avec-la-marseillaise


16 mars 2016 Changeons les paroles de La Marseillaise

Lors des manifestations d’ampleur qui ont jalonné l’année 2015, les symboles de la République française ont été exhibés : le drapeau tricolore, la devise, La Marseillaise. Oui, mais… des voix s’élèvent. Que faire quand l’hymne national est en dissonance avec les valeurs de la Constitution ? Est-il possible de construire une nation apaisée sur un chant de guerre ? Ce dossier s’intéresse aux débats et enjeux liés à la réécriture des paroles. Il ouvre des pistes pour y parvenir, pour cheminer collectivement vers une culture de paix.
Sommaire
Éditorial Paola Caillat
Un hymne national, pourquoi faire ? Catherine Steine
La Marseillaise, version officielle
Le vrai visage de La Marseillaise Catherine Steine
Comment changer les paroles de La Marseillaise ? François Vaillant
La Marseillaise à l’école : 2016, une sinistre farce Bernard Girard
Pour une Marseillaise de la paix

http://alternatives-non-violentes.org/Revue/Numeros/178_Changeons_les_paroles_de_La_Marseillaise


15 janvier 2016 Quand la Marseillaise n’est plus adaptée... Le concept de "sang impur" est à bannir : trois versions nouvelles citoyennes !

Nous nous unissons à tous ceux qui, déjà, ont estimé souhaitable sinon indispensable de revoir le texte actuel de la Marseillaise.
Nous reconnaissons sa valeur historique, nous respectons le souvenir de l’époque tragique où elle fut rédigée, et les drames sanglants auxquels elle fait référence.
Mais beaucoup admettent maintenant le « décalage » de cet hymne avec notre époque.
C’est surtout la dernière phrase du refrain qui fait problème : « Qu’un sang impur abreuve nos sillons ! »
Ses connotations sanguinaires cadrent mal avec l’image que la France veut donner.
Quel message donnons-nous avec un tel langage aux autres pays avec lesquels nous voulons entretenir des relations basées sur le respect, les valeurs humaines, le droit international … ?

Dominique COQUERET et Éliane GAUTHERON

3 versions nouvelles citoyennes de la Marseillaise, par Dominique Coqueret et Éliane Gautheron


9 janvier 2016 Sur France 5 : “La Marseillaise”, un hymne qui rassemble et divise

Au lendemain des attentats du 13 novembre, des millions de personnes entonnaient “La Marseillaise”. Pourtant, ce chant n’a jamais fait l’unanimité.

http://television.telerama.fr/television/sur-france-5-la-marseillaise-un-hymne-qui-rassemble-et-divise,136303.php


18 janvier 2015 Hubert Reeves : quand la Marseillaise n’est pas adaptée...

La spontanéité et la vigueur de la réaction, en France et sur toute la planète, font chaud au coeur. Car, à l’étranger aussi, des hommes et des femmes ont déclaré qu’ils étaient "Charlie". Elles ont montré, magnifiquement, l’attachement que nos frères humains ont pour la liberté d’expression, indissociable des droits de l’homme. "Pourvu que ça dure", est-on tenté de souhaiter. Mercredi 7 janvier 2015, en réaction aux crimes des terroristes de Daesh, place de la République - lieu choisi avec grande pertinence -, une foule s’est assemblée, chantant avec ferveur la Marseillaise. La contradiction flagrante entre les sentiments humanistes qui les animaient et le contenu de certaines des paroles chantées mérite d’être signalée.

Les manifestants voulaient témoigner leur opposition déterminée à ceux qui venaient de violer, de la façon la plus outrageuse, une des acquisitions de la Révolution française : les droits de l’homme et, en particulier la liberté d’expression. Le sens de certaines paroles prononcées est profondément contraire aux sentiments exprimés. En cause : "qu’un sang impur abreuve nos sillons".

Le concept de "sang impur" est à bannir

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/hubert-reeves/reeves-quand-la-marseillaise-n-est-pas-adaptee-12-01-2015-1895679_1914.php


14 juillet 2023

Documents joints

3 versions nouvelles citoyennes de la Marseillaise, par Dominique Coqueret et Éliane Gautheron

Agenda

Prochainement

Dimanche 14 juillet

La Marseillaise : Nous sommes les enfants de France Pays de la fraternité

Par Rédaction Yonne Lautre

Le vendredi 14 juillet 2023

Mis à jour le 14 juillet 2023